85151 - Mortagne-sur-Sèvre

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Mortagne-sur-Sèvre
Blason Mortagne-sur-Sèvre-85151.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 85 - Blason - Vendée.png    Vendée
Métropole
Canton Blason Mortagne-sur-Sèvre-85151.png   85-15   Mortagne-sur-Sèvre
Code INSEE 85151
Code postal 85290
Population 6 074 habitants (2008)
Nom des habitants Mortagnais, Mortagnaises
Superficie 2 194 hectares
Densité 276 hab./km²
Altitude Mini: 57 m
Point culminant 151 m
Coordonnées
géographiques
46°59'33° / -0°57'09° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
85151 - Mortagne-sur-Sèvre carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

C'est à partir du Xe siècle et sous des orthographes différents que Mortagne apparaît : Mauritania, Moritonium, Mortaigne.

Deux hypothèses raisonnables permettent d'en déterminer l'origine, le nom d'une légion romaine, ou bien en roman, Morte-agne signifie " Mortes-eaux ".

Le Moyen Âge

Mortagne connut une relative quiétude jusqu'à la fin du XIVe siècle du fait des alliances de la maison de Mortagne avec celle de Chemillé : elle était alors dans la mouvance des Plantagenets.

Cette situation fut remise en cause lorsque Charles V, roi de France, entreprit l'extension de son royaume. Elle fut alors assiégée en 1373. Imprenable malgré un long siège, pour être libérée, elle fut échangée contre Jean CHANDOS, capitaine anglais, prisonnier de DUGUESCLIN. Elle entre alors définitivement dans le giron français.

Devenue propriété des LA HAYE en 1394, cette famille est un fidèle vassal du roi de France, l'assiste dans ses campagnes italiennes, accueillies Louis XI en 1472.

La baronnie passe en 1498 aux MONTESPEDON : désormais les barons de Mortagne ne résideront plus dans leur château, mais à la cour.

Du XVIe au XIXe siècle

Les places fortes reprennent de l'importance : celle de Mortagne n'y échappe pas car le pays est tiraillé entre catholiques et huguenots.

Ainsi, en 1583, la ville est prise par ESCHALLARD de La Boulaye, puis en 1588 par Agrippa d'AUBIGNÉ où elle est alors incendiée.

La même année, Henri de Navarre (futur Henri IV) convoque à Mortagne ses gentilshommes.

Si cette période laisse des traces dans la population, paradoxalement les châteaux, logis et maisons nobles sont transformés : la Grosse Tour est alors édifiée, les maisons de la Grange, de Treize Vents, de Saint Martin, de la Plissonnière, sont adaptées au goût du jour, les logis de Vaugirard, de la Croix Bureau, le Grand logis Thibault entre autres, sont reconstruits, une nouvelle porte est créée dans l'église Saint-Hilaire.

Opportunément aussi, de nombreux moulins à grains sont transformés en moulins à papier à Rochard et au pied d'Evrunes. L'industrie est particulièrement florissante et le restera longtemps. En effet, les nouvelles colonies créent des besoins nouveaux : l'industrie mortagnaise répond à ceux-ci.

L'agriculture est en pleine expansion avec ses élevages de bœufs et de moutons, ses cultures de lin et de chanvre.

La baronnie devient successivement propriété des familles de SCEPEAUX, de GONDI, de NEUFVILLE, ROBIN de La Tremblaye.

La récession viendra de la perte de certaines colonies, de l'apparition de matières nouvelles (coton) et surtout de la terrible guerre de Vendée.

Mortagne est au cœur de la Vendée militaire. Les jeunes Vendéens refusent la circonscription, car ils estiment que le principe d'égalité républicain n'est pas respecté en ce qui concerne le service militaire et les impôts.

La guerre est brève mais terriblement meurtrière.

Mortagne, ville républicaine, est prise le 14 mars 1793 par SAPINAUD de Boishuguet.

Elle devient siège de l'artillerie vendéenne dirigée par MARIGNY, rassemblée sur la place du château et dans la cour du Prieuré Saint Pierre.

Le 15 octobre 1793 tout est terminé par la bataille de Cholet.

Mortagne devient alors ville de garnison républicaine, relais pour les colonnes infernales.

STOFFLET, MARIGNY et SAPINAUD de La Rairie ne peuvent supporter une telle situation. Le 23 mars 1794, ils font fuir la garnison républicaine et les habitants de nuit vers Nantes. Le lendemain, Mortagne est prise et totalement incendiée par les Vendéens.

Mortagne renaitra peu à peu de ces cendres au sein du département de la Vendée, à la frontière des départements de Loire-Inférieure, Maine-et-Loire et Deux-Sèvres, et deviendra chef-lieu de canton.

Dans son souci d'apaisement et afin de sécuriser la région, Napoléon Ier parcourt la Vendée.

Mortagne reçoit des subventions pour reconstruire son église et ses maisons. Les façades, côté rue, sont alors reconstruites dans le style du XIXe siècle.

Elle voit aussi la suppression des 2 portes de son enceinte, les portes de Bourgneuf et de Bourbettault pour créer la rue Nationale afin de pénétrer rapidement dans le pays en cas de conflit. Elle voit la création des routes nationales dans le même but.

Le XXe siècle

La création du chemin de fer vers 1912 puis l'arrivée de l'électricité vers 1930 modifient les données.

La force motrice de l'eau perd de son importance, l'industrie quitte les bords de la rivière où elle est à l'étroit pour s'implanter sur les plateaux près des villes et des bourgs. Des zones industrielles sont alors créées par les municipalités qui accompagnent ce développement.

À partir de 1960, Mortagne voit la création de la zone industrielle du Chaintreau, puis celle du Puy Nardon, de la Louisière, de Gautreau et de Maunit en 2003 pour cette dernière.

Face à la récession du textile puis de la chaussure, des entrepreneurs extérieurs et locaux implantent de nouvelles industries : tannerie, centre de gestion du commissariat de l'Énergie Atomique, chaudronneries et mécaniques industrielles, électronique, clôtures et portails, sociétés de transports, accessoires de lingerie féminine, accessoires d'hôtellerie, etc.

Face à cette création d'emplois, les municipalités et des particuliers réalisent des lotissements d'habitation.

La commune prend sa forme actuelle en 1964, sur ordre du préfet, lors du regroupement des communes d'Evrunes, Mortagne-sur-Sèvre et Saint-Hilaire-de-Mortagne.

Source : le BRAHM, Bureau de Recherches Archéologiques et Historiques de Mortagne, pour la rédaction de cet article


Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Vendée
  • Arrondissement - 1801-1810 : Montaigu, 1810-1814 : Napoléon-Vendée, 1814-1848 : Bourbon-Vendée, 1848-1870 : Napoléon-Vendée, 1870-2020 : La Roche-sur-Yon
  • Canton - 1801-1956 : Mortagne, 1956-2020 : Mortagne-sur-Sèvre
  • Commune - 1801-1956 : Mortagne, 1956-2020 : Mortagne-sur-Sèvre

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Héraldique

Blason mortagne-sur-sevre-85151.jpg

D'azur au cerf d'or passant sur une divise du même

Patrimoine.png Patrimoine bâti

  • Chapelle Saint-Lazare : les malades ; un peu à l'écart pour éviter les contagions...
  • Chapelle Saint-Léger : le tombeau de Mabille de Chemillé, l'un des plus anciens gisants de Vendée ...
  • Château de Mortagne des XIVe-XVe siècles :
    • Tour à éperon (vestiges) : les habitants l'appellent aussi la Tour des Anglais (Partie constituante du château de Mortagne -privé- ne se visite pas)
    • Tour du Trésor (vestiges) du XVIe siècle : un nom évocateur ... (Partie constituante du château de Mortagne - privé - ne se visite pas)
  • Château de la Plisonnière
  • Église Saint-Pierre de Mortagne, romane du XIIe siècle : un monument exceptionnel classé Monument Historique en 1906, restauré au XIXe siècle (chapelle Saint-Léger)
  • Hôpital Saint-Alexandre : plus de huit siècles au service de la santé des Mortagnais...
  • Hôtel de Ville : autrefois prieuré Saint-Pierre.
  • Moulin de Gazeau - (Gîte d'étape) : situé à Evrunes sur les bords de la Sèvre Nantaise, cet ancien moulin restauré récemment offre un hébergement pour une vingtaine de personnes.

À découvrir

  • Le Chemin de Fer de la Vendée : il siffle et crache sa vapeur... De Mortagne-sur-Sèvre aux Herbiers, la ligne serpente à travers le bocage et les Monts de Vendées. Découvrez les 22 km d'une ligne pittoresque et les 3 vallées traversées sur de magnifiques viaducs.

Repère géographique.png Repères géographiques

À son point le plus bas, au niveau de la Sèvre Nantaise, Mortagne est à 57 m au dessus du niveau de la mer, à son point culminant, l'altitude est de 151 m. Les rives de la Sèvre sont donc des coteaux pentus sillonnés de chemins avec un dénivelé parfois très élevé, que vous aurez plaisir à découvrir.

La vallée profonde qui cache la Sèvre ondule à travers la commune dont elle marque la limite territoriale sud.

À la jonction des Pays de la Loire et du Poitou-Charentes, aux portes de l'Anjou et du Poitou, premier paysage de la Vendée sur la route des vacances, Mortagne-sur-Sèvre, ville d'une superficie de 2 194 hectares (21,94 km²), occupe une position géographique idéale pour vous accueillir.

  • Distances de Mortagne à ...
    • Angers : 80 km
    • Nantes : 69 km
    • Cholet : 12 km
    • Bordeaux : 312 km
    • Paris : 371 km
    • Les Sables-d'Olonne : 96 km
    • La Roche-sur-Yon : 50 km
    • Le Puy du Fou : 16 km


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population ? 637 766 1 196 1 404 1 511 1 620 1 995 2 047 2 238
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 224 2 152 2 131 2 080 2 157 2 188 2 084 2 198 2 235 2 300
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 243 2 129 2 079 1 951 1 923 1 905 2 263 2 594 4 246 4 691
Année 1982 1990 1999 2006 2008 2016 2021 - - -
Population 5 301 5 724 5 938 6 134 6 074 5 976 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : Cassini, INSEE 2006 & 2008

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • Yves DURAND, homme politique, sénateur, né le 12 mars 1910

Des noms prestigieux sont attachés à la ville

  • René de MONTJEAN, maréchal de France
  • Charles de BOURBON, gouverneur du jeune roi Charles IX
  • Philippe de MONTESPEDON, dame d'honneur de Catherine de Médicis

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Marin-Jacques BOUTILLIER de SAINT-ANDRÉ 1790 - Sénéchal  
Jean-Louis HULLIN de GARAFIN 1792 - Notaire  
- 1797 - Peut-être des Agents Nationaux faisant fonction de maire (an IV)  
Jacques BOUTILLER des HOMMELLES 1800 -  
Jean-Baptiste HULLIN de GARAFIN 1845 - Médecin  
Louis-Justin BOUTILLER des HOMMELLES 1845 - Propriétaire  
Prosper HULLIN 1845 - 1850 Médecin  
PERRAY 1851 - Bourrelier  
Hippolyte GELOT 1853 - Propriétaire  
Lionel MÉZIÈRES 1857 - Notaire  
Eugène MERCIER 1863 - Propriétaire  
GUILLEMINEAU 1870 - Huissier  
Zosime BUREAU 1872 - Propriétaire, juge de Paix  
Léon REUILLE 1875 - Notaire  
CANCALON 1878 - Médecin  
Adolphe MORIN 1885 -  
Francis RETAILLEAU 1889 - Négociant en vins  
Jean Baptiste Hippolyte HISSON 1892 - 1896 °1834  
Francis RETAILLEAU 1896 - 1930  
Victor DURAND 1931 - 1947 Minotier  
Auguste BROSSET 1947 - 1958 Tailleur d'habit  
Auguste RENOU 1958 - 1971 Entrepreneur de maçonnerie  
Louis BLOUIN 1971 - 1973 Agriculteur  
Gérard BROSSET 1973 - 1995 Tailleur d'habit  
Alain PAUVERT 1995 - (2014) Cadre  
- -  

Source : Les maires sur le site de la mairie & MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 9h-12h * -
Après-midi 13h45-17h30 13h45-17h30 13h45-17h30 13h45-17h30 13h45-17h30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - BP 37 - 85290 MORTAGNE-SUR-SÈVRE

Tél : 02 51 65 00 45 - Fax : 02 51 65 23 51

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Permanence le samedi matin pour l'état civil

Source : Site (05/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Mortagne-sur-Sèvre - Une vieille baronnie bas-poitevine

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références