69 - Thizy

De Geneawiki
(Redirigé depuis 69248 - Thizy)
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Thizy
(Ancienne commune)
(paroisse Saint-Georges)
Blason Thizy-les-Bourgs-69248.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason en attente.png   69-30   Thizy-les-Bourgs (Ancien canton)
Code INSEE 69248
Code postal 69240
Population 2 483 habitants (1999)
Nom des habitants Les Thizerots
Superficie 194 hectares
Densité 1279,89 hab./km²
Altitude Mini: 408 m
Point culminant 627 m
Coordonnées
géographiques
46.033333° / 4.312222° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69248 - Thizy carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

Thizy tiendrait son nom d'une villa gallo-romaine, la villa de "Thisius" (Thisiacum). Il est vrai que des vestiges romains dont une très belle tête d'Hercule ont été retrouvés en 1843 sur la commune et une voie romaine traversait la commune, allant de Lyon à l'Océan par par Charlieu puis en suivant la Loire (cette tête est visible au Musée des Antiquités à Lyon et des vestiges de la route au été mis a jour au hameau de Miolan).

Les textes font officiellement état de THIZY vers la fin du IXe siècle.Une agglomération est groupée autour de l'église Saint Pierre de THIZY (église de Bourg de Thizy). N'oublions pas, en effet que le Bourg c'était THIZY.

En 1150, Humbert III de Beaujeu, en accordant les privilèges de ville franche à THIZY, allait en faire un centre commercial important l'une des plus importantes châtellenies du Beaujolais.

Confirmées par Louis de Beaujeu en 1274, ces franchises accordaient des avantages certains aux bourgeois de THIZY tel celui de ne pas être tenu d'aller à la "chevauchée" (service militaire) sinon de leur plein gré.

C'est en 1549 que la famille De TRICAUD fonde à THIZY l'art et le métier des futaines (La futaine est une étoffe plucheuse). Cette Toile est fabriquée à domicile par les paysans. Important marché de tissus sous les halles.

Entre 1629 et 1633, la peste ravage la région. C'est pour invoquer sa protection que Benoît CHENARD fait édifier, à la Claire, une Chapelle à Saint-Roch...

La révolution de 1789, tenant compte de l'existence des paroisses, créa deux communes, Thizy (paroisse de Saint-Georges-du-Château) et Bourg de Thizy (paroisse de Saint-Pierre-du-Bourg).

Un décret du 22 juillet 1843 agrandit la commune au détriment de sa voisine Marnand. L'église Notre-Dame construite en limite sur la commune de Marnand se trouve de ce fait sur la commune de Thizy.

L'industrie textile se développa jusqu'au milieu du XXe siècle et surtout après la guerre de 1870 ou la perte de l'Alsace profita à cette région du haut-Beaujolais.

Héraldique

D'or au chevron d'azur chargé d'une mâcle d'argent.

Histoire religieuse

Avant la révolution le pays présentait la particularité d'avoir deux paroisses : la ville et le bourg. Le bourg (Bourg-de-Thizy) avait l'église paroissiale saint-Pierre et le prieuré dont le titulaire nommait à la cure. Dans la ville il y avait deux églises Saint-Georges-du-château et Notre-Dame, mais ni l'une ni l'autre n'était paroissiale; on y faisait les fonctions curiales mais elles n'étaient que de simples annexes, la première de saint-Pierre et la seconde de Marnand.
Les curés de saint-Pierre et de Marnand faisaient desservir leur paroisse par un vicaire et eux résidaient à l'annexe.
Comme c'était le prieur du bourg qui nommait à la cure de saint-Pierre et à celle de Marnand, il nommait par le fait les curés de saint-Georges-du-château et Notre-Dame.
Thizy était de l'Archiprêtré de Beaujeu et du diocèse de Mâcon jusqu'à la Révolution.[1].

La révolution de 1789, tenant compte de l'existence des paroisses, créa deux communes, Thizy (paroisse de Saint-Georges-du-Château) et Bourg de Thizy (paroisse de Saint-Pierre-du-Bourg).

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Rhône
  • Arrondissement - 1801-2019 : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-2019 : Thizy

Résumé chronologique :

  • 1801-2019 : Canton de Thizy, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône.

Patrimoine.png Patrimoine

Château Moncorgé

Château Moncorgé - Photo J-P GALICHON

Le commanditaire du château fut Charles Louis MONCORGÉ (1849 - 1923), fils de notaire et associé à son beau-père Pierre-Marie POIZAT-COQUARD à la tête d'une des importantes entreprises textiles. Louis MONCORGÉ fut maire de Thizy

Le château édifié vers 1883 a été légué à la commune en 1974 par son fils Charles à la condition que le parc qui jouxte le château porte son nom (Charles MONCORGÉ) .

Église Notre-Dame

Église Notre-Dame - Photo J-P GALICHON

Église de style Néo-byzantin conçue par l'architecte Louis Jean Sainte-Marie-PERRIN d'après des esquisses de Pierre BOSSAN (Co architecte de Notre-Dame de Fourvière). 1876 marqua le début des travaux. En 1877 les démolitions sont achevées. En 1879 l'église est réalisée aux trois quarts. La façade et le clocher sont différés et la coupole projetée à la croisée est abandonnée. En 1880 une subvention permet la construction des voûtes et la pose de la toiture. L'édifice bien qu'inachevé fut bénit le 29 Mai 1881. Les sculptures et vitraux seront réalisés en 1899 sous la responsabilité de l'architecte Sainte-Marie PERRIN. La démolition de l'ancienne église est intervenue en 1888, mais il a fallut attendre 1925 pour que le nom de la place résultant de la démolition soit baptisé "place de l'église".
La façade, le clocher et les deux clochetons qui achèvent le bâtiment et permettent d'accueillir les cloches seront réalisés à partir de 1923 terminés fin 1929.

Chapelle Saint-Georges

Vue d'ensemble- Photo J-P GALICHON
Vue coté abside - Photo J-P GALICHON

Chapelle du XIIe siècle.

Mathilde OVIZE écrit[2] que  c'est vers 1080 que les habitants de l'enceinte du château ne voulant plus descendre entendre les offices au Bourg (Bourg de Thizy), prièrent les moines du prieuré de construire la chapelle Saint-Georges .
La plus ancienne mention de la chapelle remonte à un testament de Guichard IV de Beaujeu daté des environ de 1125 sous le vocable « ecclesie monacorum Tisiaci » [3]
Le 23 août 1496, , le chambellan du duc de Bourbon, autorise les habitants à agrandir le chœur de l'église et la construction de trois chapelles avec des pierres du donjon. En fait cinq chapelles furent édifiées. Elles ont été consacrées le 25 novembre 1510.
Le 19 janvier 1613 Louis XIII a ordonné la démolition des remparts et du château [4]. Il ne reste à ce jour que la citerne du château qui soit visible au cimetière.
Deux cloches ont été bénite le 8 avril 1735[5] (Probablement fondues à la Révolution).
Les cloches actuelles ont été fondues en 1842 et 1849. L'une porte les armes du cardinal de Bonald.
Chapelle partiellement restaurée en 1948.
Vers 1950 l'association Arc en Ciel sous la conduite de Maurice MONTET entreprit le piquage des murs mettant en évidence des décors du XVe. Ceux ci sont inscrits aux M.H..
Chapelle restaurée entre 1988 et 1991 par l'architectes en chef des M.H Gabriel MORTAMET.

Chapelle orientée dont l'abside et le chœur, d'époque romane sont légèrement déviées vers le nord par rapport à la nef.
La nef est recouverte d'une voûte en arc de cloître déprimé en panneaux de bois à couvre joints de la fin du XVIe ou début du XVIIe siècle.
Le clocher de plan carré est élevé sur trompes au dessus de la travée de chœur. Il est percé de trois niveaux de baies. Le niveau supérieur de type roman avec des baies jumelées séparées par des colonnettes doubles à chapiteaux sculptés.
La façade à l'Ouest a été remaniée au XVIIIe siècle.
Nombreux tableaux ou mobiliers classés [6]

Les peintures murales ornant les murs des chapelles ont été réalisées entre le XVe et le XVIIIe siècle.

La chapelle est utilisée comme salle de concerts et d'expositions de peintures.

Une partie des informations provient du livre Chapelle des communes du Rhône[7].


Repère géographique.png Repères géographiques

Vue depuis la route de Marnand - Photo J-P GALICHON

Thizy est à seulement 12 km à l'Est de Roanne et à 67 km au Nord-Ouest de Lyon. la commune est implantée sur un éperon rocheux.


Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 959 904 1 055 1 387 1 527 1 611 1 595 2 796 2 678 2 801
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 766 2 928 3 089 3 315 4 078 4 537 4 878 4 892 4 797 4 856
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 4 780 4 266 4 487 4 357 4 136 3 658 4 021 3 787 3 793 3 775
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 3 351 2 855 2 483 2 456 - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

cfr INSEE & Cassini & Population 2006 & Population 2011.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Panorama thizy.jpg

Photos

Cartes postales

Familles notables.png Notables

Parmi les bourgeois de Thizy il y avait Robert de CHAZELLE (drapier à Beaujeu) et Jean VOYRET (marchand à Thizy).

Jean Marie ROLAND
Jean Marie ROLAND d'après Joseph CHINARD (1734-1793) - Musée des Beaux Arts de Lyon

Patrie du ministre (Girondins) Jean Marie ROLAND de La Platière né le 19 février 1734 et décédé le 10 novembre 1793 à Bourg-Beaudoin (Eure). Le père de Jean Marie était conseiller du Roi et de Monseigneur le Duc d'Orléans. Il fut ministre de l'intérieur du 23 mars 1792 au 23 janvier 1793. Il se suicidera suite à la condamnation à mort et l'exécution de son épouse sur l’échafaud le 8 novembre 1793.


Pierre CHEVENARD

Pierre CHEVENARD né dans la commune le 31 décembre 1888 et décédé le 15 août 1960 à Fontenay-aux-Roses. Orphelin de père à l'âge de trois ans, il sortira major de l’École des Mines de Saint-Étienne en 1910. Il est connu pour ses travaux sur les aciers spéciaux (Super alliage pour Turbine à Gaz) et la métallographie. Il a occupé la chaire de métallurgie à l’École Supérieure des Mines, à Saint-Étienne de 1910 à 1935, le poste de directeur scientifique dans la Société de Commentry, Fourchambault et Decazeville. En 1936, il enseigne successivement à l’École Supérieure de Fonderie et à l’École Nationale des Mines à Paris.

Il est élu membre de l’Académie des Sciences, section de sciences appliquées, en 1946 ; nommé membre du Conseil supérieur de la recherche scientifique en 1951 et enfin nommé Commandeur dans l'ordre de la légion d'honneur en 1954 au titre de l'Éducation Nationale.
Il est l'inventeur du Dilatomètre différentiel enregistreur en 1916.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Benoit CHERVIN - 1813  
Jean-Marie BALLAGUY 1813 - 1819  
Jean-Marie SUCHEL 1819 - 1860 Vice Président du conseil Général du Rhône  
Jean-Baptiste VARINAY (de ) 1860 - 1866  
Claude-Marie PIERREFEU 1866 - 1869  
Claudius-Isidore AUQUIER 1869 - 1870  
Claude BALLAGUY 1870 - 1871  
Claudius-Isidore AUQUIER 1871 - 1876  
Claude BALLAGUY 1876 - 1879  
Noël DAUPHIN 1879 - 1884  
Gustave CHAMPALE 1884 - 1892  
Claude BOUZU 1892 - 1893  
Eugène DECHAVANNE 1893 - 1896  
Louis MONCORGÉ 1896 - 1908  
Antoine FUSTIER 1908 - 1919  
Étienne MAILLET 1919 - 1922  
Benoit ROCHE 1922 - 1925  
Albert SOTTON 1925 - 1929  
Étienne MAILLET 1929 - 1933  
Pierre LEPETITGALAND 1933 - 1944  
Germain PONTILLE 1944 - 1952  
Albert BLANC 1952 - 1959  
Charles BOUTTIER 1959 - 1965  
Auguste PINTON 1965 - 1977 Conseiller municipal de Lyon de 1935 à 1940 et de 1944 à 1964. - Premier adjoint au maire de Lyon de 1944 à 1953. - Sénateur radical-socialiste puis radical de gauche du Rhône de 1946 à 1977. - Secrétaire d'État aux Travaux publics, au Transports et au Tourisme dans le gouvernement Guy MOLLET, du 31 janvier 1956 au 21 mai 1957. [10]  
Michel MERCIER 1977 - 2001 Sa biographie[11]  
Alain DUPUY 2001 - 2008  
Michel MERCIER 2008 - 2008 Démission - Conseiller général.  
Monique BOROT 2008 -...  
- -  

Source

Les notaires

La famille Tricaud, en la personne de Pierre Tricaud (notaire, bourgeois de Thizy)

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Pierre GACIER - inhumé le 20 juin 1623 dans l'église Notre-Dame de Thizy (source : AD69 - THIZY Baptême-Mariage-Sépulture 1621-1631 Collection communale - vue 3/16)  
- -  
- -  
- -  
Claude JUILLET février 1803 Source[12]  
Pierre Marie GUICHARDOT mai 1806 - 1818 Source[12] - Puis curé à Saint-Polycarpe à Lyon [13] .  
Louis CHAZAL mai 1818 - Source[12] - Toujours en activité en 1831  
- -  
Pierre Romain Maxime RIMOZ de la ROCHETTE 1843 - 1849 Pro curé de 1843 à 1847 - Directeur du grand séminaire à Lyon - Décédé le 15 mars 1849 à l'age de 54 ans - Source [12]  
Augustin Marie AMIET Mai 1849 - Curé en 1857 - Décédé le 15 février 1874 à l'age de 74 ans - Source[12]  
Jean LACHARD 02/1874 - 1874 (1822 - 1900)  
Jean Didier BONJOUR 06/1874 - 1900 Chanoine honoraire de la Primatiale - Décédé le 13 mai 1900 - Source[12]  
Antoine BROSSARD octobre 1899 Source[12]  
Paul Antoine GIRAUD 1900 - 1912 (1847 - 1916) - Ex curé de Saint-Germain-Lespinasse  
Jean Benoît ROUSSET 1912 - 1931 (1859 - 1933) - Autorisé à se retirer du saint ministère - Chanoine honoraire de la Primatiale - Ex curé de Périgneux - Décédé à l'age de 74 ans  
Adrien MAGNOLOUX 1931 - 1962 Ex curé de Lamure-sur-Azergues - Décédé à l'age de 85 ans  
- -  
- -  
- -  

Photos de la croix des curés

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 8h30 à 12h00 de 8h30 à 12h00 de 8h30 à 12h00 de 8h30 à 12h00 de 8h30 à 12h00 de 9h00 à 11h00 -
Après-midi - de 13h30 à 16h30 de 13h30 à 16h30 de 13h30 à 16h30 de 13h30 à 16h30 - -
69248 Thizy-Château Moncorgé.jpg

Mairie
Adresse : Parc Charles Moncorgé - 69240 THIZY

Tél : 04 74 64 05 29 - Fax : 04 74 64 30 22

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 46.033333° / 4.312222° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie de la commune de Thizy (paroisse St Georges) est ouverte aux horaires suivants : le lundi de 8h30 à 12h00 et du mardi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30, samedi de 9h à 11h.

Source : Site (04/2009)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Histoire de Thizy et de sa région par Mathilde OVIZE ISBN 2 7171 01202 0
  • Thizy Pas à pas de Pierre CHABAT ISBN 9 782746 621275

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 476
  2. Histoire de Thizy et de sa région, 1942, page 212.
  3. Cartulaire de l'église collégiale de Beaujeu – 1864 – appendice – Page 51 Marie Claude GUIGUE
  4. A.D.R 8 C 298 ; Christelle Imbert ; op cit. Page 65
  5. Archives communales
  6. Base Palissy
  7. Chapelle des communes du Rhône par le Comité du Préinventaire des Monuments et Richesses Artisitiques - 2007
  8. Base Palissy
  9. Base Palissy
  10. Le sénat
  11. Le sénat
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3, 12,4, 12,5 et 12,6 Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 717
  13. Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 740


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.