69 - La Ville

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

La Ville
(Ancienne commune)
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton
Code INSEE 69066
Code postal
Population 432 habitants (1968)
Nom des habitants Les Lilipanpans
Superficie 613 hectares
Densité hab./km²
Altitude
Point culminant 860 m (Crêt Formont)
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Naissance d'une Paroisse et de son église

Le premier projet d'élever une église « à la cime de Cours » remonte à quelques années avant la révolution de 1789. Les troubles liés à celle-ci, puis la réalisation de la nouvelle église de Cours retarderont le projet. Une demande officielle émanant des habitants du lieu est envoyé le 17 février 1823 en préfecture. Les résidents, environ 900 personnes se plaignent de l'éloignement du bourg de Cours. Il faut environ une heure pour se rendre à celui ci et les hivers sont rudes dans la région.
Le 2 Mars 1824, le préfet accepte la demande d'établissement d'un lieu de culte. En février 1824, un terrain est cédé gratuitement par Jean THIVEND pour y construire une église et son presbytère. Entre 1824 et 1825 une église est édifiée sur ce terrain, complétée par des parcelles fournies par Jean ACCARY et Pierre BESACIER. L'église fut bénite par le curé de Cours le 16 août 1825 sous le vocable de Notre-Dame de l'Immaculée conception. Les deux cloches équipant le clocher avaient été baptisées le 12 Juillet 1825.
« La Ville » est ainsi devenue paroisse en août 1825.
En 1836 le conseil de fabrique constate que le clocher édifié lors de la construction est trop petit est mal exécuté et qu'un mur menace de s'effondrer. Le mur sera reconstruit et le clocher remplacé par le clocher actuel surmonté d'un double dôme et d'une girouette.
En 1855, une extension de l'église est projeté pour satisfaire à l'accroissement démographique et pour suppléer aux défaillances de la première réalisation. La décision de rebâtir la façade fut prise en janvier 1856. Mais un don important fit évoluer le projet et d'importantes transformations furent réalisées entre 1856 et 1858. La façade de style néoclassique et la travée de style roman furent dessinés par L'architecte RAFFIN.
En 1861 c'est le chœur et la sacristie qui subissent une réfection.
En 1869 le perron de l'église est réalisé en pierres de Volvic.

Naissance d'une commune

Entre 1820 et 1880, la population de Cours a été multipliée par plus de trois grâce au développement de l'industrie textile et de la couverture en particulier.
Les habitants de la paroisse de Notre-Dame de la Ville adressent une pétition le 6 Août 1840 pour obtenir la constitution d'une commune.
En janvier 1841 pour calmer les demandes d'autonomie la préfecture demande à Cours de mettre en place un garde champêtre et un instituteur, mais écarte la demande de séparation. Pour calmer les demandes de séparation la commune de Cours mettra en place le poste de Garde champêtre dès mai 1841. Mais il faudra attendre le début de l'année 1861 pour qu'un instituteur soit nommé. Nouvelle réclamation en 1845 auprès des autorités, mais le conseil municipal émet le souhait qu'une enquête soit prescrite par le préfet.
Nouvelle demande en mars 1851, le conseil municipal estime pour gagner du temps que la « requête est légitime » mais qu'il faut passer par une commission d'enquête pour cette demande. En juin 1851, le préfet du Rhône nomme une « commission syndicale » pour soutenir les intérêts de la section de « La Ville ».
En octobre 1852 un dossier favorable est transmis à Paris. En mars 1883 le ministre de l'intérieur Jean-Gilbert FIALIN duc de Persigny rejette le dossier estimant que les ressources budgétaires sont insuffisantes.
Nouvelle demande en août 1855...
Enième demande en août 1864 de la « commission syndicale » auprès de Cours, mais elle subira le même traitement que les demandes antérieures. En janvier 1865 le préfet du Rhône adresse un nouveau dossier à Paris et le 17 mai 1865 la section de la ville est reconnue comme commune indépendante par Napoléon III et la loi est signée par l'impératrice Eugénie.
Le territoire de cette commune sera de 613 hectares et la population sera d'environ 1200 habitants.

La fin d'une commune

En 1972, la situation financière de la commune est préoccupante et les autorités préfectorales soumettent un regroupement de commune aux communes concernées.
En juillet 1972, le conseil municipal de « La Ville » rejette à l'unanimité la fusion simple mais accepte l'association. Le 11 janvier 1974 l'accord sera confirmé et le 26 février, un arrêté préfectoral prononce l'association des communes de Cours et La Ville.
Le 28 novembre 2004 un référendum est organisé à La Ville pour transformer « l'association » en fusion simple des deux communes. Sur les 342 inscrits il y aura 233 votants et 155 votants se prononceront pour la fusion simple.
Un arrêté préfectoral en date du 20 décembre 2004 transforme à compter du 1er janvier 2005 l'association en fusion simple.
La commune de « La ville » aura donc existé pendant un peu moins de 140 ans.

Les Lilipanpans

Nom des habitants de La Ville.
La tradition orale nous renvoie au second Empire. Un cirtège militaire est organisé à La Ville, sans doute à l'occasion d'une fête ou pour rendre les honneurs aux obsèques d'un jeune officier du village tombé au front en 1871. Dans la foule un cri admiratif s'élève à plusieurs reprises Oh los lilis panpans et los grinds cuitets (Les jolis pompons et les grands couteaux) à la vue des coiffures, des épaulettes, des sabres des soldats et des têtières des chevaux.
Par divertissement les gens de La Ville avaient gardés cette expression simplette en mémoire et là perpétuèrent machinalement.
A l'époque nombre de jeunes appelés servirent dans les Dragons dont l'uniforme rappelait celui de la garde impériale. Chaque retour de l'un d'eux soulevait la remarque amusé de ses concitoyens : Oh los lilis panpans et los grinds cuitets
De Lili panpan à Lilipanpan il n'y eut qu'un pas.

D'autre nom de gentillé ont été envisagés : Vellan , Vilain

Patrimoine.png Patrimoine

Église de l'Immaculée-Conception

La Ville - photo Marie-Thérèse GALICHON
La Ville -
Photo J-P GALICHON


Repère géographique.png Repères géographiques

Situé sur les derniers contreforts ouest des monts du Haut-Beaujolais, au confins de trois départements (Rhône, Loire,Saône-et-Loire)
Le village surplombe la ville de Cours.
Située environ à 80 Km de Lyon, 60 de Villefranche-sur-Saône, 12 de Thizy, 30 de Roanne.
Communes limitrophes : Le Cergne ; Écoche ; Belmont-de-la-Loire ; Thel et partage d'une borne d'angle avec Ranchal.

La Trambouze sa source sur la commune. La Trambouze après environ 25 km se jette le Rhins à l'entrée de Régny. Le Rhins prend sa source à Thel sur le flan opposé de la même crête.

Démographie.png Démographie de La Ville avant 1974

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - 1 190 1 064 1 092 1 139 1 105 1 069 1 013 918 840
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 712 598 551 520 476 410 420 460 432 -
Année 1982 1990 1999 - - - - - - -
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Sources : Cassini

Familles notables.png Notables

Les maires

Les maires avant 1974

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Benoît FUSY 08/1865-08/1870 Premier maire de La Ville  
Jean BUFFARD 08/1870-09/1870  
- -  
Claude MAYENSON 03/1871-05/1871  
Jean BUFFARD 03/1871-05/1871  
Jean-Marie CLAIRET 01/1878-07/1882 Démission  
Claude Marie AUBONNET 07/1882-07/1882  
Claude POTHIER 07/1882-05/1892  
Jean-Claude MERCIER 05/1892-05/1896  
Jean Antoine MATRAY 05/1896-05/1904  
Henri DENOYER 05/1904-05/1912  
Joseph MERCIER 05/1912-09/1937 Décès  
Jean BUFFIN 09/1937-11/1953  
Paul MERCIER 11/1937-05/1953  
Joseph BORGNAT 05/1953-03/1959  
Émile MAYENSON 03/1959-02/1974  

Les maires délégués entre 1974 et 2004

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Émile MAYENSON 1/03/1974-07/1974  
Camille PALLUET 07/1974-03/1983  
Joseph BORGNAT 03/1983-03/1989  
Georges CHAMPALLE 03/1989-06/1998  
René MILLET 06/1998-12/2004  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
André DENIS 08/1825-01/1852 Premier curé de La ville - Dit Claude DENIS  
Jacques Marie LYONNET 01/1852-04/1852  
Gabriel FAUGIER 04/1852-05/1853  
Jean Pierre PLANCHET 05/1853-07/1857  
Étienne BROSSETTE 08/1857-07/1872  
Jean Louis CHEMINAL 07/1872-11/1881 Ex curé de Avenas  
Mathieu LAFOND 12/1881-07/1897 (1844 - 1929) - Puis curé de Quincié-en-Beaujolais  
Jules TRABUCCO 07/1897-01/1904 (1855 - 1907) - Puis curé de Fontaines-Saint-Louis  
Claude RIVIERE 02/1904-01/1911 (1850 - 1929) - Ex curé de Marclopt  
Alexis ROLLIN 01/1911-10/1922 (1867 - 1935) - Ex vicaire à Saint-Paul, à Lyon - Puis curé d' Andrézieux  
Jean-Paul BERCHOUX 11/1922-03/1945  
Jean PLASSE 03/1945-05/1950  
Joseph BRISEBRAS 06/1950-10/1956  
Jean SIMON 12/1956-1998 Paroisse rattachée à Cours en 1998  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument de La Ville - Photo J-P GALICHON

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Voir Cours-la-Ville

Dépouillements des registres paroissiaux

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • La Ville de Michel FUSY ISBN: 978-2-7466-3660-6

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.