78545 - Saint-Cyr-l'École

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Cyr-l'École
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Ile-de-France.png    Île-de-France
Département 78 - Blason - Yvelines.png    Yvelines
Métropole -
Canton Canton de Saint-Cyr-l'École (78-15)

Blason en attente.png   78-36   Saint-Cyr-l'École (Ancien canton)

Code INSEE 78545
Code postal 78210
Population 17 562 hab. (2012)
Nom des habitants Saint-Cyriens, Saint-Cyriennes
Superficie 501 hectares
Densité 3 505 hab./km²
Altitude Mini : 99 m
Point culminant 174 m
Coordonnées
géographiques
48.80083° / 2.0633° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

L’église de Saint-Cyr l’Ecole après les bombardements

Saint-Cyr l'Ecole autrefois (source livre de Didier Tonin/1990 avec la collaboration de Daniel Moine, Marc Lhermite et la participation de l'association Saint-Cyr-Histoire) Saint-Cyr l'ecole au nom mondialement connu est une ville de la banlieue parisienne, située dans le département des Yvelines.
Elle se situe au sud du ru de Gally qui prend sa source aux abords du Parc de Versailles et se dirige du sud-est au nord-ouest s'encaissant progressivement dans une couche de calcaire formant le plancher d'une dépression large de plusieurs kilomètres.
À l'origine ce val de Galie était ceinture d'une forêt dense et épaisse. Sa fréquentation remonte à l’époque préhistorique. Des grattoirs, des burins, des fragments de haches polies, des flèches tranchantes, des éclats de poterie ont été trouvés sur de nombreux sites qui suivent le Val de Gally, attestant d'une véritable circulation des hommes préhistoriques dans notre région. Plus tard, au temps des gaulois, la limite de la cité des Carnutes ainsi que celle des Parisii traversaient le Val de Gally.
La formation territoriale de notre pays sera par la suite liee aux nombreux défrichements : "ainsi le village de Bois d'Arcy, conquis sur la forêt, comme son nom l'indique, est bordé à l'est par le bois Robert qui se prolonge sur le territoire de Saint-Cyr. Ce bois Robert est un ancien fief de Villepreux, connu en 1164 et qui comportait encore un hôtel en 1482".
Avec l'extension du Christianisme, de nombreux villages prendront le nom d'un saont, ce sera le cas pour notre ville.
Cyr était un martyr de Tarse. Il était âgé de trois ans quand sa mère fut mise à la questions. Le juge l'ayant pris sur ses genoux et voyant qu'il ne pouvait l’empêcher de pleurer et de crier qu'il était chrétien, le prit par le pied et le jeta de colère du haut de son tribunal. L'enfant eut la tête fracassée.
Saint-Cyr comprenait deux fiefs lors de la création de la Maison royale de Saint-Louis. Le premier était celui de l'abbaye Notre-Dame-des-Anges. Le second, compose d'un château et d'un domaine, appartenait au marquis Jean-Baptiste Seguier de Saint-Brisson, issu de la famille des Seguier qui a donné de nombreux magistrats et avocats au Parlement.
L'origine de l'abbaye de Notre-Dame des Anges est mal connue. Les frères de Sainte-Marthe affirment qu'elle fut fondée par Robert III, évêque de Chartres, lequel occupa le siège épiscopal de 1156 à 1164. Mais les religieuses de l'abbaye prétendaient que l'origine de leur maison datait de l'an 660 et qu'elle avait été fondée par un certain Bartholomeus Pilosus, Barthélémy velu ou barbu. Les bénédictins contestent cette assertion et pensent que ce Barthélémy a pu fonder l'abbaye seulement un peu avant 1156. Robert III, évêque de Chartres aurait poursuivi la fondation.
L'abbaye de Saint-Cyr possédait des biens dans la forêt de Plaisir et Thiverval, commence témoignent les lieux dits "la fosse aux dames de Saint-Cyr en 1485 as Thiverval et peut-être "Mare de l'Abbaye, Clos de l'abbaye" au cadastre de Plaisir.
L'abbesse de Saint-Cyr conserva aussi des droits sur la paroisse des Clayes jusqu'a la Révolution. Le 18 juin 1717, à la mort de Maître Nicolas Boust, l'archidiacre de Chartres nomma Maître Leclerc comme remplaçant mais l'abbesse nommait Maître Jean-Louis Lauzy. Un procès eut lieu et l'abbesse de Saint-Cyr finit par l'emporter. Les abbesses de Saint-Cyr furent au nombre de 37. La dernière abbesse de Saint-Cyr, Marguerite de Guillermin, conservera sa charge jusqu’à la Révolution. Le 28 septembre 1792 les religieuses évacuèrent le monastère. Les 3 et 17 mai 1793, l'ensemble constituant l'abbaye sera adjugé au profit du citoyen Vital-Guislain Bonneau, marchand épicier et de bois demeurant à Saint-Cyr. Celui-ci démolira les bâtiments pour en vendre les matériaux.


Au XIXe siècle, Saint-Cyr appartient au département de Seine-et-Oise. Selon les textes de cette époque, "les travaux de l'agriculture sont l'occupation principale des habitants"

La maison royale de Saint-Louis :

Pour beaucoup, Madame de MAINTENON c'est Saint-Cyr et que Saint-Cyr. Pour beaucoup, le seul mérite et la seule justification de l'épouse de Louis XIV, sa seule gloire peut-être, c'est ce pensionnat........ Saint-Cyr : son principal souci - Saint-Cyr : son unique amour. Belle légende...... Saint-Cyr fut-il pour Madame de Maintenon "son vrai roman"? Peu importe. Devenue maîtresse du roi, Madame de Maintenon, à partir de 1680 rassemble des fillettes pauvres à Montmorency, puis à Rueil. En février 1684, ces enfants de Rueil sont installés à Noisy-le-Roi. Évoquons alors la création des Compagnies de Cadets gentilhommes pour la jeune noblesse de province. Madame de Maintenon persuade le roi de créer aussi une institution pour les filles soulignant "les dangers où l'infortune les peut exposer".
Le 15 août 1684, Louis XIV déclare officiellement son intention de fonder un établissement où 250 demoiselles nobles et pauvres seraient élevées gratuitement jusqu'à l'âge de 20 ans. La Maison Royale de Saint Louis était née. Les constitutions de la Communauté de Saint-Louis définissent ainsi l'esprit de l'Institut : "l'esprit de cette maison doit être d'élever les personnes qui composeront la communauté au-dessus de toutes sortes d'intérêts humains : un esprit qui ne cherche pas ce qui est sien, mais qui se dédie généralement à l'éducation des demoiselles avec un tel désintéressement qu'elles n'ayent pas même d'attaches à leurs sentiments particuliers, qu'elles ne mêlent jamais rien dans leurs instructions qui puisse être incompatible avec ce qu'on leur marquera qui doit être enseigné, se soumettant parfaitement à la simplification chrétienne dont l'on désire faire tout l'esprit de cette maison afin que celui de Jésus Christ y puisse régner souverainement. Celles qui voudront y demeurer et s'y attacher par leurx vœux tacheront de se former aux vertus qui peuvent le mieux soutenir cette Sainte et glorieuse entreprise, comme le détachement des richesses, l'estime pour la pauvreté volontaire, un grand amour pour la religion, enfin un esprit qui les fasse connaitre pour être dédiées à Jésus-Christ."

Blason en attente.png Héraldique

  • D'argent à la croix haussée d'azur semé de fleurs de lys d'or, fleurdelysee du même et sommée d'une couronne royale fermée aussi d'or, accostée, en pointe, de deux shakos de Saint Cyrien affrontés au naturel.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1964 : Seine-et-Oise, 1964-2017 : Yvelines
  • Arrondissement - 1801-2017 : Versailles
  • Canton - 1801-1964 : Versailles-Ouest, 1964-1967 : Versailles-Nord-Ouest, 1967-1976 : Versailles-Ouest, 1976-2017 : Saint-Cyr-l'École
  • Commune - 1801-2017 : (Saint-Cyr) Saint-Cyr-l'École

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Noms de la commune donnés pendant la période révolutionnaire : Libreval et Val-Libre.

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

Proche de Versailles et de la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines, Saint-Cyr jouxte les villes de Fontenay-le-Fleury et Bois d'Arcy. À proximité, se trouvent Guyancourt et la vallée de Chevreuse.


Démographie.png Démographie

Année
Nombre
1793
-
1800
-
1806
-
1821
-
1831
-
1836
-
1841
-
1846
-
1851
-
1856
-
Année
Nombre
1861
-
1866
-
1872
-
1876
-
1881
-
1886
-
1891
-
1896
-
1901
-
1906
-
Année
Nombre
1911
-
1921
-
1926
-
1931
-
1936
-
1946
-
1954
-
1962
9 309
1968
16 001
1975
16 537
Année
Nombre
1982
14 996
1990
14 829
1999
14 566
2006
15 778
2011
17 655
2016
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Cfr : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
BIZET 05/1925 -  
- -  
- -  
Jean CUGUEN 1953 - 1983 Conseiller général de l'ancien canton de Versailles-Ouest (1961-1967)  
FERRENBACH 1983 - 2001  
Philippe LAVAUD 2001 - 2006  
Bernard DEBAIN 2006 - (2020)  

Cfr : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Colette Denise de GLARÉLIAL, actrice connue sous le nom de Colette DERÉAL, née le 22 septembre 1927, décédée à Monaco le 12 avril 1988


Décès :

  • Françoise d'AUBIGNÉ, Marquise de MAINTENON, épouse de Louis XIV, née à Niort (Deux-Sèvres) le 27 novembre 1635, décédée le 15 avril 1719


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h - 8h - 12h 9h - 11h * -
Après-midi 14h - 17h15 14h - 17h15 14h - 17h15 13h - 20h 14h - 17h15 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Square de l'Hôtel de Ville - BP 106 - 78210 SAINT-CYR-L'ÉCOLE

Tél : 01 30 14 82 82 - Fax : 01 30 58 33 46

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Accueil ouvert le 1er et le 3e samedi du mois.

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Juillet 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références