73216 - Rognaix

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Rognaix
Blason Rognaix-73216.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 73 - Blason - Savoie.png    Savoie
Métropole
Canton

Blason Albertville-73011.png   73-30   Albertville-Sud (Ancien canton)

Code INSEE 73216
Code postal 73730
Population 473 habitants (2016)
Nom des habitants les rognairains, les rognairaines
Superficie 898 hectares
Densité 32 hab./km²
Altitude Mini: 381 m
Point culminant La Pointe du Jonc 2106 m
Coordonnées
géographiques
45.586111° / 6.446667° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
73216 - Rognaix carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Héraldique

Blason de la commune
Texte héraldique
Coupé : au 1 de gueules à la croix d’argent, au 2 d’or à la clarine de gueules, accostée de 2 sapins de sinople (Délibération du 24 janvier 2003)

La croix de Savoie indique qu’il s’agit d’une commune de ce département. Les sapins représentent l’exploitation forestière de la commune et la clarine représente l’élevage.

Dénominations anciennes:

Ecclesia de Rosnay (vers 1170) Besson Pr 32
Ecclesia Sancti Martini de Roignaco (1184) Besson Pr 37
Johannes de Rognay (1286) AM Albertville ADS GG1
paroisse de Rougniex (1686) AVI documents III
Rognaix (1730) cadastre
Belle-Arête (1794)

Bref historique

1051 – Rognaix fait partie du fief des d’Avalon qui va de la limite de Rognaix à la limite d’Albertville. « Les Romestang d' Avalon sont la branche la plus savoyarde de cette vieille race et celle qu'illustra saint Hugues d' Avalon, le grand évêque de Lincoln, mort en 1200 » « L'alberge des Avalon en Tarentaise était compact et semble de haute antiquité. Les seigneurs de la rive gauche de l'Isère sont depuis le XIe siècle, des Romestang d' Avalon. ».« La seigneurie de Saint-Paul dont dépendait Blay et Saint-Thomas-des- Esserts, avec le cours de l'Isère et tous les ruisseaux pendants jusqu'à la montagne de Rhonne et à l'Arly ». (abbé Félix Bernard "Les origines féodales en Savoie et en Dauphiné")

1170 - La paroisse de Rognaix est indépendante de celle de Saint-Hippolyte. Cette paroisse regroupait auparavant Saint-Paul-Rognaix et le territoire de Blay. Cette paroisse de Rognaix dépend du domaine temporel de l'archevêque de Tarentaise.

1561 - Dénombrement de la population à l’occasion de la gabelle du sel : il y a 39 feux soit 163 personnes dont 3 pauvres : 135 personnes de plus de 5 ans, 19 enfants de moins de 5 ans, 8 misérables et 1 absent. On note 5 bœufs, 81 vaches, 32 moges, 33 mogeons, 185 moutons et 135 chèvres. (ADS SA 2086 et 2088 transcription Marius Hudry)

L'église
19 mai 1687 – Prix-fait pour la reconstruction de l'église.
22 août 1699 – Elle est consacrée par Mgr François-Amédée Milliet d'Arvillars, évêque d'Aoste.

24 janvier 1733 Agrément de la mappe sarde Elle recense :
42 maisons,
63 granges,
54 masures et ruines, 13 greniers, l'église, le cimetière, le presbytère,
2 moulins,
2 scieries,
1 pressoir, 2 fours,
1 cave laitière,
1 hutte.
(ADS C 3764)

Nuit du 25 au 26 octobre 1778

Depuis le 23 octobre, il pleut sans discontinuer en Tarentaise. Progressivement les ruisseaux et l'Isère montent à leur plus haut niveau. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, beaucoup de ces ruisseaux entrent en crue ainsi que l'Isère. La ville de Moûtiers est envahie par les eaux. Rognaix sera une des communes de Basse Tarentaise la plus touchée. Les dégâts sont estimés à 23 400 livres. La cure et l'église n'ont été épargnées que de justesse.

1843/1845 - Construction de la mairie-école selon le plan du 28 mai 1843 de l'architecte Mattola. En 1868 tous les enfants sont scolarisés dans le bâtiment de la mairie-école. L'école des garçons accueille 32 élèves, celle des filles, 24.
1982 - L'effectif est au plus bas, il ne reste plus que 9 élèves.
1986 - Le regroupement pédagogique avec Saint-Paul-sur-Isère permet d'assurer le maintien de l'école.
1992 - Le regroupement pédagogique s'élargit avec l'arrivée de la commune d'Esserts-Blay.
Septembre 2011– Inauguration des nouveaux locaux de l’école, rénovée et agrandie pour 450 000 €. Quelques semaines plus tard elle est officiellement baptisée école Yves Jond-Nécand, instituteur de 1981 à 2005.

1860 22 et 23 avril - Votation pour le rattachement de la Savoie à la France : 70 inscrits, 70 votants et 70 oui.
1870 – La commune délivre 9 m3 de bois pour la construction du chalet de Basmont. Un bâtiment plus sommaire était déjà mentionné sur la mappe de 1730. En 1888 l'exploitation de la montagne passe sous le régime du fruit commun. (ADS 2 O 2238)

1876 - Le plan du cadastre français remplace la mappe sarde : on dénombre 101 maisons, 132 bâtiments agricoles, 17 ruines et masures, 1 église, le cimetière, le presbytère, 1 chapelle, le bâtiment mairie-école, 1 moulin, 1 scierie, 1 martinet, 4 pressoirs, 1 battoir, 3 fours, 1 cave laitière.

1893 – Ouverture de la voie ferrée (PLM) Albertville-Moûtiers et passage du premier train le 1er juin. .Sur la commune, la voie franchit l'Isère sur un pont métallique et passe l’éperon rocheux sous un tunnel.

23 décembre 1921 – Grave incendie au hameau de la Ville : cinq maisons et neuf granges brûlent ; 250.000 francs de dégâts. (ADS 2 O 2242)

1930 - Construction de la fromagerie.

1934 - Début de la construction de la route pastorale du lieu-dit "Bayet" à l’alpage de Basmont. En raison de nombreuses difficultés, elle n’est inaugurée qu’en octobre 1966.

1951 - Construction d'une poudrière par la "Société Nobel". Un tunnel de 63 mètres de long est creusé dans la roche. Il comporte deux salles distinctes, une pour un dépôt de 50 tonnes d’explosifs et l’autre pour les détonateurs.

12 au 14 janvier 1955 - Importante crue du nant Clément. Le 22 mars 2001 nouvelle crue du nant Clément, il remplit cette fois la plage de dépôt de gravats et blocs de rocher divers, la plaine est envahie par la boue.

1970 – Sept scieries familiales de Haute Tarentaise, dispersées, et fonctionnant parfois avec des installations vétustes, s'associent pour s'installer sur un seul site à Rognaix. Elles créent les «Scieries réunies de Savoie». En 2010 les scieries réunies deviennent « scierie de Savoie Lapierre et Martin ».

Août 1973 - La mairie s’installe dans l’ancienne fruitière.

1978 28 mai – Naissance d'une vocation : lors d'une sortie mycologique, Marianne Meyer découvre grâce à l'abbé Bozonnet, l'existence des myxomycètes. Rapidement, elle va en devenir une spécialiste reconnue au niveau national puis au niveau mondial Chaque année, elle présente les myxomycètes au grand public lors du salon des champignons organisé par le Muséum national d'histoire naturelle. C'est dans ce muséum, qu'à terme, sa collection de prélèvements, appelée herbier, sera remise.

22 janvier 1988 - Éboulement rocheux aux "Isles". Un bloc de granit de 2 000 m3 (5 000 tonnes) et de nombreux autres plus réduits, arrivent près des maisons.

23 janvier 1989 - La microcentrale du Bayet entre en service.

1990 - Suite à la décision d’accueillir les Jeux olympiques à Albertville en 1992, la R.N. 90 d’Albertville à Moûtiers doit passer en voie expresse à 2x2 voies. Il faut donc trouver des matériaux et des remblais pour réaliser cet ouvrage. Les services de l'État décident de l'extraction de gravier sur la commune pour la réalisation de cette voie. Cette excavation a permis la création du plan d’eau de "Maison Blanche".

1993 Le conseil municipal décide de construire une salle polyvalente

2011 25 novembre 2011 – Inauguration d’une entreprise d’affinage de fromages sur le site de la poudrière.« Les caves d’affinage de Savoie » sont créées par un jeune ingénieur en agriculture : Eric Mainbourg.

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Martin

Photo M. BLANC

L'église Saint Martin
19 mai 1687 – Prix-fait pour la reconstruction de l’église dédiée à saint Martin. La structure de l'église n'a jamais changé : une nef unique, pas de bas-côtés, pas de transept, une façade très sobre avec un portail simplement encadré de discrets pilastres surmontés d'un arc plein cintre.
24 août 1698 – Prix-fait pour la construction du maître-autel de l'église. Claude Marin et Jacques Clérant, tous deux sculpteurs sur bois parmi les meilleurs de la période baroque, sont chargés de la réalisation du retable. En paiement, ils recevront 2000 florins de Savoie ainsi que divers avantages en nature. Le bois sera fourni par les communiers. Le maître-autel que l'on voit actuellement est une réinterprétation du retable d'origine, il y manque la polychromie et plusieurs statues ont été remplacées.
Les deux autels latéraux présents dans la nef sont du XIXe siècle : l'un est dédié au Rosaire, l'autre à saint Martin.

22 août 1699 – Elle est consacrée par Mgr François-Amédée Milliet d'Arvillars, évêque d'Aoste.
En 1893, Dans un mémoire destiné à l'évêque, le prêtre de la paroisse note que depuis la dernière visite pastorale (en 1889). "Le clocher, habillé à neuf, a reçu une gracieuse flèche de 9 m de haut, un beffroi tout neuf et une cloche fondue chez les Paccard, parlant en fa dièse. Le tout a coûté près de 5 000 francs".

Divers

6 juin 1763 - Antoinette Genot, pour respecter le vœu de son premier mari Eusèbe Bernard, originaire du hameau de La Rochette, lègue par testament l'argent nécessaire à la fondation et à l'entretien de la chapelle de la Rochette. Celle-ci est dédiée à Notre-Dame des Ermites, à saint Antoine de Padoue et à saint Germain.

1914/1918 – La Grande Guerre fait 8 victimes, trois en 39-45.
Leurs noms sont gravés sur le monument aux morts inauguré le 25 janvier 1923.
Ce monument est réalisé par Michelon et Sestier, marbriers à Albertville, dans un bloc de marbre de Villette pour 4 000 francs. (ADS 2 O 2242)

1975 – Un oratoire est érigé au lieu-dit "La Culaz" par André Ducroz pour y déposer une statue de la Vierge Marie, propriété de Joséphine Guillot, en religion Sœur Marie-Aimée de la communauté des sœurs de Saint Joseph.

Repère géographique.png Repères géographiques

Cascade de Bayet

Rognaix est limitrophe de Saint-Paul-sur-Isère, Cevins, Feissons-sur-Isère et La Léchère (Pussy) (en vallée de basse Tarentaise), Montsapey (en vallée de Maurienne).

Le point culminant est la pointe du Jonc (2106 m)

Rognaix est une commune de montagne, elle domine la vallée de l'Isère sur sa rive gauche. Les habitations permanentes se situent uniquement dans la plaine.
Le pays s'étend sur le versant d'une montagne plutôt orientée au nord et la partie basse orientée à l'est (soleil levant). La pente est assez raide et coupée de nombreux ravins et couloirs. Au nord, le ruisseau de Bayet, très encaissé, sert de limite avec Saint-Paul-sur-Isère. Il arrive dans la plaine par la cascade de Bayet haute de 50 mètres.

La forme de la commune ressemble à une botte fine.

Démographie.png Démographie

Évolution de la population : 245 hab. en 1776.


Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 253 241 367 290 - 298 - 319 - 315
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 281 303 294 297 279 267 442 283 258 260
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 259 264 273 270 276 247 239 222 255 295
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 294 287 374 417 439 473 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Liste des maires de la commune depuis 1900

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Emile GONNESSAT 1900-1904  
Alexandre RAVIER 1904-1912  
Antoine MERCIER 1912-1917  
Cyprien MORARDET 1917-1917  
Charles GUILLOT 1917-1925  
Gustave CRETET 1925-1941  
René CRETET 1941-1943 (délégation)  
Louis GUILLOT 1943-1944 (délégation)  
René GONTHIER 1944-1953  
Henri COLLIARD 1965-1969  
Roger ROUVIÈRE 1969-1971  
Robert COLLIARD 1971-1973  
Roger ROUVIÈRE 1973-1977  
André DUCROZ 1977-1983  
André COLLIARD 1983-1995  
Yoland PLOUVIEZ 1995-2008  
Alvaro MARZON 2008-2014  
Patrice BURDET 2014-(2020)  
- -  

Cfr: Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 9h - 11 h - - - - -
Après-midi - - - 16 h - 18 h 14 h - 16 h - -
73216 - Rognaix Mairie.jpg

Mairie
Adresse : - 73730 ROGNAIX

Tél : 04 79 38 21 94 - Fax : 04 79 38 21 94

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (04/2013)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Collectif "Rognaix 1900-2000"
Voyage à travers le temps à la montagnette Robert Colliard (septembre 2006)
Sentiers et chemins de notre montagne Robert Colliard (septembre 2008)
1000 ANS D’HISTOIRE DE ROGNAIX Évelyne et Martial Blanc (2013)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.