69 - Oingt

De Geneawiki
(Redirigé depuis 69146 - Oingt)
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Oingt
(Ancienne commune)
(Commune déléguée)
Blason Oingt-69146.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-04   Le Bois-d'Oingt

Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-06   Le Bois-d'Oingt (Ancien canton)

Code INSEE 69146
Code postal 69620
Population 523 habitants (1999)
Nom des habitants Iconiens
Superficie 392 hectares
Densité 133 hab./km²
Altitude Mini: 358 m
Point culminant 652 m
Coordonnées
géographiques
45.948611° / 4.583056° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69146 - Oingt carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref Historique

Oingt alors nommé Yconium ,fut un castrum romain bâti en vue de Lugdunum sur la voie romaine d’Asa Paulini à Forum Ségusiavorum. Les romains y introduisirent rapidement la culture de la vigne (Beaujolais).

La première mention de la seigneurie d'Oingt figure dans le cartulaire de l'abbaye de Savigny : dans un acte de 1093 y est mentionné Umfred d’Oingt dont les descendants exercèrent la seigneurie sur le village jusqu’en 1382. Faute de descendants mâles, la seigneurie d'Oingt passa à la famille de Fougères, puis en 1525 à la famille de Châteauneuf, originaire du Vivarais, qui prit le nom de Châteauneuf de Rochebonne. Le dernier seigneur de la lignée fut Charles-François de Chateauneuf de Rochebonne , archevêque de Lyon de 1731 à 1740. Après lui, la seigneurie fut vendue.

Au moyen age un château fort à motte fut érigé. La motte qui supportait le donjon était visible à la fin du XIXe siècle. La chapelle incluse dans les fortifications est devenue l'église Saint-Mathieu.

Le château était Vassal du Forez au IXe siècle , il fit partie du lyonnais en 1173.

Oingt est une ancienne commune. Elle a disparu depuis sa fusion, au 1er janvier 2017 avec les communes du Bois-d'Oingt et de Saint-Laurent-d'Oingt pour former la nouvelle commune de Val d'Oingt. Oingt devient une commune déléguée[1].

L'arrivée de l’électricité

En 1909, le conseil municipal décide d'accepter l'offre de la Compagnie « L'énergie électrique de l'Azergues » pour l’installation de l'électricité. Il faudra attendre 1922 pour que la démarche progresse par la formation d'un syndicat regroupant 23 communes. En 1924 un premier transformateur sera installé à Prony...

Toponymie

  • 1080 Cartulaire de Savigny n° 757 « Yconium »
  • 1158 Iun (Charte du Forez)
  • Ioinc en 1203 et 1215 (Ibid n°605)
  • Iong au XIIIe siècle
  • Yoing au XIVe siècle
  • Oingt et Yoingt au XVIIIe siècle

Héraldique

D'argent à la fasce de gueules chargée de trois étoiles d'or.

Armoiries de la famille d'Oingt

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-2016 : Le Bois-d'Oingt

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton du Bois-d'Oingt, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Mathieu

La nef et le chœur gothique
Photo J-P GALICHON

Chapelle castrale du XIe construite dans l'enceinte du premier château érigé sur un donjon à motte.
Au XVe siècle la famille de Fougère qui succéda à la famille d'Oingt ajouta à l'église la chapelle sud.

En 1562 les protestants sous le commandement du baron des Adrets profanèrent l'église et le cimetière. L'église fut réhabilitée en 1654 par l'archevêque de Lyon Camille de NEUVILLE. Les cérémonies religieuses tels que baptêmes, enterrement se déroulèrent à Saint-Laurent. La réhabilitation de l'église entraîna un conflit sur la répartition de la dîme entre le curé d'Oingt et le prieur de Saint-Laurent. De nombreux procès on marqué cette époque et c'est finalement le parlement qui trancha. En 1693 la chapelle nord fut édifiée.

A la fin du XVIIe siècle siècle et au début du XVIIIe de grands travaux sont entrepris par le curé MEY. En 1689 il fait construire une chapelle latérale sous le vocable de saint Roch (actuelle chapelle saint Joseph) ainsi que la sacristie . En 1703 c'est une galonnière qui sera réalisée . En 1734, il fit ouvrir une porte, l'ancienne étant trop petite. Cette même année il fit réaliser trois grandes fenêtres.

Plan de l'extension

En 1745 , le curé DELACOTE fit reconstruite le clocher au-dessus de la chapelle nord avec un toit en tuiles vernissées , lequel fut détruit par la foudre le 22 juin 1757. Six personnes ont trouvé la mort et il y eut 40 blessés.

Jusqu'en 1792 , la paroisse de Oingt était limitée à la ville fermée. En 1792 la paroisse s'est agrandie de nombreux hameaux rendant l'ancienne chapelle du "Château Vieux" trop petite. En 1869 l'architecte Lyonnais Louis Frédéric BENOIT est chargé d'agrandir la nef d'une travée et de faire une nouvelle façade Ouest. Les travaux interrompus en 1872 ne seront achevés qu'en 1884. En 1856 , l'église avait été équipée de deux vitraux . Il fallut attendre 1885 pour que d'autres vitraux viennent décorer l'édifice.

Cette ancienne chapelle est église paroissiale depuis 1660.

Église restaurée en 1954/1955 puis en 1975 suite à un incendie.

Église à nef unique plafonnée (poutres apparentes), prolongée d'un faux transept constitué de deux chapelles latérales. La nef possède sept travées. Elle est soutenue par 5 gros piliers octogonaux de chaque côté.

Le chœur est orné de sept têtes : sculpture de la famille des seigneurs d'Oingt.

Vitraux de la façade Saint André et saint VINCENT en buste dans les trilobes, encadrent saint Jean Baptiste en pieds fin du XIXe siècle.

Le clocher est prévu pour recevoir trois cloches (la visite pastorale de 1657 signale 3 cloches), il est actuellement garni de seulement deux cloches.

  • La plus ancienne date de 1806 , elle a une Diamètre 0,85 m. Elle a été coulée par le fondeur Georges BARRAUD (qui avait signé une convention avec la municipalité pour refondre l'unique cloche du clocher et qui était fendue). Elle fut bénite le 14 juillet 1806.
  • La plus récente date de 1830, elle possède un diamètre de 0,96 m et pèse 495 kg. Elle a été réalisée par le fondeur FREREJEAN de Lyon. Elle a été bénite le 2 juin 1831.

Chaire à prêcher en bois et fer forgé. La cuve est à pans coupés, sur cul-de-lampe en bois tourné et ajouré. Dais également à pans coupés.

Vierge de Pitié en bois doré et polychrome classée aux M.H depuis 1982 [2]

Le Donjon


Donjon haut de 18 mètres modifié au fil des siècles ayant appartenu à un système de fortifications.

Édifice inscrit au M.H depuis 1937[3].



La porte du Nizy


Restes de l'enceinte des fortifications du XIIIe siècle qui entouraient la cité .

Trois portes perçaient les murailles de fortification du village. Seule subsiste la porte de Nizy qui fut sans doute celle où se faisaient les entrées solennelles. Elle fut restaurée au XVIe et en 1964.

La porte du marché était gardée par la tour du vingtain.
La porte de Malveyzin était située en bas bourg.


Le Château de Prony


Le château est situé en contrebas du bourg . C'est une propriété privée qui ne se visite pas. Il conserve des éléments des XIVe et siècle ou XVe siècle.
Il a été la propriété de Gaspard de PRONY (1755-1839).

Lavoir des Faussatz


Le 8 août 1885 , le conseil municipal avait décidé d'acquérir une parcelle de 120 m2 au lieu dit Faussatz pour y creuser un réservoir pour utiliser une source. En effet en période de sécheresse, le réservoir de la Guillardière était insuffisant.
Le réservoir adossé à la pente de la colline est situé en bordure de la route D120 . Il a été édifié sur le plan d'un "compluvium" romain. Il mesure 10,5 mètres par 9,5 mètres et comporte en son centre un bassin carré de 4,5 mètres de côté. Le lavoir est fermé de trois côtés, seul la façade à l'ouest en bordure de la route est ouverte. Contre le mur sud est adossé une cheminée, le long du mur nord il abrite un abreuvoir qui recueil l'eau de la source. A l'extérieur du côté sud, un appentis couvert sert de local d'aisance.
Le lavoir a été restauré en 1977 avec l'aide de M. MORTANET, architecte des Monuments Historiques[4].


Repère géographique.png Repères géographiques

Vue générale -
Photo J-P GALICHON

Village du beaujolais situé sur une colline à environ 520 m d'altitude.
La "Nizy" prend sa source à l'est du village[5].
Les sources de La Gandolière et de Fossat vont grossir le Verruis affluent de l'Azergue[6].

Communes limitrophes : au nord-est Ville-sur-Jarnioux ; à l'Est Theizé ; au Sud Le Bois-d'Oingt ; à l'Ouest Saint-Laurent-d'Oingt.

Point le plus bas de la commune: Terre noire, vallée de la Nizy.
Point le plus haut : versant des Crêts de Remont


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 452 424 487 401 453 438 416 409 420 386
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 416 436 491 512 545 541 467 414 395 389
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 384 319 297 264 259 247 231 235 253 276
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 363 445 523 570 626 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013 .

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Claude MARDUEL 1789 - 1790 -  
Joseph CANOT 1793 - 27/11/1795 -  
Jean Baptiste GUERIN-Jean Claude LAVERRIERE- Pierre MAGNY- Pierre GROS- Antoine VERMOREL- Pierre GROS 27/11/1795 et 3/08/1800 divers officiers publics ou agents municipaux  
Antoine YVERNAY 3/08/1800 - 30/04/1806 -  
Pierre Antoine BROSSETTE 1/05/1806 - 31/08/1830 -  
Thomas VERMOREL 1/01/1831 - 30/10/1838 -  
Pierre Antoine BROSSETTE 1/11/1838 - 31/08/1843 deuxième mandat  
Jean Louis GAILLARD 1/08/1843 - 31/12/1852 -  
Claude MARINIER 1/01/1853 - 31/01/1856 -  
Jean Marie BROSSETTE 1/02/1856 - 21/01/1878 -  
Pierre François POMMIER 21/01/1878 - après 1903 (?-1918) -  
Alexandre CARRON 1908-1941 (1871-1949)  
Maurice DEFLACHE 1941-1959  
Antoinette GAILLAT 1959-1965 Institutrice  
Claude ROUET 1965 - 1995 Conseiller général  
Antoine DUPERRAY 1995 - 2016 Réélu en 2001 et 2008 [ Photo]  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Benoit Joseph LESPINASSE 5 août 1650 - décembre 1687 Ou DELESPINASSE - Dernier acte signé en décembre 1687  
Vital MEY 24 décembre 1687 - 1739 Source[7] - Curé pendant 52 ans  
Georges de LA COSTE 20 juin 1739 - Source[7] - DELACOSTE  
Esprit HOUDES 1778 - 1780 Source[7]  
Thomas GILBERT 1787 - 1789 Source[7]  
- - Période révolutionnaire  
Jean Marie JACQUET Novembre 1804 - Source[8] - Auparavant à Grandris  
Guillaume VERCHÈRE Décembre 1822 - Source[8]  
Claude ACCARIE Janvier 1833 - Source[9]  
Jean Pierre RICHARD Juillet 1854 - Source[9]  
André ANDRIVET Janvier 1870 - Source[9] - Inhumé au cimetière d'Oingt - Curé qui qui présida à l’agrandissement de l’église en 1883.  
Claude BERTHOLON 1887 - 1892 (1843 - 1921) - Puis curé Saint-Lager  
Jean Julien DAMON Septembre 1892- 1903 (1845 - 1914) - Puis curé de Cogny - Puis de Gumières  
Jean Claude DUMONT 1903 - 1921 (1859 - 1921) - Curé de Sainte Paule et de Moiré pendant la guerre - Sa nécrologie [10] - Curé qui inaugura le monument aux morts.  
François LAURENT 1921 - 1928 Puis curé de Gleizé  
Étienne MONDON 1928 - Ex vicaire à Saint-Julien-en-Jarez[11]  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts




Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h à 12h - - 9h à 12h 9h à 12h - -
Après-midi - - - - 14h30 à 17h - -
69146 - Oingt-Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 1 espace Claude ROUET - 69620 OINGT

Tél : 04 74 71 21 24 - Fax : 04 74 71 15 50

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.948611° / 4.583056° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie de la commune de Oingt est ouverte aux horaires suivants : Lundi et jeudi de 9h à 12h, vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 17h .

Source : http://www.oingt.com/fr/contacts/mairie.htm (05/2010)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Sobriquet : Les Groseilliers

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Parmi les plus beaux villages : Oingt

  • De Yoingt à Oingt 2004 - Daniel ROSETTA
  • Préinventaire des monuments et richesses artistiques . Département du Rhône 1992

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références