69131 - Messimy

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

La commune de Messimy se situe dans les Coteaux du Lyonnais, à une vingtaine de kilomètres de Lyon. Le point le plus haut de la commune se situe au Plat Saint-Romain, à 606 mètres d'altitude. Le point le plus bas correspond au cours de la rivière du Garon, à 257 mètres d'altitude.

Messimy
Blason Messimy-69131.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Brignais-69027.png   69-05   Brignais

Blason Vaugneray-69255.png   69-31   Vaugneray (Ancien canton)

Code INSEE 69131
Code postal 69510
Population 2 696 habitants (1999)
Nom des habitants les Messimois
Superficie 1110 hectares
Densité 242,88 hab./km²
Altitude Mini: 257 m (Rivière du Garon)
Point culminant 610 m (Le Plat saint-Romain)
Coordonnées
géographiques
45.69805556° / 4.67444444° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69131 - Messimy carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Étymologie

Maximus : (Maximiacum, domaine de Maximus) d’où Maissimeu

Le chemin de fer

Le 14 juillet 1887, inauguration de la ligne Lyon Mornant par la commune. La gare est située au hameau de Malataverne (Aujourd'hui c'est un local privatif à usage d'habitation)
En 1914, la société Rhône et Loire prolonge cette ligne jusqu'à Saint-Symphorien-sur-Coise. Un atelier d’entretien et un magasin sont réalisés à Messimy. La société cesse son activité en 1930 pour le transport des voyageurs et en 1933] pour le transport des marchandises.
Le 3 avril 1933 la société O.T.L (Omnibus et Tramways Lyonnais) cesse l'exploitation de la ligne Lyon Mornant.

Activité économique

Au XIXème siècle le tissage de la soie et du velours représentait une activité importante.
Cette activité a disparu entre les deux guerres.
En décembre 1833 on comptait 169 métiers à tisser le velours
En mai 1866 : 361 métier.

Héraldique

Écartelé: au premier de gueules à la tête de griffon arrachée contournée d'or en pointe à dextre et à la tête de lion arrachée d'argent en chef à senestre, au deuxième d'azur au sautoir ondé d'or cantonné de quatre besants du même, au troisième d'azur au trois tours d'argent maçonnées de sable, au quatrième de gueules à la tour d'argent senestrée d'un avant mur du même, le tout maçonné de sable.

Voir l'article sur le site de la commune

Histoire administrative

Sous l'ancien régime : Annexe de la paroisse de Brindas, généralité de Lyon.

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Lyon
  • Canton - 1801-.... : Vaugneray

Résumé chronologique :

  • 1801--.... : Cton de Vaugneray, Arrt. de Lyon, Dép. du Rhône

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint Jean l’évangéliste


L'église actuelle se compose de trois parties :

  • la partie romane, qui constitue l'église primitive du village, comprend une abside en "cul de four" probablement d'époque carolingienne et une nef à trois travées du XIIe siècle dans laquelle on remarque : la voûte en berceau de pierres "tout venant", les arcatures, la cuve baptismale, la statue de Saint-Roch et deux vitraux récents (1 inauguré à Pâques 1986) signés Georges MAGNIN.
  • le clocher renaissance.
  • Une partie néo-romane réalisée entre 1874 et 1878 qui a succédé aux agrandissements successifs des XIVe, XVIe et XVIIIe siècles. Cette édification s'est faite sur les plans des architectes Tony BOURDON et Louis BRESSON. Cette partie néo-romane est composée de trois nef, chacune ayant cinq travées délimitées par des colonnes chapiteaux.

La partie romane est utilisée maintenant comme narthex. Elle a fait l'objet de travaux en 1981.

Le clocher situé au dessus de l'abside romane est de forme carrée, il est éclairé par quatre baies simples en plein cintre. Le clocher est couvert d'une toiture en pavillon couverte de tuiles écaille.
Le clocher abrite deux cloches :

  • Cloche en bronze de 1825 de diamètre 77cm ; Hauteur 65 cm ; Coulée par CHEVALIER à Lyonnais
  • Cloche en bronze de 1896 de diamètre 104 cm ; Hauteur 88 cm ; Fondeur BURTIN Ainé à Lyon.

l'ensemble des vitraux de la partie néo-romane est dû au maître verrier Georges DUFÊTRE qui fut l'un des ouvriers de BARRELON du 1er février 1864 à 1885.Les vitraux sont décorés de figures géométriques encadrant un médaillon figuratif.

la Chaire est réalisée en marbre blanc de Carrare. Elle est l'œuvre du sculpteur lyonnais Jules COMPARAT (Il a travaillé sur la décoration de Sainte-Blandine à Lyon).

L'orgue a été construit par la maison Michel MERKLIN et KUHN en 1912 pour la résidence de Charles GONET à Sainte-Foy-Lès-Lyon. Il a été acquis en 1986 par une association et installé dans l'église en 1990 sur une tribune réalisée a cette occasion . Une modification a été réalisée en 2000 par Georges VALENTIN et par W. SAUER en 2009 [1] [2]

L'histoire de l'église Saint Jean.


Les moulins

Les moulins sur le Garon
Moulin BOUCHARD


Trois moulins étaient installés sur le Garon et ont assuré l'approvisionnement en farine de la région. Leur date d'installation est inconnue mais ils figurent sur les cartes de Cassini.
L'eau de la rivière était en partie détournée pour alimenter un bief. Une machine à vapeur permettait au moulin de fonctionner pendant les périodes de sécheresse. Vers 1910 , un moteur électrique remplaçait ces machines à vapeur.
Leur activité a été arrêtée vers 1960. En 1980, un seul était encore intact.

La mairie

Á l'origine Mairie-école construite de 1880 à 1882 sur les plans des architectes Tony BOURDON et Louis BRESSON. C'est l'entrepreneur Étienne DELORME qui était en charge de la réalisation.

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue aérienne en 1976

La commune de Messimy se situe dans les Coteaux du Lyonnais, région située au Sud-Ouest lyonnais, à une vingtaine de kilomètres du centre de Lyon.

Les principaux hameaux, quartiers et lieux-dits qui la composent sont entre autres Le Bourg, Malataverne, Quinsonnas, La Bruyère, Les Granges, Le Mouchetier, Grand-Champ, les Grandes Terres, Balloux, le Chater, les Chirats, Jérusalem, les moulins, la Roche, etc.

La commune est traversée par "Le Garon" (Source au lieu dit Malval à 757 m d'altitude sur la commune d' Yzeron , se jette dans le Rhône à Givors).
Un de ses affluents le Chalendraise, limite au nord-ouest les communes de Messimy et Brindas.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 900 816 838 897 1 112 1 302 1 310 1 392 1 385 1 403
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 448 1 420 1 363 1 406 1 306 1 347 1 305 1 242 1 232 1 212
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 059 928 884 929 973 968 1 012 957 1 154 1 384
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 1 605 2 017 2 696 3 128 3 346 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

En photos

En cartes postales

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Hypolite DEROZIERE 1827 - 1830 -  
François BRUN 1830 - 1831 -  
Jean François CHATARD 1831 - 1838 -  
Pierre BROSSARD 1838 - 1848 -  
Etienne BRUN 1848 - 1856 -  
Claude CHANTRE 1856 - 1868 -  
Jean François BRUN 1858 - 1867 -  
Pierre CHANTRE 1867 - 1870 -  
Léon WEDRYCHOWSKI 1870 - 1880 -  
Jacques BRUN 1880 - 1882 -  
Pierre CHANTRE 1882 - 1888 -  
Emile WEDRYCHOWSKI 1888 - 1892 -  
Jacques BRUN 1892 - 1896 -  
Pierre CHANTRE 1896 - 1904 -  
Pierre Jean François PITIOT 1904 - 1911 -  
Alexandre BOYRIVENT 1911 - 1912 -  
Nicolas MONVERNAY 1912 - 1919 -  
Etienne BRUN 1919 - 1920 -  
Jean PARREL 1920 - 1944 Conseiller général  
Pierre VILLE 1944 - 1945 -  
Joseph THOLLET 1945 - 1977 -  
Marcel GEAY 1977 - 1983 -  
Charles ANDRÉ 1983 - 1995 Poète - Chevalier de la Légion d'honneur.  
Michel SIMON 1995 - 2008 -  
Catherine DI FOLCO 2008 - (2020) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  
Antoine BLANCHON 1819 - 1868 (1783 - 1868) - Curé au moment du baptême d'une cloche  
Jean BLANC 1868 - 1906 (1824 - 1906) - Né à Sury  
François GOUTARD 1906 - (1841 - 1927) - Ex curé de Saint-Cyr-de-Favières  
- - -  
Émile COMBE 1919 - 1930 Ex curé de Bard - Puis aumônier des religieuses franciscaines à Cuire  
Pierre GRATALOUP 1930 - 1933 (1877 - 1934) - Ex curé de Saint-Bonnet-le-Troncy - Autorisé à prendre du repos en 1933  
Marins COMNIARMONCI 1933 - Ex vicaire à Sainte-Croix, à Lyon  
- - -  
L'HOPITAL - Curé en 1981  

Les vicaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
VACHER 1864 - Nouveau prêtre  
- -  
Pierre André EPINAT 1886 - 1901 (1851 - 1933) - Puis curé de Nollieux  
Louis Henri SERRE 01/1900 - 08/1900 Ex vicaire à Saint-Didier-au-Mont-d'Or - Puis vicaire à Saint-Etienne-la-Varenne  
Pierre Louis AYEL 08/1900 - 1908 Puis vicaire à Saint-Bernard, à Lyon - Ex vicaire à Planfoy  
Michel MOYÈRES 1908 - 1909 Nouveau prêtre - Puis vicaire à Sain-Bel - Puis vicaire à Cottance - Puis curé à Domartin  
CHAMALOT 1909 - 1920 Nouveau prêtre - Puis vicaire à Saint-Eucher, à Lyon  
- -  
- -  


Les médaillés de Sainte-Hélène

La médaille de Sainte Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
REYNARD Jean-Claude 10 août 1787 Campagnes: Espagne, Prisonnier sur l’île de Cabrera -  
VIRICEL Jean-Claude 18 août 1784 Campagnes: 1806-1807 Grande Armée, 1808-1811 Espagne et Portugal  
 

Source : Les médaillés de Sainte-Hélène

Les titulaires de la Légion d'honneur nés à Messimy

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean François Joseph PELLETERAT DE BORDES 26 août 1843 - Dosssier - Enseigne de vaisseau  
- - - -  

Source: Base Leonore suite

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 -
Après-midi - de 13h30 à 17h00 - de 15h30 à 19h00 de 13h30 à 17h00 - -
69131 - Messimy mairie.jpg

Mairie
Adresse : 8, avenue des Alpes - 69510 MESSIMY

Tél : 04 78 45 15 17 - Fax : 04 78 45 41 07

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.69805556° / 4.67444444° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : La mairie de la commune de Messimy est ouverte aux horaires suivants : Du lundi au samedi de 8h30 à 12h mardi au vendredi de 13h30 à 17h, jeudi de 15h30 à 19h.

Source : http://www.messimy.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=11&Itemid=60 (11/2010)

Consultation des registres en ligne

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


  • Comité du pré-inventaire des monuments et richesses artistiques . Département du Rhône – Septembre 1980

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.