69029 - Bron Fort de Bron

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Retour

Lors de la réorganisation défensive de la France en 1874, la commune de Bron se trouve comprise dans la couronne de forts détachés, destinés à protéger la place forte de Lyon.

De 1875 à 1885 vont s'édifier successivement sur la commune:

  • Le fort de Bron, placé sur la hauteur dominant le plaine du Rhône jusqu'à Saint-Priest
  • Les batteries de Lessivas et Parilly
  • L'enceinte fortifiée avec quatre bastions et les routes de Grenoble.

Seul subsiste le fort de Bron. (la batterie de Parilly est complètement recouverte de terre,)

Son histoire

Son histoire est liée à la guerre contre la Prusse de juillet 1870 à mai 1871. En effet, suite au traité de Francfort qui mettait fin à la guerre de 1870, la France perdait l'Alsace et la Lorraine, reculant ses frontières. Pour assurer une meilleure défense de Lyon, la construction d'un cordon de forts ceinturant la ville à l'Est fut décidée par le général SÉRÉ de RIVIERES: implantation des forts de Bron, de Vancia, de Feyzin, de Corbas, de St Priest, de Genas, de Meyzieu et à l'Ouest : les forts de Champvillard, de Montcorin, de Cote Lorette, du Bruissin, de Chapoly, du Paillet, et du Mont Verdun, Les trois plus grands forts sont ceux de Bron Feyzin et Vancia.

Ils furent équipés d'une artillerie importante pour l'époque avec tout ce que cela comportait en matériel, personnel, stockage de poudre.

Le fort de Bron était complété de deux batteries annexes à Lessivas et Parilly . Mais le progrès de l'artillerie rend rapidement ces forts et donc celui de Bron, inopérants, vulnérables et inadaptés pour une éventuelle défense de Lyon.

L'acquisition des terrains par décret eut lieu le 8 mai 1874 et les expropriations commencèrent le 10 juin 1874 au détriment de 38 propriétaires.
Le fort couvre une superficie de 22ha 58a 54ca pour une surface bâtie de 5ha 42ca. Les douves mesurent de 12 à 20 mètres de large pour une profondeur moyenne de 8 mètres.

Le fort comprenait l'ensemble des équipements nécessaires avec en particulier une boulangerie, une infirmerie équipée de cuisines, deux cuisines, un corps de garde, le logement d'un casernier et d'un gardien de batterie, un bureau de télégraphie.
Éloignés des casemates , à chaque extrémité se trouvait deux magasins à poudre de 70 tonnes de capacité de stockage.

De plus le conflit de 14/18 n'ayant par bonheur, pas concerné notre région, ce fort ne fut utilisé que comme caserne et entrepôt de matériel. Pendant la guerre de 39/45 les Allemands l'utiliseront comme dépôt de matériel. L'armée l'utilisera jusqu'en 1975 comme annexe de la base aérienne.

Aujourd'hui

Puis la Communauté urbaine de Lyon achète le fort pour y construire des réservoirs d'eau . L'armée conservant seulement plusieurs hectares de bois pour y construire l'école de santé militaire.

Le fort de Bron a accueilli jusqu'en 2013, tous les deux ans une manifestation théâtrale. Durant 2 mois une troupe de théâtre envahit les lieux. En 2009 l'adaptation de l'odyssée d'Homère a attiré 17000 spectateurs.

Le fort est également devenu un lieu de loisirs avec l'implantation d'un parcours santé en 1983.

Une association qui gère le site existe depuis 1982 et organise des visites le premier dimanche du mois, les visites sont gratuites et durent 1h30, vous pouvez en savoir plus en regardant le site officiel du Fort de Bron http://www.fort-de-bron.fr un calendrier des visites est visible.

L'association organise le premier weekend d'octobre une exposition artisanale de 100 exposants, et nous attendons plus de 3000 personnes

Nous participons aux journées du Patrimoine plus de 1500 visiteurs au cours des deux journées.