72075 - Chemiré-le-Gaudin

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Chemiré-le-Gaudin
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 72 - Blason - Sarthe.png    Sarthe
Métropole
Canton La Suze-sur-Sarthe (Canton 72 21)

Blason La Suze-sur-Sarthe-72346.png   72-31   La Suze-sur-Sarthe (Ancien canton)

Code INSEE 72075
Code postal 72210
Population 958 hab. (2015)
Nom des habitants Chemiréens, Chemiréennes
Superficie 2 279 hectares
Densité 42 hab./km²
Altitude Mini : 32 m
Point culminant 108 m
Coordonnées
géographiques
47.929167° / -0.013889° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
72075 - Chemiré-le-Gaudin Carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Ancien Régime

L'administration fiscale, judiciaire, religieuse dont dépendait Chemiré-le-Gaudin :

  • Intendance (généralité) : Tours
  • Élection : Le Mans
  • Subdélégation : Le Mans
  • Grenier à sel : Loué

Le Maine est un pays de grande gabelle. Les habitants sont obligés de consommer une quantité minimum de sel payée au taux maximum.

  • Parlement : Paris
  • Coutume : Maine
  • Bailliage : Le Mans
  • Gouvernement : Maine
  • Diocèse : Le Mans
  • Archidiaconé : Sablé
  • Doyenné : Vallon
  • Vocable (patronage) : saint Martin

Les seigneurs et familles nobles de Chemiré-le-Gaudin :
La seigneurie de Chemiré-le-Gaudin faisait anciennement partie de la baronnie de Pilmil (Pirmil). Elle fut ensuite réunie à la seigneurie de Belle-Fille, puis passa à celle de Villaines (actuellement sur la commune de Louplande).
Le château de Belle-Fille a appartenu successivement aux familles de Courthardy, du Bellay, Levayer, de Lignerolles, de Hautefort, Nepveu de la Motte.
Le château de la Sauvagère a appartenu successivement aux familles Levayer, de Séguin, de Miaulais, de Jupilles, de Maurepas, de Monceaux, de Rivault.
Le château de Villaines a appartenu successivement aux familles de Gaignon et d'Aux.

Petite chronologie :

  • Au XVIIIe siècle, René Peschard et Geneviève de Vaulogé, sa femme, fondent deux collèges à Chemiré-le-Gaudin, l'un pour les garçons, l'autre pour les filles.
  • 16/07/1773 : mention dans les registres paroissiaux de la bénédiction de deux cloches. La grosse fut nommée Louis-Adelaïde, parrain Jacques-Armand de Gaignon, comte de Villaines, baron de Louplande, Seigneur de Chemiré, marraine dame d'Assé. La petite a été nommée Renette-Henriette, parrain René de Vahaye, seigneur de Vaulogé, Fercé et marraine dame de Biars, comtesse de Villemer, dame de Louplande et Chemiré.
  • 28/10/1778 : bénédiction de cloches (BMS 1761-1792 p. 277-278 des registres paroissiaux numérisés) : « Le vingt huitième octobre mil sept cent soixante dix huit, les cloches de cette paroisse ont été fondues d'hyer et le jour cy dessus nommé, ont été benye par nous messire René Nepveu seigneur de la Manouillere, chanoine de l'église du Mans, en conséquence de la permission à nous accordée par monseigneur l'evêque du Mans en datte du trois octobre present mois signé de Saint Simon vicaire général et plus bas par monseigneur Gatyt, la grosse a été nommée Renée Françoise par Messire René Louis d’Aux chevallier marquis d’Aux Seigneur de cette paroisse, Louplande, St Benoits, St Léonard, Voisvre, Estival les le Mans, et autres lieux, et par dame Françoise Magdeleine Le Bon epouse de messire Jacques Nicolas Nepveu chevallier Seigneur de Bellefille, ancien lieutenant de vaisseaux du Roy chevallier de l'ordre royal et militaire de St Louis, et La petite a été nommée Perrine Catherine, par messire Pierre Louis d’Aux chevallier fils de messire René Louis d'Aux chevallier marquis d'Aux Seigneur de cette paroisse Baron de Louplande Seigneur de St Benoist sur Sarthe, Voisvre Estival les le Mans Beauregard et autres lieux, et pour mareine dame Catherine Nepveu de Rouillon epouse de messire Amyot Seigneur de Flacé, Bois de Maquilly, Maupertuis et autres lieux [...] ».

1789-1804 - Révolution

L'administration dont dépendait Chemiré-le Gaudin :

  • Canton : La Suze (devenue ensuite La Suze-sur-Sarthe)
  • District (1790-1795) : Le Mans
  • Arrondissement (1801-1981) : Le Mans

Petite chronologie :

  • 1791 - 1793 : vente des biens nationaux situés à Chemiré-le-Gaudin.
Pictos recherche.png Article détaillé : Vente des biens nationaux
  • An IV : l'église de Chemiré a été vendue nationalement à Julien Deschères, de Chemiré-le-Gaudin, pour 1 000 livres payées en partie en assignats. Il l'a rétrocédée à la commune le 13 brumaire an XII (05/11/1803).
  • An VIII : les Chouans sont entrés à Chemiré-le-Gaudin et ont fait des réquisitions chez les habitants. En échange, ils leur ont donné des bons intitulés "Bons des Royalistes, pour le service du roi".
Pictos recherche.png Article détaillé : Les réquisitions des chouans (An 8)

1804-1815 - 1er Empire

  • 1804 - 1815 : quelques Chemiréens deviennent soldats.
Pictos recherche.png Article détaillé : Soldats du 1er Empire
  • 1809 : Les communes d'Athenay et Saint-Benoît-sur-Sarthe sont rattachées à Chemiré-le-Gaudin

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Martin

L'église date des XIIe, XVIe et XIXe siècles.
Matériaux : calcaire, roussard et ardoise. L'église est dédiée à Saint Martin de Tours. Les parties les plus anciennes de l'édifice, tel le portail occidental, sont en style roman. L'église a été entièrement repeinte au XIXe siècle.

Château de Belle-Fille

Le château date des XVe, XVIe, XVIIIe et XIXe siècles. D'après la légende, Damase, seigneur d'Asnières, entretient des relations douteuses avec sa nièce Damgérose, fille de Gaudin de Chemiré. L'évêque du Mans l'excommunie et lui demande de chasser sa concubine. Suite au refus de Damase, l'évêque lui prédit qu'il va bientôt perdre la vie. Quelques temps plus tard, la foudre provoque la mort du seigneur d'Asnières. Damgérose, surnommée Belle Fille, confesse alors ses péchés et se retire à Chemiré où elle fonde l'oratoire de Belle-Fille.

  • Pigeonnier du XVIIe siècle. Les pigeonniers se trouvent chez les seigneurs qui ont droit de haute justice.
  • Éolienne du XIXe siècle, conçue par les ingénieurs Ernest Sylvain et Auguste Bollée.

Château de la Sauvagère

Le château date des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Église Notre-Dame d'Athenay

L'église date du XIe siècle.

Matériaux : calcaire, roussard et ardoise.

Église Saint-Benoît

Église Saint-Benoît

L'église date du XIIe siècle.

Un Dit des trois morts et des trois vifs, représentation murale montrant trois jeunes gentilshommes interpelés dans un cimetière par trois morts, qui leur rappellent la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme.

Repère géographique.png Repères géographiques

Les communes limitrophes

Les lieux-dits

Démographie.png Démographie

Année 1689 1691 1695 1696 1697 1709 1710 1713 1720 1725
Population 190 feux 173 feux 193 feux 174 feux 166 feux 186 feux 164 feux 180 feux 162 feux 171 feux
Année 1726 1748 1764 1774 1789 1791 1793 - - -
Population 164 feux 163 feux 184 feux
(771 hab.)
180 feux 189 feux 891 hab. 980 hab. - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, Sarthe / sous la dir. de J.P. Bardet ; René Plessix.


Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 069 985 1 135 1 668 1 680 1 616 1 600 1 668 1 635 1 606
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 596 1 484 1 334 1 282 1 221 1 203 1 141 1 123 1 111 1 078
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 075 932 966 918 848 962 877 846 784 762
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 803 819 901 928 940 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
René BENOIST 1793  
- -  
CHEVALIER - Adjoint : Barassé.  
- -  
Louis-Stanislas-Xavier-Elisabeth-Marie Comte de TILLY -  
- -  
LEFEUVRE 1896  
- -  
- -  
Jean-Louis ROVEYAZ - 2001  
François-Xavier LEFEUVRE 2001 - (2014)  
- -  

Cf. [ MairesGenweb]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Guillaume LEROY -  
Claude NIECERON -  
Julien PINEAU -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre DE LA FORET XIVe siècle Cardinal, chancelier de France en 1350.  
Louis RUILLER -  
René LEVAYER - BARATIN, prêtre vicaire.  
Michel MAUBOUSSIN ca 1680 - 1705  
Claude LECORNU 1705 - 1730  
André-René LE PAIGE 1730-1755 Auteur du Dictionnaire du Maine.  
Pierre-Louis CHAUSSON 1755 - 1769  
LEMOTHEUX 1769 - 1771  
Louis-Michel-Salmon BRANCHU 1772 - 1794 ? Il est curé au moins jusqu'en 1794.  
- -  
- -  
- -  
Victor LEBALLEUR -2009  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - 8 h 30 - 12 h 30 - 9 h - 12 h -
Après-midi 13 h 30 - 18 h 13 h 30 - 18 h - - 13 h 30 - 18 h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 2, route de la Suze - 72210 CHEMIRÉ-LE-GAUDIN

Tél : 02 43 88 10 24 - Fax : 02 43 88 38 06

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Avril 2018)

Dépouillements des registres paroissiaux

Les actes paroissiaux et d'état-civil de Chemiré-le-Gaudin sont consultables sur le site des Archives départementales de la Sarthe.

Archives notariales

Cotes des archives notariales aux Archives Départementales de la Sarthe :

  • 1680 - 1739 : 4E15/1-29 (Les années 1680 - 1720 et 1723 - 1725 sont non communicables)
  • 1741 - 1777 : 4E15/30-44
  • 1778 - 1820 : 4E15/45-61
  • 1819 - 1823 : 4E15/62-65

Patronymes

Les patronymes les plus courants de Chemiré-le-Gaudin sur Geneanet

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Recherches historiques sur Chemiré-le-Gaudin / Fortuné Legeay.-Extrait du Bulletin de la Société d'agriculture, sciences et arts de la Sarthe T. XXX, années 1885-1886, p.35-84.
  • Le Patrimoine des communes de la Sarthe.T.2.-Ed. Flohic - (Le Patrimoine des communes de France).

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.