69265 - Ville-sur-Jarnioux

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Ville-sur-Jarnioux
Blason Ville-sur-Jarnioux-69265.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-04   Le Bois-d'Oingt

Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-06   Le Bois-d'Oingt

Code INSEE 69265
Code postal 69640
Population 640 habitants (1999)
Nom des habitants Les Villésiens ;
Villésiennes
Superficie 1 011 hectares
Densité 63 hab./km²
Altitude Mini: 305 m
Point culminant 773 m
Coordonnées
géographiques
45.96166667° / 4.60833333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69265 - Ville-sur-Jarnioux carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

  • Station néolithique (voir Saint-Georges-de-Reneins).
  • Tradition d'un monastère templier précédant l'église actuelle.
  • La petite histoire dit que la source de Ville-sur-Jarnioux, aujourd'hui tarie, permettait aux jeunes filles de trouver un mari.
  • Son histoire est liée à celle de Jarnioux avec qui elle ne forma qu'une seule commune jusqu'en 1869.

Séparation de Ville et de Jarnioux

Avant la révolution Ville et Jarnioux ne constituaient qu'une seule et même paroisse, le pouvoir spirituel se situait à Ville et le pouvoir temporel (Le Seigneur et le Notaire) à Jarnioux .
Au début de1791 deux incidents ont bouleversé cet équilibre.

  • L'élection de deux conseillers municipaux de Jarnioux à été contestée par des habitants de Ville, mais soutenue par une contre-pétition des résidents de Jarnioux.
  • Le bris des bancs de l'église par des habitants principalement du hameau de Jarnioux.

Ces événements révèlent la discorde naissante entre les deux communautés.

En Juin 1802, soixante dix habitants de Jarnioux écrivent à l'administrateur du diocèse de Lyon pour demander l'ouverture d'un succursale. Ce fut le début d'un série de revendications envoyées aux autorités religieuses puis civiles.
En 1802, les autorités religieuses se contentent de répondre par la négative. Mais le 23 décembre Monseigneur FESCH demanda à une équipe de deux prêtres (Mathieu PHILIPPON curé de Liergues et Jean François NODEL curé de Pommiers) de mesurer l'éloignement du hameau et du chef lieu ; de rendre compte des difficultés de se rendre à Ville ; de quantifier la population concernée par cette demande...
Au début de 1804, ils se présentèrent auprès du maire pour accomplir leur mission. Puis au habitants de Jarnioux qui au dire du curé NODEL étaient « animés de sentiments éloignés de la paix et de la tranquillité ».

Le maire de Ville sur Jarnioux adressait aux autorités civiles un courrier reprenant point par point les demandes d'indépendance du hameau. En février 1804, le conseiller d'état en charge du culte adresse au vicaire général du diocèse un courrier demandant aux autorités de combattre ce projet.
En 1807 le décret impérial du 30 septembre fit renaître l'espoir puisque celui ci précisait que les paroisses trop étendues pourrait obtenir l'établissement d'une chapelle .
En 1811, aucune concrétisation n'étant intervenue, les habitants de Jarnioux demande à nouveau au cardinal, mais cette demande ainsi que celle de 1819 restèrent sans suite.
Entre 1820 et 1830, les relations semblaient apaisées puisque aucune demande n'est intervenu.
En 1830, nouvelle demande et nouveau refus. En 1840 le cardinal De BONALD succède au cardinal FESCH. Le nouveau cardinal était plus sensible aux revendications de Jarnioux et en 1847, il envoya un curé (M. BERNAY) à Jarnioux. Cette sensibilité à la scission communale s'exprima aussi dans une lettre adressée en octobre 1852 au préfet donnant son opinion favorable à la création d'une succursale.
Le 17 décembre 1847, le préfet avec l'accord du cardinal signe un arrêté désignant la commission mixte en charge de la délimitation de la succursale. Compte-tenue des troubles de 1848, l'affaire resta sans suite jusqu'au 11 octobre 1852 ou une nouvelle commission fut désignée. Les travaux reprirent en décembre. Les travaux de la commission furent validés par un décret du 26 janvier 1854 (Archive Z56-132) instituant la succursale.
Par une pétition du 1er juillet 1867 les habitants de Jarnioux demandèrent que leur section fût érigée en commune distincte; le hameau constituait déjà une paroisse séparée, il possédait son église, sa maison curiale, son cimetière (autour de la chapelle) et des ressources suffisantes pour assurer la construction des écoles. Les questions d'intérêt entre Ville et Jarnioux furent réglées à l'amiable par une délibération, en date du 28 août 1868, Le Conseil Général autorisa la création de la nouvelle commune[1], et Jarnioux fut érigé en commune le 21 janvier 1869....

Héraldique

D'azur à trois têtes de licorne coupées d'or; à la filière du même.

Le blason actuel sont les armoiries de Gratien MÉNARDEAU, Seigneur de Jarnioux. Ces armoiries sont gravées sur une pierre du clocher de l'église.

L'électricité à Ville-sur-Jarnioux

En février 1909, le Conseil municipal reçut de la « Compagnie l’Énergie électrique de l'Azergue » une demande de concession de 30 ans. Mais il fallut attendre 1921 pour que le réseau soit réalisé partiellement. Jarnioux ayant opté pour une compagnie concurrente avait été raccordée en 1913. La réception des travaux a eu lieu le 25 octobre 1925.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-.... : Le Bois-d'Oingt

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton du Bois-d'Oingt, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Martin

Plan de l'église

L'église actuelle date en majeure partie des XVIe et XVIIIe siècles. Des parties romanes sont encore visibles : les deux arcs en plein cintre de l'entrée et du chœur, les chapiteaux des colonnettes des baies du clocher. Le clocher primitif date du XIIe siècle. En 1701, Raymond CROTTET, curé, inscrit dans les registres paroissiaux la démolition du clocher. Il fut reconstruit en 1702/1703 et restauré en 1746 après un incendie. En juillet 1859 la flèche pyramidale fut endommagée par la foudre. Elle a été reconstruite et recouverte de tuiles plates provenant de Villefranche; en 1931 elles seront remplacées par des ardoises. En 1861 le beffroi sera équipé de trois cloches fondues par le fondeur lyonnais GUILLET. La quatrième cloche date elle de 1809.
En 1751, l'archevêque de Lyon autorisa la démolition de l'ermitage Saint Abraham et l'utilisation des matériaux pour agrandir l'église par l'ajout des nefs latérales. Le maître autel et l'église ont été consacrés en 1763.
L'église a été sauvegardé de l'effondrement par d'importants travaux effectués sur les années 1987 et 1988.
Des peintures murales autrichiennes dues à un occupant anonyme durant la guerre en 1814 sont visibles.
Les armoiries des seigneurs de Jarnioux les "MENARDEAU" sont gravées sur le nouveau clocher.
Les vitraux éclairant le chœur de l'église sont de MAUVERNAY et datent de 1845 et semble les plus anciens connus de ce maître verrier, ils ont été restaurés en 1993. Le vitrail B00 représente La Vierge et le Christ portant sa croix; Le B01 représente Saint Paul et le B02 Saint-Pierre.
Le vitrail B04 symbolise la trinité et les trois vertus théologales , la foi (Eucharistie et évangile), l'espérance (l'ancre) et la charité (le pélican donnant son sang à ses petits).
La chaire à prêcher date de la fin du XVIIIe siècle.
Une litre funéraire avec probablement les armoiries de Gratien MÉNARDEAU a été peinte en 1717 à la mort du seigneur. Elle est encore visible à l'entrée et sur les chapiteaux de la nef centrale.
L'église possède trois piscines liturgiques: gothique en 15, du XVe ou XVIe siècle en 18 et du XIVe ou XVe siècle en 10.

Édifice inscrit aux M.H en 1979[2].

Chapelle Saint-Roch


Une première chapelle fut construite à partir de 1522 lorsque l'archevêque de Lyon autorisa sa construction. Elle fut dédiée à Saint-Roch pour probablement conjurer la peste. Cette construction fut insuffisante puisque en 1693 la maladie ravagea la région. L'édifice actuel a été reconstruit et béni le 27 juillet 1701. Les statues de Saint-Roch et Saint-Sébastien furent installées en 1710 par Raymond CROTTET curé de Ville-sur-Jarnioux.
Une nouvelle reconstruction eut lieu cent-soixante quinze ans plus tard. (1875) .

En 1937 le curé GUERPILLON fit remettre à neuf la chapelle et équiper le campanile d'une nouvelle cloche pour remplacer celle réquisitionnée par les révolutionnaires. Baptisée le 15 août 1937.

Chapelle Saint-Clair

Détail du clocher - Photo J-P GALICHON

Cette chapelle pourrait être édifiée sur un temple ancien et agrandie plusieurs fois. L'édifice est doté d'un fenestrage à soufflets typique du XVe siècle.
L'abside et la nef datent probablement de l'époque de transition entre roman et gothique. La façade et le porche dateraient eux du XV ou XVIe .
L'ancienne porte d'entrée située à l'est est murée. Cette transformation date d'avant 1880. La dernière restauration date de 1955 pour le clocher et de 1970 pour la toiture.
En 1960 des vitraux ont été installés, ils sont l’œuvre de Luc BARBIER de Jarnioux. Ils ont été inauguré en 1962 par l'archevêque de Lyon Msg VILLOT.
Avant 1856 la chapelle était entourée d'un petit cimetière[7].

Chapelle Saint-Joseph des Pierres Plantées

Vue côté abside
Intérieur de la chapelle

Chapelle édifiée en 2015 et bénie en 2016.

Repère géographique.png Repères géographiques


Village situé dans une partie appelée les Pierres dorées (38 communes du département) en raison des constructions en roche calcaire teintée naturellement par des oxydes de fer qui donnent une couleur jaune. Ville-sur-Jarnioux est l'une des rares communes à avoir toujours une carrière en activité.

Le Ruisseau de Pouilly, le Ruisseau de Vervuis et le Ruisseau de l'Ombre sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune .

Démographie.png Démographie

  • Cède en 1869 une partie de territoire qui donne naissance à Jarnioux.

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 025 1 260 1 350 1 282 1 291 1 265 1 316 1 332 1 251 1 235
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 328 1 375 867 868 883 890 840 809 783 746
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 639 576 585 505 470 421 447 441 410 389
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 505 571 640 739 796 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

69265 Ville-sur-Jarnioux-grande-rue.jpg


Familles notables.png Notables

Les maires

1796 - 1800  : Il n'y a plus de maire. Pendant la période du Directoire, les municipalités de moins de 5 000 habitants n’ont plus qu’un embryon de municipalité : elles comportent un agent municipal doublé d’un adjoint, tous deux élus par les électeurs du premier degré regroupés dans des assemblées communales. Les agents municipaux exercent sur place des fonctions en divers domaines (tenue de l’état-civil, police, répartition des contributions, etc.), mais uniquement à titre d’agents chargés de l’exécution matérielle. Ils n’ont pas de pouvoir de décision, ne prennent pas d’arrêtés, ne doivent pas, théoriquement, disposer d’agents auxiliaires. En effet, ils sont surtout destinés à se regrouper au sein d’un organisme supérieur, et essentiel dans la nouvelle articulation administrative, la municipalité de canton.
Prénom(s) NOM Mandat Observations
Claude VERSAILLEUX 1790 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Jean-Marie BERTHIER LABRIANDE 1791 - 1793 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Philibert BROSSETTE 1793 - 1795 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Antoine ARNAUD 1795 - 1796 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Jean-Marie SOURD 1800 - 1801 Source : Registres des délibérations du conseil municipal, maire provisoire  
Jacques VERMOREL 1801 - 1808 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Benoit LAPICOTIERE 1808 - 1812 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Philibert BROSSETTE 1812 - 1816 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
François de CLAVIERE 1816 - 1818 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Benoit LAPICOTIERE 1818 - 1830 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Nicolas MARDUEL 1830 - 1833 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
François BROSSETTE 1833 - 1844 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Benoit LAPICOTIERE 1844 - 1846 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Claude Antoine BERTHIER 1846 - 1869 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Vérand Clément TOURNASSUS 1870 - 1878 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Antoine GUILLERMAIN 1878 - 1888 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Félix CARRA 1888 - 1900 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Jean Pierre BERTHIER 1900 - 1902 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Pierre NICOLAS 1902 - 1912 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Jean-Pierre BILLET 1912 - 1919 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Gabriel BERTHIER 1919 - 1925 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
François LABLANCHE 1925 - 1932 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Pierre LOUIS 1932 - 19xx Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Jean TOURNASSUS 1942 Ballofet  
Pierre LOUIS 1944 Ballofet  
Raymond PACARD 1947 - 1977 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Maurice SAUNIER 1977 - 2001 Source : Registres des délibérations du conseil municipal  
Marcel ORLIANGE 2001 - 2007 -  
Jean PUSSET 2007 - 2008 -  
Jacques BOUVIER 2008 - 2010 -  
Maurice LIÈVRE 2010 - (2020) -  
- - -  

cfr Tous les maires avec MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jehan CHARRETON 1376 Source : Visite pastorale, Archives départementales du Rhône, 10 G 1423  
François de la TILLE - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Pierre CUC 17/04/1598 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jacques ALBERT - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean PLASSARD 23/11/1607 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Raymond CROTTET I 05/02/1610 ? - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jacques JOBARD - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Raymond CROTTET II 1655 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Raymond CROTTET III 10/07/1687 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon - Toujours curé en 1701  
Gabriel François STURN - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jacques Louis RENAUD de CHARANCÉ 31/08/1734 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Pierre BOZONET 17/12/1738 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean François BRUN 26/04/1741 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean Jacques LIEVRE 23/03/1751 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean SOUCHON 21/07/1767 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Claude GACHET 23/12/1777 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
François LUQUET 16/7/1787 - 1793 environ Vicaire de Lyon, il est arrêté, embarqué le 1er août 1798 sur la Corvette "La Bayonnaise" et déporté à Cayenne. Il meurt de la dysenterie et du scorbut dans le désert de Konanama le 14 novembre 1798. Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean-Marie GIROTRU, curé constitutionnel 1795 - 1803 Source : archives archevêché de Lyon, curé de Lozanne en 1803  
Damien GARDEYS 02/1803 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon [8]  
Jean Louis DUPERRON 04/1813 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean Marie BADOIL 02/1818 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Anthelme Claude NIVIERE 06/1832 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
François FLANDRIN 05/1835 - 1847 Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Jean Baptiste SARDAINE 11/1847 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon  
Benoit DAILLER 06/1853 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon & Annuaire, archives archevêché de Lyon  
N.N. GAREL 1876 - Annuaire, archives archevêché de Lyon  
Louis LAGORCE 02/1878 - 1884 (1826 - 1909) - Puis curé de Saint-Priest-la-Prugne - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon & Annuaire, archives archevêché de Lyon  
N.N. GUYOT 1879 - Annuaire, archives archevêché de Lyon  
Jean ALLIER 1884 ou 1894 - Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon & Annuaire, archives archevêché de Lyon - Puis archiprêtre de Saint-Haon-le-Châtel  
François BOICHOT 1897 -  
Théodore Marie JOLIVET 1899 - 1904 Source : Abbé Vachet, archives archevêché de Lyon & Annuaire, archives archevêché de Lyon - Puis curé de Belleroche  
Claude BRULAS 1904 - 1906 (1854- 1941) - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon - Puis archiprêtre du Bois-d'Oingt - Ex aumônier à Pommiers [9]  
Marius ROCHE 1906 - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon - Ex curé de Craintilleux  
Charles BRUN 1914 - 1930 Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon - Puis curé de Dracé  
Hippolyte GUERPILLON 1930 - 1948 Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon - Ex vicaire à Notre-Dame des Victoires, à Roanne - Une plaque dans l'église rappelle son souvenir  
Paul TURLIN 1949 - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon  
Henri GENELIN 1952 - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon  
Albert COLLOMB 1980 - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon  

Les vicaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Prospère GODARD 1886 -  
Jean Marie Ludovic CUSSET 1892 -  
Jules Antonin DESNOYERS 1898 -  
Michel Joseph GIVRE 1905 - 1906 (1880 - 1906) - Source : Annuaire, archives archevêché de Lyon - Vicaire  
- -  
- -  
- -  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 8h30 à 11h30 - - 8h30 à 11h30 - -
Après-midi 14h à 18h00 - - 14h à 18h00 - - -
69265 - Ville-sur-Jarnioux-Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Le bourg - 69640 VILLE-SUR-JARNIOUX

Tél : 04 74 03 81 87 - Fax : 04 74 03 88 63

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.96166667° / 4.60833333° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie (11/2015)

Dépouillements des registres paroissiaux

Les dépouillements ont été réalisés par la S.G.L.B

Les photos des registres paroissiaux et d'état civil se trouvent sur le site des archives départementales du Rhône : http://archives.rhone.fr/#recherche_etat_civil (de 1657 à 1911 pour les naissances et les mariages et 1922 pour les décès) ainsi que sur Geneanet : https://www.geneanet.org/archives/registres/place.php?id=226&place=Ville-sur-Jarnioux&type=acte_registre (de 1667 à 1756).

Archives notariales

Les photos de certains registres figurent sur Geneanet.

Les habitants de Ville sur Jarnioux utilisaient les services des notaires

de Jarnioux (Jarnioux faisait partie de Ville jusqu'en 1869) : https://www.geneanet.org/archives/registres/place.php?id=226&place=Jarnioux

de Theizé : https://www.geneanet.org/archives/registres/place.php?id=226&place=Theiz%E9

ou même du Bois d'Oingt : https://www.geneanet.org/archives/registres/place.php?id=226&place=Bois-d%27Oingt

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


  • Histoire de Ville et de Jarnioux de la Révolution à nos jours de Jean-Paul DUGELAY ; Marie-France DUPOIZAT ; Gilles DEMAISON ; Cécile MAGNIN-CORBIER Edition Patrimoine et Traditions de Ville sur Jarnioux ISBN : 978-2-7466-7554-4 (disponible en mairie).

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.