72016 - Auvers-le-Hamon

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Auvers-le-Hamon
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 72 - Blason - Sarthe.png    Sarthe
Métropole -
Canton Canton de Sablé-sur-Sarthe (72-17)

Blason Sablé-sur-Sarthe-72264.png   72-27   Sablé-sur-Sarthe (Ancien canton)

Code INSEE 72016
Code postal 72300
Population 1 519 habitants (2013)
Nom des habitants Auversois, Auversoises
Superficie 4 783 hectares
Densité 31 hab./km²
Altitude Mini : 29 m
Point culminant 93 m
Coordonnées
géographiques
47.9025° / -0.351666° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Héraldique

Toponymie

D'après Albert Dauzat, le toponyme aurait une origine gauloise, soit issu d'Arvernus, surnom ethnique, ou composé d'are, « devant », et vern-, « aulne »[1]. Le toponyme pourrait aussi faire référence à la géographie locale : le village étant un lieu à flanc de coteau (alversus en latin).

  • Le nom de la localité est attesté sous les formes Alvers en 1064[2].
  • Nom de la commune donné pendant la période révolutionnaire : Auvers-l'Union.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Sarthe
  • Arrondissement - 1801-2019 : La Flèche
  • Canton - 1801-1894 : Sablé, 1894-2019 : Sablé-sur-Sarthe

Résumé chronologique :

  • Préhistoire : présence humaine constatée sur plusieurs site : hommes de Néanderthal au bois de Sirion et la Girouardière[3], éperon barré du Néolithique de Rimer.
  • Antiquité : Traces par prospection aériennes de fermes antiques et d'un temple à double cella sur le territoire de la commune. Des fouilles récentes ont permis d'explorer une fermes gallo-romaines[4], et un établissement agricole et un four de réduction du fer d'époque romaine[5].
  • XIe siècle : fondation du prieuré par Guérin moine de Saint-Calais sur volonté de Guy de Déneré (également appelé Guy Ier de Laval)[6].
  • 1199 : Signature du traité d'Auvers par le roi Jean sans Terre, en présence de Guillaume des Roches[7].
  • Guerre de Cent ans : peu d'informations sont présentes dans les archives, mais une phase de grandes reconstruction notamment manoriales au 15e siècle fait penser à la destruction de nombreux bâtiment (de nombreux villages autour de Sablé ont été détruits par les troupes anglaises à la fin de la guerre de Cent ans).
  • XVIIIe siècle : Auvers-le-Hamon est le point de départ de plusieurs expérimentation agricoles comme l'implantation du trêfle d'irlande pour le fourrage des bêtes par Philippe Jourdain de la Panne[8], ou bien du développement de la future race de vaches "Rouge des Prés".
  • 1780 : déménagement définitif du petit cimetière vers le grand cimetière (cimetière actuel) libérant une place autour de l'église.
  • Révolution française : Auvers-le-Hamon est l'un des haut lieu de la chouannerie du Maine, avec les agissements d'une troupe menés par le capitaine Armand. Le village est très briévement renommé Auvers-l'Union en 1793[9].
  • 1810 : Découverte des premières mines d'anthracite de la Vallée de la Sarthe sur les terres de la ferme de Chantemêle à Auvers-le-Hamon[10]. Cette découverte fut mise à profit pour la production de chaux destinée à l'amendement des terres. L'extraction de l'anthracite se poursuivit jusqu'au début du XXe siècle malgré la mauvaise rentabilité de la production rendue difficile par la géologie peu favorable. Quelques terrils subsistent encore, visibles de la route menant à Poillé-sur-Vègre (D 79)
  • 1843 : La route de Sablé, un nouvel axe nord-sud traversant le village, perturbé le parcellaire ancien et constitue un nouveau pôle d'occupation.
  • 1867 : agrandissement du choeur de l'église.
  • 1871 : présence prussienne.
  • 1919 : stationnement de troupes américaines[11]. [12] [13]
  • 8 août 1945 : libération d'Auvers-le-Hamon par la 2e DB


Patrimoine.png Patrimoine

  • Camp retranché antique, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 8 juillet 1976[14].
  • Église Saint-Pierre, nef romane du XIe, clocher du XIIe, chœur et chapelles latérales reconstruits en 1868. En 1902-1903, l'abbé Emmanuel Toublet, dans la nef, ont été découvertes des peintures murales : un dragon du XIIe, d'un jugement dernier de la fin du XVe et un vaste ensemble du XVIe siècle dont des saints guérisseurs, et un Dit des trois morts et des trois vifs, montrant trois jeunes gentilshommes interpellés dans un cimetière par trois morts, leur rappelant la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme. L'édifice fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis 1978. Les peintures murales sont classées à titre d'objets.
  • Prieuré Notre-Dame, édifice bâti sur l'ancien château d'Auvers (cité au XIe), reconstruit au cours du XVIe, réaménagé au XVIIe[15].
  • Manoir de Pantigné, manoir du XVIe siècle, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 26 janvier 1989[16].
  • Château du Plessis de 1890.
  • Pont muletier du moulin de Fresnay, sur la Vaige, en limite avec Beaumont-Pied-de-Bœuf, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 28 décembre 1984[17].

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 997 1 981 1 926 1 994 2 170 2 088 2 183 2 233 2 264 2 162
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 078 2 029 1 876 1 864 1 756 1 750 1 695 1 615 1 613 1 511
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 464 1 306 1 256 1 207 1 192 1 251 1 279 1 180 1 066 935
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 201 1 197 1 374 1 493 1 524 1 490 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : Cassini avant 2006, INSEE 2006, 2011 & 2013

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Louis JANIN 1791-1792 Premier maire de la commune. Prêtre de la paroisse, refusant la constitution du clergé, il se retira chez son père à Daumeray.  
Louis René Mathieu LELASSEUX 1792-1813 Fermier général du prieuré d’Auvers-le-Hamon (1782-1790)  
Gabriel GÉRÉ LAMOTTE 2 septembre 1816 - 13 mai 1821 propriétaire  
Pierre Noël HAMELIN 13 mai 1821 - 6 janvier 1824  
Louis Jean PIOGER 6 janvier 1824 - 28 août 1830 Propriétaire  
Auguste-Pierre CHARLES 28 août 1830 - 15 janvier 1834 Notaire  
Auguste Toussaint OZOU 15 janvier 1834 - 28 mai 1837  
François DUGUÉ 28 mai 1837 - 25 juillet 1837  
Léon GÉRÉ 25 juillet 1837-  
René LEBANNIER 7 février 1841-30 septembre 1847  
Charles GIRARD de CHARNACE 30 septembre 1847 -1855 Propriétaire. Réélu en 1852.  
Adolphe Théodule CHEVALLIER 1855-1868 Notaire, réélu en 1865  
Charles GIRARD de CHARNACE 30 septembre 1847-1855 Propriétaire. Réélu en 1874, 1878, 1892, 1896. Il occupe la fonction de maire jusqu'à sa mort en 1855  
Pierre ROGER 1898-8 mai 1905 Ingénieur agricole. Réélu en 1904. Il occupe la fonction de maire jusqu'à sa mort le 8 mai 1905.  
Victor LEBRETON 1905-1908  
Auguste PLAÇAIS mai-1908-1912  
François HOUTIN 1912-1929  
M. BRETON 1929-1936 Notaire  
- -  
- -  
Michel LAVOUÉ 1989 - 2008  
Jean-Pierre (Pierrot) LEGAY 2008 - (2020)  

Source : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Guillaume LEPELLETIER vers 1432 Premier prêtre curé à apparaitre dans les actes : il est cité dans les assises de Champagne comme sujet du Plessis pour la Beaudouinière et la Chanière.  
Jehan CHESNEAU (ou CHESNEL) entre 1437 et 1443  
Pierre PIVART 1465-1500 Licencié en décret. Il fit cosntruire l'actuel presbytère, érigea la confrérie du Rosaire...  
Pierre CRUCHET vers 1523  
Jacques CHAMBELLAN entre 1552 et 1559  
Pierre FOURMONT 1559-1572  
Pierre NAIL 1573-1596  
Claude BUSSON 1596-1623  
Guillaume POUSSE 1623-1626 Chanoine prébendé de Saint-Julien.  
René REGNAULDIN 1626-1628  
André DRUGEON 1628-1635 Chanoine prébendé de Saint-Julien.  
Olivier GALLOIS 1682-1704  
Félix LEGRAS de MELESVE 1704-1743  
Jean FRONTAULT 1743-1748  
Julien DESLANDES 1748-1757 Bachelier de Sorbonne. Fit construire en 1753 la partie occidentale du presbytère.  
André JANIN 1757-1779  
Louis Urbain François JANIN 1779-1791 Neveu du précédent. Refusa la constitution du clergé.  
René SAUNIER 1791-? Curé constitutionnel dit "curé intrus".  
Louis Urbain François JANIN 1801-1808  
Louis François PIOGER 1808-1814  
François BRICQUEVILLE 1814-1819  
Laurent Charles FOUBERT 1819-1837  
François Pierre POISSON 1838-1864  
Charles PAUMARD 1864-1871  
Lucien ROUILLARD 1871-1876  
Jean-Pierre RIOUSSE 1876-1879  
Frédéric Pierre CHEREAU 1879-1902  
Emmanuel Edouard TOUBLET 1902-1920  
Edouard Jean-Baptiste Ernest BOÈSNE 1920-1924  
M. BEAUFILS 1924-1934  
Paul ERCAU 1934-1945  
Eugène CHAUMONT 1941- …  
André FOUQUE … - 1979  
Jean LEFAUCHEUX 1979 - 1999 Dernier prêtre curé d'Auvers-le-Hamon. La paroisse est rattachée à celle de Sablé en 1999.  
Alain PAILLARD 2002  
Renaud LABY 2002  

Les prieurs

Prénom(s) NOM Période Observations
GUÉRIN vers 1020 - 1040 Prieur fondateur, cité dans l’acte de donation du prieuré à l'abbaye de la Couture au XIe siècle.  
Geoffroy de SONNAIS vers 1090 - 1120 Premier prieur connu. Il lutta contre les seigneurs environnants afin de conserver ses droits.  
Hugues GAUDIN fin XIIIe siècle - 1324 Nombreuses donations effectuées au profit du prieuré par des fidèles d’Auvers sous son priorat. Il légua à l’abbaye de la Couture le manoir du Verger.  
Guillaume de LUCÉ 1324 - ?  
Jean des MONTS  ? - 1385 Assassiné dans une rixe en 1385 ; ses assassins seront jugés au Parlement de Paris.  
Gérard de LORIÈRE XVe siècle Abbé régulier de la Couture, premier prieur commendataire d'Auvers.  
Guillaume RICHOMME 1507 - 1513 Dernier prieur régulier  
Hardouin FUMÉE 1527 - 1544 Nommé par Adam Fumée son frère au prieuré d’Auvers. Les peintures murales de l’église ont probablement été effectuées sous son priorat.  
Adam FUMÉE 1544 - 1546 Abbé de la Couture, frère du précédent. Devenu protestant, il est déposé de son statut d’abbé. Il se fait néanmoins céder le prieuré d’Auvers en 1544. En 1546, l’autorité ecclésiastique le déchoit de tous biens ecclésiastiques pour apostasie.  
Etienne NOURRY 1546 - ? En 1546, l’évêque du Mans nomme Etienne Bougler, moine de la Couture, qui n'accepta pas, puis Etienne Nourry, bénédictin.  
Bernardin de SAINT-FRANÇOIS  ? - 1559 Échangea avec son successeur sa charge en 1559 pour devenir grand doyen de l'église du Mans. Il mourut évêque de Bayeux en 1584.  
Charles Guillard des EPICHELIÈRES 1559 - 1565 Évêque de Chartres. Il ne vint jamais à Auvers.  
François MÉNAUT 1565 - 1589 Bénédictin de la Couture, qui avait été abbé de l’Epau. Il fonda le collège d’Auvers.  
Michel de BOUJU 1589 - 1591 Clerc du diocèse de Rouen.  
Dom Louis GRUDÉ 1591 - 1633 Religieux de la Couture du Mans, docteur en théologie, qui devin aumônier du roi Louis XIII  
François de LA RIVIÈRE 1633 - ? Étudiant, clerc de l'Université de Paris, fils de François de la Rivière, conseiller du roi et trésorier général de la cavalerie légère de France.  
Guillaume Camus de SAINT-VINCENT 1646 - ? Régulièrement présent à Auvers-le-Hamon. Il fit restaurer les bâtiments du prieuré.  
Louis CAMUS 1672 - 1683 Frère du précédent, conseiller clerc au Parlement.  
Louis Camus des TOUCHES 1672 - ? Neveu du précédent.  
Jacques-Louis de PERMANGLE 1693 - ? Prêtre, chanoine régulier.  
Dom Jacques CHEVREAU 1704 - 1715  
Dom Léonard DESCORDES 1715 - 1747 Aussi prieur de Saint-Sulpice de Vierzon.  
Dom Jacques de LAUNAY 1747 - 1760 Bénédictin.  
Dom Julien-René MASSÉ (ou MASSEY) 1760 - 1790 Bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, il était aussi prieur de Saint-Serge d'Angers et de Saint-Florent de Saumur. Il fut le dernier prieur commendataire d'Auvers, 1760-1790. Il fut béatifié par Pie XI en 1926 tout comme ses compagnons prêtres massacrés le 2 septembre 1792 aux Carmes à Paris.  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h 8h30 - 12h 9h - 12h * -
Après-midi 14h - 17h30 - - - 14h - 17h30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 5, place de la Mairie - 72300 AUVERS-LE-HAMON

Tél : 02 43 95 31 13 - Fax : 02 43 92 48 32

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Accueil fermé le samedi pendant les vacances scolaires.

Source : L'annuaire Service Public (Avril 2016)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  3. Fouille du bois de Sirion : http://www.paleotime.fr/operation.php?id=90
  4. Fouille de la ferme gallo-romaine de la Deniraie : http://www.inrap.fr/la-deniraie-1468
  5. Fouille de l'établissement romain de la Forêt, Auvers-le-Hamon : http://www.inrap.fr/la-foret-1452
  6. Abbé Emmanuel TOUBLET, Fondation du prieuré d'Auvers-le-Hamon. Mamers, Impr. Fleury, 1910. 8°, 37 p. : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k852190s.r=%22Auvers-le-Hamon%22.langFR
  7. Dom Léon GUILLOREAU, Séjour et itinéraires de Jean-sans-Terre dans le Maine, 1199-1203. Rev. hist. et archéo. du Maine, Tome 61, p. 251: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4153795/f258.item.zoom
  8. Nicolas POITOU, La seigneurie de la Panne au cours du XVIIIe siècle à Auvers-le-Hamon. Le Mans, Université du Maine, s.d. 144 p. (Mémoire de maîtrise)
  9. Abbé Almire BELIN & Abbé Emmanuel TOUBLET, Auvers-le-Hamon, pendant la Révolution. La Révolution dans le Maine, n° 65, 1985, p. 380-395.
  10. Pierre AUBIN, Sur les pas de l'anthracite. Rev. hist. et archéo. du Maine, 1991, p. 49-96
  11. Julius KLAUSNER Jr., Company B, 307th infantry, its history, honor roll, company roster. Sept., 1917, May, 1919. S.l., s.n., 1920. 8°, 31 p. : http://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=loc.ark:/13960/t1ng53k30;view=1up;seq=28
  12. Through the war with company D 307th infantry 77th division. A history of the activities of company D from the time of its organization in september 1917 to the time of its demobilization in may 1919. New-York, s.n., 1919. 8°, 36 p. : http://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=nnc1.cu55256007;view=1up;seq=26
  13. Douglas R. EISENSTEIN, Whispers in the wind. [Bloomington, IN], Xlibris, [2001]. 8°, 271 p.
  14. Fiche sur la base Mérimée : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Auvers-le-Hamon&NUMBER=33&GRP=0&REQ=%28%28Auvers-le-Hamon%29%20%3aLOCA%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=Tous
  15. Fiche sur la base Mérimée : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Auvers-le-Hamon&NUMBER=14&GRP=0&REQ=%28%28Auvers-le-Hamon%29%20%3aLOCA%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous
  16. Fiche sur la base Mérimée : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00109670
  17. Fiche sur la base Mérimée : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=REF&VALUE_98=IA00058129