70362 - Montigny-lès-Cherlieu

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Montigny-lès-Cherlieu
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 70 - Blason - Haute-Saône.png    Haute-Saône
Métropole
Canton

Blason en attente.png   70-28   Vitrey-sur-Mance (Ancien canton)

Code INSEE 70362
Code postal 70500
Population 157 habitants (2016)
Nom des habitants Montignys
Superficie 2 098 hectares
Densité 7,24 hab./km²
Altitude 227 m (mini)
Point culminant 369 m - Bois des Tuileries
Coordonnées
géographiques
47.799167° / 5.811389° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
Montigny-localisation.jpg
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Situé dans la forêt domaniale de Cherlieu, et sur le passage de l'ancienne voie romaine allant du Rhin à Langres, le village de Montigny-lès-Cherlieu doit son origine à un petit prieuré d'Antonins mentionné en 1127.

En 1131, St Bernard y fit construire une abbaye cistercienne qui prospéra rapidement grâce à la protection des comtes de Bourgogne. Au XVe siècle, cette abbaye étendit sa seigneurie sur 32 villages alentours. Ses plus anciennes propriétés furent celles de la ferme de Marlay et du moulin d'Agneaucourt.

Aujourd'hui, il ne reste de l'abbaye de Cherlieu que des vestiges, les pierres ayant été réemployées pour construire les maisons du village.

Montigny-lès-Cherlieu (Montagne, Montigne dans les vieux documents, Montigny le Libre pendant la Révolution) forme paroisse depuis le XIIe siècle. Après le concordat, la paroisse se compose de l'ancien territoire de Montigny et des fermes et dépendances de la vieille abbaye cistercienne et de ce qui fut la magnifique église de Notre Dame de Cherlieu.

Au civil, Montigny ressortissait au Duché de Bourgogne. Dans la première moitié du XIIe siècle, par donation du Duc Renaud III de Bourgogne, Montigny passe sous la juridiction du monastère de Cherlieu, auquel les sires de Fouvent, Gérard en 1160 et Henri en 1224, concèdent aussi les propriétés et vignes qu'ils possèdent sur le territoire. La terre de Marlay était déjà en possession des religieux, par donation de Gislebert, Gouverneur et Seigneur de Jussey.

Vers l'an 1200, la discussion s'engage entre la branche cadette des Ducs de Bourgogne, représentée par Etienne II et la branche aînée représentée par Othon II. Celui-ci dépouille les religieux de la jouissance de Montigny, mais à sa mort, il reconnaît ses torts et recommande à sa femme Marguerite de Blois de rendre Montigny à l'abbaye de Cherlieu. Bien loin d'exécuter les dernières volontés de son mari, Marguerite de Blois passe Montigny en fief à Hugues II Comte de Vaudemont. Instruit de cette injustice, l'empereur Philippe de Souabe, par un rescrit signé à Spire (1202) ordonne de remettre Montigny au monastère. Cet ordre n'est point exécuté par les officiers de Bourgogne.

Un nouvel édit impérial signé à Strasbourg (1204) par Conrad de Schaeffernach, commande aux habitants de Montigny de jurer fidélité et obéissance aux religieux. Marguerite de Blois se soumet (1205) , mais ce n'est qu'en 1211, que Hugues II de Vaudémont, abandonne Montigny et le rend à ses légitimes propriétaires. A partir de ce moment, malgré quelques légères contestations, Montigny reste sous la dépendance du monastère. Son sort fut joint au sien, et jusqu'à la Révolution, il passa par les mêmes péripéties que l'abbaye.

Signalons les pillages accomplis par les bandes dites des Ecorcheurs, aux environs de 1437-1439, et les guerres et dévastations subies sous Louis XI alors que celui-ci cherchait à s'emparer du Duché de Bourgogne en 1476. En 1569, Wolfgang de Bavière, duc des Deux-Ponts, incendie l'église de Cherlieu. Les lorrains de Tremblecourt achèvent le désastre en 1595.

La peste fit aussi deux fois son apparition en 1349 et 1364.

Mais surtout, la désolation fut à son comble pendant les invasions des Suédois sous la conduite de Saxe-Weimar, Duc des deux Touts. En 1636, le pays fut presque entièrement incendié (il restait seulement deux maisons), par ces hordes sanguinaires ; la population en 1654 n'était plus que de 32 ménages. Le pillage de l'abbaye fut achevé en 1641 par les français de Du Hallier.

Enfin, Montigny eut à souffrir des armées de Louis XIV lors de sa conquête de la Franche-Comté vers 1668.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église de l'Assomption

Façade latérale
Chœur au siècle dernier

L'église primitive datait du XIIe siècle et a été remplacée au milieu du XVIIIe siècle par un édifice roman à trois nefs.
En 1854, commence la reconstruction de l'église actuelle, dans des proportions plus importantes, mais en gardant la tour clocher précédente. Les architectes et constructeurs adoptent un style roman-bysantin.

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue générale

Une vallée, où coule la rivière Ougeotte, au sud du village. Un plateau à l'est, et un autre au sud-est.

L'Ougeotte coule d'ouest en est ; elle a pour affluents le ruisseau de la Couaz et le ruisseau des Écrevisses. Elle se jette dans la Saône.

Dépendances :

- hameau de Cherlieu avec les restes de l'abbaye cistercienne,
- moulin d'Agneaucourt,
- moulin du Ferry,
- ferme de Marlay
- moulin du Battant, en ruines
- chapelle Saint Brice, monument.

Situé à environ 90 km de Nancy, Besançon ou Dijon, le village est limitrophe des communes de Melin, Oigney, Preigney, Bougey, Saint-Marcel, Vitrey-sur-Mance, Chauvirey-le-Châtel, Chauvirey-le-Vieil, le village de Noroy-lès-Jussey, désormais rattaché à la commune de Jussey.

Les lieux-dits : les Agneaucourt, le Buisson Gaudion, les Brûleux, Champ de Roland, bois de Chanoi, le Charlemagne, le Chauffour, la Citadelle, Combe la Terre, Côte d'Enfer, entre Deux Brosses, bois de Gouttis-Goulot, le Grand Bois, les Grands Essarts, en Longues Raies, dessus de Molandon, les Montants, les Noues, pont aux Oies, les Perrières, la Portotte, fontaine du Rument, Saint Antoine, Salière, dessus de Salière, Saupiquet, les Tremblois, Tuilerie, Valotte, la Vendue, la Vigne Vaine.

Lieux-dits des communes limitrophes, où les exploitants agricoles de Montigny interviennent : sur Vitrey : Cherche, près du chemin ; sur Chauvirey : le Bouvot (ancienne ferme) ; sur Bougey : charrière de Marlay.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 922 898 872 922 1 010 1 017 890 876 902 802
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 857 814 711 683 660 663 656 611 569 524
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 521 421 419 390 386 354 337 285 259 219
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 196 169 152 170 191 157 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.


Cf. : Cassini , INSEE 2006, 2011 & 2016.


Autres données : 1614 : 129 ménages ; 1654 : 32 ménages


Au milieu du XXe siècle, le village, avec environ 300 habitants, avait une activité économique propre : 2 épiceries, 2 cafés, une boucherie, un garage et station-service, un maréchal-ferrant avec sa forge, un boulanger, un menuisier, une entreprise du bâtiment, une poste et cabine téléphonique avec son facteur, une fromagerie, une entreprise de sciage - battage, de nombreux agriculteurs, un centre équestre (Agneaucourt), un garde des Eaux et Forêts dans la maison forestière (Cherlieu), un curé, une école maternelle animée par les "Soeurs", 2 classes primaire et élémentaire.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Période Identité
1726 Jean Claude Gousset
Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Jean Baptiste ROY 1905-1919  
Marie Georges Martial CHATELET 1919-1921  
Benjamin DEMANGE 1921-1921  
Auguste PAYEN 1921-1944  
Ernest BERTOL 1944-1947  
Louis ROUSSEY 1950-1953  
Paul PETITOT 1953-1959  
Jean PLANÇON 1959-1995  
Charles MOURLOT 1995-2008  
André NICOLAS 2008-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Charles Antoine VERNIER 1716-1721  
Claude PIERRE 1721-1746 Origine : Besançon (25)  
Charles Antoine JEANROY 1746-1791 Origine : Amance (70)  
Joseph GAUTHIER 1801-1803 Origine : Pomoy (70)  
Bénigne SYLVESTRE 1804-1805 Origine : Amance (70)  
Jean François MAIRET 1805-1823 Origine : Saint Marcel (70)  
Célestin DOUGE 1823-1834 Origine : Faverney (70)  
Théophile LORAIN 1834-1875  
Théodore POIREY 1875-1909 Origine : Pomoy (70)  
Chanoine T.POIREY 1909-1948 Origine : Pomoy (70), neveu de Théodore  
Antoine SCHUH 1948-1979 Origine : Erstein (67  
- -  
- -  


Les personnalités liées à la commune

Cardinal Gousset, archevêque de Reims 1792-1866

Georges Cogniot, parlementaire 1901-1978

Guy, premier abbé de Cherlieu

Morts pour la France

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - de 09h00 à 12h00 - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 70500 MONTIGNY-LÈS-CHERLIEU

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Jeudi, de 9 heures à 12 heures.

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux et d'état civil

  • mariages de 1686 à 1792, voir la SALSA société d’agriculture, sciences et arts de la Haute-Saône - à Vesoul
  • naissances, mariages, décès, en cours pour la période 1792-1902

Archives notariales

A compléter

Remarques

Un certain nombre de personnalités ont été inhumées dans ce qui fut l'église de l'abbaye de Cherlieu ; une liste non exhaustive...

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Mémoire historique sur l'abbaye de Cherlieu, par l'abbé L. Besson, 1847.

L'abbaye de Cherlieu XIIe - XIIe siècles Economie et société par Jean-Pierre Kempf, 1976.

Dictionnaire des communes, 1972.

Mémoire sur les antiquités des canntons de Jussey, Vitrey et Combeaufontaine par Claude François Nicolas Pratbernon, avant 1842.

Mémoire sur les antiquités du canton de Vitrey par Bouillerot de Cintrey.

Dictionnaire historique de Suchaux, avant 1888.

Histoire de Jonvelle des abbés Coudriet et Chatelet en 1864

La terre de Chauvirey de Marie-Antoine-Alphonse Du Bouvot de Chauvirey en 1865

Notice historique sur Saint-Marcel de Jules Roy en 1888

Vocabulaire de Français Régional du Révérent Père Henri Fleisch en 1951

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Le site de l'association sauvegarde de l'abbaye de Cherlieu

Le site de Jean-René

La page de Wikipédia concernant Montigny-lès-Cherlieu et l'abbaye de Cherlieu

La société d’agriculture, sciences et arts de la Haute-Saône (SALSA), Histoire, patrimoine, généalogie

Association pour le développement du pays aux 3 provinces, Champagne, Lorraine, Franche-Comté

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.