78517 - Rambouillet

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Rambouillet
Blason Rambouillet-78517.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 78 - Blason - Yvelines.png    Yvelines
Arrondissement Blason Rambouillet-78517.png    Rambouillet (S-Préf.)
Métropole
Canton Canton de Rambouillet (Canton 78 14)

Blason Rambouillet-78517.png   78-18   Rambouillet (Ancien canton)

Code INSEE 78517
Code postal 78120
Population 25456 hab. (2015)
Nom des habitants Rambolitains, Rambilitaines
Superficie 3519 hectares
Densité 723,38 hab./km²
Altitude Mini: 140 m
Point culminant 177 m
Coordonnées
géographiques
48.6494° / 1.8256° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Histoire administrative

  • Département - 1801 - .... :
  • Arrondissement - 1801 - .... :
  • Canton - 1801 - .... :

Résumé chronologique :

  • 1801 - .... :

Héraldique

78157 - Rambouillet blason de la ville.JPG



Repère géographique.png Repères géographiques

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint Lubin

78157 - Rambouillet ancienne église.JPG
C.Angsthelm
  • Le nom de Rambouillet apparaît dès 768, et une première église est mentionnée dès 1052.
  • En 1864, la ville de Rambouillet organise un concours public, remporté par un jeune élève de Viollet-le-Duc, Anatole de Baudot. Ce dernier est alors passionné par l'architecture religieuse rurale, qualifiée par lui de gothique municipal.
  • Malgré la guerre franco-allemande de 1870, la nouvelle église de Saint Lubin est consacrée le 5 Septembre 1871. Elle reprend le nom des deux saints patrons de l'ancienne église : Saint Lubin et Saint Jean-Baptiste. Elle est bâtie dans la perspective du Palais du roi de Rome.
  • L'édifice envisagé étant d'importance mais le budget alloué réduit, Anatole de Beaudot s'efforce de limiter au maximum l'usage de la pierre de taille, la réservant aux parties de l'édifice sur lesquelles s'exercent les principales poussées. Il privilégie les murs de moellons apparents, ainsi que l'usage de la brique, notamment pour la voûte. A l'intérieur, des colonnes et des chapiteaux en fonte supportent les arcs transversaux du berceau central. D'inspiration médiévale, à la fois romane et gothique, l'église du jeune architecte s'inscrit ainsi dans la modernité.
  • Beaucoup d'objets furent rapportés dans la nouvelle église : cloche, orgue, bénitier, baptistère, tabernacle, statue de la Vierge, tableaux.
  • La décoration intérieure a été modifiée dans les années soixante-dix, la quasi totalité des décors peints a été badigeonnée, et dans les bas-côtés des vitraux en dalle de verre réalisés par Gabriel Loire, ont remplacé ceux existants. Les verrières du choeur et du transept, étant d'Eugène Stanislas Oudinot.
  • L'édifice a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 2003[1] , en tant que témoignage des premières expérimentations techniques de son architecte.

(Source : panneau d'information devant l'église)


Château

78157 - Rambouillet plan du domaine.jpg
  • Rambouillet jouit de la protection d'une double couronne forestière et agricole. Au chœur de l'Yveline, la forêt domaniale de Rambouillet, massif résiduel des anciennes chasses royales, s'étend sur 13 000 hectares. Un plateau calcaire offre un réservoir d'eau local composé de multiples sources et d'une chaîne d'étangs.
  • Une première résidence seigneuriale est mentionnée en 1353. En 1368, le chevalier Jean Bernier achète à la famille de Montfort un bâtiment qu'il transforme bientôt en forteresse, dont seule subsiste la grosse tour (où serait mort François 1er en 1547. En 1384, le château passe aux mains de la famille d'Angennes.
  • En 1612], la seigneurie de Rambouillet est élevée au rang de marquisat pour Charles d'Angennes dont l'épouse, Catherine de Vivonne, marquise de Rambouillet, tient à Paris un célèbre salon littéraire. En 1699, le financier Fleuriau d'Armenonville acquiert le domaine. La tradition lui attribue la création du parc à la française.
  • En 1706, Fleuriau d'Armenonville cède sa propriété au comte de Toulouse, fils légitime de Louis XIV et de Madame de Montespan. Titulaire de la charge de grand veneur, le nouveau seigneur de Rambouillet fait agrandir les communs destinés à abriter la cavalerie nécessaire à la chasse. Il entreprend également la modernisation et l'embellissement du château. Son fils, le duc de Penthièvre, fait aménager un jardin à l'anglaise orné de fabriques.
  • Le duc de Penthièvre vend le domaine de Rambouillet à son cousin Louis XVI en 1783. L'architecte Jacques-Jean Thévenin reçoit alors mission d'élever de nombreux bâtiments nécessaires à un château royal. Il agrandit notamment les anciennes écuries du comte de Toulouse (l'actuelle caserne des gardes) pour leur redonner leur fonction première et construit de nouvelles écuries plus au nord. Une ferme expérimentale (l'actuelle bergerie nationale) et une laiterie d'agrément sont construites dans le jardin anglais. Le bourg se développe et Louis XVI crée les faubourgs de Pierrefitte et de la Garenne au sud ainsi que celui de Groussay à l'ouest.
  • En 1804 Napoléon 1er récupère les résidences royales. L'empereur aimant une vie simple entouré de ses proches, et surtout loin de l'étiquette, apprécie tout particulièrement ce nouveau domaine et engage de vastes travaux de restauration. Il fera aménager ses appartements dans l'ancien appartement de Marie-Antoinette, donnant sur cour.
  • Disposant d'un vaste domaine de chasse, le château de Rambouillet a attiré de tout temps les grands chasseurs que furent les princes, les rois et les empereurs. A la fin du 19e siècle, les présidents de la République poursuivent cette tradition. Dès 1883, ils y organisent de nombreuses chasses présidentielles sous l'impulsion de Félix Faure (1895-1899), le château devient résidence officielle à partir de 1895. Le domaine entame alors une nouvelle et prestigieuse période de son histoire jusqu'à devenir le lieu officiel d'accueil de grandes rencontres internationale dans la seconde moitié du 20e siècle. En 1975, le président Valéry Giscard d'Estaing (1975-1981) y organise le tout premier G6.

Le château est inscrit aux M.H depuis 1896[2].
(Source : panneau d'information à l'entrée du château)


Palais du Roi de Rome

78157 - Rambouillet Palais du roi de Rome côté jardin.JPG
78157 - Rambouillet Palais du roi de Rome.JPG
  • Construit entre 1784 et 1786, le premier hôtel du Gouvernement, aujourd'hui disparu, était destiné au comte d'Angivillier, gouverneur du domaine de Rambouillet. Corps de logis principal, ailes en retour et pavillons d'entrée s'élevaient entre cour et jardin, se conformant ainsi au modèle de l'hôtel particulier à la française. La façade devait ressembler à celle de l'actuel hôtel de ville. L'hôtel du gouvernement fut vendu en 1797, puis partiellement détruit. Il réintégra le domaine national en 1805.
  • Dès 1806, Napoléon 1er décide de le faire restaurer. Auguste Firmin reconstruit le corps principal et réutilise les deux ailes basses. Prix de Rome en 1801, le jeune architecte avait longuement étudié les palais florentins et siennois. Les façades de l'édifice font donc référence à l'architecture du 15e siècle italien. En 1813, l'hôtel est affecté au roi de Rome, fils nouveau-né de Napoléon 1er et de l'impératrice Marie-Louise.
  • En 1832, le roi Louis Philippe renonce à conserver le Palais qui passe à nouveau en vente publique. La partie centrale du corps de logis en fond de cour sera détruite peu après, entraînant ainsi la destruction du vestibule à l'italienne.
  • L'ensemble des façades et toitures est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1966, les façades et toitures du pavillon occidental sont classées Monuments historiques en 1995[3].
    en tant que témoignage de l'influence de la Renaissance italienne du début du 19e siècle.

(Source : panneau d'information à l'entrée)



Pavillon de Toulouse

78157 - Rambouillet Hôpital comtesse de Toulouse.JPG
  • En 1731, la comtesse de Toulouse fonde un hôpital à l'intention de son personnel et plus généralement des pauvres du duché de Rambouillet, essentiellement des famille bûcheronnes. En 1769, le duc de Penthièvre, fils de la comtesse, confie la réalisation de l'édifice à l'architecte Claude-Martin Goupy.
  • Les façades et toitures du bâtiment principal et l'escalier intérieur, ont été inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1980.
  • Il conserve ses fonctions jusqu'en 1933, date à laquelle un nouvel hôpital régional est construit. Cet hôpital construit à droite de l'actuel pavillon de Toulouse, est confié à la communauté des Filles de la Charité.
  • Aujourd'hui, le Pavillon de Toulouse a été divisé en appartements.



Hôtel de Ville

78157 - Rambouillet Hôtel de ville.JPG
  • A la demande de Louis XVI, un nouveau baillage est construit en 1787 selon les plans de Jacques-Jean Thévenin.
  • De style néo-classique en vigueur au 18e siècle pour le corps central avec deux ailes en retour, le reste de l'édifice présente quelques réminiscences du 17e siècle. A l'arrière du bâtiment une aile en retour abritait la prison, aujourd'hui détruite.
  • Les éléments d'origine sont l'escalier d'honneur, la rampe en fer forgé et le volume de la salle de justice.
  • En 1809, Napoléon 1er fait don de cet édifice à la population. L'hôtel de ville a servi de Tribunal jusqu'en 1896.
  • La façade et toiture de l'hôtel de ville sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1965[4].
    .


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Nicole AVRIL, écrivaine née le 15 août 1939
  • Louis-Jean-Marie de BOURBON, duc de PENTHIEVRE, petit-fils de Louis XIV, né le 16 novembre 1725, décédé le 4 mars 1793 à Vernon (Eure)


Décès :

  • Jean-Michel CARRADEC, chanteur, né à Morlaix (Finistère) le 20 septembre 1946, décédé le 29 juillet 1981
  • ,FRANÇOIS Ier, roi de France de 1515 à 1547, né à Cognac (Charente) le 12 septembre 1494, décédé le 31 mars 1547
  • Guy KERNER, acteur né à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) le 28 janvier 1922, décédé le 5 avril 1984
  • Pierre TOURNADRE, acteur sous le nom de Pierre TORNADE, né à Bort-les-Orgues (Corrèze) le 21 janvier [[1930}}, décédé le 7 mars 2012
  • Georges WILSON, acteur metteur en scène né à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) le 16 octobre 1921, décédé le 3 février 2010

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 3 105 2 657 2 597 2 949 3 147 3 006 3 835 4 089 4 130 4 363
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 4 258 3 971 4 725 4 750 5 186 5 633 5 897 6 090 6 176 6 165
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 6 484 6 223 6 720 7 001 7 267 7 446 8 923 11 387 14 505 18 941
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 21 438 24 343 24 758 25 661 25 860 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Jacqueline THOME-PATENOTRE 1947-1983  
Gérard LARCHER 1983-2004  
Jean-Frédéric POISSON Juillet 2004-2007  
Gérard LARCHER 18 juin 2007-2014 Président du Sénat  
Marc ROBERT 2014-(2020)  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Titulaires de l'Ordre de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
 
 

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
78157 - Rambouillet Hôtel de Ville.JPG

Mairie
Adresse : - RAMBOUILLET

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire de Rambouillet - son château et des lieux remarquables de sa forêt
  Rambouillet - La ville, le château, ses hôtes (768-1906)
  L'arrondissement de Rambouillet
  Canton de Rambouillet

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références