69123 - Chapelle de l'Hôtel-Dieu

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour édifices religieux de Lyon

Chapelle localisée : 1, place de l'Hôpital, 69002 Lyon

Chapelle de l'Hôtel-Dieu
Photo J-P GALICHON


De son vrai nom : Chapelle Notre-Dame de Pitié.

Histoire.pngHistorique

Quelques dates

Chapelle à nef unique bordée de huit chapelles latérales construite au XVIIe siècle et réornementée au XIXe siècle. A partir de 1802, la chapelle de l'Hôtel-Dieu est la seule chapelle baroque de Lyon entièrement décorée non encore restaurée. Lyon possède trois ensembles baroques : l'église de Saint-Bruno-des-Chartreux et la chapelle de la Trinité.
La chapelle reliée à l’Hôtel-Dieu était à la fois un lieu de culte pour les patients, un lieu où les sœurs hospitalières prononçaient leur engagement et un lieu de baptême pour les enfants nés à la maternité.

  • 1637 : le 7 janvier, les recteurs de l'hôtel-Dieu prennent la décision de construire une nouvelle chapelle. Le début des travaux de construction s’effectuera la même année et le chœur sera commencé en premier. La chapelle sera bâtie à l'emplacement de l'ancien hôpital du XVe siècle.
  • 1638-1639 : la peste décime les compagnons.
  • 1641 : mort de l’architecte Guillaume DUCELLET. Claude CHANA et Simon Le RUPT lui succèdent.
  • À la fin de l'année 1644, l'église, à l’exception de la façade, est achevée et le 6 janvier 1645, la consécration de la chapelle a lieu.
  • 1655 : achèvement de l'édifice par la façade de style Louis XIII.
  • Pendant la période révolutionnaire, la chapelle sera transformée en poudrerie.
  • 1802 : création des Hospices Civils de Lyon et nouvelle consécration.
  • 1806-1809 : réalisation des tableaux du chœur.
  • Réornementation des chapelles latérales.
  • 1847 : don du Grand Reliquaire par le Cardinal de BONALD.
  • Dès 1848 : sculptures de Joseph-Hugues FABISCH et Charles DUDRESNE.
  • 1852 : construction de l’orgue.
  • 1867-1868 : peintures de Antoine SUBLET et Jean-Baptiste CHATIGNY.
  • 1867 : grand décor peint d’Alexandre DENUELLE.
  • 1908 : la destruction de l’Hôtel-Dieu envisagée.
  • 1934 : destruction de l’Hôpital de la Charité. Seul, le clocher fut conservé.
  • Décembre 1941 : La chapelle est classée Monument Historique.
  • 2007 : une étude préalable à sa restauration.
  • 2012 : la première phase d'une restauration est lancée. Le budget global de cette restauration est estimé à plus de 7 millions d'euros.
  • De 1940 à 1967 : ce sont plus de 60 000 lyonnais nés à l’Hôtel-Dieu qui ont été baptisés.

Patrimoine.png Patrimoine bâti de la Chapelle de l'Hôtel-Dieu

La vierge de Mimerel

La statue est commandée en 1659 à Jacques MIMEREL par les consuls de Lyon. Elle répond au vœu prononcé pendant l’épidémie de peste de 1643 d'offrir des statues de la vierge à la ville pour la mettre sous sa protection.
Installée dans une niche sous le pont du Change, elle sera déplacée en 1677.

L'orgue

L'orgue a été construit en 1852 par Augustin ZEIGER et offert à la chapelle par la sœur hospitalière François CONDAMIN. Il a été conçu pour pouvoir interpréter le répertoire de la renaissance au XIXe siècle.
Augustin ZEIGER, né le 28 août 1805 à Hartmannswiller (Haut-Rhin), était un organiste à l'hospice de la Charité à Lyon. En 1835, il se lancera dans la facture d'orgues.

La chaire à prêcher

Sculptée au XVIIIe, la chaire à prêcher était à l'origine installée dans l'ancien couvent des Carmes Déchaussés. Sa partie inférieure est composée de marbres polychromes, tandis que l'abat-voix est en bois doré et peint en trompe-l’œil. Les volutes sont monoblocs.
L'abat-voix est surmonté d'un ange tenant une trompette du Jugement Dernier désignant le ciel.

Peintures

La chapelle possède des peintures figuratives d'artiste du XVIIe ou XIXe siècle. Parmi celles ci, nous pouvons citer :

- Le Christ en croix réalisé par Joaquim Giuseppe SERANGELI, peint en 1807 et offert par l'administrateur de l'Hôtel-Dieu Gabriel de SEVARON.
- Le bon samaritain attribué à Joseph CHABORD et daté de 1807, offert par une sœur hospitalière.
- La pietà de Thomas BLANCHET (1614-1689), seul tableau de l'origine de la chapelle.
- L'annonciation de Joaquim LIQUEVET.
- La vierge en gloire attribué à Horace LEBLANC.
- La décollation.

Portail

L'unique porte est située sur la place de l'Hôpital. Elle est réalisée en noyer en 1652. Elle est l'œuvre des menuisiers Claude DELRON et Pierre COYSEVOX.

Armes de France et de Navarre

Le fronton est orné des armes de France et de Navarre, timbrées de la couronne royale et soutenues par deux anges aux ailes déployées. Durant la période révolutionnaire, ils ont été mutilés et en 1848, ils ont été rétablis.

Oculus

À l'origine, l'oculus, en demi-cercle qui orne la façade, comportait une fleur de Lys. Durant la période révolutionnaire, des symboles révolutionnaires ont été installés (hâche coiffée du bonnet phrygien). Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'oculus sera équipé de meneaux en volutes lui donnant son aspect actuel.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Autres photos de l'intérieur

Autres photos de l'extérieur

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • La Chapelle de l'Hôtel-Dieu de Lyon, par Claude Lapras, Chantal Rousset-Beaumesnil ISBN 2-84147-130-6
  • Guide des églises de Lyon, de Dominique BERTIN, Jean François REYNAUD et Nicholas REVEYRON ISBN 2-84147-106-3
  • Lyon et ses églises, de Dominique BERTIN, Jean François REYNAUD et Nicholas REVEYRON ISBN 9-78284147-220-8

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)