71284 - Martailly-lès-Brancion - Morts aux guerres

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page de Martailly-lès-Brancion
< Retour à la page des monuments aux morts de Saône-et-Loire

Photos

Monument aux Morts - Photo J-P GALICHON
Plaque commémorative de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul -
Photo J-P GALICHON
Monument commémoratif des maquis


Monument du village de Martailly-lès-Brancion

Morts de la guerre 1914-1918

Note : sans précision de lieu de naissance, naissance dans la commune.

Année 1914

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean Marie TOUZET 27 août 1892
Grevilly (Saône-et-Loire)
20 août 1914
Gosselming (Moselle)
Fiche - † Blessures de guerre - 56e R.I  
Auguste LEDUC 23 décembre 1881
Bresse-sur-Grosne (Saône-et-Loire)
25 août 1914
Essey-la-Côte (Meurthe-et-Moselle)
Fiche - † Blessures de guerre - 56e R.I  
Prosper GALLAND 11 août 1884
La Chapelle-sous-Brancion (Saône-et-Loire)
13 novembre 1914
El Herri (Maroc)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 1er B. Coloniale du Maroc  
Jean Marie BONTEMPS 20 janvier 1877
Bissy-sous-Uxelles (Saône-et-Loire)
13 décembre 1914
Flirey (Meurthe-et-Moselle)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 168e R.I  
- -  


^ Sommaire

Année 1915

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Louis BERNARD 22 juin 1879 2 février 1915
Ypres (Ieper) (Belgique)
Fiche - † Elverdinghe - Tué à l'ennemi - 146e R.I  
François MERISKI 15 mai 1880
Nanton (Saône-et-Loire)
6 mai 1915
Gallipoli (Turquie)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 1er R. de marche d'Afrique - MERISKY gravé sur le MM  
Hippolyte COLIN 12 mai 1891 14 mai 1915
Apremont-la-Forêt (Meuse)
Fiche - † Bois de la Vaux-Féry - Tué à l'ennemi - 10e R.I  
Pierre Joannus GUERRIER 11 février 1894
Gondrin (Gers)
25 septembre 1915
Souchez (Pas-de-Calais)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 21e B.C.P  
Albert Pierre GESSER 10 octobre 1895
Maison-Carrée (Algérie)
29 septembre 1915
Suippes (Marne)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 6e R.I.C  
- -  


^ Sommaire

Année 1916

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Claude Marie Marcel GUDEFIN 10 novembre 1890 24 mars 1916
 Apremont-la-Forêt (Meuse)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 134e R.I  
François MASSON  ? 13 mai 1916
 ?
- †  
Louis BARRAUD  ? 16 mai 1916
 ?
- †  
Jean Louis DUMONT 24 juillet 1882 18 juillet 1916
Dugny-sur-Meuse (Meuse)
Fiche - † Blessures de guerre - 370e R.I  
- -  


^ Sommaire

Année 1917

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Philibert GALLAND 8 janvier 1880 4 avril 1917
Bourg-et-Comin (Aisne)
Fiche - † Tué à l'ennemi - 104e R.A.L  
- -  


^ Sommaire

Année 1918

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre LEGROS 22 juin 1878 29 avril 1918
 ? (Belgique)
Fiche - † Lyssenthock - Tué à l'ennemi - 23e Section d'Infirmiers Militaires  
Jean TOUZET 7 mai 1888
Grevilly (Saône-et-Loire)
18 août 1918
Caisnes (Oise)
Fiche - † Bois de la Montagne - Tué à l'ennemi - 10e R.I  
Claude JAILLOUX 20 novembre 1897
L'Abergement-Sainte-Colombe (Saône-et-Loire)
2 septembre 1918
Villers-Cotterêts (Aisne)
Fiche - † Blessures de guerre - 327e R.I  
- -  


^ Sommaire

Années autres

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Henri Marius CHEVENET 21 mai 1893
Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire)
25 avril 1919
Martailly-lès-Brancion ()
Fiche - † Maladie - 3e B.C.P  
Jules CHALAND  ? 27 janvier 1920
 ?
- †  
Jean B GUILLEMIN  ? 27 janvier 1920
 ?
- †  
Antoine MICHEL  ? 23 décembre 1921
 ?
- †  
- -  


^ Sommaire

Autres conflits

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- -  


^ Sommaire

Monument du col de Brancion

Morts de la guerre 1939-1945

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Claudius ANDRÉ 20 août 1924, Saint-Marc-de-Figuery (Canada) 24 août 1944 à Vincelles, hameau de Nanton index geneagrosne du cimetière de Nanton  
Victor ARRAGON 15 avril 1908, Montagna-le-Reconduit (Jura) 4 septembre 1944, Nanton Sous-lieutenant FFI, "mort pour la France le 4 septembre 1944" à l'âge de 36 ans. (Tombe au cimetière de Sennecey-le-Grand)  
BADEY A. -  
Roger BONNETAIN 6 mai 1924, Chissey-lès-Mâcon 27 mars 1945, Buchenwald (Allemagne) Son nom figure sur le Monument aux morts de Chissey-lès-Mâcon. (Voir aussi le site Memorial GenWeb, liste des déportés de Saône-et-Loire)  
Marcel BONNOT 21 mars 1922, Saint-Étienne-en-Bresse 21 août 1944, Mancey Mort pour la France à Mancey  
Jean-Marie BOUILLOT 30 août 1907, à Blanot 16 janvier 1945 à Neuengamme (Allemagne) Résistant arrêté le 5 août 1944 au Creusot, où il était ouvrier aux Usines Schneider. Déporté à Dachau en août 1944, puis à Neuengamme où il meurt. (Son nom figure sur le Monument de la Résistance érigé à Blanot)  
Émile BOURSIER 28 janvier 1906, Dompierre-les-Ormes 4 septembre 1944, Tournus F.F.I (Forces françaises de l'Intérieur) tué lors de la Libération de la ville de 71543 - Tournus.(Plaque commémorative au "Pré Fleuri" à Tournus)  
Marcel BOUVERET 25 juin 1922, Tournus 4 décembre 1944, Flossenburg (Allemagne) Déporté vers le camp de concentration de Buchenwald dans le convoi du 24 juin 1944 au départ de Besançon (Doubs). (Memorial GenWeb, liste des déportés de Saône-et-Loire)  
Georges BROUSSARD 25 mai 1925, Boussières (Doubs) 6 septembre 1944 Maquisard FTP à Brancion, tué au combat à Poncey (Côte-d'Or)  
René CLET 31 mai 1944, La Truchère Maquisard âgé de 23 ans fusillé par les Allemands dans le bois de La Truchère.(Plaque commémorative)  
Joanny COMMERÇON 2 mars 1904, à Blanot 12 juin 1944, à Neuville-sur-Saône (Rhône) Résistant arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944 à Blanot où il était épicier. Frère des deux suivants. Fusillé par les Allemands à Neuville-sur-Saône. (Son nom figure sur le monument de la Résistance érigé à Blanot)  
Joseph COMMERÇON 6 octobre 1900, à Blanot 12 juin 1944, à Neuville-sur-Saône (Rhône) Résistant arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944 à Blanot où il était courtier en vins. Fusillé par les Allemands à Neuville-sur-Saône. (Son nom figure sur le monument de la Résistance érigé à Blanot)  
Pierre COMMERÇON 23 novembre 1897, à Blanot 6 juillet 1944, Dachau (Allemagne) Résistant arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944 à Blanot où il était cultivateur. Mort dans le train de la Déportation entre Compiègne et Dachau. (Son nom figure sur le Monument de la Résistance érigé à Blanot)  
CORNU C. -  
Max CHEVAUX 1923 1945 Maquisard du maquis de Chardonnay, tué au combat, Mort pour la France.(Tombe au cimetière de Boyer)  
Jean COURTOIS 16 mars 1920, Nan-sous-Thil (Côte d'Or) 22 août 1944, Saint-Marcel Gendarme à Tournus, arrêté comme otage le 22 août 1944. Fusillé par les Allemands à Saint-Marcel-lès-Chalon. (Son nom figure sur une plaque commémorative de la ville de Tournus)  
Francis COUSIN 8 janvier 1924, Besançon (Doubs) 16 août 1944, Chardonnay Fiche Mémoire des hommes  
CREMON A. -  
André DEMAY 15 mai 1912, Paris (Seine) 4 septembre 1944, Tournus Sous-lieutenant des F.F.I (Forces françaises de l'Intérieur) tué lors de la Libération de la ville de 71543 - Tournus.(Plaque commémorative au "Pré Fleuri" à Tournus)  
René DESBOIS 6 octobre 1924, Chissey-lès-Mâcon 22 août 1944, Cluny mort à Cluny  
KAPAMADJIAN André 1926 30 août 1944 Résistant FFI d'origine arménienne à la compagnie Stalingrad. Inhumé au Creusot  
Denise GRIVEAUX 28 janvier 1921, Sennecey-le-Grand 10 juin 1945, à Wittenberg (Allemagne) Agent de liaison des FTPF de Saône-et-Loire. Arrêtée le 21 mars 1943, déportée à Buchenwald le 20 mai 1943. Morte âgée de 24 ans peu après sa libération.(Figure sous le nom de GRIVAUX au Mémorial de Buchenwald. Une plaque existe au cimetière de Sennecey-le-Grand)  
Edmond COLIN "Tombé le 1er septembre 1944" à Sermoyer "au Pont de Seille".  
René DESCHAMPS 26 mai 1926, Ozenay 10 août 1944, Bissy-la-Mâconnaise "Mort pour la France". (Nommé sur le Monument aux morts d'Ozenay)  
DHERVILLE J.
Charles d'HERVILLÉ
11 avril 1900, Colmar (Haut-Rhin) 21 juin 1944, Azé Charles Julien d'HERVILLÉ, adjudant-chef d'aviation, employé de commerce à Mâcon, Commandant des Maquis d'Azé, tué au combat contre des Allemands et des miliciens le 21 juin 1944. (Son nom est inscrit sur une plaque mémorielle au "Moulin-Piquet" à Azé)  
DHERVILLE J.
Antoine d'HERVILLÉ
23 octobre 1926, Nancy (Meurthe-et-Moselle) 21 juin 1944, Azé Antoine d'HERVILLÉ, maquisard âgé de 16 ans, fils de Charles d'HERVILLÉ, est tué au combat avec son père, sous les ordres de qui il servait, le 21 juin 1944. (Son nom est inscrit sur le Monument de la Résistance à Azé et sur la plaque mémorielle où figure son père)  
André Maurice DIZIN 19 avril 1922, Nanton 30 juin 1944, Sennecey-le-Grand FFI mort pour la France, inhumé au cimetière de Nanton (Index geneagrosne des sépultures).(Son nom figure sur le Monument aux morts de Nanton)  
DODILLE -  
René DOLMAIRE 28 juin 1904, Paris (Seine) 23 août 1944, Nanton Le nom de René DOLMAIRE figure aussi sur le Monument "Mur de la Résistance", à Sennecey-le-Grand  
Raymond DOREY 25 novembre 1887, Charette (Saône-et-Loire) 22 août 1944, Saint-Marcel Maire de Tournus (président de la délégation spéciale), arrêté comme otage le 22 août 1944. Fusillé par les allemands à Saint-Marcel-lès-Chalon. (Son nom figure sur une plaque commémorative de la ville de Tournus. Une rue de Tournus porte son nom)  
Roger DUMONT 2 juillet 1902, Villeurbanne (Rhône) 22 août 1944, Saint-Marcel Secrétaire général à la Mairie de Tournus, arrêté comme otage le 22 août 1944. Fusillés par les allemands à Saint-Marcel-lès-Chalon. (Son nom figure sur une plaque commémorative de la ville de Tournus)  
EDMOND 26 août 1944, Corlay La tombe de ce maquisard est au cimetière de Nanton, la même que celle de Claudius ANDRÉ. L'ornementation est une Croix de Lorraine. Une plaque porte la simple mention : "EDMOND, polonais mort à Corlay le 26 août 1944". Le hameau de Corlay était la base d'un maquis autre que celui de Brancion. (Son nom ou plus sûrement son surnom clandestin n'est pas répertorié dans l'index geneagrosne des sépultures à Nanton)  
ESCUDE H. -  
André FLOCHON 21 septembre 1921, Romenay 7 avril 1944, Saint-Christophe-en-Bresse Coiffeur, réfractaire du STO (Service du travail obligatoire), chef du groupe de sabotage du Maquis de Brancion (FTPF) dirigé par Henri VITRIER,, il est tué par les Allemands au cours d'une mission en Bresse.  
Jean FRAISON 27 février 1926, Brignais (Rhône) 4 septembre 1944, Tournus F.F.I (Forces françaises de l'Intérieur) tué lors de la Libération de la ville de 71543 - Tournus.(Plaque commémorative au "Pré Fleuri" à Tournus)  
André FRIEDRICH 21 juin 1944, à Azé Jeune maquisard à Azé, il est tué au combat. (Son nom figure sur un monument-souvenir de la Résistance érigé à Azé)  
Léon FROMAIN 27 juin 1920, Ozenay 27 décembre 1944, Thann (Haut-Rhin) (des commandos des Cluny)(Nommé sur le Monument aux morts d'Ozenay)  
Roger GABRY 28 avril 1921, Grenoble (Isère) 10 décembre 1944, Neuengamme (Allemagne) F.F.I. arrêté par la Gestapo à Saint-Michel-de-Maurienne le 17 juin 1944, déporté le 15 juillet 1944, disparu à l'âge de 23 ans au Camp de concentration de Neuengamme. (Plaque devant le Monument aux morts de Bissy-la-Mâconnaise et Mémorial Genweb)  
André GAUDILLAT 21 février 1903, Lugny 12 juin 1944, à Dagneux (Ain) Cafetier à Tournus, engagé dans la Résistance en octobre 1941, il rejoint le Maquis de Beaubery (région de Charolles), puis organise des sabotages des voies ferrées entre Tournus et Villefranche-sur-Saône. Arrêté par les Allemands à Tournus le 4 février 1944, incarcéré au Fort de Montluc à Lyon, il est fusillé à Dagneux (Ain). Médaillé de la Résistance à titre posthume  
Georges GÉNIN 13 mars 1924, Mercy-le-Bas (Meurthe-et-Moselle) 1949 (Guerre d'Indochine) Chef du groupe "Gabriel Péri" du Maquis de Brancion, il est nommé en novembre 1943 commissaire technique régional des Francs tireurs et partisans (FTPF) de Saône-et-Loire. Après la Libération, engagé dans l'armée, il est envoyé en Indochine où il est tué en 1949. (Le nom de Georges GÉNIN est inscrit sur le monument, bien qu'il ait été tué après les événements de la Libération)  
Georges GIRARD "Mort pour la France". (Monument aux morts de Plottes)  
GRAVALLON J. -  
Marcel GUIGON 2 juillet 1922 1944, Mâcon Fiche Mémoire des hommes  
André GUYON 30 avril 1923, Paris (Seine) 27 janvier 1945, Leitmeritz-sur-Elbe (Allemagne) F.F.I. arrêté par la Milice au Mont Saint-Romain le 4 avril 1944, déporté en Allemagne le 26 juin 1944 (convoi de Lyon pour Dachau), mort à l'âge de 22 ans. (Plaque devant le Monument aux morts de Bissy-la-Mâconnaise et Mémorial Genweb)  
HAUDEBERT -  
André HERMANN 30 novembre 1919, Bitschwiller (Haut-Rhin) 22 août 1944, Saint-Marcel Employé de la S.N.C.F. à Tournus, arrêté comme otage le 22 août 1944. Fusillé par les Allemands à Saint-Marcel-lès-Chalon. (Son nom figure sur une plaque commémorative de la ville de Tournus)  
Raymond JAMET 28 mars 1923 4 décembre 1944, Mâcon -  
JOLLET A. -  
A. JUBAN Arrêté à Tournus au cours d'une embuscade des Allemands le 31 mai 1944. Fusillé à Saint-Genis-Laval (Rhône).  
Jean JUSSEAU 3 nov 1895, Blanot 6 juillet 1944, à Dachau (Allemagne) Résistant arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944 à Blanot, où il était transporteur et hôtelier. Mort dans le train de la Déportation entre Compiègne et Dachau. (Son nom figure sur le monument de la Résistance érigé à Blanot)  
Louis LABORIER 11 mars 1923, Étrigny 26 août 1944, Fragnes Résistant emprisonné à Chalon-sur-Saône, fusillé par la Milice (ou la Gestapo) avec plusieurs autres prisonniers. (Tombe au cimetière d'Étrigny. Son nom figure aussi sur la stèle des résistants de La Loyère. Nommé sur le monument aux morts d'Étrigny)  
Jean LAMBERT 5 juin 1911, Blanot 7 octobre 1944 à Dora (Allemagne) Résistant arrêté par la police allemande le 15 février 1944. Secrétaire de la Fédération des Jeunesses agricoles de France (communistes) pour la Saône-et-Loire de 1937 à 1939, résidant à Blanot où il était cultivateur. Déporté à Buchenwald, en mai 1944, transféré à Dora où il meurt. (Son nom figure sur le monument de la Résistance de Blanot)  
Jean LACOUR 1er septembre 1925, Sennecey-le-Grand 2 juillet 1944, La Chapelle-sous-Brancion Maquisard tué le 2 juillet 1944, lors des combats d'Azé, Cruzille, Brancion. (Plaque sur le Monument aux morts de La Chapelle-sous-Brancion au hameau de Collonge)  
Georges LANU 3 octobre 1925, Plottes 10 juin 1944, Seurre (Côte-d'Or) "Mort pour la France". Fusillé par les allemands. (Monument aux morts de Plottes)  
Gilbert LANU 10 mars 1923, Plottes 15 juillet 1945, Wurtemberg, Allemagne Soldat en 1945 "Mort pour la France". (Monument aux morts de Plottes)  
Henri LAURAIN 11 mai 1900, Chagny 4 septembre 1944, Sennecey-le-Grand Tué au combat. Membre du Bataillon de Corlay  
Marcel LETOURNEAU 6 juillet 1922, Plottes 4 décembre 1944, Mâcon Fiche "Mémoire des hommes"  
André LOISY 14 janvier 1924, Le Creusot 3 août 1944, Martailly-lès-Brancion "Mort pour la France"  
Albert MARTIN 4 novembre 1913, Saint-Jean-des-Vignes 4 septembre 1944, Tournus F.F.I (Forces françaises de l'Intérieur) tué lors de la Libération de la ville de 71543 - Tournus.(Plaque commémorative au "Pré Fleuri" à Tournus)  
Laurent MATHERON 27 décembre 1908, Tournus 2 octobre 1944, Dora (Allemagne) Agent des PTT, chef d'équipe aux LGD (Lignes téléphoniques de grandes distances), il appartient au réseau de renseignements de la Résistance, le B.C.R.A. Arrêté il est déporté de Compiègne vers l'Allemagne le 20 avril 1943. Il meurt au camp de Dora. Chevalier de la Légion d'honneur et médaillé de la Résistance à titre posthume. (Voir le site Memorial GenWeb, liste des déportés de Saône-et Loire)  
Georges MAZOYER 13 août 1901, Bellegarde (Ain) 3 août 1943, à Chalon-sur-Saône Garagiste à Tournus, membre d'un réseau de renseignements, ayant accueilli des envoyés de Londres, il est arrêté le 24 juillet 1943. Il meurt sous la torture à la prison de Chalon-sur-Saône. Chevalier de la Légion d'honneur et médaillé de la Résistance à titre posthume. Une rue de Tournus porte son nom. (Son nom est sur le Monument aux morts de Préty)  
Hubert HENRY-MEYER 7 avril 1914, Lyon (Rhône) 2 juillet 1944, Azé Résistant. Chef du groupe de Cormatin, tué au combat à Azé le 2 juillet 1944. (Son nom figure sur le mémorial des maquis à Azé.) Il est inhumé au cimetière de Malay. Sa sépulture porte la mention "mort pour la France"  
Louis MIALLE 16 avril 1900, Chamaret (Drôme) 21 juin 1944, Azé Maquisard surnommé "papa", tué au combat à Azé. (Son nom est gravé sur une plaque mémorielle au "Moulin-Piquet" à Azé et sur le mémorial des maquis de ce village)  
Alexandre MICHIN
(Alexandre MISCHIN)
2 juillet 1944, Azé Maquisard de nationalité soviétique du Maquis d'Azé. Tué au combat le 2 juillet 1944.  
René MOLARD 22 juin 1925, Sennecey-le-Grand 2 juillet 1944, La Chapelle-sous-Brancion Maquisard tué le 2 juillet 1944, lors des combats d'Azé, Cruzille, Brancion. (Plaque sur le Monument aux morts de La Chapelle-sous-Brancion au hameau de Collonge)  
MONTANGERAND C. -  
Jacques MONTANGERAND 4 septembre 1944, Tournus F.F.I (Forces françaises de l'Intérieur) tué lors de la Libération de la ville de 71543 - Tournus.(Plaque commémorative au "Pré Fleuri" à Tournus)  
Henri NICOLLET 25 janvier 1907, Betton-Bettonet (Savoie) 3 mai 1945, baie de Lübeck-Neustadt (Allemagne) Professeur au lycée de Tournus. Déporté le 28 juillet 1944 (convoi de Compiègne pour Neuengamme), tué à bord du navire Cap Arcona le 3 mai 1945. Une plaque commémorative au lycée de cette ville rappelle le souvenir de Henri NICOLLET. (Mémorial GenWeb, liste des déportés de France)  
Louis NUZILLAT 2 juillet 1944 Maquisard tué le 2 juillet 1944, lors des combats d'Azé, Cruzille, Brancion. (Plaque sur le Monument aux morts de La Chapelle-sous-Brancion au hameau de Collonge)  
René PARIZOT 14 février 1925, Puligny-Montrachet (Côte-d'Or) 2 juillet 1944 Maquisard FTPF de Brancion, arrêté par les Allemands et fusillé le 2 juillet 1944.  
PAUTET L. -  
E. RENAUD Maquisard arrêté le 31 mai 1944 à Tournus lors d'une embuscade des allemands. Fusillé à Saint-Genis-Laval (Rhône).  
Edmond ROBIN 5 mars 1925 31 mai 1944, Plottes Maquisard fusillé par les Allemands à la sortie de Plottes. (Plaque commémorative)  
Lucien ROUILLOT 19 novembre 1920, Tournus 2 juillet 1944, Royer Maquisard de Brancion tué le 2 juillet 1944  
ROUSSET L. -  
Jean SANGOY 20 mars 1895, à Blanot 6 juillet 1944, à Dachau (Allemagne) Maire de Blanot, où il était viticulteur, résistant, il est arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944. Il meurt dans le train qui de Compiègne le mène en Déportation à Dachau. (Son nom figure sur le Monument de la Résistance érigé à Blanot)  
Albert SEUN
Albert SENN
20 décembre 1919, Fessenheim (Haut-Rhin) 2 juillet 1944, Azé Maquisard des Maquis d'Azé, mort de blessures reçues au combat le 2 juillet 1944, âgé de 17 ans. Orthographié aussi Albert SENN.  
Gregory SKOROPATH 2 juillet 1944, Azé Maquisard de nationalité soviétique, tué au combat le 2 juillet 1944 à Azé.  
Georges SOUILLOT 25 août 1923, Chalon-sur-Saône 2 juillet 1944, à Royer Maquisard arrêté le 2 juillet 1944 à l'infirmerie du maquis, fusillé le jour même devant la population du village de Royer.(Plaque commémorative au village de Royer. Il figure aussi sur le monument aux morts de Royer)  
Wladimir SZECSZERBENKO 2 juillet 1944, Azé Maquisard de nationalité soviétique, tué au combat le 2 juillet 1944 à Azé.  
Émile TERRIER "Mort pour la France". (Monument aux morts de Plottes)  
Roger THUEL 5 mai 1926, Tournus 2 juillet 1944, La Chapelle-sous-Brancion Maquisard tué le 2 juillet 1944, lors des combats d'Azé, Cruzille, Brancion. (Plaque sur le Monument aux morts de La Chapelle-sous-Brancion au hameau de Collonge)  
André VERJUS "Mort pour la France". (Son nom figure sur le monument aux morts de Plottes)  
VERRET M. -  
Émile VICAIRE 15 nov 1918, Ornans (Doubs) 2 juillet 1944 à Azé Mobilisé en 1939, prisonnier évadé, réfugié à Blanot, résistant et maquisard il est tué le 2 juillet 1944 lors de la bataille d'Azé. (Son nom figure sur le Monument de la Résistance de Blanot)  
Hubert VICAIRE 21 juin 1901, Ornans (Doubs) 2 juillet 1944, à Azé Frère d'Émile Vicaire, réfugié à Blanot il entre dans la Résistance. Maquisard, il est tué le 2 juillet 1944 lors de la bataille d'Azé. (Son nom figure sur le Monument de la Résistance de Blanot)  
Marcel VUITTON 20 septembre 1899, Étrigny 18 avril 1945, Bergen-Belsen (Allemagne) Index geneagrosne des sépultures à Étrigny, déporté en Allemagne par le convoi de Compiègne pour Buchenwald du 12 mai 1944, il meurt à Bergen-Belsen. (Son nom figure sur le Monument aux morts d'Étrigny)  
Czeslaw WISKA 2 juillet 1944, Azé Maquisard de nationalité polonaise du Maquis d'Azé, tué au combat le 2 juillet 1944 à Azé.  
Gilbert DALMART 31 juillet 1924, Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) 9 mars 1944, La Madeleine Maquisard du Maquis de Brancion, tué par les Allemands le 8 mars 1944 à La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse), à l'âge de 20 ans. (Monument commémoratif du hameau de La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse) attaqué par les Allemands le 8 mars 1944)  
François DELORME 18 juillet 1921, Saint-Martin-en-Bresse 5 mai 1944, Chapaize Engagé aux Francs-tireurs et partisans (FTPF) du maquis de Martailly-lès-Brancion. Arrêté par les Allemands le 20 avril 1944, il est fusillé le 5 mai.(Une plaque mémorielle existe à Martailly-lès-Brancion)  
Charles DODILLE 16 avril 1925, Sevrey 8 mars 1944, La Madeleine Maquisard du Maquis de Brancion, tué par les Allemands le 8 mars 1944 à La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse), à l'âge de 19 ans. (Monument commémoratif du hameau de La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse) attaqué par les Allemands le 8 mars 1944)  
Maurice GOUDARD 15 octobre 1925, Chalon-sur-Saône 9 mars 1944, La Madeleine Maquisard du Maquis de Brancion, tué par les Allemands le 8 mars 1944 à La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse), à l'âge de 19 ans. (Monument commémoratif du hameau de La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse) attaqué par les Allemands le 8 mars 1944)  
Raymond GUILLIN 3 janvier 1921, Charrecey 9 mars 1944, La Madeleine Maquisard du Maquis de Brancion, tué par les Allemands le 8 mars 1944 à La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse), à l'âge de 23 ans. (Monument commémoratif du hameau de La Madeleine (Saint-Martin-en-Bresse) attaqué par les Allemands le 8 mars 1944)  
André PERNIN 5 décembre 1922, Saint-Boil 30 juin 1944, Sennecey-le-Grand (Son nom est inscrit sur le Monument aux morts de Nanton)  
POURCHER -  
Robert VINCENT 21 novembre 1925, Chalon-sur-Saône 4 septembre 1944, Sennecey-le-Grand -  
Edgar PONTHUS 22 août 1900, Saint-Claude (Jura) 28 juin 1945, Flossenburg (Allemagne) Voyageur de commerce, Maire de Cruzille depuis 1929 (il est alors le plus jeune maire de France), résistant de l'AS (Armée secrète) arrêté le 23 janvier 1944, déporté le 27 mai 1944 en Allemagne, où il meurt. Chevalier de la Légion d'honneur, médaille de la Résistance à titre posthume (Plaque commémorative à la Mairie de Cruzille)  
Charles OZÉ 1944 Maquisard tué en juillet 1944. (Plaque commémorative à la Mairie de Cruzille)  
René MONNIER 12 juillet 1921, Étrigny 5 juillet 1944, Dachau (Allemagne) Mort dans le train qui l'emmène en déportation (convoi de Compiègne à Dachau) entre le 2 et le 5 juillet 1944. (Mémorial GenWeb, liste des déportés de Saône-et-Loire. Son nom figure sur le Monument aux morts d'Étrigny)  
Roger ANGEBAUD 11 décembre 1899, Nantes (Loire-Atlantique) 16 mai 1944, à Mâcon Professeur technique à Cluny, Socialiste puis communiste, dirigeant local FTPF, arrêté le 16 mai 1944 à Cormatin, abattu le même jour par la Milice à Mâcon.(Son nom figure sur le Monument de la Libération, érigé à Cormatin, à la sortie sud du village sur la route vers Taizé et Cluny)  
BONNEVENT Georges 23 décembre 1943, Igé -  
Georges DEBOST 9 octobre 1924, Villefranche-sur-Saône 24 décembre 1943, Mâcon Fiche Mémoire des hommes  
Louis DELORIEUX 20 mars 1903, Cormatin 12 juin 1944, Neuville-sur-Saône (Rhône) Commerçant boucher à Cormatin, agent des réseaux de la Résistance, fusillé à Neuville-sur-Saône. (son nom figure sur le Monument de la Libération, érigé à Cormatin)  
Maurice PAGENEL 6 juillet 1903, Cormatin 25 janvier 1944, Lyon (Rhône) Architecte, chef de Réseau de Résistance (ORA) en Saône-et-Loire, il est arrêté par la Gestapo le 23 janvier 1944 à Mâcon. Transféré à Lyon il meurt sous la torture. (Le nom de Maurice PAGENEL est aussi gravé sur les Monuments commémoratifs de la Libération à Cormatin et à Sennecey-le-Grand) Sa sépulture au cimetière de Cormatin porte la mention "mort pour la France le 28 janvier 1944". Une plaque commémorative est placé sur la façade de son domicile de Cormatin, route principale, dans le bourg.  
POILLOT Antoine 23 décembre 1943, Igé -  
Louis SALIN 13 juin 1944, Villeneuve (Ain) (Son nom est inscrit sur le Monument de la Libération de Cormatin)  
Pierre SAVATIER 29 janvier 1923,Villefranche-sur-Saône (Rhône) 24 décembre 1943, Igé Maquisard tué au combat (Son nom est inscrit sur le Monument commémoratif des maquis à Azé)  
- -  


^ Sommaire

Les notes concernant les 107 noms gravés sur le Monument du col de Brancion ont pour sources :

  • Marcel VIGREUX & Angélique MARIE, Les villages martyrs de Bourgogne -1944-, A.R.O.R.M. (Association pour la recherche sur l'Occupation et la Résistance en Morvan,), Saulieu, 1994, 180 pages. Préface de Pierre Meunier, secrétaire général du Conseil National de la Résistance. (Le village de Blanot et le hameau de La Madeleine sont ici concernés)
  • André JEANNET, Mémorial de la Résistance en Saône-et-Loire. Biographies des Résistants, JPM Éditions, Mâcon, 2005, 444 pages. (Essentiel)
  • André JEANNET & Marie-Hélène VELU, L'Occupation et la Résistance en Saône-et-Loire, Imprimerie Gatheron, Pont-de-Veyle, 1991, 518 pages. (Évident. On y trouve par exemple les noms des victimes des combats d'Azé de juillet 1944)
  • Commission départementale de l'information historique pour la Paix, Sur les chemins de l'histoire et du souvenir. Département de Saône-et-Loire, C.D.I.H.P., Mâcon, 1988, 304 pages. (Pour situer, par les plaques ou monuments commémoratifs, l'identité de maquisards non répertoriés dans le précédent ouvrage cité)
  • Jeanne GILLOT-VOISIN, La Saône-et-Loire sous Hitler, tome 1 Péril et violence, Fédération des Œuvres laïques, Mâcon, 1996, 254 pages. Préface de Lucie Aubrac.
  • Jeanne GILLOT-VOISIN, La Saône-et-Loire sous Hitler, tome 2 Échos et silences, Éditions Coup de pouce, Thoissey, 1997, 190 pages. Préface de Lucie Aubrac. (Les deux ouvrages possèdent un index utile de lieux et de noms cités)
  • Séraphin EFFERNELLI, le Dimanche 2 juillet 1944, A.N.A.C.R de Saône-et-Loire, Tournus, 2013, 44 pages. (Une précieuse liste des lieux de mémoire dressée par le Comité Tournus-Sennecey est présentée dans ce Cahier de témoignages. Elle ne recouvre pas tous les noms du Monument du col de Brancion). Voir aussi du même auteur : Maquis à Brancion, répertoriés en page principale de la commune de Martailly-lès-Brancion.
  • Le site internet Mémorial GenWeb, liste des déportés de Saône-et-Loire (notes individuelles).
  • La consultation visuelle des Monuments aux Morts des communes des cantons de Sennecey-le-Grand, de Lugny et de Tournus, voire des sépultures de cimetières (Nanton).
  • Plusieurs noms gravés sur le Mémorial de Brancion le sont aussi sur le Monument "Mur de la Libération", érigé en 1946 à Sennecey-le-Grand à la sortie du bourg en direction Chalon-sur-Saône, au bord de l'ancienne Route Nationale 6, sur le Monument commémoratif des Maquis à Azé, sur le Monument commémoratif de Blanot, ou sur le Monument de la Libération, route de Cluny, à Cormatin (consultation visuelle de ces lieux de mémoire, (juillet 2015).
  • Le site Mémoire des hommes pour la seconde guerre mondiale
  • Le site MémorialGenWeb

Notes sur les monument aux Morts

  • Monument situé dans le bourg de Martailly-lès-Brancion sur la D14.
  • Notes sur le Monument du col de Brancion : 1939 - 1945 Souviens-toi:
Ce monument a été élevé en 1950 par voie de souscription organisée à l'initiative d'Henri VITRIER, chef du Maquis de Brancion, sous-Préfet d'Autun à la Libération, redevenu cafetier-aubergiste à Martailly-lès-Brancion, et de son ancien adjoint du maquis, Adrien BOUTET, instituteur à Mancey, dans 23 communes des environs de Brancion. Le Monument fut inauguré le 2 juillet 1950, en présence de Rémy BOUTAVANT, député communiste de Saône-et-Loire et d'André JARROT, leader "gaulliste" du département, ancien chef d'un réseau de Résistance et futur député-maire de Montceau-les-Mines puis sénateur. Il est situé au col de Brancion, en contrebas du château médiéval, entre Tournugeois et vallée de la Grosne, au croisement des routes venant de Chapaize, La Chapelle-sous-Brancion, Martailly (bourg) et Royer. Le premier dimanche de juillet, ou le dernier dimanche de juin, chaque année, une manifestation du souvenir a lieu devant ce monument.
Brancion fut le siège d'un important maquis FTPF (Francs-tireurs et partisans français) dès juin 1943.
99 noms sont gravés sur le monument, auxquels s'ajoutent 8 noms inscrits sur une plaque placée horizontalement devant celui-ci. Ces 107 noms sont ceux :
  • des maquisards tombés au combat à Azé, Brancion, Royer et lors de la Libération de Tournus
  • de résistants du Mâconnais, du Clunysois et du Tournugeois morts en déportation ou fusillés
  • d'otages fusillés dans la région.

Ces notes reprennent les commentaires (p. 246) du livre Sur les chemins de l'histoire et du souvenir. Département de Saône-et-Loire, Commission départementale de l'Information historique pour la Paix, Les Lieux de Mémoire de la Seconde guerre mondiale, déjà cité. Voir aussi l'article (critique) de Jean-Yves BOURCIER, Le monument, la commémoration et l'écriture de l'Histoire, Socio-anthropologie.revues, 2001. L'appel à souscription est reproduit dans l'ouvrage de Séraphin EFFERNELLI, cité supra.
Une plaquette, Les randos de la Mémoire, éditée en 2015 par le Comité ANACR Sennecey-Tournus, intègre le Mémorial de Brancion dans des circuits de randonnées mémorielles de la Résistance et de la Libération. Elle est diffusée par les offices du tourisme de Sennecey-le-Grand et de Tournus

Photos complémentaires

Monument du village

Monument du col

Abréviations

Les régiments des soldats sont indiqués en abréviation, celles-ci sont reliées au Lexique des Abréviations militaires

Sources

Fiches extraites du site mémoire des hommes.