71284 - Martailly-lès-Brancion

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Martailly-lès-Brancion
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 71 - Blason - Saône et Loire.png    Saône-et-Loire
Métropole -
Canton Blason en attente.png   71-29   Tournus

Blason en attente.png   71-49   Tournus (Ancien canton)

Code INSEE 71284
Code postal 71700
Population 142 habitants (2016)
Nom des habitants
Superficie 885 hectares
Densité 16,04 hab./km²
Altitude Mini: 214 m
Point culminant 476 m
Coordonnées
géographiques
46.533056° / 4.803056° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Saône-et-Loire
  • Arrondissement - 1801-2020 : Mâcon
  • Canton - 1801-2020 : Tournus
  • Commune - 1801-1893 : Brancion --> 1893-2020 : Martailly-lès-Brancion

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :


Histoire religieuse.jpg Histoire religieuse

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Pierre


Église située sur le site de "Brancion".
L'église domine les vallées de la Grosne et du Grison.
Une première église Saint-Pierre est mentionnée dans une charte de l'Abbaye de Cluny dès 964.
L'église actuelle a été reconstruite au XIIe siècle à l'emplacement de l'ancien sanctuaire.
Édifiée en moellons calcaires suivant un plan en croix latine avec nef à trois travées voûtées en berceau brisé, transept, bas côtés, une abside et deux absidioles orientés. Le clocher carré est sur une coupole à trompes sur la croisé du transept.
L'intérieur de l'église est ornée de fresques datée du XIIIe siècle, représentant en particulier la nativité, la résurrection des morts... L'église possède un gisant de Josserand IV de Brancion décédé en 1250 lors de la septième croisade à la bataille de Mansourah (Égypte). Il avait accompagné Saint Louis. La pierre sculptée du XIIe siècle provient de la chapelle du château d'Uxelles détruite vers 1805.
En 1909, l'église était à l'abandon, des travaux sur la couverture permirent de protéger les décors. Dans l'abside, les baies d'origines, qui avaient été obstruées au XIVe siècle furent rétablies et celle ouverte à la même époque furent rebouchées. Les murs furent nettoyés de leurs badigeons.
A la fin des années 1930, les peintures murales furent restaurées. Les dessins les plus abîmés furent transposés sur toile. Une nouvelle restauration eu lieu dans les années 1960.
Les vitraux ont été réalisés en 2003 en reprenant le principe des plaques d'albâtre translucides du moyen-age.
L'église était entourée d’une nécropole médiévale plus vaste que le cimetière actuel qui l'entoure (Le parvis devant l'église faisait parti du cimetière).

Église classée aux M.H en 1862 [1].

Intérieur

Extérieur

Église Saint-Pierre et Saint-Paul


Église située sur le village de "Martailly".
Église construite suite à l'accroissement de la population durant la période de la restauration. L'église Saint-Pierre de Brancion ne pouvant plus répondre aux besoins.
Un appel d'offre est lancé en 1823 par la préfecture de la Saône-et-Loire. C'est l’entreprise PERNOD de Givry qui remportera cet appel d'offre. L'édifice sera construit sur les années 1824 et 1825 et bénite le 25 mai 1826.
La bénédiction de la cloche pesant 600 Kg équipant le clocher a eu lien en 1827, c'est le fondeur Guillaume BAUDOIN de Mâcon qui la réalisa.
Le chevet de l'église est de type roman, style des église du secteur.
Une statue de Saint Pierre et Saint Paul décorent la façade. Le porche est de style "Mansart" comme exigé par l’ordonnance royale de 1822.
L'intérieur de l'église est décorée par des anciennes boiseries.


Château de Brancion

Donjon -
Photo J-P GALICHON
Logis de Beaujeu -
Photo J-P GALICHON


Logis ducal -
Photo J-P GALICHON

Château situé sur le site de "Brancion".
Fut propriété de la famille "GROS", puis des ducs de Bourgogne, puis des rois de France.
Le château a été édifié suivant trois types d'architectures castrales : Xe ; XIIe et XIVe.
Le logis de Beaujeu fut construit au milieu du XIIe siècle. Il possède un cellier accessible de plain-pied.
Le logis ducal, dit logis de Beaujeu, a été construit au sommet de la butte castrale vers 1300 sur ordre du Duc de Bourgogne. Sa maçonnerie est en pierre de taille.
Deux niveaux sont conservés. Une grande salle avec cheminée monumentale, une salle secondaire avec latrines.
Le 1er étage était accessible par l'escalier extérieur qui mène au donjon.
Le donjon date du XIIe et permet de surveiller l'ouest, grâce à sa hauteur d'environ 18m. A l'origine, il était recouvert d'un toit pointu et de créneaux.


Poterne


La poterne est le seul accès au village. Elle a été édifiée en plusieurs étapes. Au XIIe siècle réalisation d'une porte à double vantail encadrée de la tour du Portier (en ruine) et de la tour de Beaufort. Au début du XIVe siècle adjonction d'une herse et d'un avant corps.

La porte de ville et les restes de l'enceinte de fortification sont classés aux M.H depuis 1977 [2].

Halles de Brancion

La charpente en châtaignier-
Photo J-P GALICHON


Halles aux marchands du XVe ou XVIe siècle inscrite aux M.H en 1933[3].

Elle ne comporte pas d'autres ouvertures que les deux extrémités du bâtiment. Les poteaux rainurés accueillent les étals et reposent sur des pierres de réemploi.
Au XVIe siècle, un marché s'y tenait le lundi ainsi que le jour de l'Ascension.


Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 514 497 540 618 633 593 608 585 565 513
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 518 530 543 576 574 483 408 364 384 389
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 365 297 280 240 264 244 216 187 171 144
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 168 146 139 118 122 142 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Ville de naissance

Ville de décès

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
- - -  
- - -  
Jean COMMERÇON 1983 - ? réélu en 1989  
Daniel DEDIENNE  ? - 2001 maire "sortant" en 1995  
Philippe NEUROHR 2001 - 2008 -  
Patrick TALMEY 2008 - (2020) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les instituteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Jean MERGIN - Curé de Brancion en 1482  
- -  
Jean de FOMMERAND - Curé de Brancion en 1560  
- -  
Jean LEPAGE 1624 - 1626  
- -  
Joseph DEMONTHEROT 1669 - 1696  
Guillaume SOUBERAN 1696 - 1714  
- -  
Louis BOISSELIER 1724 - 1753  
Henri SACAZAND 10/04/1753 - 1791  
- -  
- -  
- -  


Les autres personnalités

Les titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
-  
-  
-  
-  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
71284 - Martailly-lès-Brancion Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Le Bourg - 71700 MARTAILLY-LÈS-BRANCION

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Maquis à Brancion

Brancion, haut lieu de l'histoire médiévale, va donc devenir (...) un haut lieu de l'histoire de la Résistance. (Texte de présentation d'un des trois volumes présentés ci-dessous)

  • Maquis à Brancion, témoignages recueillis par Séraphin EFFERNELLI, sous le patronage du Comité départemental de Saône-et-Loire des anciens combattants de la Résistance (A.N.A.C.R.), volume 1, 1976 (réédition en 1993, Imprimerie Schenck, Tournus), 202 pages. Préface de Claude ROCHAT, ex-Commandant Guillaume, responsable départemental A.S. de Saône-et-Loire.
  • Maquis à Brancion, mêmes auteurs et collectifs, volume 2, 1989 ( Imprimerie Schenck, Tournus), 288 pages. Préface Henri DORIDON, responsable F.N. pour Cluny dans la Résistance.
  • et on continue..., Maquis à Brancion, troisième livre, Séraphin (EFFERNELLI), 2004 (Imprimerie Schenck, Tournus), 160 pages. Préface de Suzanne MARIOTTE, Présidente nationale des "Amis de la Résistance A.N.A.C.R." Postface de Serge WOLIKOW, Vice-Président de l'Université de Bourgogne.
  • SÉRAPHIN (EFFERNELLI), Parachutages à Brancion, avril-mai 1944, 2012, Tournus, plaquette 21 x 29, 44 pages. Introduction de Patrick TALMEY, maire de Martailly-lès-Brancion
  • SÉRAPHIN (EFFERNELLI), Le Dimanche 2 juillet 1944, à Martailly, à Royer, à Collonge, à La Chapelle... 2013, Tournus, plaquette 21 x 29, 44 pages. Introduction de Catherine GABRELLE, maire de Royer

La Châtellenie de Brancion

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.