69 - Chervinges

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Communes du Rhône
Retour à Gleizé

Chervinges
(Ancienne commune)
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton
Code INSEE
Code postal
Population 189 habitants (1806)
Nom des habitants
Superficie hectares
Densité
Altitude
Point culminant
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • Le nom semble venir du latin cannabis signifiant chanvre.
  • Avant 1514 les seigneurs de Chervinges étaient les seigneurs de la maison d'Arzé (château situé à Alix)
En 1514 elle passe à la famille de son épouse.
En 1599 elle est vendu à Claude GASPAR du SOU.
En 1680 elle est vendue à Laurent BOTTU de La BARMONDIÈRE .
En 1789 Chervinges devient commune.
  • Au début du XIXe siècle , Chervinges est annexe de Limas pour le spirituel , c'est le curé de Limas qui nomme le vicaire de Chervinges.

Limas souhaite annexé Chervinges mais Chervinges refuse. Cette fusion agitera Chervinges pendant plusieurs années. Les habitants, quitte à perdre leur indépendance communale préfère une fusion avec Gleizé plus proche. Ce sera chose faite par un décret de Napoléon du 30 janvier 1809.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint Laurent dite Chapelle de Chervinges

Plan A. ROCHE


Dès le XIIIe siècle, il est fait mention d’une chapelle à Chervinges dédiée à Saint-Laurent, et dépendant du prieuré bénédictin de Limas.
Cet édifice modeste plusieurs fois agrandi devint l’église du village, entourée plus tard de son cimetière.
L’abside romane et les ouvertures gémellées du clocher carré rappellent l’édifice primitif ; plus petit qu’aujourd’hui .
L’agrandissement réalisé en 1867, consiste à doubler la longueur de la nef. Les travaux sont confiés à l’architecte MATHER.
Le clocher de section presque carré comporte au sommet des ouvertures géminées plein citre sur les 4 faces. Au sud et à l'ouest à mi hauteur les murs sont percés d'archères. Le clocher et le chevet sont de style roman.
La tourelle sur la façade est du clocher dessert le niveau intermédiaire ou se situe les archères. L'examen de la construction intérieur de la tourelle ainsi que la différence d'appareillage entre clocher et tourelle laisse penser que celle ci date d'une période différente de la construction du clocher.
En 1772 , l'archevêque de Lyon la construction d'une sacristie contre la chapelle nord.
Le 4 avril 1867, le préfet du Rhône approuve le projet d'extension de la chapelle. L'extension de 7 mètres de la nef double presque la surface de l'église. Cette extension a été faite grâce aux souscriptions des paroissiens et en particulier à celle de Monsieur de LONGEVIALLE maire à l'époque. Les plans furent dressés par l'architecte MATHER. A noter que le confessionnal a été a encastré dans la première travée nord.
La bénédiction du chemin de croix a été faite le 27 juillet 1869 par le curé de Gleizé Elisée GLAS.
Un cimetière entourait l'église.
Le tympan du portail est orné d'un arc néo roman. A ce jour il n'a pas été trouvé d'archives permettant de connaitre la configuration initiale du portail.
La statue de la Vierge à l'enfant en pierre calcaire qui orne la nef est attribuée à l'école bourguignonne. Elle est datée de la fin du XIVe siècle. Elle est classée aux monuments historiques au titre des objets depuis 1982[1].
Elle a été restaurée à l'occasion de la rénovation intérieure de l'église en 2013. La statue mesure 1,53 m et pèse environ 150 kilos. La statue était à l'origine polychromée.

Texte rédigé à partir des études faites par l'architecte André ROCHE (avec son autorisation).

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 149 170 189 - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean BURDIAT 1790 - ? Premier maire - ancien syndic  
- - -  
- - -  
Claude ROLAND  ? - 1809 Dernier maire de Chervinges  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Antoine GOUTORBE 1803 - 1809 Dessert limas à partir de 1806[2]  
- 1809 - 1876 Desservie par Gleizé  
Antoine SOYERE Octobre 1876 - 1933 (1837-1933)[3] - Son nom figure sur la croix des curés du cimetière  
Gilbert GARNIER 1933 - ? Source[4]  
- -  
PRADEL - Dernier curé de Chervinges - Curé en 1941 lors de la création de l’Élan Sportif de Gleizé[5] -Membre de l’Académie de Villefranche  

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

A la recherche de Gleizé Élisabeth LAMURE 1988

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références