80272 - Épénancourt

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Épénancourt
Croix de guerre 1914-1918
Croix de guerre 1914-1918
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 80 - Blason - Somme.png    Somme
Métropole
Canton Blason Ham-80410.png   80-18   Ham

Blason Nesle-80585.png   80-30   Nesle (Ancien canton)

Code INSEE 80272
Code postal 80190
Population 124 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 350 hectares
Densité 35 hab./km²
Altitude 50 m
Point culminant 92 m
Coordonnées
géographiques
49.823° / 2.93177° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
80272 - Épénancourt carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Épénanoourt, Eppénancourt et Espénancourt. Épénancourt était peu considérable avant le IXe siècle, où il appartenait déjà à l'abbaye de Sainte Marie de Soissons ; en 1368 la seigneurie en fut adjugée à ce monastère contre le comte de Boulogne et d'Auvergne. C'est aussi de cette époque seulement que date l'érection de la cure de ce village; Pierre de Béthencourt la dota de sept muids de blé à prendre sur la grosse dîme de Pertain, dont elle fut un démembrement.
L'église primitive, vocable la Nativité de la Sainte Vierge, paraît antérieure à l'établissement de la paroisse; car (vers 1844) à la partie extérieure du chœur qui n'a pas été restaurée, on remarque encore quelques médaillons avec têtes grimaçantes aux entablements, et des fenêtres plein cintre avec des ornements dentelés. Le clocher et la tourelle dont il est flanqué sont des constructions du XVIe siècle : la tour principale aura perdu son élévation à la suite de quelque désastre. Le portail est surmonté de deux statues de saints, entre lesquels se trouve un pot de fleurs. A l'intérieur, il n'y a d'intéressant que la chaire, assez beau travail du XVIIe siècle.

La nomination à la cure, de 1,000 l. environ de valeur, la seigneurie et la dîme, appartenaient à l'abbaye de Sainte Marie de Soissons. Il y avait (1844) dans l'église d'Épénancourt un pèlerinage célèbre, dit de Saint Aubert, que l'on invoque pour la guérison des maladies de langueur et le marcher des enfants. On s'y rend de fort loin.
Des seigneurs, feudataires de Sainte Marie de Soissons, se sont établis à Épénancourt où ils élevèrent un petit château auprès de l'église ; mais ils ne sont point fort anciens. Sur le haut du village, vers Pargny, se trouvait avant eux une maison importante qui a disparu depuis plusieurs siècles.
Vers le milieu du XIXe siècle une fabrique de sucre, assez considérable, s'est formée à l'ouest du village : AI. K. Corroyer de Nesle, principal associé de cet établissement, s'est montré reconnaissant de ses succès par des actes nombreux de bienfaisance envers l'église d'Épénancourt.

  • 1

Le village était à l'âge de fer une cité palustre, bâtie sur pilotis au dessus des terres marécageuses de la rivière Somme. Des fouilles archéologiques ont mis à jour des pieux noircis fossilisés ; assises des habitations.
Épénancourt a été en partie détruit pendant la première guerre mondiale.

  • 2

Topo.jpg Toponymie

L'étymologie d’Épenancourt vient du roman espié, épine, ou espériage qui exprime des constructions faites sur pilotis dans un endroit aquatique.

  • 1

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : .... :
  • Arrondissement - 1801-.... : .... :
  • Canton - 1801-.... : .... :
  • Commune - 1801-.... : .... :

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Épénancourt fait partie de la communauté de communes du pays Neslois.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

La fontaine de Saint Aubert

La fontaine saint Aubert est en fait un ruisseau qui jaillit le long du canal du nord, à l'origine se trouvait là une statue de saint Aubert, qui donnait lieu jusqu'en 1900 à un pèlerinage pour la guérison des maladies de langueur et de marché des enfants.
Pillée dans les années 1990 la statue a été mise à l'abri dans l'église et la commune envisage une restauration de cette fontaine.

L’église de la nativité de la sainte Vierge

80272- Epenancourt Eglise 1.jpg

A l'origine romane l'église fut dotée au XVIe siècle d'un clocher à tourelle. En partie détruite en 1916 elle fut reconstruite en 1929 avec les matériaux de l’ancienne église.

80272 - Epenancourt Eglise 2.jpg



Église Notre-Dame-de-la-Nativité

Vue principale, photo Claude DEROLETZ


L'écluse du canal du nord

80272 - Epenancourt Ecluse du canal du nord.jpg


La sucrerie

La Sucrerie Boinet Bourbion et Cie, puis Boinet et Cie, située rue de Cizancourt, à la Vallée Saint-Aubert, sur la commune d'Épenancourt, est mentionnée en 1892 ; Détruite par les allemands elle a été reconstruite vers 1920. En 1938, elle devient sucrerie distillerie Boinet et Cie. Le nouveau magasin industriel est construit après 1970.La sucrerie a disparu pour être remplacée par une usine moderne de déshydratation de pulpe de betterave pour l’alimentation animale.
^ Sommaire

Repère géographique.png Repères géographiques

Épénancourt se situe sur les bords de la rivière Somme et du canal du nord (tronçon commun canal du nord et canal de la somme qui se séparent à Péronne).

Localisation (aprés 2015)

80272 - Épénancourt - carte administrative N.png


Démographie.png Démographie

le pic maximal
le pic minimal

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 170 123 179 155 219 198 247 235 215 216
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 243 232 233 235 234 237 216 208 208 182
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 160 97 110 74 91 119 120 112 125 121
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 124 124 128 99 118 123 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

80272 Epenancourt courbe population.jpg

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
 
 
-  
 
- -  
Nadine BLONDELLE 2001 - 2008  
Pascal BLONDELLE 2008 - (2026) Retraité salarié privé  
- -  

Cfr [ Mairesgenweb]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Mandat Observations
PICARD 1777  
Médard Étienne GUILLOT 1780  
DENYS -  
MOILLET 1844  
- -  
Paul PINQUET - 1971 Abbé  
- -  
  • 1

Titulaire de la légion d'honneur natifs de la commune

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
GOGUET Antoine François - - Militaire à Saint Domingue. Dossier sur le site léonore  
GOGUET Louis Antoine Vast Vete 06/02/1764 - Dossier sur le site léonore.  
- - -  

Monument aux morts

Pas de monument aux morts.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin
Après-midi 13h30 à 16h30 13h30 à 16h30



80272 - Epenancourt Mairie .jpg

Mairie
Adresse : Grande rue - 80190 Épénancourt

Tél : 03 22 88 94 76 - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : 49.823° / 2.93177° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.lepaysneslois.com/ (26/08/2012)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives Départementale

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • 1 L'arrondissement de Péronne par l'Abbé Paul Decagny (1844).
  • 2 Communauté de communes du pays Neslois.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



^ Sommaire