69068 - Couzon-au-Mont-d'Or

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Couzon-au-Mont-d'Or
Blason deCouzon-au-Mont-d'Or
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole Blason Lyon-69123.png   69 M   Métropole de Lyon
Canton Blason Neuville-sur-Saône-69143.png   69-25   Neuville-sur-Saône (Ancien canton)
Code INSEE 69068
Code postal 69270
Population 2 609 habitants (1999)
Nom des habitants Couzonnais(es)
Superficie 311 hectares
Densité 838,90 hab./km²
Altitude Mini: 168 m (Bord de Saône)
Point culminant 498m (Limite Saint-Cyr ; Saint-Romain)
Coordonnées
géographiques
45.8444444° / 4.82888889° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69068 - Couzon-au-Mont-d'Or carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Première citation de la commune : entre 967 et l'an 1000 dans une donation de l'Abbé ENGELORDUS sous le vocable : "Omne suum alodum ... in Cosone".

Étymologie

Coson ou Cozon, nom probablement d'origine Celtique formé à partir du radical "Cosa" signifiant "rivière de région montagneuse". La forme actuelle Couzon apparaît au début du XVIIIe siècle.
L'additif "au Mont-D'or" a été adopté le 18 septembre 1897 pour éviter la confusion avec le Couzon du canton de Lurcy-lévy dans l'Allier ou celui du canton de Prauthoy dans la Haute-Marne. Enfin, il existe un hameau de Couzon dans la commune de Rive-de-Gier (Loire).

Bref historique

Au XVe et XVIe siècle, un vin "réputé" était produit sur le terroir calcaire et caillouteux de la commune. La culture des cerisiers a remplacé progressivement la culture de la vigne au cours du XXe siècle.

La loi du 11 juillet 1842 décidait la construction d'un grand réseau de chemin de fer dont la ligne Paris - Lyon - Marseille. Depuis le 3 juin 1851, la continuité du trafic était assurée de Paris à Chalon-sur-Saône au nord et de La Guillotière à Marseille au sud. Il fallut attendre le 10 juillet 1854 pour que les trains arrivent à Vaise. Le tronçon La Guillotière - Perrache fut ouvert le 10 octobre 1856 et enfin Vaise - Perrache, le 10 novembre 1856. L'aspect général de la commune fut totalement bouleversé puisqu'il fut décidé, le 15 mars 1848, de faire passer la ligne dans une galerie au cœur du village entraînant la destruction de nombreuses maisons et de la plus grande partie du château. Aucune gare n'avait été prévue dans le projet initial. En 1859, une gare située au nord du bourg fut réalisée. En 1902, le doublement de la liaison entre Collonges et Saint-Germain-au-Mont-d'Or entraîna l'élargissement de la tranchée et la reconstruction des ponts permettant le passage entre l'Ouest et l'Est de la commune.

Héraldique

Blason adopté en 1884:

69068 - Couzon-au-Mont-d'Or-Blason.jpg
Écartelé : au 1 de gueules au cep de vigne feuillé et fruité au naturel, au 2 d'azur à une carrière d'argent, au 3 d'azur à trois outils de vigneron posés en fasce l'un sur l'autre d'argent; au 4 de gueules à trois outils de carriers posés 1 et 2 d'argent.

Cette définition reprend les activités de la commune au XIXe siècle , la vigne et ses outils et la carrière et ses outils [1].


Blason composé par M STEYER
Voir l'article de 1908 du bulletin paroissial L’ECHO DES FAMILLES de Couzon au mont d’or

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Lyon
  • Canton - 1801-.... : Neuville(-sur-Saône)

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton de Neuville-sur-Saône, Arrt. de Lyon, Dép. du Rhône

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Maurice

L'ancienne église du XIIe siècle a été détruite en partie en 1855. Il ne reste que l'ancien clocher de l'ancien édifice, lequel est inscrit aux M.H depuis 1927[2].

En 1853, le conseil municipal avait décidé pour le processus d'agrandissement-reconstruction de l'église paroissiale comme proposé par les architectes Pierre BOSSAN et Wilhelm LÉO.
La première tranche de travaux fut réalisée par un entrepreneur de Couzon (André BONNAVENTURE) entre 1855 et 1860, la première pierre ayant été posée le 8 décembre 1855.
La seconde tranche de gros oeuvre a été réalisée entre 1860 et 1861 par l'entreprise Jean DUTILLEUX de Lyon sous la responsabilité de Wilhelm LÉO.
La construction a été achevée entièrement (mobilier et peintures y compris) pour la fête du Saint Patron le 8 octobre 1876. Sa consécration n'a eu lieu que le 7 juillet 1889 par le Cardinal FOULON.

Le portail est surmonté de la statue de Saint-Maurice sur son cheval, œuvre de FABISCH, datée de 1861 et de bas reliefs représentant les guerriers de la légion Thébaine. La façade est ornée des statues de Saint-Vincent (patron des vignerons) et de Saint-Laurent patron des carriers. Les vitraux sont signés du maître verrier Lucien-Léopold LOBIN de Tours, et ont été réalisés entre 1868 et 1877.

Le clocher de plan barlong a deux étages d'époques différentes. Le premier date du XIIe et le second est celui reconstruit en 1759.
Il héberge six cloches, cinq datées de 1860/61, coulées par le fondeur lyonnais Gédéon MOREL, et une datée de 1550. La plus grosse pèse 1050 kg pour un diamètre de 1,19 m délivre le Do. La plus petite (celle de 1550) pèse 180 kg pour un diamètre de 0,67 m délivre elle aussi un Do.
Le clocher fut réparé en 1642 suite à un coup de foudre. De même, des réparations furent réalisés en 1715 et 1758.


Pictos recherche.pngPour en savoir plus....


Le pont de Couzon-au-Mont-d'Or


Saint-Romain-au Mont-d'Or et Couzon se sont longtemps opposés sur la traversée de la Saône par un bac qui reliait Rochetaillé à la rive droite de la rivière.
Du fait du développement des activités liées aux carrières, et donc à l'augmentation de la population, la nécessité de la construction d'un pont s'est imposée dans les années 1830.
La décision de construire cet ouvrage fut prise et une ordonnance de Louis-Philippe du 19 février 1839 officialisa celle ci.
L'adjudication fut prononcée le 5 Avril 1839 en faveur d'une compagnie concessionnaire suivant un cahier des charges et des plans établis par l'ingénieur des Ponts et Chaussés du Rhône, MONDOT DE LAGORCE. L'ouvrage serait donc payant pendant 99 ans...
La réception du pont eut lieu par l'ingénieur des Ponts et Chaussés le 19 septembre 1841, mais depuis le 29 novembre 1840, il était ouvert à la circulation. Le pont fut béni par le cardinal De BONALD.
En vertu d'une loi votée en 1880, le préfet chargea le maire d'acheter le pont. Celui ci fut acquis avec l'aide du département et d'une souscription dont le donateur le plus important fut Émile GUINET, propriétaire à Fleurieu-sur-Saône de l'usine « Bleu Outremer ».
Le 3 septembre 1944, le pont fut détruit lors de la retraite allemande. Il fut rétabli en 1945.
Pont à câbles ayant deux travées de 80 m de long. Le platelage d'origine était en bois.


Mairie


La première mairie, en 1792, fut installée dans le presbytère en l’absence du curé. Au retour de celui ci en 1794, le conseil municipal garda une chambre de la maison du curé jusqu'en 1809 où il logea dans le grenier réaménagé.
Le 11 septembre 1864, la commune acquit une maison place Ampère (ex place du Plâtre) qui fut adaptée aux besoins. La mairie fut ouverte le 7 mai 1865. Elle restera en usage jusqu'en 1908, date à laquelle la nouvelle mairie sera inaugurée. La vente aux enchères de l'ancienne mairie aura lieu le 5 février 1912. Le conseil municipal exprime, dans une délibération du 3 février 1889, son souhait de construire une mairie-école et approuva un projet présenté le 3 mai 1902 par Marc DESPLAGNES (1863-1931), architecte à Lyon. Trouver un terrain dans la commune ne fut pas chose aisée et, au final, la commune acheta la maison bourgeoise de la famille RIVOIRE, située au 2 rue REVERCHON.
Le devis effectué par l'architecte DESPLAGNES fut accepté le 12 février 1905; la mairie fut inaugurée 6 septembre 1908 et l'école le 8 octobre 1908.


Patrimoine divers

Aqueduc : L'aqueduc romain des Mont-d'Or assurant une partie de l'approvisionnement de Lugdunum et prenant son origine à Pleymieux traverse la commune sur une distance d'environ 2750 mètres. Deux points sont visibles sur le territoire communal.

Barrage écluse: Le barrage a été construit en 1970. La chutte d'eau est de 4 mètres. Il est pourvu d'une écluse au gabarit européen permettant ainsi la navigabilité de la rivière jusqu'à Saint-Jean-de-L'osne.

Repère géographique.png Repères géographiques

Couzon-au-Mont-d'Or est situé à environ 15 km au Nord de Lyon, dans le Val de Saône. La commune est limitée à l'Est par la Saône, bordée au Nord par la commune d'Albigny-sur-Saône, à l'Ouest par Poleymieux-au-Mont-d'Or et au Sud par Saint-Romain-au-Mont-d'Or. Couzon se trouve sur le versant Est des Monts d'Or.

Le point culminant de la commune se trouve à la limite des trois communes de Saint-Cyr, Saint-Romain et Couzon, alors que le point le plus bas est en bordure de Saône, en aval du centre village.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 124 905 1 044 1 000 1 089 1 168 1 209 1 297 1 233 1 143
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 260 1 268 1 188 1 173 1 138 1 125 965 980 939 995
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 990 962 1 093 1 308 1 331 1 293 1 540 1 810 1 928 2 434
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 2 421 2 564 2 609 2 570 2 551 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Claudius REGAUD, né le 30 janvier 1870 à Lyon, décédé le 29 décembre 1940 dans la commune, est un médecin et biologiste français, ancien des hôpitaux de Lyon, un des premiers radiothérapeutes, fondateur de l'Institut Curie. Il est inhumé au cimetière communal.[3].

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Claude MOREL GASPARD 1790 - 06/1790 Premier maire de Couzon  
François RÉMOND 06/1790 - -  
- - -  
Philippe-Guillaume GOIRAN 7/1800 - 7/1816 (1752 - 1825)  
- - -  
Philippe-Guillaume GOIRAN 3/1817 - 3/1824 -  
- - -  
Augustin LACOMBE 03/1825 - 03/1828 (1780 - 1859  
- - -  
Barthélémy-Philippe GOIRAN 12/1832 - 10/1846 (1790 - 1863) - nommé par arrêté préfectoral  
- - -  
Barthélémy-Philippe GOIRAN 9/1847 - 8/1848 -  
Hugues RÉMOND 1848 - 1851 -  
Henri DURAND 1851 - 1851 -  
Claude FALCOT 1851 - 1854 -  
Mathieu THOMASSET 1854 - 1869 Notaire -  
Charles RENAND 1869 - 1876 -  
Louis REVERCHON 1876 - ? -  
FEUILLET - -  
Louis REVERCHON 1878 - 1882 -  
- - -  
SULZBACH 05/1908 - 07/1910 Décès le 26/07/1910 - Officier d'Acacadémie - Chevalier du mérite agricole  
- - -  
Jacques JARNIEUX 12/05/1912 - Maire en 1919 - Adjoint Jean-Baptiste ANJOLVY  
Jean-Baptiste ANJOLVY  ? - ? (1864 - 1922) - Carrier - Sa généalogie [4]  
- - -  
Georges VILLENEUVE 1947 - 1953 -  
Pierre VERON 1953 - 1978 (1909 - 2008)  
Jean RAPHANEL 1978 - 1995 -  
Michel SANGALLI 1995 - 2014 Réélu en 2001 ; 2008 [ Photo]  
Patrick VERON 2014 - (2020) Petit fils de Pierre VERON  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Claude RICHE - 1594 Source[5]  
Claude BASSON 15 février 1595 - Source[5]  
Claude FAURE - Source[5]  
Claude SAUZY 20 juin 1597 - Source[5]  
Fleury BERTHÉAS - Source[5]  
Michel COLINY 10 mars 1635 - Source[5]  
Jean Barthélemy PAYET 29 mars 1636 - Source[5]  
Pierre GRATA 9 août 1662 - Source[5]  
Claude CORTET - Source[5]  
Jacques CHERMETTE du MONTET 19 septembre 1696 - Source[5]  
Claude FERRÉOL 23 septembre 1718 - Source[5]  
Pierre ISNARD 25 juin 1723 - Source[5]  
Barthélemy PERCHET Le NOBLE 9 octobre 1751 - Source[5]  
François COLLIN 22 avril 1777 - Source[5]  
Alexis Maximilien DUMONT - Source[5]  
Antoine ROFFAT 12 septembre 1783 - Source[5]  
Gilbert FARGE 1789 - Source[5]  
- - Période révolutionnaire  
Gilbert FARGE Févier 1803 - Y était avant cette date[6]  
César Maris GERVAIS Octobre 1812 - Source[6]  
Fleury DUFOUR 12/1813 - 06/1821 Ancien curé de Chaponost[6]  
Antoine BERGERON Juin 1821 - Source[6]  
Pierre Jérôme NIVET Mai 1826 - Source[6]  
Pierre Marie GUIGNOT Janvier 1828 - Source[6]  
Jean-François MOYNE Septembre 1834 - 1854 Décès  
François Victor Benoît CHAMBEYRON Janvier 1855 - 1861 Source[6] - Puis curé de Givors  
Camille NEYRAT Juillet 1861 - 1893 Né à Lyon le 23/08/1819 et décédé à Couzon le 5/09/1893 - Inhumé à Couzon - Chanoine honoraire de la cathédrale, chevalier du Saint-Sépulcre - Source partielle[6]  
Jean Cosme Lin TRÉMOULHÉAC Septembre 1893 - 1898 (1847 - 1932) - Puis curé de Saint-Denis - Puis curé-archiprêtre de Saint-Etienne à Saint-Etienne  
Jean Marie Anthelme DECHAVANNES Novembre 1898 - 1916 (1848 - 1916)  
Jean SIMON 1917 - 1924 ( - 1924) - Ex curé de Courzieu  
Joseph GILLET 1924 - 1930 Puis curé de Saint-Irénée  
Jean Marie HUILLARD 1930 - Ex curé de Saint-Maurice-sous-Dargoire  
- - -  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monuments aux Morts ...



Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h15 à 12h00 8h15 à 12h00 10h00 à 12h00 8h15 à 12h00 8h15 à 10h à 12h -
Après-midi 15h00 à 17h00 15h00 à 17h00 - 15h00 à 17h00 15h30 - -
69068 - Couzon-au-Mont-d'Or-mairie.jpg

Mairie
Adresse : 2, rue Louis Reverchon - 69270 COUZON-AU-MONT-D'OR

Tél : 04 72 42 96 96 - Fax : 04 78 22 11 84

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.8444444° / 4.82888889° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.couzonaumontdor.fr/Coordonnees-et-horaires.html (07/2010)

Archives & Dépouillements des registres paroissiaux

Il y a un mic mac dans les registres numérisés, en ligne

- Registre baptême de 1752 est en réalité celui de 1777

Archives notariales

Étude de Maitre POINET

1665 à 1679 (Numérisation faite par Sophie PIALAT - audelaec69)


Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Pré-inventaire des monuments et richesses artistiques. Auteur: Département du Rhône. ISBN 2 910865-07 X 1998
  • Notice Historique sur le village de Couzon (Rhône) ISBN 2 717053-28 de E FAYARD (réédition d'un ouvrage de 1885)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.