69123 - Église du Bon-Pasteur

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour édifices religieux de Lyon

Église localisée Rue Neyret , 69001 Lyon

Quelques dates

La paroisse du Bon Pasteur a été crée par Monseigneur De BONALD archevêque de Lyon en 1855. Cette création faisait suite à l'accroissement de la population ouvrière résidant sur les pentes de la Croix Rousse.
Une église provisoire placée sous le patronage de Saint-Vincent-de-Paul fut ouverte au culte le 16 mars 1856, jour de la naissance d'Eugène-Louis-Napoléon fils d'Eugénie de Montijo, comtesse de Teba, et de Napoléon III. Napoléon décida d'être le parrain de tous les enfants nés le même jour que le prince. Le terrain avait été acquis auprès de la famille Bavilliers.
L'abbé CALLOT premier curé du Bon Pasteur écrivit au souverain pour lui recommander " son enfant" et Napoléon III accepta le parrainage de l'église. Le décret impérial établissant la paroisse fut publié le 29 mars 1856. Le couple impérial visita le lieu de culte provisoire le 10 août 1860.
La première pierre de l'église définitive fut posée le 25 août 1869 par l'impératrice Eugénie et le prince impérial en présence de J.B. CALLOT devenu évêque d'Oran. L'architecte retenu étant Clair TISSEUR (Architecte de Sainte-Blandine à Lyon). Les travaux ne débutèrent qu'en 1875 et se terminèrent qu'en 1883. La flèche fut réalisée par Joseph-Etienne MALAVAL successeur de Clair TISSEUR. Église édifiée dans le style roman poitevin. Le chœur est orienté vers le nord côté colline alors que les portes de la façade donnent sur le vide. Le parvis prévu à l'origine n'ayant jamais été réalisé car il fallait démolir la caserne située de l'autre coté de la rue Neyret ce qui était impossible sous la IIIe république connue pour son anticléricalisme. Le portail principal ne fut franchi que le jour de la consécration de l’église le 11 juin 1883, où on installa un escalier provisoire en bois malgré le désaccord de la municipalité .
Le budget initial voté par la municipalité de Lyon fut de 400000 francs.


L'église n'est plus utilisée par le culte catholique depuis 1984. Elle a été utilisée comme salle d'exposition par l'École des Beaux-Arts qui était installée à côté de décembre 1992 jusqu'en 2007. L'église est depuis laissée à l'abandon.

Les vitraux sont l’œuvre du peintre verrier Lucien BÉGULE. Ils ont été posés entre 1882 et 1883.
Les sculptures des tympans de la façade sont dues à Jules COMPARAT et on été exécutées vers 1879.
On doit aussi à COMPARAT la chaire à prêcher.

Le tympan montre l’action du Bon Pasteur à travers différentes époques de l’Histoire:
Tympan central : « Laissez venir à moi les petits enfants »
Tympan droit : « l'adoration des mages »
Tympan gauche : « Saint-Joseph patron de l'église universelle »

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Extérieur

Curés du Bon-Pasteur

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean Baptiste Irénée CALLOT 1856 - 1867 Premier curé - Puis évêque d'Oran - Chevalier de la Légion d'honneur[1]  
François Joseph DURAND 1867 - 1892  
Pétrus PROTIÈRE 1892 - 1902 (1848 - 1909) - Puis curé de Saint-Bonaventure - Ex curé de Jarnioux  
Antoine Marie LESTHÉVENON 1902 - (1850 - 1923) - Chapelain honoraire de Fourvière  
Charles MONTERNOT [2] 11/1906 - 1918 (1858 - 1918)  
Pétrus PROTON 1918 - 1926 (1869 - 1937) - Ex curé de Charly - Ex curé de Saint-Georges - Puis aumônier des Lazaristes à Lyon  
Jean ROBERT 1926 - Curé en 1930 et 1940 - Ex curé de Sainte-Colombe - Nommé chanoine titulaire de la Primatiale en 1941  
- -  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Source: Histoire des églises de Lyon de Louis Jacquemin publiée par Elie Bellier éditeur

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références