69123 - Église Saint-Joseph

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour édifices religieux de Lyon

Église localisée : 133, rue Sully, 69006 Lyon

Église Saint-Joseph
Photo J-P GALICHON
Maquette réalisée par les archives de Lyon
Photo J-P GALICHON
Projection provenant d'une circulaire destinée aux donateurs

H
Histoire.pngistorique

Paroisse fondée en 1872 pour faire face à l'augmentation de la population en ce milieu de XIXe siècle sur la rive gauche du Rhône dans le quartier des Brotteaux.
Le père Alfred-Georges VIENNOIS reçoit sa nomination officielle en février 1872.
Une chapelle provisoire fut édifiée rue Ney en attendant la réalisation d'un édifice définitif. Mais devant l'affluence, l'idée de réaliser une église définitive s'imposa.
Les plans sont édifiés en 1878 par l'architecte Gaspard ANDRÉ. Ceux-ci lui vaudront une médaille d'or au salon de Paris de 1884.
À la fin de 1882, le curé achète un terrain de 2 600 m² pour un montant raisonnable.
Le terrain fût béni le 16 mars 1885.
Les premiers travaux débutent en mai 1885.
La première pierre fût posée et bénite le 23 mai 1886 par Mgr JOURDAN.
La bénédiction de l'édifice a été faite le 15 octobre 1888 par le cardinal FOULON. À cette date, la réalisation n'est pas achevée puisque elle ne comporte que la façade et les trois nefs jusqu'au transept et la crypte. Une abside provisoire est réalisée pour implanter l'autel.
Faute de ressources financières suffisantes, la finition de l'église doit être reportée.
En 1930, le chanoine Augustin GIRARD décida l’achèvement de l'édifice. L'église sera achevée par l'architecte Louis MONTANET en 1932 suivant les plans de Gaspard ANDRÉ.
Les deux clochers et le dôme visibles sur la maquette ne seront jamais réalisés par souci d'économie.
La limite de l'ancienne église et de son "extension" est visible au niveau du transept.
Les vitraux de l'église ont été donnés par M. et Mme COLLIN. Ils sont signés J. GOYET de Grenoble.
Au moment de la séparation de l'Église et de l'État, l'église n'est pas achevée, ce qui fait quelle est toujours la propriété du diocèse ...

L'intérieur de l'église se présente dans un style romano-byzantin. La voûte de la nef est éclairée par une série de 18 fenêtres hautes décorées de colonnettes. Les bas-côtés communiquent avec la nef par six arcs en plein cintre, reposant sur des colonnes jumelées de marbre bleuté. Par souci d'économie, les chapiteaux des colonnes n'ont pas été sculptés à l’exception d'un ensemble.

Patrimoine.png Patrimoine

Vitraux :

N° 1 : Le mariage de saint-Joseph
N° 2 : La naissance du Sauveur
N° 3 : L'adoration des bergers
N° 4 : Les mages
N° 5 : La présentation de Jésus au temple
N° 6 : Joseph époux de Marie est prévenu par l'ange de fuir en Égypte
N° 7 : La fuite en Egypte
N° 8 : Le recouvrement de Jésus au temple
N° 9 : La sainte Famille en prière
N° 10 : La sainte famille au travail
N° 11 : La mort de Saint Joseph
N° 12 : Le curé VIENNOIS

Autres :
Au dessus du portail une grande verrière évoque la gloire de la Vierge à laquelle la paroisse a été consacrée en 1938. La Reine des anges est entourée par douze grands médaillons et douze petits. Il était destiné à Fourvière et représentait un vitrail dédié à Jeanne d'Arc. Lors de son implantation on a supprimé tout ce qui touchait à la pucelle d’Orléans.
À l'origine, tous les murs intérieurs devaient être revêtus de mosaïques comme dans la basilique de Fourvière.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Vitraux

  • Allée à droite en entrant
  • Allée a gauche en partant du transept

Autres photos

  • Extérieures
  • Intérieures

Quelques curés de Saint-Joseph

Prénom(s) NOM Période Observations
Alfred-Georges VIENNOIS Février 1872 - 1892 (1835-1892) - Né à Lyon le 25 décembre 1835 au 9 rue du Bât d'argent. Ordonné prêtre par le cardinal De Bonald le 9 avril 1859. Il sera en premier lieu vicaire à Chazelles-sur-Lyon puis à partir d'octobre 1860 vicaire à Saint-Nizier à Lyon. Il décède le 27 janvier 1892 et ses funérailles se dérouleront le 30 janvier. Il est inhumé au cimetière de Loyasse.  
Jean Claude BESSON 1892 - 1892  
Mathieu BERNE septembre 1892 - 1924 (1846 - 1924) - Nommé chanoine honoraire de la primatiale en 1911  
Augustin GIRARD 1924 - Archiprêtre en 1940 - Ex curé de Vaugneray  
- -  

Plaques commémoratives

  • Chapelle Saint Joseph - « La paroisse Saint Joseph à ses Morts pour la Patrie »

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Histoire des églises de Lyon, de Louis JACQUEMIN 1983

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)