69092 - Gleizé

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Gleizé
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason en attente.png   69-07   Gleizé

Blason en attente.png   69-53   Gleizé (Ancien canton)

Code INSEE 69092
Code postal 69400
Population 8 050 habitants (1999)
Nom des habitants Gleizéens, - ennes
Superficie 1046 hectares
Densité 769 hab./km²
Altitude Mini: 181 m
Point culminant 292 m
Coordonnées
géographiques
45.99° / 4.6975° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69092 - Gleizé carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Étymologie de Gleizé

Viendrait de Latiacus nom d'homme d'origine romaine.
1100 Laisiacensis Acte de donation au profit de l'abbaye de Savigny.

Bref historique

Évolution territoriale de Gleizé

C'est en 1808 que le projet d'élargissement du territoire de Villefranche-sur-Saône apparaît pour la première fois par l'intermédiaire du préfet. Le maire de l'époque se déclarant à titre individuel favorable à ce rapprochement des faubourgs. Mais le conseil ne suit pas son maire.
En 1818 , nouvelle demande de l'administration préfectorale, nouveau refus du conseil de Gleizé.
En Mars 1831 , une ordonnance royale impose la cession à Villefranche de terrains longeant les anciens remparts. Mais la surface cédée est faible.
A partir de 1849 , le projet d'une nouvelle extension reprend et malgré l'opposition du conseil municipal de Gleizé et des conseils municipaux des communes du canton , un décret du 23 Avril 1853 , décide que les communes de Limas et Gleizé perdent les faubourgs de Villefranche. Ainsi Beligny , Mongré et une partie d'Ouilly viennent renforcé le territoire de la Sous-Préfecture.

Gleizé aura ainsi perdu 452 habitants des faubourgs et gagné 201 habitants d'Ouilly.

En 1952 , Gleizé accepte de céder 17ha30a pour la construction d'une citée à Belleroche.
En 1970 toujours pour le développement de Belleroche , une nouvelles section de 6ha est transférée à Villefranche.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-2000 : Villefranche(-sur-Saône) => 2000-.... : Gleizé

Résumé chronologique :

  • 1801-2000 : Cton de Villefranche(-sur-Saône), Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône
  • 2000-.... : Cton de Gleizé, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône.

Patrimoine.png Patrimoine

Chapelle d'Ouilly

Cette chapelle romane a été construite au XIe siècle et cédé Humbert II de Beaujeu à l'Abbaye de Savigny.

Voir la suite sur la page d'Ouilly

Église de Chervinges

La partie la plus ancienne de l'église date du XIIIe siècle.

Voir la suite sur la page de Chervinges

Église Immaculée Conception

Vers 1810 le curé Jean-Claude DUPONT propriétaire du domaine de Saint-Roch est âgé de plus de 80 ans souhaite une église neuve pour sa paroisse. Melle BOTTU de La BARMONDIÈRE riche propriétaire célibataire va faire don d'un terrain et financer en partie ce nouveau lieu de culte. Les donateurs complémentaires seront La comtesse de VAURENARD et M. DEROCHE de LONGCHAMP propriétaire à Gleizé.
En 1822 l'église est terminé. Le 16 Mars 1822 Melle BOTTU de La BARMONDIÈRE fait don à la communes de l'église récemment construite et du presbytère acquit auprès des héritiers du curé DUPONT.


Chapelle Saint-Roch



La chapelle a été édifiée à l'initiative des échevins de Villefranche , au moment des grandes épidémis de peste qui ont sévi entre 1581 et 1587. Le 7 août 1629, une nouvelle épidéme de peste incita les échevins à restaurer et agrandir la chapelle saint Roch.
La pose de la première pierre eut lieu le 18 mai 1630 et les travaux furent terminés au mois de septembre suivant. Jusqu’à la fin du XVIIe siècle, des donateurs ont permis l’embellissement. En 1729, une cloche a été baptisée.
La chapelle a été vendue par la commune de Villefranche en janvier 1905 à des particuliers.
Chapelle à nef unique orientée, construite en maçonnerie de petits moellons. Le clocheton est fermé par des abats-sons, couvert d'une toiture en pavillon et sommé d'une croix métallique.
Les vitraux sont signés J SCHULTZ Lyon 1924. [1] Historique de la chapelle :Bulletin municipal de Gleizé

La Mairie-École

La construction est décidée en 1902 sur un terrain planté de vignes qui devra faire l'objet d'une expropriation. C'est l'architecte Joannès FOUCHY de Villefranche qui conduira la réalisation. C'est en 1905 que celle ci sera achevée.

Le château de Vaurenard

Carte postale

Château du XVIIIe siècle édifié par les architectes Tony DESJARDIN et Joseph LINOSSIER. La chapelle ; les communs ; la cour ; la clôture ; l'installation hydraulique ; le mur de clôture ; le parc ; lesvases décoratifs de jardin ; siège de jardin sont inscrits aux M.H depuis 2007[2]. C'est là que mourut le baron de RICHEMONT qui prétendait être Louis XVII.


Repère géographique.png Repères géographiques

Gleizé est située au cœur du Pays Beaujolais, limitrophe de Villefranche-sur-Saône, à 30 kilomètres au nord de Lyon.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 723 442 751 1 123 955 994 1 188 1 191 1 134 1 123
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 217 1 336 1 328 1 330 1 296 1 525 1 465 1 736 1 673 1 704
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 805 1 653 1 820 2 029 2 047 2 108 2 349 2 421 3 045 3 708
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 6 591 8 317 8 050 7 807 7 617 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

cfr: Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • Le Baron de Richemont, mort au château de Vaurenard à Gleizé le 10 août 1853, se prétendait Louis XVII, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette. C'est l'une des énigmes les plus célèbres de l'Histoire de France. La tombe de Richemont se trouve au cimetière de Gleizé.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Claude PICARD 1790 - 1800 -  
Benoît GERMAIN 1800 - 1808 -  
BOTTU-de-SAINT-FONDS 1808 - 1813 -  
Louis d'APCHIER 1813 - 1815 -  
Claude ROLAND 1815 - 1816 -  
Louis d'APCHIER 1816 - 1830 -  
Pierre MORIN 1830 - 1832 -  
Pierre LYONNAIS 01/1832 - Nomination refusée par lui  
Rambert CORCEVAY 02/1832 - 06/1832 -  
Pierre SUTTY 07/1832 - 1837 -  
René de VAUXONNE 1837 - 1858 -  
Jean BOTTU 1858 - 1865 -  
Maurice de LONGEVIALLE 1865 - 1868 Démission  
Michel BOULAND 1868 - 1870 -  
Joseph DALMAIS 1870 - 1874 -  
Henri TRUCHOT 1874 - 1876 -  
BOTTU 1876 - 1881 -  
MAHINC-CHABAL 1881 - 1891 -  
Justin CHABERT 1891 - 1907 -  
RELACHON 1907 - 1913 -  
Étienne FERRET 1914 - 1921 -  
Jean MARDUEL 1921 - 1925 -  
Alfred GUIGNETON 1925 - 1935 -  
Benoît BRANCIARD 1935 - 1959 (1868 - 1959) - Chevalier de la Légion d'Honneur[3] - Conseiller général  
Joseph REMUET 1959 – 1983 Décès  
François BRANCIARD 1983 - 1989 -  
Élisabeth LAMURE 1989 - (2020) Réélu en 1995 ; 2001 ; 2008 ; 2014 - Sénateur Maire de Gleizé [ Photo]  
- - -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés de Gleizé

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean MALLET - Curé en 1742[4]  
- - -  
Antoine CUSIN - Curé en 1655[4]  
Georges CHATELLUS 1676 - 1701 Source[4]  
Bénigne POYET 20 janvier 1702 - 1714 Source[4]  
Benoît DES ARDILLATS 2 février 1715 - 1716 Source[4]  
François MARCE 1716 - 1719 -  
François BAULE 4 septembre 1719 - 1721 Source[4]  
P. ARGOUD de MARTIAL 5 avril 1721 - 1740 Source[4]  
Claude LUCIEN 11 juillet 1741 - 1751 Source[4]  
Antoine BERNARD 20 avril 1751 - 1756 Source[4]  
Jean Claude DUPONT 1756 - 1789 Source[4]  
- Période révolutionnaire  
Jean-Claude DUPONT Janvier 1803 - 1809 Source[5]  
François Xavier Henri DETUFFET Décembre 1809 - Source[5]  
Antoine DUROYAT Juillet 1812 - Ou DUROZAT[5]  
Jean Pierre BESACIER Août 1813 - -  
Guillaume GUILLOT Décembre 1816 - 1852 -  
Dominique LACHAT 1852 - 1854 -  
Etienne Benoit BRUYAS Avril 1854 - 1869 -  
Elisée GLAS Février 1869 - 1889 -  
Louis REVOL Septembre 1889 - 1890 -  
François EPITAUX 1890 - 1928 Ex curé de Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmitte[6]  
François LAURENT 1928 - 1949 Inhumé à Gleizé  
Henri CAIRE 1950 - 1982 Inhumé à Gleizé  
Jean GINON 1981 - ? -  
- - -  

Les curés de Chervinges

Voir la page de Chervinges

Les curés d'Ouilly

Voir la page d'Ouilly

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux morts - Photo J-P GALICHON


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monuments aux Morts ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h à 12h 9h à 12h 9h à 12h 9h à 12h 9h à 12h 9h à 12h -
Après-midi 13h30 à 17h 13h30 à 17h 13h30 à 17h 13h30 à 17h 13h30 à 17h - -
69092 - Gleizé-mairie.jpg

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 69400 Gleizé

Tél : 04 74 65 37 30 - Fax : 04 74 60 46 69

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.99° / 4.6975° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.mairie-gleize.fr/mairie.php (01/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

"A la recherche de Gleizé" ré-édité en 1996 par Elisabeth LAMURE.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références