80 - Arrondissement de Péronne

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Blason Péronne- 80620.png
Péronne
Arrondissement de Péronne    (80 - 4)
Région Région - Blason - Picardie.png    Picardie Chef-lieu Blason Amiens-80021.png    Amiens
Département 80 - Blason - Somme.png       Somme (80) Préfecture Blason Amiens-80021.png    Amiens


80 - Carte administrative - Arrondissement - Péronne.png
Blason Albert-80016.png   80-06   Albert
Blason Bray-sur-Somme-80136.png   80-14   Bray-sur-Somme
Blason Chaulnes - 80186.png   80-15   Chaulnes
Blason Combles-80204.png   80-16   Combles
Blason Ham-80410.png   80-24   Ham
Blason Nesle-80585.png   80-30   Nesle
Blason Péronne- 80620.png   80-33   Péronne
Blason Roisel-80677.png   80-36   Roisel

Histoire de l'arrondissement

XVIIIe siècle

Les états généraux

Le 27 janvier 1789, Louis XVI convoque les états généraux. Les députés sont élus au niveau des baillages selon les trois ordres : le clergé, la noblesse, le tiers état. Les deux premiers ordres sont élus sur un seul tour. Vu le nombre de population concernée par les élections, le tiers état désigne des représentants selon trois niveaux : la paroisse, puis le district, et enfin le baillage.

Le baillage de Péronne envoie aux états généraux :

- pour le clergé : DELAPLACE (Curé) - MAURY (Prieur)
- pour la noblesse : Chevalier Alexandre LAMETH - Duc de MAILLY
- pour le tiers état : DUMETZ (avocat) - MAREUX (cultivateur) - PRINCEPRE de Buire (propriétaire) - PREVOT (avocat du Roi)

XXe siècle

Aperçu politique de l'arrondissement

Emile MAGNIEZ, est né à Ytres le 12 avril 1876, décédé à Paris le 19 octobre 1919. Il est élu député de la circonscription en 1910 ; réélu en 1914 avec 56 % des voix exprimées au second tour. Il siège parmi les radicaux socialistes.

Outre son mandat de député, Emile MAGNIER est également Conseiller général du canton de Combles.

XXIe siècle

Aperçu politique de l'arrondissement

Stéphane DEMILLY

Pour mémoire, les députés sont élus pour cinq ans au scrutin universel direct à deux tours. La 5e circonscription électorale de la Somme rassemble la totalité des cantons de l’arrondissement de Péronne auxquels s’adjoint, de surcroît, le canton d’Acheux en Amiénois.
Lors des élections législatives de 2007, Stéphane DEMILLY est réélu député au second tour avec 55,47 % des voix. Il est membre du groupe parlementaire Nouveau Centre, qui se rattache à la majorité présidentielle. Il est élu député pour la première fois aux élections de 2002 (56,54 %). Il est par ailleurs, maire d’Albert depuis 1989.

Source photo : Assemblée Nationale

Aperçu politique des cantons de l’arrondissement

Les conseillers généraux sont élus pour six ans. Le Conseil général est renouvelable pour moitié tous les trois ans lors des élections cantonales au scrutin universel direct à deux tours. De même que les élections municipales, en 2007 le vote a été reporté d’une année afin de ne pas surcharger le calendrier électoral, année des présidentielles et des législatives. De fait, les conseillers généraux des différents cantons qui constituent l’arrondissement de Péronne sont élus depuis 2004 ou 2008.

Fernand DEMILLY

Élu Conseiller général du canton d'Albert au second tour de scrutin en 2004 avec 54,82 % des voix, Fernand DEMILLY se présente sous l’étiquette de l’UDF, dans la majorité présidentielle. Il ne se représente pas en 2011. Sous l'étiquette Divers Gauche, c'est Stéphane BRUNEL qui est élu en 2011 au second tout de scrutin avec 50,68 %. Le canton d'Albert bascule de Droite à Gauche.

Marcel GUYOT

Élu Conseiller général du canton de Bray-sur-Somme au second tour de scrutin en 2008 avec 37,22 % des voix, Marcel GUYOT se présente sous l’étiquette Divers Droite, dans la majorité présidentielle. Il est également maire de Bray-sur-Somme.

Philippe CHEVAL

Élu Conseiller général du canton de Chaulnes au premier tour de scrutin en 2008 avec 62,14 % des voix, Philippe CHEVAL se présente sous l’étiquette Divers Droite, dans la majorité présidentielle.

Dominique CAMUS

Élu Conseiller général du canton de Combles au premier tour de scrutin en 2004 avec 59,77 % des voix, Dominique CAMUS se présente sous l’étiquette UDF, dans la majorité présidentielle. Il est également maire-adjoint de Ginchy. Il se représente en 2011 sous l'étiquette Nouveau Centre, dans la majorité présidentielle : il est réélu au second tour avec 62,27 %.

Grégory LABILLE

Élu Conseiller général du canton de Ham au second tour de scrutin en 2008 avec 50,19 % des voix, Grégory LABILLE se présente sous l’étiquette Divers Droite, dans la majorité présidentielle.

Paul PILOT

Élu Conseiller général du canton de Nesle au second tour de scrutin avec 55,50 % des voix, Paul PILOT se présente sous l’étiquette Divers Gauche. Il est vice-président en charge de l’enfance. Il est également maire de Nesle. En 2011, il se représente sous la même étiquette et est réélu au second tour, dans le cadre d'une triangulaire, avec 52,53 %.

Pierre LINEATTE

Élu Conseiller général du canton de Péronne au premier tour de scrutin en 2008 avec 55,88 % des voix, Pierre LINEATTE se présente sous l’étiquette du PS. Il est vice-président en charge des déplacements et communications. Il est également maire-adjoint de Cartigny.

Michel BOULOGNE

Élu Conseiller général du canton de Roisel au premier tour de scrutin en 2004 avec 53,17 % des voix, Michel BOULOGNE se présente sous l’étiquette PS. Il est vice-président en charge du développement durable et de l’environnement. Il est également maire de Roisel. Il se représente en 2011 et est réélu au second tout de scrutin avec 60,51 % sous l'étiquette PS.
Lors du renouvellement des conseillers généraux en 2008, l’assemblée départementale a basculé à Gauche. Elle est désormais présidé par un socialiste, Christian MANABLE. Paul PILOT, Michel BOULOGNE et Pierre LINEATTE sont respectivement 2e, 5e et 8e vice-président.

Source photo : Conseil général de la Somme

Approche socio démographique

L'arrondissement de Péronne rassemble 77 973 habitants,lors du recensement de la population en 1999, regroupés dans 169 communes réparties en huit cantons qui forment l’arrondissement.

Cantons Nombre de
communes
% Nombre d'habitants %
Albert 26 15,4 % 17 080 21,9 %
Bray sur Somme 19 11,2 % 5 754 7,4 %
Chaulnes 22 13,0 % 5 664 7,3 %
Combles 19 11,2 % 3 780 4,8 %
Ham 19 11,2 % 13 337 17,1 %
Nesle 21 12,4 % 7 546 9,7 %
Péronne 21 12,4 % 17 123 22,0 %
Roisel 22 13,0 % 7 689 9,9 %


Le canton de Roisel, second selon le nombre de communes qui le constitue, est en quatrième position pour le nombre d’habitants, signe de nombreux villages à faible démographie. Chaulnes, canton qui comporte le même nombre de communes, présente une densité plus moindre encore.

L’arrondissement de Péronne est en constante régression démographique depuis 1982. Il perd en moyenne 0,3 % de population par an. C’est le résultat d’une conjugaison de phénomènes : un taux de natalité en constante baisse durant la même période ; un solde migratoire négatif ; un taux de mortalité en baisse. En conséquence, la population de l’arrondissement connaît un vieillissement. Les 60 ans et plus représentaient 18,4 % de la population en 1982, ils sont 23,2 % lors du recensement de 1999. À l’opposé de l’échelle des âges, les moins de 20 ans, 30,8 % en 1982, sont, 17 ans après, 25 %.


Le graphique ci-après présente la répartition par catégorie socio professionnelle des populations de quinze ans et plus de l'arrondissement lors du recensement de 1999.

Population active Arrondissement de Péronne copie.jpg

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Histoire Générale et Impartiale de la Révolution


Arrondissements : Blason Abbeville-80001.png    Abbeville (S-Préf.) Blason Amiens-80021.png    Amiens (Préf.)
Tous les cantons Blason Montdidier-80561.png    Montdidier (S-Préf.) Blason Péronne- 80620.png    Péronne (S-Préf.)