69039 - Chamelet

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Chamelet
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-04   Le Bois-d'Oingt

Blason Le Bois-d'Oingt-69.png   69-06   Le Bois-d'Oingt (Ancien canton)

Code INSEE 69039
Code postal 69620
Population 575 habitants (1999)
Nom des habitants Les Chamelois
Superficie 1 443 hectares
Densité 39,84 hab./km²
Altitude Mini: 291 m
Point culminant 742 m
Coordonnées
géographiques
45.98361111° / 4.50972222° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69039 - Chamelet carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Toponymie de CHAMELET

Deux hypothèses pour le nom du village :

  • Chamelet viendrait de « Campus » (Champ) et « Mellarium (vase contenant du miel)
  • Chamelet pourrait aussi provenir de « Camilliacum » et « Mellarium » . Camilliacum étant le nom d’un colon romain.

Bref historique de CHAMELET

  • Des armes et des outils en silex taillés ont été trouvé dans un hameau de la commune prouvant ainsi une occupation dès l’age de pierre .
  • La première fois que le nom de la commune est mentionné , c’est sous GUICHARD III , sire de Beaujeu où il est fait état de la cession de la chatellerie de Chamelet par « Guigues d’Albon » à GUICHARD III. A partir de cette époque l’histoire de la commune est liée à celle du Beaujolais. Guichard III (1101-1137).
  • GUICHARD IV (1193-1216) abandonne ses droits sur la paroisse de Chamelet ainsi que sur celle de Lissieu à l’archevêque de l’église de Lyon mais reste en guerre avec celui ci . Ainsi la paroisse de Chamelet resta dans la famille des sires de Beaujeu.
  • Edouard II qui n’avait pas d’enfant , fit un testament en faveur des Bourbons qui devaient lui faire échapper d’une condamnation du parlement de Paris ou il devait comparaître. Edouard II décéda en 1400. Le duc de Bourbons était intéressé par le Beaujolais pour réduire les visées de son cousin le Duc de Bourgogne. Mais le testament n’était pas valide car GUICHARD III , avait stipulé que l’héritage reviendrait à la branche cadette (Les Beaujeu-Lignières) si la branche aînée venait à faillir. Vers 1350 la châtellenie de CHAMELET comprenait les paroisses de Lestra ; Cogny , Saint-Just d’Avray ; une partie de Grandris et de Saint-Bonnet. Les Beaujeu-Lignières possèdent dans la région les paroisses de Lay , Amplepuis, Perreux etc.
  • CHAMELET resta ainsi dans la famille des Beaujeu-Lignières jusqu’en 1547 ou Philibert de Beaujeu-Lignières décède sans enfants. Ses possessions reviennent au roi , puis finalement aux Bourbons-Montpensier. Vers 1560 , CHAMELET revient finalement à la famille d’Orléans.
  • Au XVe siècle et XVIe siècle CHAMELET était un important centre de fabrication de la toile de chanvre. Les Halles reconstruites en 1575 abritaient les marchands de toile.
  • La REVOLUTION. Les cahiers des doléances de la paroisse de CHAMELET ayant disparu on ne sait donc que peu de chose sur ceux ci. Les deux délégués de la paroisse , se sont réunis à Villefranche le 16 mars 1789 avec les autres notables pour la rédaction « des cahiers de la Province du Beaujolais » et nommer les députés du Tiers Etat. La loi du 8 janvier 1790 crée le département du Rhône et Loire avec 6 arrondissements. CHAMELET est à ce moment chef lieu de canton rattaché à l’arrondissement de Villefranche. Les huit communes du canton sont : Saint-Nizier ; Saint-Bonnet ; Lamure ; Grandris ; Saint-Cyr ; Chambost ; Lamure et Létra. En mai 1795 Saint-Just d’Avray est détaché du canton d’Amplepuis pour être réuni à celui de CHAMELET. Le 7 Novembre 1801 le canton de CHAMELET est supprimé est la commune est rattachée au canton du Bois d’Oingt.
  • A la fin du XVIIe siècle la découverte du Chlore permit un blanchiment des toiles en usine et entraîne une disparition progressive des toiles dites « blanchie sur pré » telle que celle traitées dans les blanchisseries du bord de l’Azergue. Par ailleurs , les toiles de coton produites en Inde et Amérique viennent elles aussi concurrencer la production locale. A partir du début du XIXème siècle l’industrie de la soie remplace progressivement celle du chanvre et du coton. Depuis le début du XXe siècle , le tissage artisanal de la soie a disparu.
  • A la création des cantons par le décret du 22 décembre 1789, Chamelet est nommé chef-lieu. La commune restera chef lieu jusqu'en 1801.
  • 1838 : Le peintre CORNU , réalise le portrait de l’enfant célèbre du village le Baron de Prony. Celui ci est placé dans la salle des délibérations du conseil municipal. Aujourd'hui il fait toujours parti du patrimoine de la commune.
  • En 1839 , le « baron » rédige un mémoire pour un nouveau tracé de la route principale qui traverse le village , dans le but de faire passer celle ci le long de la rivière. Ce mémoire , envoyé en juillet 1839 par l’administration des Ponts a celle du département a servit de base au chantier qui fut réaliser un peu plus tard. Ce tracé est celui qui est encore en vigueur aujourd’hui.

Étymologie du nom "AZERGUE"

Proviendrait de « Al Zerga » ou « Oued zerga » signifiant eaux vertes ou eaux bleues en arabe selon certains historiens ("De l'Azergues" par Paul Leutrat ). Pour d'autres , proviendrait de « as / ans : racine en rapport avec l’eau dans Anse (69 : Asa Paulina au IVe siècle) et dans Azergues, rivière qui se jette dans la Saône à Anse (69 : Aselica, Xe siècle), où l’on reconnaît grâce à cette attestation tardive, un dérivé de « asa » avec le passage de « l » à « r » et la sonorisation du « c » en « g » («Noms de lieux de la Loire et du Rhône par Anne-Marie Vurpas et Claude Michel).

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Villefranche(-sur-Saône)
  • Canton - 1801-.... : Le Bois-d'Oingt

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Canton du Bois-d'Oingt, Arrt. de Villefranche(-sur-Saône), Dép. du Rhône


Patrimoine.png Patrimoine

Les Halles


La date de construction de cette halle est inconnue. La seule certitude concerne la datation de la plus importante partie des bois qui constitue la charpente. Les matériaux datent du XVIe siècle.
La halle servait de marché couvert pour le négoce des grains et toiles.
Restauration faite par une entreprise lyonnaise en 1972.

Château de Chalosset

Le château en CPA
Le hameau de Chalosset - Photo J-P GALICHON

Ancienne propriété de la famille LAPORT.
Henri LAPORT a vendu le domaine à M. BINET en 1908, le château à brûlé en 1909. Il a été reconstruit en 1910, 1911 par l'architecte THOUBILLON.
Depuis le château à eu d'autres propriétaires[1]


Chapelle de Chalosset


Chapelle située au hameau de Chalosset au nord Ouest du bourg.

Chapelle construite en 1940 en mémoire d'un enfant décédé.

Une croix scoute est tracée dans le dallage en souvenir de l'engagement du défunt.


Chapelle Saint-Jean-Baptiste


Chapelle située au hameau de la chapelle au nord du bourg.

Son origine n'est pas connu. Ce serait l'église primitive de Chamelet et serait placée sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste. Le mur pignon est surmonté d'un clocheton à peigne ouvert.

Quelques anciennes tombes subsistent autour de la chapelle.

Église Saint Barthélemy


A l'origine, chapelle du château, l'église a comme de nombreuse église été transformée au fil du temps. Les parties les plus anciennes qui subsistent actuellement remontent au XVe siècle.

L'église conserve deux baies et deux arches du 1er édifice gothique. Dans l'abside deux vitraux du XVe siècle, représentant Saint Claude, évêque et Saint Sébastien en costume inattendu de bourgeois du XVe siècle classés aux M.H depuis 1904[2] .

Repère géographique.png Repères géographiques


  • La commune est traversée du sens Nord-ouest – Sud-est par la rivière l’Azergues. La commune est située à environ 10 km du Bois-d’Oingt (Le Chef lieu de canton) ; 30km de Villefranche (Chef lieu d’Arrondissement) et 42 Km de Lyon (Préfecture).
  • Les collines sur la commune sont pour l’essentiel du granit gris et du porphyre rose.
  • Principaux hameaux:

L'Antoine; Le Bergeron; Le Bois-Clayet; Le Branle; Les Brotteaux; Chalosset; La Chapelle; Chaudures; Le Cocon; Le Crêt; Grenouillère; Maroc; Le Peigneau; Saillant; Tremblay; Les Vignes[3] .

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 508 698 692 799 889 911 915 961 886 831
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 864 812 817 789 838 842 820 726 666 631
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 598 482 487 440 484 431 419 378 388 375
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 464 510 575 667 663 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Notables

Gaspard Clair Marie RICHE de PRONY Mathématicien et Hydraulicien. Né le 22 Juillet 1755 à Chamelet ; décédé à Asnières sur Seine le 29 Juillet 1839 ; inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris, 8ème division, à trois tombes de la sépulture de CUVIER. (Sources: 'Dictionnaire historique du cimetière du Père-Lachaise, XVIIIème et XIXème siècles'- Domenico GABRIELLI - 2002- Ed. de l'Amateur. .

Pictos recherche.png Voir sa Biographie

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
DAVRAY 1789 - -  
Jean MELLET 1790 - Pendant la révolution  
- - -  
Jean MELLET - Source[4]  
J.F AïLLAUD 10 mai 1800 - 1808 Source[5]  
- - -  
François BILLET 1815 - 1815  
Paul Marie JACQUET 26 août 1815 - -  
- - -  
François MELLET 4 février 1832 - 1837 -  
BILLET 1837 - 1848 -  
GLENARD 1848 - -  
- - -  
BRECHARD - Maire en 1852 et 1855  
Joseph MUSSET 3 octobre 1860 - -  
Antonin TERME 1865 - 1870 -  
Joannès PERRAS 1870 - 1876 -  
RIVOIRE 1876 - 1881 -  
MUSSET 1881 - 1884 -  
RIVOIRE 1884 - 1886 -  
BROSSETTE 1886 - 1904 -  
VERRIERE 1904 - 1911 -  
Joseph THOLIN 1911 - 1943 Décès  
Jean-Marie SONNERY 7 juillet 1943- Mort en déportation le 18 avril 1944[6] - Déporté en Allemagne le 19 décembre 1943  
- - -  
Louis BRECHARD 1945 - 1989 Député  
- - -  
Charles BRECHARD 1995 - 2014 Réélu en 2001 ; 2008 [ Photo] - Conseiller général  
Ariane AUBONNET-BOUVIER 2014 - (2020) -  
- - -  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Claude GONET - Notaire royal en 1680  
Laurent MICHON - (? - 1723) - Notaire royal en 1707  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Mathieu CHAMBON 4 avril 1656 - Source[7]  
Antoine AURION 1657 - 1679 Source[7]  
Claude De LULLION 15 décembre 1679 - Source[7]  
Jacques ARNOULX 20 mai 1683 - Source[7] - Décédé à l'age de 89 ans  
Joseph ARNOULX 14 février 1703 - 1743 Source[7] - Décédé à l'age de 75 ans  
Hippolyte BLANC 20 décembre 1743 - Source[7]  
Antoine VALORY 1 avril 1746 - 1789 Source[7]  
- -  
GIRAUDIER 1800 - ?  
Benoît DESSERTINES Février 1803 - Source[8]  
Jean CHAMP Décembre 1804 - 1807 Source[8]  
François LÉGER Mais 1807 - 1821 Source[8]  
Grégoire BRÉBET Janvier 1822 - 1830 Source[8]  
Pierre Marie MARCEL Décembre 1830 - 1832 Source[8]  
Nicolas PELOUX Août 1832 - 1844 Source[8]  
Pierre VÉRICEL Mars 1844 - 1858 Source[8]  
Jean-Marie BONNARD Mars 1858 - 1874 Source[8] - (1810 - 1902) - Ex curé de Chénelette  
André PATURAL 1874 - 1883  
Benoît GAVEND 1883 - 1884  
Benoît THÉVENARD 1884 - 1893  
Sébastien GÉLAS 1893 - 1895 (1855-1925) - Puis curé d'Arnas - Puis curé d'Ampuis  
Gustave DUMONTET 1895 - 1901  
Jean Joseph VERMOREL 1901 - 1909 (1856 - 1917) - Puis curé de Blacé  
Henri AVRIL - 1922 Puis aumônier de l'orphelinat des religieuses Trinitaires à la Croix-Rousse  
Benoît DURAND 1922 - 1933 Puis Archiprêtre à Saint-Nizier-d'Azergues  
Benoît BRUNETTON 1933 - 1942 (1881 - 1942) - Ex curé de Maclas  
- -  
C JACOUD 1950 - 1987  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 09h00 à 12h00 - de 09h00 à 12h00 - de 09h00 à 12h00 de 09h00 à 10h00 -
Après-midi - - de 13h30 à 17h30 - - - -
69039 - Chamelet-Mairie.jpg

Mairie
Adresse : Le Bourg - 69620 CHAMELET

Tél : 04 74 71 34 09 - Fax : 04 74 71 38 04

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 45.98361111° / 4.50972222° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (08/2011)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Histoire de Chamelet, Jean AUBONNET, 1937

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.