71120 - Chauffailles

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Chauffailles
Blason de Chauffailles
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 71 - Blason - Saône et Loire.png    Saône-et-Loire
Métropole
Canton Blason Chauffailles-71120.png   71-10   Chauffailles

Blason Chauffailles-71120.png   71-10   Chauffailles (Ancien canton)

Code INSEE 71120
Code postal 71170
Population 4 119 habitants (1999)
Nom des habitants Chauffaillons
Superficie 2263 hectares
Densité 182,01 hab./km²
Altitude Mini : 352 m
Point culminant 653 m
Coordonnées
géographiques
46.207222° / 4.340833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
71120 - Chauffailles carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Étymologie

  • L’étymologie du mot CHOFAYE reste à ce jour l'objet de plusieurs origines supposées.

Bref historique

  • Dans les premières décennies de l'ère chrétienne, sur la "Via Romaine", reliant LUGDUNUM à AUGUSTODUNUM , (et peut-être la vallée de la Saône à celle de la Loire à Pouilly s/s Charlieu, par le col des Écharmeaux, si l'on se réfère aux vestiges gallo-romains découverts dans ces régions) ; une paroisse, qui allait devenir le "Chauffailles" d'aujourd'hui, vit le jour autour d'une modeste chapelle dédiée à Saint-André, apôtre, et édifiée à quelques dizaines de mètres de l'église actuelle.Cette paroisse prit le nom de SAINT-ANDRÉ et le conserva jusqu'en 1274, date à laquelle apparut pour la première fois le nom de CHOFAYE, dans un capitulaire de SAINT-VINCENT de Mâcon.Environ 40 ans plus tard CHOFAYE se changea en "CHOFFAYE" ; (dans un acte de cession daté de 1311 écrit en "vieux français", on retrouve le nom de la paroisse de CHOFFAILLI).
  • Fin du XIIe siècle - début XIIIe siècle : le Seigneur Gérard DE VILLON, dont les ancêtres et lui-même étaient alliés au LEBLANC, Seigneurs de Dun, fit en 1234, à sa venue à SAINT-ANDRE , un testament par lequel il léguait à son fils Renaud six terres situées sur la paroisse de SAINT-ANDRE : Les Combes, Layes, Martin du Moulin, le Montcel, La Renauderie, La Vaure ainsi que des droits sur La Chèse, Mazoncle, Vellon et Ventrigny. A son fils Hugues, il léguait les terres, entre autres celles de Villon et Chalaye, lesquelles dépendaient alors de la Paroisse de Saint-Germain-la-Montagne. Les DE VILLON furent les premiers propriétaires terriens connus à SAINT-ANDRE. Ils étaient fort riches, malgré la cuisante défaite que leur infligea PHILIPPE AUGUSTE en 1181, lors de la destruction de la forteresse de Dun. La famille de VILLON s'éteignit définitivement au début du XVe siècle siècle n'ayant plus d'héritiers mâles. Jacques de villon n'avait que deux filles, Ysabelle et Antoinette. Ysabelle n'eut pas d'enfant ; elle donna ses biens qui à sa mort du les remettre à Antoinette de VILLON. Antoinette DE VILLON, l'une des dernières descendantes, épousa vers l'an 1380, Jean D'AMANZE et fit ainsi passer à ses enfants ("des d'AMANZE")la seigneurerie de Chauffailles.
  • Les D'AMANZE, (du nom de leur Paroisse d'origine, près de La Clayette), Succédant aux de VILLON, s'installèrent à CHOFFAILLE en 1383. Quelques années plus tard, Jean D'AMANZE entreprend la construction du Château, lequel sera terminé au début des années 1400, par son fils Jacques.A peu près à la même période, la Chapelle de la ville fait place à une Église dont les dernières pierres disparaitront vers 1836 - 1840 pour faire place à l’Église actuelle. Dans sa première version, le Château fut paré de trois tours et deux ailes, ayant disparues au fil des siècles. Des fossés l'entouraient et l'entrée, commandée par un pont-levis, se trouvait au lieu-dit actuel "Le Châtillon". L'entrée actuelle a été réalisée ultérieurement, sous les De SAINT GEORGES.Onze générations de D'AMANZE se sont succédées à CHOFFAILLE, jusqu'en 1718. Vers 1688, Anne-Marie ROLLIN, veuve de Jacques D'AMANZE, écrit dans sa forme actuelle CHAUFFAILLES.
    71120 Chauffailles-gare.jpg
  • Vers 1760 on note l'implantation de filatures et tissages de chanvre et de coton, ainsi que d'un bureau de vente de ces mêmes matières.Le véritable essor économique eut lieu vers 1840, sous l'impulsion du Curé LAMBERT qui avait pris conscience du problème de l'emploi et fit venir de Lyon en 1842 quatre métiers à tisser la soie.Cette industrie connut un important développement en quelques années, puisqu'elle comptait 50 ouvriers en 1844 et 400 en 1852. En 1871, le Curé LAMBERT fonda un comptoir de soieries, dont il assuma à ses débuts la direction. Enfin en 1839, le curé avait crée le premier hôpital rural de Chauffailles avec une dizaine de lits. Le curé Lambert fut aussi l'initiateur de l'instruction des jeunes filles et c'est à cet effet que Mr le curé fit appel d'abord aux Sœurs de Saint Joseph de Cluny, puis après leur défection en 1845, aux Dames de l'Instruction de l'Enfant Jésus du Puy. En 1880 des usines lyonnaises de tissage mécanique de la soie vinrent s'installer dans la commune.
  • En 1764, Claudine-Marie-Josèphe DE SAINT-GEORGES, (fille de Marie-Cécile D'AMANZE et de Claude-Marie de SAINT-GEORGES), épousa Abel-Claude-Marie DE SAINT-GEORGES, marquis de Vichy. De cette union naquit une fille prénommée Abel-Claude-Cécile, qui en 1800 hérita du Château et de ses biens annexes. Peu de temps après, les fossés furent comblés, les deux ailes démolies, les dépendances morcelées et vendues.En 1809, Monsieur de VICHY DE SAINT-GEORGES, vendit le Château à Monsieur Pierre DEVILLE, futur maire de Chauffailles. En 1836, Monsieur Auguste GOYNE (futur Maire), acheta à son tour le Château. D'importantes modifications interviennent durant cette période. Auguste GOYNE fit don du Château à Casimir DUMOULIN, son filleul, qui épousa Élise REYNIER, de Saint-Germain-La-Montagne. De leur union naquit en 1882, à Paris, Élisabeth. A sa mort, en 1941, elle légua par testament, le Château dans son état actuel, à l'hôpital de CHAUFFAILLES. Depuis il est devenu la propriété de la ville de CHAUFFAILLES.
  • Chauffailles eu un député célèbre en la personne de Lamartine, aux archives de la ville des documents signés de sa main sont toujours visibles.

Blason de Chauffailles Héraldique

De gueules aux trois coquilles d'or, à la bordure du même.

Patrimoine.png Patrimoine

Le château

Le château est propriété de la commune de Chauffailles et ne se visite pas (sauf en été où s'y tient des expositions de peinture).

Celui ci est précédé d'une allée de platanes, d'un pont de pierre franchissant la rivière "le Botoret". Le château est composé d'un gros corps de logis rectangulaire, flanqué sur ses angles nord-est et sud-est de deux tours rondes, de taille inégale. La tour nord-est, qui est la plus grosse, semble dater du XVe siècle. Un long bâtiment bas est accoté à la façade ouest.

L'église Saint-André


L'église a été construite de 1836 à 1839.
Les quatorze verrières hautes sont du maître verrier Lyonnais Lucien BÉGULE ainsi que les vitraux du chœur et une partie des verrières basses (Baies N°03 et 04).
La baie 00 représente le Christ et la Sainte Cène, la baie 01 Saint André et l'adoration des Mages et la baie 02 Saint Pierre et l'appel de Pierre par le Christ.

Pictos recherche.pngPour en savoir plus...


Vitraux Bégule

Chapelle de Montchéry



Il semblerait que cette chapelle fût construite sur les reliques d'un site appartenant à la famille d'Amanzé où y vivait un ermite.
Cette chapelle fut bénite le 2 mai 1880 par Monseigneur PERRAUD évêque d'Autun.
Au fond du chœur il y a deux statues. A droite celle de Marie et à gauche celle de Saint-André (Patron de la paroisse).
La chapelle de Montchéry est dédiée à Notre-Dame du Sacré-Cœur.

Chapelle ou oratoire de Monternat



Au cours du XVIIIe siècle la butte de Monternat était utilisée principalement pour la culture de la vigne. Le phylloxéra détruisit les vignes. Pour combattre "ce fléau" les viticulteurs entreprirent de construire un lieu de prière sur un terrain offert par la famille MARTIN. On amassa des gros cailloux et une vierge fut installée.
Chapelle dédiée à Notre Dame de La Salette.
Chapelle érigée en 1873 par une équipe de bénévole et le curé LAMBERT. Elle fut bénie le 21 septembre 1873.
Après des dégradations elle fut restaurée en 1964 et de nouvelles rénovations eurent lieu 1973 puis récemment en 2001 ou les statues furent a leurs tour restaurées.
Trois statues, Notre dame de la Salette et deux jeunes voyants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud dominent la chapelle.


Chapelle du "couvent des sœurs de l'enfant Jésus"



Les plans de la chapelle furent exécutés par l'architecte ROBIN en 1865. Après approbation des plans par les responsables de la congrégation et l’archevêché d'Autun le début des travaux eu lieu le 15 mai 1866. Le 5 juillet de la même année le curé LAMBERT assisté de membre du clergé de la région bénit la première pierre. La première messe eut lieu le 14 septembre 1867 jour du 8e anniversaire de la congrégation après que monseigneur de MARGUERYE eu donné son autorisation. La consécration de l'autel eu lieu le 2 octobre 1867. C'est Monseigneur Vital Justin GRANDIN qui célébra l'office.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 037 2 105 2 036 2 501 2 718 3 592 3 570 3 705 3 826 3 996
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 979 4 120 4 240 4 524 4 462 4 473 4 415 4 888 4 232 4 046
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 921 3 554 3 827 4 002 3 625 3 381 3 453 4 018 4 479 4 955
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 4 831 4 485 4 119 3 998 3 868 3 717 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.


Source: Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Repère géographique.png Repères géographiques

71120 Chauffailles-cassini.jpg

  • Arrondissement de CHAROLLES, chef-lieu de Canton.
  • Commune situé dans la vallée du Botoret, au pied des montagnes du Haut-Beaujolais. La Clayette à 13 km ; Charlieu à 16 km ; Beaujeu à 30 km ; Roanne à 35 km.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les seigneurs d'Amanzé, comtes de Chauffailles.

Pictos recherche.png Voir leur généalogie...

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Louis LABROSSE 1789 - 1793  
Benoît DUPERRON 1793 - 1 Frimaire an III  
François MARTIN 1 Frimaire an III - 20 Messidor an III  
Benoît DUPERRON 20 Messidor an III - 16 Nivôse an IV  
Claude VERNAY 16 Nivôse an IV - 25 Prairial an IV  
Claude BELLET 25 Prairial an IV - 21 Germinal an V  
Vincent DUREX 21 Germinal an V - 22 Vendémiaire an VI  
Jean LABROSSE 22 Vendémiaire an VI - 20 Floréal an VI  
Georges DEVAUX 20 Floréal an VI - 10 Thermidor an VII  
Jean DENIS 10 Thermidor an VII - 21 Floréal an VIII  
Vincent DUREX 21 Floréal an VIII - 1 Nivôse an XI  
Claude GUILLOUX 1 Nivôse an XI- 1 mai 1815  
Jean ARNAUD 1 mai 1815 - 15 août 1815  
Claude MAX 15 août 1815 - 21 janvier 1816  
Pierre Marie DEVILLE 21 janvier 1816 - 14 septembre 1830  
Isidor GAY 21 janvier 1816 - 14 septembre 1830 Notaire  
Charles CHAVANIS 24 octobre 1830 - 1 avril 1832 Fut un des précurseurs pour la formation des ouvriers pour le tissage de la soie  
Claude TRONCY 1 avril 1832 - 8 mars 1835  
Frédéric RAVIER 8 mars 1835 - 7 juillet 1838  
Jean GERMAIN 7 juillet 1838 - 20 juin 1845  
Jean SANDRIER 20 juin 1845 - 30 janvier 1852  
Jean CHAMFFREY 30 janvier 1852 - 4 février 1855  
Jean GAY 4 février 1855 - 8 avril 1857  
Jean VILLARS 8 avril 1857 - 21 juillet 1861  
Auguste GOYNE 12 octobre 1861 - septembre 1870 Sa généalogie  
Hippolyte ACHAINTRE 04 septembre 1870 - Mai 1871 Président de la commission Municipale jusqu'au mois de décembre 1870; puis maire  
Auguste GOYNE Mai 1871 - Mars 1873 Démission  
Rémy GUYOT Avril 1873 - Mai 1892 Né à Écoche en février 1835, fit la guerre de 1870 comme chef de Bataillon des mobilisés de Saône-et-(Loire) - Conseiller général en 1874 - Officier d’Académie en 1885 - Chevalier de la Légion d'honneur en 1886[1]  
Auguste BONNIN 20 mai 1892 - 1 janvier 1895  
Rémy GUYOT 1 janvier 1895 - 1900 Nommé  
LACOMBE 20 mai 1900 - 3 février 1924  
Elie BESSON 3 février 1924 - 1925  
Joseph DESIGUAUD 17 mai 1925 - 1930  
Charles JOLIVET Juillet 1930 - 1941  
Pierre MATHIEU 1941 - 1944  
Albert GORCE 29 octobre 1944 - 1965 (1900-1988) - Conseiller général - Président du conseil général (1947-1949)  
Henri FERRERE 1965 - 1971  
Robert TROUILLET 1971 - 1977 Conseiller général - Résistant au Maquis de Chauffailles  
Jean Claude BOUGREAU 1977 - 2001  
Marie-Christine BIGNON 2001 - (2020) Réélue en 2008, 2014.  
- -  

Cfr: Mairesgenweb ou la mairie :Maires de Chauffailles

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
SANDRIER - Notaire en 1851.  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
François PERNETY 22 septembre 1779 - 25 novembre 1793  
François Didier CIRCAUD 1 septembre 1802 -? Ex curé de Saint-Nizier-sous-Charlieu  
- -  
- -  
Jean BAJARD 1834 -  
Nicolas LAMBERT 08/1836 - 1875 Décès - Ancien curé du "Creusot".  
Antoine THEVENET 04/1875 - 1897 Chanoine honoraire[2] - Ancien curé de Montmelard (71).  
Joseph DENOJEAN 1898 - 1925 Chanoine honoraire.  
- -  
Edmond LAGOUTTE 1927 - 1950 (1879-1965) - Aumônier du couvent de 1950 à 1962.  
- -  
Henri BOUCHOT 1996 -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 - -
Après-midi de 13h30 à17h30 de 13h30 à17h30 de 13h30 à17h00 de 13h30 à17h30 de 13h30 à17h00 - -
71120-Chauffailles-mairie.png

Mairie
Adresse : 7 Place de l'hôtel de ville - 71170 CHAUFFAILLES

Tél : 03 85 26 55 00 - Fax : 03 85 26 55 02

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 46.207222° / 4.340833° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Horaires d'ouverture de la Mairie :Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30, sauf mercredi et vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h00.

Source : Mairie (04/2010)

Dépouillements des registres

Archives notariales

Remarques

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.