69 - Ouilly

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Communes du Rhône
Retour à Gleizé
Retour à Arnas


Ouilly
(Ancienne commune)
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton
Code INSEE
Code postal
Population 570 habitants (1851)
Nom des habitants
Superficie 530 hectares
Densité hab./km²
Altitude
Point culminant
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • Origine latine : Auliacus (Villa d'Aulius)

Puis : Ouliacus , Ouly , Ouilly .

  • A la révolution Ouilly devenu commune devient annexe de Villefranche pour le spirituel.
  • La commune d'Ouilly a disparu le 23 Avril 1853 date à laquelle :
Les Faubourgs ont été rattachés à Villefranche-sur-Saône.
La Chatonnière , Le Bourg-d'Ouilly , Le Barret , Grange Chervet , Le Loup et Epinay ont été rattachés à Gleizé(Partie Ouest d'Ouilly)
Arnas ayant reçu la partie Est de la route de Paris.

Joug Dieu

Un monastère fut fondé vers 1137 par Guichard III sire de Beaujeu peu de temps avant son entrée à Cluny. Il dépendait de l'abbaye de Tiron dans le perche et recevait des religieux de l'ordre de Saint-Benoît. Guichard lui donna en propriété des prairies de la commune d'Ouilly.
Ce monastère pourvu de nombreux biens devint rapidement important et dès 1138 suite à la demande d'Humbert III de Beaujeu, il fut érigé en abbaye.
Celle ci eut alors de nombreuses maisons religieuses (Prieuré de Montmerle, de Seillon...).

Les moines firent prospérer leurs terres, ainsi ils rectifièrent le cours du Nizerand pour pouvoir arroser les prairies de l'Abbaye.
Au XVIIe siècle , l'abbaye déclinait et le 16 décembre 1687, les religieux se réunirent au Chapitre de Villefranche en apportant le revenu de leurs travail.
La suppression de l'Abbaye fut officialisée le 29 avril 1741 par un arrêt du Parlement.
A la révolution les biens de Joug-Dieu furent vendu comme biens nationaux.
En 1851, La chapelle ainsi que l'abbaye furent démolies et aujourd'hui, il ne reste aucune trace de celle ci. Seule subsiste des bâtiments de ferme.
Les réemplois servirent à consolider entre autre la ferme.
Le pré de Joux d'un superficie supérieure à 100 hectares servit au début du XXe siècle de champ de courses à la Société Hippique de Villefranche. Cette utilisation cessa dans les années 1960.

Sources:[1] ; [2]; [3]

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Chapelle Sainte-Agathe d'Ouilly

Cette chapelle romane a été construite au Xe ou XIe siècle et cédée par Humbert II de Beaujeu à l'Abbaye de Savigny en 1086 pour y établir un prieuré.
Église mentionnée en 1033, 1086 et 1117 dans le cartulaire de Savigny.
Elle fut jusqu'à la Révolution, l'église paroissiale de l'ancienne commune Ouilly et Sainte-Agathe en était la Sainte patronne.
Fermée en 1791 puis transformée en temple de la raison. En 1816, une famille qui occupait illégalement l'église fut chassée. En 1818, des réparations furent effectuées et l'église perdit son titre d'église au profit de celui de Chapelle.
En 1853, la commune est supprimée et l'église et le bourg sont rattachés à Gleizé.
En 1906, la commune de Gleizé décide de vendre l'édifice et le cimetière qui jouxtait la chapelle [4]. Le 17 février 1907, elle est vendue à un particulier.
En 1957, elle devient propriété du diocèse qui la met à disposition d'une association d'insertion. Pendant cette période, la chapelle servi comme abri d'un élevage de lapins.
Le monument n’est pas très grand puisqu’il ne mesure que 28 mètres de long. Son aspect extérieur est imposant : un énorme clocher avec coupole sur trompes et une tour d’escalier précède le sanctuaire constitué par une très grande abside de plan hémicirculaire [5] . Actuellement, la chapelle sert de salle d'exposition.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 230 294 299 422 496 620 471 497 570 -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Pierre MORIN 1800 - 1813 (1770-1841) - Sa généalogie sur GENEANET  
Jean Jacques TRUCHOT 1813 - 1830 (1780-1866) - Sa généalogie sur GENEANET - La légion d'honneur lui a été décernée en 1860  
Nicolas LAURENS-HUMBLOT 1830 - 1831 (1788-1853) - Sa généalogie sur GENEANET  
Claude LOUP 1831 - 1853 (1790-1874) - Dernier maire d'Ouilly - Sa généalogie sur GENEANET  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Pierre DESPINAY 5 mai 1591 - Source[6]  
Gabriel GUILLARD 21 janvier 1651 - Source[6]  
Jean François DONZY 29 mars 1729 - Source[6]  
François ROSSET 9 mars 1752 - Source[6]  
Gaspard Joseph SARGNON 28 juin 1771 - 1789 Né à Saint-Just-d'Avray condamné comme réfractaire et guillotiné [7]  

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • A la recherche de Gleizé Élisabeth LAMURE 1988
  • Histoire d'un village écartelé de Perrine GUYOT. ISBN 978-2-918607-40-3

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références