78550 - Saint-Germain-de-la-Grange

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Germain-de-la-Grange
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Ile-de-France.png    Île-de-France
Département 78 - Blason - Yvelines.png    Yvelines
Métropole
Canton
Code INSEE 78550
Code postal
Population 1462 hab. (1999)
Nom des habitants
Superficie hectares
Densité 280 hab./km²
Altitude Mini:
Point culminant
Coordonnées
géographiques
° / ° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

L’origine de Saint-Germain-de-la-grange n’est pas connue. Mais, on estime que c’est entre le IXe siècle et le XIe siècle que le nom de SAINT-GERMAIN (496-576), nommé évêque de Paris au VIe siècle par le roi Childebert (fils de Clovis) en 555, lui a été donné.

La Grange provient vraisemblablement de l’existence pendant plusieurs siècles d’un ensemble de bâtiments construits selon l’architecture cistercienne. Il était composé de plusieurs granges et d’un bâtiment principal d’habitation où logeaient des Frères Converts. Une autre origine pourrait provenir de l’existence d’une grange destinée à contenir les produits de la dîme qui était un impôt représentant 1/10e de tout ce qui croissait et naissait au bénéfice des seigneurs et du clergé. C’était l’endroit où étaient collectés les impôts. Ce privilège donna lieu, dès le Moyen-Age, à de fructueuses transactions, parfois irrégulières, que Charlemagne dénonça.

Avant 1179

A l’époque gauloise, Saint-Germain-de-la-grange était situé à l’extrême ouest du territoire des Parisii. La frontière avec celui des Carnutes était matérialisée par la MAULDRE qui prend sa source à Coignières (169 mètres d’altitude). Son cours s’étend sur 30 kilomètres jusqu’à la Seine (18 mètres d’altitude).

XIIIe siècle

Le fief de Saint-Germain dépendait de la baronnie de Neauphle-le-Château et se trouvait administré par les seigneurs de CHATERON. Ils ont habité le hameau actuel de CHATRON situé sur le point culminant de la commune.

Mathurin de HARVILLE, né en 1459, fut seigneur de la grange.

XVe siècle

Le roi Louis XI cède, en 1450, la châtellenie de Neauphle-le-Château à François Ier, duc de Bretagne, et se trouve ainsi rattachée au comté de Montfort. Charles VIII, le 6 mai 1484, déclare que Saint-Germain de Morainville est réuni au Comté de Montfort.

XVIIe siècle

Le 12 mai 1682, Pierre de Bellièvre vend à André POTIER, chevalier, seigneur de Novion (Novigentum) et Conseiller au Parlement, le Marquisat de Grignon et la Seigneurie de Saint-Germain-de-la-grange.

XVIIIe siècle

En 1789, les Révolutionnaires ont voulu faire disparaître tout ce qui rappelait la dîme. De nombreux documents ont été détruits et le village changea plusieurs fois de nom.. Le 28 mars 1789, Nicolas HAUTDECOEUR, laboureur né à Vicq en 1729 fut élu député à l’Assemblée Nationale comme représentant du Tiers-Etat. L'église Saint Martin fut rapidement détruite peu après la profanation et la destruction des tombeaux royaux de la basilique Saint-Denis le 8 août 1793.

XIXe siècle

En 1814, la commune ne compte plus que 169 habitants à cause de la saignée des guerres napoléoniennes. Symboles de l’Ancien Régime en 1789, les terres rattachées à la cure furent confisquées et vendues comme biens nationaux. A la Restauration, notre malheureuse commune va devenir un autre symbole : celui de la Révolution. Plus rien ne sera alors fait pour elle.

XXIe siècle

Au début du XXIe siècle, deux fermes existent encore. Une seule est réellement exploitée. Les autres surfaces agricoles sont toujours exploitées par des propriétaires n’habitant pas le village.

Repère géographique.png Repères géographiques

Au cœur du département des Yvelines, Saint-Germain-de-la-grange se situe à 40 km à l'ouest de Paris Canton de Montfort l'Amaury.

Deux hameaux : le Bourg (altitude moyenne 110 mètres) au milieu des champs et Chatron (altitude moyenne 160 mètres) en bordure de Neauphle-le-Château. Son étendue est de 510 hectares dont 400 de terres cultivées.

Démographie.png Démographie

Année
Nombre
1794
-
1800
-
1806
-
1820
-
1831
-
1836
-
1841
-
1846
-
1851
-
1856
-
Année
Nombre
1861
-
1866
-
1872
-
1876
-
1881
-
1886
-
1891
-
1896
-
1901
-
1906
-
Année
Nombre
1911
-
1921
-
1926
-
1931
-
1936
-
1946
-
1954
-
1962
-
1968
-
1975
-
Année
Nombre
1982
-
1990
-
1999
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -
- - -
- - -
- - -
- - -
- - -
- - -


Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : -

Tél : - Fax :

Courriel : [mailto: Contact]

Site internet : [ Site officiel]

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : [1] (Septembre 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Monographie des instituteurs (AD 78 : cote 2 MI 119 T)

Œuvre de Paul AUBERT (AD 78 : cote 2 MI 774)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références