69050 - Châtillon

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Châtillon
Blason deChâtillon
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-04   Le Bois-d'Oingt

Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-06   Le Bois-d'Oingt (Ancien canton)

Code INSEE 69050
Code postal 69380
Population 1 873 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 1 071 hectares
Densité 175 hab./km²
Altitude Mini: 199 m
Point culminant 334 m
Coordonnées
géographiques
45.8781° / 4.6461° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69050 - Châtillon carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Toponymie

Castrum Castellionis : 1174 Chartres du Forez, tome I, n° 5-6.
De Castellione : 1220 Polyptyque de St Paul de Lyon, page 153.
Chasteillon : 1223 Cartulaire Lyonnais, tome I, page 184.
Chasteillon : 1226 Obituarium Lugdunensis Ecclesiae, page 201.
Chastellon : 1240 Polyptyque de St Paul de Lyon, page 166.
De Castellione : 1250 Pouillé de Lyon, f° 8.
Castellionis de Azergo : 1261 A.D.R., 1062138, Charte de liberté et franchise.
Castellione d’Asergo : 1297 Cartulaire Lyonnais, n° 842.
Castellione d’Asergo : 1300 A.D.R., armoire Cham., volume 52, n° 4, f° 2.
Chastellion d’Asergoz : 1338 Archives Communales de Lyon, CC 1, f° 138.
Castellione d’Asergo : 1359 Cartulaire des fiefs de l’Église de Lyon, n° 14.
Chastillom: 1378 A.D.R., armoire Cham., volume 24, n° 7, f° 9.
Castellionem d’Asergues : 1414 Caren. du Rhône St Jean, armoire Booz, volume 77, n° 2.
Chastillon d’Asergues : 1556 A.D.R., armoire Festus, volume 45, n° 3.
Chastillon d’Azargue : 1573 N. Nicolay, Description Générale..., page 221.
Castellionis de Azergo : 1597 A.D.R., 10 G 2138, copie de la charte de 1261.
Chastillon d’Azargue : 1657 A.D.R., 1 G 52, visites pastorales, f° 87.
Chastillon sur Azergues : 1665 Le Laboureur, Mazures de l’Isle Barbe, vol. I, p. 659.
Chastillionis d’Asergues: 1667 AC, reg. par., f° 263 v°, « parrochia chastillionis d’asergues ».
Chastillon d’Azergues : 1670 Archives Communales, registres paroissiaux, f° 142 r°.
Chastillon d’Azergues : 1693 A.C., registres paroissiaux.
Chastillon d’Azergues : 1706 A.D.R., 3 E 1623.
Chatillon d’Azergues : 1734 Archives Marduel, échange de terres, 15 avril 1734.
Chatillon Dazargues : 1751 Archives Marduel, contrat de vente, 25 octobre 1751.
Chatillon d’Asergues : 1758 Archives Marduel, quittance du 14 novembre 1758.
Châtillon d’Azergues : 1760 Archives Marduel, vente du 26 octobre 1760.
Chatillion d’Azergues : 1760 Archives Marduel, quittance du 12 décembre 1760.
Chatillon d’Alsergues : 1766 Archives Marduel, quittance du 17 mars 1766.
Chatillon d’Azergues : 1776 Archives Marduel, échange de terres, 2 septembre 1776.
Châtillon d’Azergues : 1789 Almanach de Lyon.

Bref historique

  • Ancien nom : Châtillon d'Azergues
  • Châtillon tire son nom d’un mot latin, "castellio, castellionis", qui signifie petite forteresse. (Pré-Inventaire des Monuments et Richesses Artistiques, n° 18, Châtillon d’Azergues, page 5).
  • Bourg fortifié dès la fin du Xe siècle situé aux confins de trois principautés féodales . (Les sires de Beaujeu , Les Comtes du Forez ; l'Église de Lyon).

Quelques dates

  • 1864 construction de la Mairie-école.
  • 1873 construction du lavoir du Bourg.
  • 1895 le train passe à Châtillon.
  • 1905 construction du château "Glénard" sur le site du château.
  • 19 juillet 1944 52 jeunes sont extraits de la prison Montluc à Lyon et fusillés au bord de la Brevenne.

Héraldique

D'azur au trois flanchis d'argent au chef d'or chargé de trois flanchis du champs.

Armoiries de la famille De BALZAC .

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-.... : Le Bois-d'Oingt

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton du Bois-d'Oingt, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône


Patrimoine.png Patrimoine

Église Divo Camillo ou Saint-Barthélemy

Vue d'ensemble - Photo J-P GALICHON

Église datant du premier quart du XVIIIe siècle (commencée en 1719 et consacrée le 21 novembre 1723. Divo CAMILLO inscrit sur le fronton fait référence à Camille d'INGIMBERT de PRAMIRAL. En effet Marie Pierrette DUFOURNEL et son fils Camille firent un don pour la construction d'un maître autel dédié à sainte Camille. Celui ci fut remplacé en 1862.
Une partie des vitraux est signée NICOD et JUBIN Lyon .
Le tableau La Vierge à l'Enfant encadrée par saint Joseph et saint Sébastien de Guillaume PERRIER daté de 1651 est classé aux M.H[1]


Chapelle Notre-Dame de Bon secours


La chapelle construite à proximité du château est devenue très tôt église paroissiale. Elle comprend deux sanctuaires superposés.
Saint Barthélemy pour la chapelle supérieure et Notre-Dame pour celle du bas.
Le vocable actuel (Notre-Dame de Bon secours) a été adopté au moment de la restauration faite par l'architecte Tony DESJARDIN vers 1853.
La plus ancienne mention connue remonte à avril 1261 sous le vocable de « Arrochia Sancttij Bartolomej de Castillione »
Une analyse archéologique faite par Bernard MANDY a permis de faire la genèse du bâtiment.
À l’origine, il y avait une petite chapelle dont seul a subsisté le mur de la nef .
Lorsqu’on a voulu l’agrandir, à l’Ouest, le château limitait les possibilités et à l’Est, la forte pente nécessitait de gros travaux. On a donc cherché une solution originale. On a remplacé l’abside par un chœur rectangulaire de même largeur que la nef pour récupérer le maximum de surface et on a construit au dessus de l’ensemble une seconde église à laquelle on ajouta une abside en encorbellement pour gagner de la place (l'une est réservée au public, l'autre aux seigneurs de Châtillon). Cette construction en hauteur présentait d’autant moins de difficultés que la chapelle primitive était complètement enterrée du côté Nord. La première église daterait du Xe ou XIe siècle. Le clocher est de type clunisien.
Au début du XVIe, Geoffray de BALZAC, seigneur du lieu et époux de Claude Le VISTE, fit effectuer des remaniements : aménagement d’un portail gothique flamboyant, ajouté pour chacun des deux sanctuaires sur la façade Ouest, construction d’une chapelle latérale du côté Nord-Est.
Après la construction de la nouvelle église paroissiale dans le bourg, la chapelle fut désaffectée et laissée à l’abandon. La nouvelle église ne pouvant supporter un clocher compte tenu de ses fondations insuffisantes, les moyens de sonnerie de l’ancienne église furent maintenus.
Vers 1840, le bâtiment est en ruine, le toit de la nef ainsi que le plancher sont effondrés et le clocher se lézarde. En 1843, une importante restauration est envisagée. Le curé LAVAURE avec les maires successifs va piloter le projet de restauration. La commune et l’état financent les travaux pour un montant de 13 000 francs. Ceux-ci s’étaleront de 1848 à 1853 sous la direction de l’architecte Tony DESJARDIN. Des dons permettent de réaliser toute la décoration intérieure en faisant appel aux artistes suivants :

Claudius LAVERGNE, peinture du mur séparant la nef du chœur.
Jean Baptiste BEUCHOT, décoration des murs, des voûtes et de la charpente.
Hippolyte FLANDRIN parachevant les travaux en 1856 en peignant en trompe-l’œil les cinq personnage du maître-autel.
Joseph Hugues FABISCH, Vierge à l’enfant en marbre blanc.

Une frise composée de blasons décore le haut des murs. Certains ont été identifiés , ils représentent les armoiries de religieux.
La sacristie et la tourelle d’accès au clocher furent ajoutées entre 1853 et 1859.
Le clocher accueille deux cloches. L’une moulée par G. MOREL à Lyon datée de 1849 et mesurant 1,02 m, l’autre mesurant 1,26 m et datée elle aussi de 1849.

La chapelle est classée aux MH depuis 1862 avec la tour et le donjon du château [2].

Source [3]

Photos de l'intérieur de la chapelle supérieure

Photos de l'extérieur

La tour du Vingtain


La tour appartenait aux remparts jusqu'à leur démolition. Au XVIIIe siècle la tour est devenue une maison d'habitation.


Échoppe du XVIe siècle


Échoppe avec un étal en saillie en pierre.

Monument au 52 fusillés

Le 19 juillet 1944 52 détenus (des sans bagages signifiant qu'ils seront exécutés) de la prison Montluc sont extraits de la prison et entassés dans deux fourgons. Le convoi est encadré par des véhicules transportant des soldats allemands et des SS, il se dirige au nord de Lyon au hameau du "Pont-de-Dorieux".
Vers 6h40, le convoi s'immobilise au lieu dit les Grenadières et les soldats bloquent la route départementale 596 entre l'Arbresle et Pont de Dorieux.
Les détenus sont regroupés par trois en lisière du bois et fusillés. Ils sont abandonnés sur place.
Le massacre a été perpétré en représailles à l'élimination à Lyon de deux membres de la Gestapo par des patriotes.
Des employés du Chemin de Fer travaillant sur la ligne parallèle à la "Brévenne" ont déclaré que le convoi allemand serait reparti en chantant.
Les habitants et les autorités municipales alertés par le bruit des rafales de mitraillettes se rendent sur le lieu après le départ des Allemands.
Les corps des victimes sont transportés dans l'après-midi au "Château LASSALLE" situé à proximité du lieu du massacre pour être identifiés avec l'aide de la Croix Rouge.
Le 21 juillet deux corps sont inhumés au cimetière d'Amencey à Châtillon (ceux ci ont rapidement été identifiés).
Les identifications ont été longues car les victimes sont françaises, polonaises, turques et arméniennes... Il fallut attendre 1947 pour qu'une liste officielle des disparus soit diffusée. Celle ci comprenait : 46 victimes parfaitement identifiées ; 2 probablement identifiées mais notées comme inconnues et 4 victimes restant inconnues.
Dans les semaines qui ont suivi, une souscription est lancée pour la réalisation d'un monument commémoratif. Le monument édifié sur le lieu du massacre est inauguré le 7 octobre 1945, il est l'œuvre du sculpteur Léon WEBER.

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Croix du Suc


Croix datée de 1622 en calcaire jaune à entroque de l'aalénien (Pierre dorée).
Sur le dé, face et côté droit dédicace :
"AV NON DE D/IEU JEHAN CAIL/LOT MER HABI/LEUR DE FRACT/URE DES CORPS/HVM A FAICT.POSER CESTE/CROIS EN CE LI/EV LE 2 IOVR/ DV MAY/ " [4]

Sur le fût :
Trois personnages :
- À droite un homme jeune tient de la main droite une boite, de la gauche, une spatule.
- À gauche un homme plus âgé tient une boite à deux mains.
Ils portent une longue robe de barbiers, chirurgiens. Ils représentent saint-Côme et saint-Damien leurs patrons.
- Au centre sculpture indépendante du fût de la croix, c'est sans doute un hommage au saint patron du donateur saint Jean-Baptiste reconnaissable à la peau de mouton qui le couvre. La tête de l’animal est visible entre les mollets du saint.

Sur la croix :
Côté sud : Le Christ
Côté nord : La Vierge

Source[5]

Repère géographique.png Repères géographiques

Vue sur l'ancien village en 2005 -
Photo J-P GALICHON

La commune est en effet structurée par le confluent de l’Azergues[6] et du ruisseau d’Alix[7] et par la traversée de la Brévenne[8] .

Située à environ 20 km au nord-ouest de Lyon et à 14 km au sud-est de Villefranche-sur-Saône .


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 860 911 912 851 841 872 954 1 040 1 139 1 114
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 201 1 258 1 191 1 206 1 181 1 115 1 014 1 018 960 948
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 951 761 800 853 883 842 830 1 075 1 211 1 381
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 1 446 1 591 1 873 2 067 2 189 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf.: Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean-Baptiste MARDUEL 1789 - an VIII  
Humbert ROGIER an VIII - an VIII Maire provisoire  
Pierre SIMON an VIII - 1808  
Jean MARDUEL 1808 - 1817  
VACHET 1817 - 1818  
Jean MARDUEL 1818 - 1830  
Pierre François MARDUEL 1830 - 1840 Frère de Jean le maire précédent  
GAMBET 1840 - 1846  
Jean-Claude MOIROUD 1846 - 1870 1er mandat - Chevalier de la Légion d'honneur  
Antoine LASSALLE 1870 - 1871  
Hubert PONTEILLE 1871 - 1874 1er mandat  
Jean-Claude MOIROUD 1874 - 1876 2e mandat  
Hubert PONTEILLE 1876 - 1881 2e mandat - Conseiller Général du Canton du Bois d'Oingt (1880-?)  
François CAILLOT 1881 - 1889 1er mandat  
Jacques GIRIN 1889 - 1892  
Barthélemy MONTESSUIT 1892 - 1896  
François CAILLOT 1896 - 1904 2e mandat  
Antoine PONTEILLE 1904 - 09/06/1918 Sénateur du Rhône (1909-1918) - Décédé en cours de mandat à Châtillon le 9 Juin 1918  
Jacques GIRIN 1918 - 1919 Adjoint fonction de Maire  
Joseph MOIROUD 1920 - (1922)  
- -  
CHASSELAY - Maire en 1945  
Pierre DUPOIZAT 1983 - 1995  
Jean-Claude DUCLOT 1995 - 2008  
Bernard MARCONNET 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean DEMORGE 1432 - Source[9]  
Mathieu de AYS - Décédé en 1484[9]  
Antoine de FORESTA - Avant 1525[9]  
Claude BURTAGON 1525 - Source[9]  
Étienne VAREY 1527 - Source[9]  
Barthélemy JORDANET 1547 - Source[9]  
Jean CHANELLY - 1568 Décédé en 1568[9]  
Secondin JORDANET 1568 - Source[9]  
Barthélemy BERTHOLON - Curé en 1606[9]  
Claude FOURNAZ 1584 - Oncle du suivant[9]  
Antoine FOURNAZ 17 octobre 1614 - Neveu du précédent[9]  
Pierre CHAPPOT 4 janvier 1632 - Source[9]  
Pierre GUILLON - Source[9]  
Damas ARCHIER 1676 - Source[9]  
Benoît ARCHIER 9 septembre 1694 - Source[9]  
Joseph CHÂTAIGNIER 1 décembre 1701 (?)- Source[9]  
Jean CHEYSSAC 11 juillet 1702 - Source[9]  
Jean Baptiste GONIN 26 avril 1718 - Source[9]  
Jacques DUIVON 13 avril 1737 - Source[9]  
Gilbert MONCINY 1756 - Source[9]  
Joseph Félix DUPLAIN 17 juillet 1764 - 1789 Source[9]  
- - Période révolutionnaire  
Félix BRET Février 1803 - Auparavant missionnaire à Cellieu [10]  
Pierre Antoine Auguste AGUIRAUD Octobre 1832 - Source[10]  
Jean Jacques JAQUEMETTON Mars 1840 - Source[10]  
Claude Georges Auguste MARION Septembre 1842 - Source[10]  
Guillaume LAVAURE Janvier 1846 - Missionnaire et chanoine du diocèse[10] - Inhumé dans la chapelle Notre-Dame de Bon secours  
François Érasme BAUMANN Août 1859 - Source[10] - Sépulture dans le cimetière saint Roch  
Claude Antoine MURGUE Novembre 1873 - Source[10]  
Antoine GOUT Novembre 1876 - Source[10]  
Hubert François dit Francisque CONVERT Octobre 1883 - 1896 (1837 - 1896) - Source[10]  
Antoine Marie René Théodore BUFFARD Juin 1896 - (1841 - 1928) - Ex curé de Saint-Germain-sur-l'Arbresle et de Viricelles - Source[10]  
Benoit Marie PAVAILLER 1907 - 1916 Puis curé de Saint-Symphorien-sur-Coise  
Laurent SICRE 1916 - 1927 (1875 - 1946) - Puis curé de Saint-Symphorien-de-Lay  
Blaise ÉTY 1927 - 1931 Puis curé de Saint-Germain-Laval  
Pierre SIBELLE 1931 - 1934 Puis curé de Brindas  
Petrus CHAZALLET 1934 - 1946 Source[11]  
VIAL 1946 - 1953 Source[11]  
DUBOST 9 septembre 1953 - Source[11]  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts


Pictos recherche.png Consulter la liste ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Cimetière

Ancien cimetière

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - de 08h30 à 11h30 - - de 09h00 à 11h00 -
Après-midi de 15h00 à 18h00 de 15h00 à 18h00 - de 15h00 à 18h00 - - -
69023 - Châtillon Mairie.jpg

Mairie
Adresse : - 69380 CHÂTILLON

Tél : 04 72 54 26 00 - Fax : 04 72 54 26 08

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie (08/2012)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Chapelle de Châtillon d'Azergues

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Base Mérimée
  2. Base Mérimée
  3. Document de l’association La Licorne exposé lors des journées du patrimoine 2017
  4. Geneanet
  5. Document publié par "La Licorne" association des amis du vieux Châtillon
  6. Sandre eau
  7. Sandre eau
  8. Sandre eau
  9. 9,00, 9,01, 9,02, 9,03, 9,04, 9,05, 9,06, 9,07, 9,08, 9,09, 9,10, 9,11, 9,12, 9,13, 9,14, 9,15, 9,16, 9,17, 9,18, 9,19 et 9,20 Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 104
  10. 10,0, 10,1, 10,2, 10,3, 10,4, 10,5, 10,6, 10,7, 10,8 et 10,9 Les paroisses du diocèse de Lyon par l'abbé VACHET - Page 591
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 Chatillon d'Azergue son site son histoire ses légendes ses contes 1980 - Bénédicte ROUCHON Jacques BRUYAS


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.