69123 - Blason - Lyon

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher
< Précédent | Suivant >

< Retour à Lyon - < Retour aux blasons du Rhône

Blason de Lyon

Blason de Lyon
- De gueules au lion d’argent ; au chef cousu d’azur à trois fleurs de lis d’or.


- Explications : Le blason de Lyon aujourd'hui se compose d'un champ de "gueules" (rouge) et d'une partie supérieure "d'azur" (bleu roi) chargé de trois fleurs de lys d'or (jaune). Le champ de gueules porte un lion "d'argent" (blanc) qui est dit rampant c'est-à-dire prêt à bondir, lampassé car la langue est identifiée.


- Devise : « avant avant lion le melhor ».


- L'armorial des villes et villages de France
- Les emblèmes de France
- Héraldique-GenWeb
- GASO, la banque du blason
- Heraldry of the World

HHistoire.pngistoire du blason de Lyon

Les premiers blasons comme marque distinctive des individus et des organisations comme les villes ou des corporations (Abbaye) ne datent que du moyen age XIe/ XIIe siècle.
Au Ve siècle, Lyon prit d'abord pour champ de l'écu la couleur rouge, (de gueules), au chef bandé d'or et d'azur. La couleur de gueule était celle des rois et le chef bandé d'or et d'azur celle du royaume de Bourgogne dont Lyon était l'une des villes principales.

Au Xe les comtes de Lyon sont les seigneurs de la ville de Lyon qui appartient avant 1058 au royaume d'Arles puis au Saint-Empire-Germanique à partir de 1058. Ces comtes de Lyon prennent pour blason : De gueules au lion d'argent.

Dans son Armorial général du Lyonnais, Forez et Beaujolais, STEYERT indique que "la ville de Lyon n'a pas eu de blason, avant de s'être constituée en commune, ce qui arriva à la fin du XIIIe siècle. Elle prit alors pour armes un lion, emblème parlant de la cité, et une fleur de lys pour marque de son union à la monarchie et de la suzeraineté du roi de France".

On trouve les premières traces du lion lyonnais sur les étendards de la grande révolte de 1269, et c'est en 1320, année de l'émancipation de la commune lyonnaise que cette dernière eut des armoiries régulières reconnues de tous. la Sapaudine, charte de franchise date du 21 juin 1320 et elle confie l'autonomie de l'administration communale de Lyon à un consulat constitué de douze consuls (ou échevins) six du Royaume et six de l'Empire. Cette charte fut accordée par l'archevêque Pierre de Savoie. De gueules au lion d'argent au chef cousu d'azur semé de fleurs de lys qui est de France tel fut le premier blason de Lyon. Ces armoiries ne subirent aucune modification pendant cinq siècles et cette constance les consacrèrent. En 1376 Charles V fit évoluer ses armes et réduisit le semis de fleurs de lys à seulement trois lys. Ainsi les armes de Lyon virent donc également leur chef simplifié en D'azur à trois fleurs de lys d'or.

A la Révolution, les armoiries disparurent mais, en 1809, Napoléon les restaura, par décret. Il remplaça le chef cousu de France par un chef cousu de gueules chargé de trois abeilles qui représentent le nouvel Empire (chef des bonnes villes de l'Empire). C'est à cette époque qu'apparut la couronne murale aux sept créneaux d'or, symbole des villes fortifiées de l'antiquité.

Au début de la Restauration (1815) , Louis XVIII permit aux villes de reprendre leurs armes traditionnelles et à Lyon l'ajout d'une épée dans la patte droite du lion (signe de reconnaissance au roi, lors des événements de 1793) fut accordé par lettres-patentes du 27 février 1819.

La Monarchie de Juillet rejeta, en 1830, les fleurs de lys, sans reprendre les abeilles et les remplaça par des étoiles qui se voulaient neutres. La République de 1848 ne s'occupa pas du blason de la ville, qui conserva le lion et son épée. Napoléon III remit les abeilles à l'honneur.

Sous la IIIe République, quelques fantaisies furent opérées sur le blason : le lion prit des postures diverses : sa queue se rebroussa à l'extérieur ou à l'intérieur, on lui supprima aussi les attributs de sa virilité...des reproductions furent appelées "fausses armoiries".

Au début du XXe siècle, la municipalité décida de reprendre, comme il le fût demandé au sénateur Vaïsse, sous le Second empire, le blason originel du lion sans épée, accompagné de ses trois fleurs de lys, emblème de la cité pendant 6 siècles...

En 1989, après la victoire de Michel NOIR aux municipales, on a vu fleurir un nouvel emblème : une représentation schématisée de l'Hôtel de ville, bariolé de jaune, rouge et bleu, auquel s'ajoutait le logo de l'office du tourisme, qui traversait le mot Lyon d'une flèche tricolore.

En 1995, avec Raymond BARRE à la Mairie, retour au lion, enfin, qui a retrouvé un sexe, perdu sa couronne, et gardé les fleurs de lys, légèrement relooké et stylisé par le dessinateur Florent GARNIER.

Sources : Voir liens utiles.

Chronologie des blasons de Lyon

Philatélie

Photos

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Blason du Rhône
Portail du département du Rhône