69238 - Saint-Symphorien-sur-Coise

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Symphorien-sur-Coise
Blason Saint-Symphorien-sur-Coise-69238.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Vaugneray-69255.png   69-12   Vaugneray

Blason Saint-Symphorien-sur-Coise-69238.png   69-28   Saint-Symphorien-sur-Coise (Ancien canton)

Code INSEE 69238
Code postal 69590
Population 3069 habitants (1999)
Nom des habitants Les Pelauds
Superficie 407 hectares
Densité 754 hab./km²
Altitude Mini: 480 m
Point culminant 629 m
Coordonnées
géographiques
45.633056° / 4.457778° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69238 - Saint-Symphorien-sur-Coise carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Anciens noms : Saint-Symphorien-le-Château, Saint-Symphorien-le-Châtel, Chausse-Armée (Révolution)
Par décret du 29 frimaire An II "Saint Symphorien le Château" sera débaptisé et répondra alors du nom de « Chausse-Armée » car de tous temps cette commune de tanneurs et de cordonniers a fourni une quantité considérable de souliers aux armées.

Au temps de l’occupation romaine, c’est dans cette cité que se croisent l’Iter Viennensis (le grand chemin de Vienne à Roanne) et la première voie d’Aquitaine partant de Fourvière pour rejoindre l’Auvergne puis Bordeaux. La création plus au nord d’une nouvelle voie("Cardo maximus") reliant Lugdunum à Feurs et passant par Saint-Laurent-de-Chamousset marquera ensuite la fin de son essor.


Au milieu du VIIIe siècle, à Saint-André-des-Arcs (ancien nom de la ville), une nouvelle église fut construite . Lors de cette édification, la localité fut confiée à Saint-Symphorien, martyr gaulois. Ce changement de vocable de Saint-André à Saint-Symphorien est la conséquence directe du passage des reliques du Saint dans le village et de la légende qui lui est attachée. On raconte que le cortège fut arrêté à l’entrée du village par le mulet chargé des reliques qui refusa d’avancer. Les cloches de l’église Saint-André se mirent alors à sonner d’elles-mêmes. Intrigués, les habitants sortirent voir le cortège et prier devant ce signe divin. Le mulet accepta alors de conduire son précieux fardeau jusqu’à l’église pour que les habitants puissent se recueillir. Suite à cet épisode le village pris le nom de Saint-Symphorien-le-Castel.

Source : SIMOLY


Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Lyon
  • Canton - 1801-.... : Saint-Symphorien-sur-Coise

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton de Saint-Symphorien-sur-Coise, Arrt. de Lyon, Dép. du Rhône

Blason en attente.png Héraldique

  • D'azur au château de trois tours d'or, celle du milieu plus haute, coulissé et maçonné de sable, accompagné de trois fleurs de lys aussi d'or.

Source : Armorial des communes du Département du Rhône, 1963-Dessin de Robert Louis.

Une visite de la ville vous permet de trouver sur les plaques de rue différentes version du blason communal.
Le fichier PDF édité par le Groupe Patrimoine de Saint-Symphorien résume les différentes versions de celui-ci : Fichier pdf

Repère géographique.png Repères géographiques

Saint-Symphorien-sur-Coise est implantée sur un promontoire granitique qui surplombe au Nord et à l’Ouest la vallée de l’Orzon, s’étale en pente douce vers l’Est, et se creuse assez fortement au midi pour atteindre la vallée de la Coise.

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Symphorien



Église collégiale du XVe siècle, édifiée sur un piton rocheux, à l’emplacement d’un ancien château fort. Elle fut construite pour servir de tombeau au Cardinal GIRARD grâce au don de ce dernier suite à un voyage qu'il a effectué en 1407.
Compte tenu de l'exiguïté du terrain la réalisation d'un transept sur cet édifice gothique n'a pas été possible.
Classée aux M.H [1].

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Pierre GIRARD, né à Saint-Symphorien le Château en 1330 et mort le 9 novembre 1415 à Avignon (Vaucluse), pseudo-cardinal français créé par l'antipape d'Avignon Clément VII.
  • Antoine PINAY, homme politique, né le 30 décembre 1891, décédé à Saint-Chamond (Loire) le 13 décembre 1994

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 780 1 574 1 752 1 853 1 790 1 936 1 675 1 704 1 849 1 920
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 920 2 001 1 882 1 936 2 065 2 125 2 307 2 459 2 592 2 729
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 853 2 277 2 300 2 388 2 411 2 369 2 740 2 960 3 063 3 311
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 3 225 3 211 3 069 3 382 3 493 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Henri PETIT 1815 - 1821 Une rue porte son nom dans le village  
- - -  
- - -  
- - -  
André MARGOT 1925 - 1935 Docteur - (1885-1969) - Une rue porte son nom dans le village  
- - -  
- - -  
André LOSTE 1953 - 1971 (1901-1972)  
Pierre GRANGE 1971 - 1989 -  
Louis VERICEL 1989 - 2001 Conseiller Général  
Roger PEILLON 2001 - 2014 Réélu en 2008 [ Photo]  
Thomas GASSILLOUD 2014 - (2020) -  
- - -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  
Hugues de LAPALUD - En 1530[2]  
Martin BAZOU - En 1599[2]  
Antoine MARTIN 20 décembre 1652 - Nommé Aymé sur le cahier de visite de 1658[2]  
Antoine TOUSSAINT 1 février 1689 - Source[2]  
Étienne de FENOYL 11 mars 1690 - Source[2]  
Louis de FERRUS 17 novembre 1696 - Source[2]  
Claude PAYRE 28 novembre 1709 - Source[2]  
Julien PAYRE 13 juillet 1737 - Source[2]  
Jean SAUTEMOUCHE 1758 - 1789 Peut être avant 1758[2]  
- - Période révolutionnaire  
Gabriel Mathieu ROCH Janvier 1803 - Source[3]  
Jean Claude Barthélemy PAYET Avril 1827 - Curé commis en décembre 1825[3]  
Jean GOURE Novembre 1857 - [3]  
Pascal NICOLAS 1863 - -  
Antoine Marie RÉGNIER 1873 - 1916 (1834 - 1928)  
Benoit Marie PAVAILLER 1916 - Ex curé de Châtillon - Encore archiprêtre en 1934  
- - -  
- - -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 9h00 à 12h00 - ?
Après-midi 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 - ? - ?
69238 - Saint-Symphorien-sur-Coise Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Place du Marché - 69590 SAINT-SYMPHORIEN-SUR-COISE

Tél : 04 78 44 37 57 - Fax : 04 78 44 37 58

Courriel :

Site internet :

GPS : 45.633056° / 4.457778° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site (01/2013)

Consultation des registres en ligne

Dépouillements des registres

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Saint-Symphorien-sur-Coise et ses environs
  L'église de Saint-Symphorien-le-Château

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références