83118 - Saint-Raphaël

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Raphaël
83118 - Blason - Saint-Raphaël.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 83 - Blason - Var.png    Var
Métropole
Canton Canton de Saint-Raphaël (Canton 83 14)

83118 - Blason - Saint-Raphaël.png   83-39   Saint-Raphaël (Ancien canton)

Code INSEE 83118
Code postal 83700
Population 35296 habitants (2015)
Nom des habitants Raphaëlois(les)
Superficie 8959 hectares
Densité 393,97 hab./km²
Altitude Mini: 0 m
Point culminant 560 m
Coordonnées
géographiques
43.425178° / 6.768377° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
83118 - Saint-Raphaël carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Le nom de la commune semble dater de 1065, alors qu’une église romane consacrée à l’archange Raphaël (aujourd’hui l’église Saint-Pierre) fut bâtie sur le domaine épiscopal de Fréjus et devint un village fortifié, le castrum. En 1073, elle est citée sous le nom de Sanctus Raphaël. Le nom de la commune s’écrit Sant Rafèu en provençal. Ses habitants sont appelés les Rafelencs en provençal selon la norme classique et Rafelen selon la norme mistralienne.

Héraldique

Blason sur le fronton de la mairie - Photo J-P GALICHON


  • D'azur à l'archange Raphaël accompagné du petit Tobie, le tout d'or.


Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Basilique Notre-Dame de la Victoire

Vue extérieure - Photo J-P GALICHON
Vue intérieure - Photo J-P GALICHON

La construction de l'église Notre-Dame de la Victoire est liée à l'extension de la ville au XIXe siècle lors du développement du tourisme.
Le chanoine Louis BERNARD en confie le projet en 1883 à l'architecte Pierre AUBLÉ (né à Rhodes en Grèce d'une famille Lyonnaise, le 12 février 1842 et mort à Saint-Raphaël le 8 janvier 1925).
L'église est inaugurée le 14 avril 1887 et consacrée le 14 avril 1888. Le nom provient de la protection que Notre-Dame offrit aux habitants dans la bataille de Lépante le 7 octobre 1571.
Le Vatican l’a élevée à la dignité de Basilique mineure, le 14 janvier 2004 et le 16 mai l'inauguration officielle par Monseigneur Dominique REY a eu lieu.

Édifice édifié en mêlant le style "romano-byzantin" et "néo-roman". La construction est faite principalement en grès rose de l'Estérel. La basilique occupe une superficie de 850 m2 et culmine à 35 mètres .
Orgue
L'orgue équipant à l'origine l'église est un instrument réalisé par la maison MERKLIN de Lyon selon un principe de traction électrique. En 1930, le système pneumatique a remplacé le système électrique. En 1987, l'orgue a été remplacé par un orgue réalisé par la Manufacture Provençale d'Orgue Yves CABOURDIN (Yves Cabourdin s’était spécialisé dans le remontage d’orgues d’occasion). L'instrument possédait 41 jeux alors qu'aujourd'hui il en possède 43.
Dallage
Le dallage est l'œuvre de l'architecte. Il représente des marguerites et il a été rénové à l'identique en décembre 2001.
Vitraux
Les vitraux ont été réalisés en 1954, 1960 et 1974 par Gabriel LOIRE et son fils Jacques, maîtres verriers à Chartres suivant la technique de la dalle de verre sertie dans un ciment souple.
Vitraux de la chapelle Saint-Joseph ( 1974) - Dans une barque qui a pour mât la croix triomphale de l'église , sont évoqués les fidèles. A gauche : la scie et le marteau du charpentier Joseph. A droite : l'ampoule, la croix, le buis rappellent que saint Joseph est considéré comme le patron de la bonne mort.
Vitraux de la chapelle de la Vierge (1960) - Trois croix évoquent avec les teintes argent, rouge et or les séries des mystères joyeux, douloureux et glorieux. En bas du vitrail de gauche, une barque sur l'eau figure l'Église, en haut du vitrail de droite, l'étoile symbolise Marie.

Source[1]


Chapelle de tous les Saints


Chapelle située avenue des Myrtes - Boulevard de Suveret.

Église construite avant 1900 comme église anglicane de Valescure. Le commanditaire est Lord RENDEL, de Cannes, l'un des promoteurs du quartier Valescure. Les paroissiens sont mis à contribution et Léon SERGENT est désigné comme architecte. L'église anglicane appartient à la famille RENDEL jusqu'en 1926, date à laquelle elle est cédée au diocèse de Gibraltar de l'Église anglicane.
En 1958, elle est mise à la disposition du diocèse catholique de Fréjus. Dans le cimetière attenant se trouvent des tombes de citoyens britanniques.

Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [2]


Chapelle Saint-Roch


Chapelle située au Dramont, 77 rue Noël GARNIER.

La construction de la chapelle Saint-Roch date de 1928. Elle a été réalisée sur des plans de l'architecte LIBAUD, pour les ouvriers qui travaillaient aux carrières de porphyre du Dramont. Elle a été consacrée le 19 février 1929.

L'édifice présente un portail d'inspiration ancienne : piliers à colonnes, double arc plein cintre encadrant un oculus en forme de croix grecque.

L'édifice figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel[3]


Église du Sacré-Cœur


Édifice situé à Bolouris , rue Charles GOUJON.

Première pierre de la chapelle de Boulouris en date du 15 août 1910. Elle est inaugurée en 1911 sous le vocable de Saint-Pierre. Elle devient église paroissiale sous le vocable du Sacré-Cœur.
Le décor sculpté du tympan est signé du sculpteur P. SICARD et du marbrier PELLETTI. Le décor peint sur la voûte du chœur est daté de 1976 et signé QUINCY.

Église du Sacré-Cœur


Édifice située à Agay , 297 route d'Agay (à côté du port d'Agay).

Le hameau d'Agay se constitue de façon significative au XIXe siècle avec les ouvriers du chemin de fer et les douaniers.
À partir de 1864, les chanoines de Fréjus et prêtres vont assurer un service dominical dans une salle prêtée par la direction des douanes.
En 1877 1878 le chanoine GAMEL fait édifier une église sur un terrain de la famille GUILLAUME BÉRANGER. L'église est bénie sous le vocable de Notre Dame du Sacré-Cœur. En 1931 Antoine de Saint-Exupéry s'y est marié. L'église a été détruite par le bombardement du 11 novembre 1943.
L'église actuelle a été construite au même endroit.
Église en béton suivant les plans de l'architecte SEMICHON qui rappelle la forme de la proue d'un navire.
Les premiers offices ont été célébrés en 1950 et la bénédiction par l'évêque de Fréjus-Toulon a eu lieu le 7 décembre [[1952].

Source[4]

Église Notre-Dame-de-la-Paix

Église située 160 boulevard du Maréchal Juin.
L'église Notre-Dame-de-la-Paix a été construite sur des dessins de l'architecte fréjussien J. VINEÏS et datés du 22 août 1966. La bénédiction inaugurale a eu lieu le 17 décembre 1967.
Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [5]

Église San Rapheu

La tour - Photo J-P GALICHON
La façade - Photo J-P GALICHON

Église Saint-Raphaël dite des Templiers, nommée aussi église Saint-Pierre. Édifice situé Rue des Templiers.

L'église romane est datée du XIIe siècle. Elle est construite sur un plan en croix. Elle est constituée d'une nef à trois travées voûtées en berceau brisé, d'un transept flanqué d'une absidiole au nord et d'une tour édifiée au XIIIe siècle au-dessus du bras de transept sud. C'est l’évêque de Fréjus qui réside épisodiquement à Saint-Raphaël qui est à l'origine de la construction de cette tour.
L'abside centrale semi-circulaire ornée d'arcatures est voûtée d'un cul-de-four nervuré.
La tour haute de 25 mètres est composée de trois étages. En 1881, elle a reçu un campanile en fer forgé et la cloche. À noter une crypte du XIe inachevée.

Édifice classé aux M.H en 1907 et 1908[6]


Église Anglicane Saint John the Evangelist


Église située 117 Avenue Paul Doumer.

L'édifice est daté de 1906 (plaque conservée à l'intérieur). Elle a été construite grâce aux donations de Sir William AMHERST, député conservateur du Norfolk, selon des plans de Sir Charles NICHOLSON.

Une extension de celle ci à été faire en 1926 Une extension en 1926 a été réalisée sur plans signés de l'architecte Harry Stuart GOODHART-RENDEL (tour-coupole, clocher et chevet).

Figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel [7]


Église orthodoxe Saint Raphaël l'Archange


Édifice situé à l'angle de la rue Chèvrefeuille et de l'avenue Pauline CARTON.

Église édifiée en 1961 sur des plans de l'architecte Nicolas TZWETKOFF, sur une initiative de monseigneur Méthode, évêque de Campanile et résidant à Asnières.
En 1958, le gouvernement français et diverses organisations humanitaires, ainsi que la fondation TOLSTOÏ ont fait l'acquisition de "l’hôtel Ermitage" pour héberger 150 émigrés russes venus principalement du sud-est asiatique.
L'église dédiée à Saint-Raphaël a été construite pour permettre entre autres aux résidents russes d'assister au culte.
L'église a été consacrée par monseigneur Méthode et monseigneur Antoine de Genève.
Une association cultuelle a été créé en 1987 pour reprendre cette chapelle. Depuis elle dépend de l’archevêché de Paris, Exarchat en Europe occidental de l'archevêché de Constantinople.
Depuis 2007 l'église est la propriété de la ville.

Source[8]

L'église figure à l'Inventaire général du patrimoine culturel[9]

Autres édifices religieux

  • Église sainte-Bernadette 945 avenue de Vallescure
  • Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Voyage Boulevard Saint-Exupéry
  • Temple de protestants 291 avenue du Maréchal-Lyautey

Repère géographique.png Repères géographiques

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Edgar GIVRY, acteur né le 9 août 1953
  • Germaine LEFEBVRE, actrice sous le nom de CAPUCINE, née le 6 janvier 1928, décédée à Lausanne (Suisse) le 17 mars 1990

Décès :

  • Marguerite AUDOUX, née Marguerite DONQUICHOTTE, femme de lettres née à Sancoins (Cher) le 7 juillet 1863, décédée le 31 janvier 1944
  • Simon BERRYER, artiste comique, acteur, chanteur, écrivain sous le nom de SIM, né à Cauterets (Hautes Pyrénées) le 21 juillet 1926, décédé le 6 septembre 2009
  • Lily FAYOL, chanteuse née à Allevard (Isère) le 12 juin 1914, décédée le 15 mai 1999
  • Henri GUISOL, acteur, de son vrai nom Henry Paul Julien BONHOMME, né à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) le 12 octobre 1904, décédé le 11 mai 1994
  • Alphonse Jean-Baptiste KARR, journaliste romancier né à Paris le 24 janvier 1808, décédé le 19 septembre 1890

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 409 501 647 883 966 974 955 994 1 041 1 055
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 143 1 271 1 461 1 508 2 456 3 227 3 810 4 270 4 865 4 893
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 5 112 6 183 8 919 9 539 9 635 8 969 10 177 13 425 17 844 21 080
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 24 118 26 616 30 671 33 804 33 624 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.


Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Monument aux morts

Photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Michel BLEOND 1790-1790  
Joseph, Louis JOURDAN 1790-1790  
Jean SIEYES novembre 1790-1791  
Pierre COULLET 1791-1792  
Pierre-Marie DOZE 1792-16 décembre 1792  
ROUX 1794-1795  
Pierre-Marie DOZE 1795-1799  
Alban JOURDAN 1802-1803  
Louis CAU 1803-1812  
Pierre CAÏS 1813-1814  
Melchior Emilien GIRAUD d'AGAY 1814-1815  
Pierre Joseph CAÏS 1815-1816  
Melchior GIRAUD d'AGAY 1816-1830  
Jean-Baptiste DOZE 1831-1834  
Jacques COURBON 1835-1837  
Pierre Honoré Michel CAÏS 1837-1846  
Pierre Joseph COULLET 1846-1848  
Pierre COULLET 1848-1850  
PORRE avril 1850-1851  
BRUN 1851-1851  
François HONNORÉ 1851-1852  
Dominique HONNORÉ 1852-1855  
François HONNORÉ 1855-1859  
Pierre CAIS 1859-1860  
Régulus GEORGES 1860-1870  
LEMORT 1870-1871  
Charles HENNEQUIN 1871-1873  
Michel PUJADE 1873-1874  
Michel CLÉRION 1874-1876  
Michel PUJADE 1876-1876  
Paulin GIREUD octobre 1876-1878  
Charles HATREL 1878-1878  
Félix MARTIN juin 1878-1895  
Barthélémy BŒUF juin 1895-1895  
Léon BASSO décembre 1895-1914  
Georges BERGER 1914-1921  
ALLONGUE mars 1921-1925  
SANTAMARIA octobre 1925-1929  
Maurice VERSTAETE 1929-1933  
André BRUERE juin 1933-1935  
Albert FOURNIER 1935-1940  
André BRUERE octobre 1940-1941  
Daniel Louis LAFON 1941-1944  
Albert FOURNIER 1945-1947  
Léon ISNARD 1947-1961  
Réné Georges LAURIN 1961-1965  
Georges REYNAL 1965-1971  
Henri GIROD 1971-1975  
Francis TRIVIÈRE 1975-1976  
Guy GOMEZ 1976-1977  
René-Georges LAURIN 1977-1992  
Charles OMEDE 1992-1995  
Georges GINESTA 2008-2017  
Frédéric MASQUELIER 2017-(2020)  
- -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Joseph-François SÉNÈS 1840 - 1844 (1809-1903)[10]  
- -  
- -  
Louis BERNARD 1882 - 1890 Curé de Notre-Dame de la Victoire[11]  
- -  
Hippolyte ARNAUD 1900 - 1902 (1847-1902)[12]  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
83118 - Saint-Raphaël Mairie.JPG

Mairie
Adresse : - SAINT-RAPHAËL

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet : * Site de la Mairie

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (mars 2013)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Saint-Raphaël - Notes et souvenirs

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Basilique Notre-Dame de la Victoire , un lieu dans une histoire - Paroisse de Saint-Raphaël
  2. Base Mérimée
  3. Base Mérimée
  4. Panneau posé sur l'église
  5. Base Mérimée
  6. Base Mérimée
  7. Base Mérimée
  8. Notice réalisée par l'Association cultuelle orthodoxe Saint-Raphaël l'Archange
  9. Base Mérimée
  10. Le chapitre de Fréjus-Toulon
  11. Le chapitre de Fréjus-Toulon
  12. Le chapitre de Fréjus-Toulon


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.