69123 - Église Saint-Jacques

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour édifices religieux de Lyon

Église localisée : 89, boulevard des États-Unis, 69008 Lyon

Église Saint-Jacques
Photo J-P GALICHON

H
Histoire.pngistorique

La paroisse Saint-jacques-le-Majeur fut érigée pendant le Front Populaire par le cardinal Louis Joseph MAURIN, entre le cimetière de la Guillotière, Grange-Rouge et Vénissieux dans le nouveau quartier des États-Unis créer après la première guerre mondiale (nom donné au quartier en hommage à l'intervention américaine dans la guerre de 14/18).
La promulgation officielle ayant été faite par ordonnance en date du 30 octobre 1936 (par Mgr GERLIER qui venait de succéder). Ce quartier très populaire était presque constitué presque d'habitations bon marché (H.B.M) qui pour l'époque avait tout le confort (Wc intérieur, eau courante).
La bénédiction de la première pierre de l'église eut lieu le 21 juin 1936 par Mgr ROUCHE. La construction de cette église a été permise par la bienveillance de la famille BROSSET-HECKEL qui a permis d’acquérir le terrain et de constituer une société immobilière.
Les architectes BOURBON et VINCENT furent chargés de construire un presbytère et des locaux pour accueillir les différentes activités paroissiales (dont une salle de spectacle).
Le 21 juin 1936, le cardinal MAURIN posait la première pierre et en octobre 1937, le cardinal GERLIER successeur de Joseph MAURIN bénissait l'église provisoire installée dans la salle de spectacle.
Deux ans après cette bénédiction la guerre éclatait et lorsque la guerre cessa, il y eu d'autres priorités et la chapelle provisoire devint définitive.
La construction définitive construite perpendiculairement aux bâtiments situés le long de la rue du Commandant Pégout. Le terrain libéré à été vendu à la ville de Lyon.
En juin 1944, l'église servit de chapelle ardente pour les 94 victimes du bombardement.

Patrimoine.png Patrimoine

La lyonnaise Louise COTTIN, grand prix de Rome de peinture a réalisé une peinture murale évoquant la vie de Saint-Jacques. Les principales phases de sa vie sont figurées : appel du maître, la transfiguration, le jardin de Gethsémani, la dernière cène, le calvaire.
Sur la partie droite du mur quatre églises achèvent la peinture dont Saint-Jacques de Compostelle, Notre Dame du Puy, Saint-Sernin de toulouse et Saint-Jacques des États-Unis. Illustration de Saint Jacques Patron des pèlerins.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Les curés de Saint-Jacques

Prénom(s) NOM Période Observations
Louis de GALARD-TERRAUBE 1933 - 1949 (1906 - 2007) - Premier curé de Saint-Jacques [1] puis plus tard sera le fondateur de Notre-Dame à la Duchère en 1959  
- -  
Paul PICHOT >1957 - 1962 Puis curé de Belmont-de-la-Loire - Inhumé à Belmont - Ex vicaire à Saint-Pierre de Vaise  
- -  
- -  
- -  
- -  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Histoire des églises de Lyon, de Louis Jacquemin publiée par Elie Bellier éditeur

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références