69029 - Bron

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Bron
Blason duBron
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole Blason Lyon-69123.png   69 M   Métropole de Lyon
Canton Blason Bron-69029.png   69-35   Bron (Ancien)
Code INSEE 69029
Code postal 69500
Population 38 919 habitants (2006)
Nom des habitants Brondillants
Superficie 1 030 hectares
Densité 3778,54 hab./km²
Altitude Mini: 183 m
Point culminant 221 m (Fort de Bron)
Coordonnées
géographiques
45.739444° / 4.913888° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69029 - Bron carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bron, ville du centre-est de la France, chef-lieu de canton du département du Rhône, dans la vallée du fleuve éponyme.

Située dans la banlieue sud-est de Lyon, Bron constitue l’un des centres industriels — métallurgie et verrerie notamment — de la métropole lyonnaise. La ville abrite une université et l’aéroport privé de Lyon-Bron, aujourd’hui enclavé dans le tissu urbain; construit à une dizaine de kilomètres seulement de Lyon, celui-ci dessert, avec l’aéroport public de Lyon-Saint Exupéry (4e rang national) aménagé plus à l’est, la seconde agglomération de France.

Chronologie

  • 61 Av J.C - Période Gallo-Romaine. Des vestiges romains auraient été découverts dans le cimetière de Bron.
  • 470 Ap J.C - L'Est Lyonnais est occupé par des Burgondes puis les Francs du Royaume de Bourgogne.
  • 1030 - Le Comté du Viennois dont fait partie Bron devient l'origine du futur Dauphiné à la dissolution de l'éphémère Royaume de Provence.
  • 1248 - Josselme de Bron est seigneur de Saint-Symphorien d'Ozon et de Bron
  • 1260 - Ysnard de Bron devient Seigneur de Bron. Il était précedemment Chanoine à Lyon depuis 1255.
  • 1276 - Première mention d'une paroisse à Bron.
  • 1413 - Jean de Bron rend hommage au Dauphin Louis Ier avec la maison forte.
  • 1429 - 1432 - Guerre entre la Savoie et le Dauphiné.
  • 1457 - La province du Dauphiné est réunie à la couronne de Bron.
  • 1594 - Catherine de Laube, veuve de Jean de Buirin fait donation à son neveu Gaspard de Laube des terres de Bron
  • 1711 - Le 11 octobre au retour de la fête de St-Denis une bousculade se produit sur le pont de la Guillotière qui fera plus de mille blessés (ou morts).
  • 1750 - Rôle de la capitalisation: 26 laboureurs, 12 fermiers, 12 journaliers, 5 domestiques, 1 procureur, 1 consul, 1 maréchal Ferrand, 1 tailleur d'habits, 1 cabaretier, 1 bourgeois
  • 1790 - Première municipalité. La commune est rattachée au département de Isère, canton de Meyzieu.
  • 1793 - Premier recensement connu de la population: 441 habitants.
  • 1807 - Passage de Napoléon; provenant de Milan, il se rend à Paris.
  • 1812 - Établissement du premier cadastre. Bron représente 983 hectares dont 797 en terres labourables, 117 en bois et taillis, 34 en vignes, 10 en prés.
  • 1817 - Création d'un poste de garde champêtre.
  • 1835 - Création d'un poste d'instituteur et d'un secrétaire de mairie.
  • 1852 - le décret du 02 mars 1852 agrandit le territoire du département du Rhône en annexant les communes de Villeurbanne, Vaulx, Bron et Vénissieux auparavant situés en Isère; canton de La Guillotière .
  • 1854 Bron et Villeurbanne deviennent Chef Lieu de canton.
  • 1866 - Dénombrement de la population: 214 agriculteurs, 32 industries diverses, 19 commerçants, 41 rentiers
  • 1872 - 1876, Construction du fort de Bron.
  • 1877 - Création de l'asile du Vinatier.
  • 1881 - Création de la ligne de tramway à vapeur n°24 reliant Bron à Lyon.
  • 1888 - Début de l'alimentation de Bron en eau potable sous pression. Cette installation de l'eau "courante" fait suite à une proposition de la "Compagnie Générale des Eaux" de 1886 qui propose de prolonger le réseau desservant Villeurbanne.
  • 1900 - 1410 habitants et 1600 malades à l'asile
  • 1902 - Création d'un bureau de poste. Apparition des premiers tramway électriques.
  • 1906 - Création d'un réseau d’éclairage par réverbères à gaz
  • 1910 - Création de l'école d'aviation civile sur le terrain d'aviation de Bron.
  • 1912 - Arrivée de l’électricité.
  • 1915 - Face à l'hécatombe durant ce début de guerre , les Brondillants demandent à la mairie d'ériger un monument pour honorer les enfants de la commune mort au combat. la municipalité accepte cette demande le 20 novembre 1915. En été 1916 une commission assistée d'un architecte réunit les devis et défini la forme du monument. Le souvenir est d'abord consigné sur quatre plaque de marbre qui seront entreposées au cimetière puis ensuite à la mairie. Enfin le 1er novembre 1916 un monument provisoire sera inauguré. Ce monument provisoire a été réalisé par l'architecte Jean baptiste NOYER. Il était situé à l'emplacement du monument actuel.
  • 1920 - La population atteint 3300 personnes. Début de la première vague d'urbanisation qui va porter en 10 ans le nombre d'habitants de 8926 avec 1037 constructions nouvelles.
  • 1931, le château d'eau de Parilly est mis en service, permettant ainsi de résoudre le problème de la pression d'eau sur la commune. En effet avec la croissance de la population de Villeurbanne et Bron, le réseau installé en 188 était devenu défaillant .
  • 1944 - Les bombardements des 30 avril et 14 août du terrain d'aviation par les armées alliées entraînent la destruction de 45 immeubles dont l'église. Dès le 15 août les autorités allemandes envisagent de recourir à des requis civils et à des détenus politiques, extraits de Montluc pour combler les trous laissés par les bombes et pour désamorcer celle qui n'auraient pas exploser. Le 17 août une cinquantaine de détenus sont conduits au terrain pour travailler. Un détenu (Jacques SILBER ou SILBERMAN) réussit à s'évader vers midi. celui ci n'ayant pas été retrouvé le soir personne ne reverra les travailleurs contraints ceux ci sont regroupés et fusillés. le lendemain 23 prisonniers sont sortis de Montluc et subissent le même sort. Le 21 août c'est 36 prisonniers qui sont assassinés. Les prisonniers sont sorties principalement "des baraques" lieux de séquestration des juifs. Les 17, 18 et 21 août cent neuf prisonniers de la prison de Montluc sont ainsi fusillés par les allemands au camp d'aviation. Le 3 septembre la ville sera libérée par les Forces Françaises d'Intervention et par la résistance.
  • 1946 le 11 novembre le monument à la mémoire des fusillés de Bron est inauguré.
  • 1954 - 1959 - Construction des UC (Unités de construction) de Bron-Parilly , soit 2500 logements.
  • 1980 - Construction de l'École du service de santé des armées de Lyon-Bron sur le site du Fort de Bron.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1852 : Isère --- 1852-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-1852 : Vienne --- 1852-.... : Lyon
  • Canton -
    • 1801-1852 : Meyzieu
    • 1852-1854 : La Guillotière
    • 1854-1964 : Villeurbanne
    • 1964-1915 : Bron
    • 1915-.... : Métropole de Lyon

Résumé chronologique

  • 1801-1852 : C. de Meyzieu, Arr. de Vienne, Dép. de l'Isère
  • 1852-1854 : C. de La Guillotière, Arr. de Lyon, Dép. du Rhône
  • 1854-1964 : C. de Villeurbanne, Arr. de Lyon, Dép. du Rhône
  • 1985-1915 : : C. de Bron, Arr. de Lyon, Dép. du Rhône

Héraldique

  • D'or à la fasce de gueules, sommée d'un lion issant de sable et soutenue d'un dauphin d'azur.

Repère géographique.png Repères géographiques

Patrimoine.png Patrimoine

Le Fort de Bron

Inscrit dans la grande ceinture de Lyon , prévu après la guerre de 1870 lors de la réorganisation défensive de la France en 1874, la commune de Bron se trouve comprise dans la couronne de forts détachés, destinée à protéger la place forte de Lyon. Construit entre 1875 et 1879 sur un terrain de 17 hectares au sud est du bourg au lieu dit Bayettières , il est prévu pour 841 hommes et 45 canons.

Cette couronne comprend une série de forts éloignés de la ville 5 à 10 km . Elle a été conçue par le Général Raymond Adolphe SÉRÉ de RIVIÈRES (1815-1895).

Le fort a été utilisé pendant la guerre de 1914 comme site de casernement en liaison avec l’aéroport de Bron. Et en 1942 il a été occupé par les allemands. En 1963 il est déclassé .
En 1975 il est acquit par la Communauté Urbaine de Lyon pour construire un réservoir d’eau. En 1981 les terrains ont été cédés à la commune de Bron.

Pictos recherche.png Pour en savoir plus....

.

L’église Saint-Denis

Historique de l’église Saint-Denis

Ancienne église

Archiprêtré de Meyzieu , diocèse de Lyon. Première citation en 1276 dans un acte de vente entre Pierre de Sainbel et l’aumônier de l’Ile-Barbe par lequel ce dernier achète un bien « in parrochia et villa de Broen » (Grand cartulaire d’Ainay).

L’église de Bron fut la propriété du prieur de Maladière , puis celle de l’abbaye de Hautecombe (Savoie) et ceci jusqu'à la révolution.

En 1750 les paroissiens alertent l’intendant de Grenoble , sur l’état de vétusté de l’église et les risques d’accident lors du pèlerinage pour la fête de St Denis. En 1821 , la municipalité reconnaît le mauvais état de l’église et est autorisée par le roi à lever un impôt pour la réparation de celle ci. En 1850 , il fut décidé de construire une nouvelle église .

Nouvelle église

Pour ce nouvel édifice deux lieux étaient en concurrence à savoir : un terrain au nord de la route nationale en bordure du chemin des Essarts offert par un brondillant et le site de l’ancienne église. Après une enquête publique lancée en 1851 par le préfet de l’Isère , le choix se porta sur le site de l’ancienne église et les travaux furent lancés. (Référendum donnant 173 voix pour l'ancien emplacement contre 67 Voix pour le nouvel emplacement). Le 23 Avril 1851 l'étude de l'église est confié à François MERLIN (natif de Bron). Le 12 septembre de la même année , le conseil vote une imposition de 15000 francs or pour financer le projet et demande au préfet un subvention de 5000 francs or. En même temps le conseil ajourne le projet d'école et alloue les 7500 francs du projet à la construction de l'église.

Mais faute de moyens la construction traînait et en 1853 les travaux n’étaient pas achevés. En 1855 , Napoléon III autorisa la municipalité à emprunter pour terminer l’ouvrage.

La première cloche (Petite cloche) fut fondue en 1851 par BURDIN , fondeur de cloche à Lyon.

En 1866 , un agrandissement fut nécessaire pour faire face à l’évolution démographique. Le projet de l’architecte Merlin fut adopté . Celui ci prévoyait le prolongement des nefs en reconstruisant le chœur et l’abside.

1881 installation de la seconde cloche (Grosse cloche) don de Jules LESBROS.

Le 30 avril 1944 le bombardement de l’aéroport entraîna des dégâts sur le clocher et les vitraux. Après restauration l’église fut rendu au culte le 14 Juillet 1946 et inaugurée par Alexandre CAILLOT évêque de Grenoble .

1959: effondrement du plancher dans le chœur pendant la messe de minuit, un trou d'un mètre de profondeur est produit, laissant apparaître des squelettes de l'ancien cimetière.

En 1970 d'importants travaux de restaurations ont été entrepris. Le clocher a été refait, un revêtement de la façade a consolidé les murs et l'intérieur a fait l'objet d'une remise en état.
En juin 1982 le dallage du chœur et de l'abside ont été refait.

D’autres restaurations ont eu lieu entre 1997 et 2004.

2015 restauration de la toiture et de la sacristie.

Édifice style de type néo-roman à trois nefs avec toit en tuile et flèche du clocher (à deux cloches) en ardoise .




Les mairies

La mairie de 1907 à 1958

Le premier local qui a fait office de mairie était une salle de l’ancien presbytère acquit à la révolution. Celui ci fut revendu en 1806 , pour être racheté en 1812. En 1871 la commune achète une habitation située rue F Roosevelt en face de la mairie actuelle afin d’en faire une Mairie-Ecole. En 1907 ce bâtiment fut transformé en poste et démoli en 1960.

En 1907 , une nouvelle mairie fut inaugurée sur l’actuelle place du 11 novembre 1918 (En face et à l’est de la mairie actuelle). Ce bâtiment restera mairie jusqu’en 1958 date de mise en service de la mairie actuelle. Le batiment sera détruit en 1974.



Le Vinatier

Le nom de vinatier provient du nom du chemin qui dessert le lieu . L’étymologie s’explique par la culture de la vigne qui était important dans ce lieu dit « Bon Voisin ».

La chapelle de style Romano-Byzantin en forme de croix. Elle est construite en pierres de taille et pierre équarries.

En 1869 , le département du Rhône, sous l'impulsion de Joseph ARTHAUD achète une partie des terres du domaine du tour (37 hectares) afin de construire un asile pour aliénés car celui de l’hospice de l’Antiquaille de Lyon était devenu trop petit. Le projet est confié à l’architecte Antonin LOUVIER, déjà auteur entre autre de la prison Saint-Paul, d’une partie de la préfecture.L'architecte reprend les plans de l'établissement "idéal" imaginé en 1819 par le docteur ESQUIROL.
Les travaux ont débutés en 1869 , mais la guerre de 1870 a ralenti le chantier. Les premiers malades ont été transférer en 1875. L'établissement sera inauguré en 1876. Entre 1878 et 1880 divers achats de terrain ont eu lieu. Un mur d’enceinte a été terminé en 1896. L’asile a son ouverture c’est appelé « Asile de Bron » , mais une pétition de la population à entraîné en 1891 un changement de nom puisque le nom est devenu « Asile du Vinatier ».
En 1914, l'asile du Vinatier compte parmi les plus grands asiles Français. Dès le début de la guerre, plus de 2000 malades sont internés.
En 1937 nouveau nom pour "l'asile": « L’hôpital Psychiatrique Départemental du Vinatier » remplace « L’Asile départemental d’Aliénés de Bron ».

Le Château de Bron ( ancienne la Maison Forte )

Il ne subsiste qu’une partie de bâtiment de l’ancien château . Les modifications apportées (percement d’ouvertures) au XIXe siècle et les modifications apportées par la famille Berliet qui est devenu propriétaire en 1936 ont fait de ce château un bâtiment « bourgeois » . Actuellement ce « château » est une copropriété.

Église Notre-Dame-de-Lourdes

Le projet de cette église située dans le quartier des Essarts a été mis en œuvre en 1960. L'architecte Pierre GENTON a conçu un église octogonale. L'inauguration a été faite par Mgr Jean VILLOT à Pâques 1963.
L'intérieur et l'extérieur de l'église ont été largement rénové entre juin et octobre 2016 grâce à des financement privés. L’église rénovée a été inaugurée le 6 novembre 2016

Église du Christ Roi

Église bâtie au cours de l'hiver 1956/1957 à proximité des immeubles de Parilly dans une construction semblable aux immeubles du quartier. Cette église devait être provisoire en attendant la réalisation d'une "vraie église" sur le terrain. C'est le père Jean VALOIS qui était en charge de la fondation de cette nouvelle église.
L'inauguration de l'église a eu lieu le 24 décembre 1957.
Église transformée en salle paroissiale en 2016.

Église Saint-Étienne


Église construite à la fin des années 1960 dans le quartier du Terraillon au milieu des immeubles de la même époque.
L'église est recouverte d’une toiture autoporteuse constituée de plusieurs coques en béton précontraint . Le bâtiment comprend une grande nef rectangulaire sans aucun pilier.

Mosquée


Mosquée située au 362, route de Genas.
En 2005, le foyer Sonacotra est fermé pour des raisons de sécurité. Sans lieu de prière les musulmans forme un collectif dans le but de construire un lieu de culte. En attendant cette réalisation , en septembre 2006 un accord est intervenu entre le diocèse de Lyon ; la ville de Bron et le collectif pour qu'une salle attenante à l’église de Saint-Etienne du Terraillon soit louée à la communauté permettant aux fidèles de pratiquer leurs prières.
Mi-janvier 2013, l’Association Cultuelle Musulmane de Bron a acheté un terrain de 1 600 m2 appartenant au "Grand Lyon". Quelque semaines plus tard, le 20 avril, la première pierre de la future mosquée a été posée.
La mosquée a été inauguré en présence du cardinal Philippe BARBARIN ; du préfet du Rhône et du recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel KABTANELE le samedi 29 mai 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Catherine CHABAUD, journaliste navigatrice, 1ère femme à accomplir le tour du monde à la voile en solitaire et sans escale en 1996, née le 29/11/1962
  • Daniel ROBIN, lutteur né le 31 mai 1943


Décès :

  • Maryse BASTIÉ, née Marie-Louise BOMBEC, aviatrice française née le 27 février 1898, à Limoges (Haute-Vienne), décédé le 6 juillet 1952 dans un accident lors d'une démonstration aéronautique.
  • Marie Émile Eugène André JOLY est un acteur connu sous son nom de scène Jacques DUMESNIL , né le 9 novembre 1903 à Paris dans le Xe arrondissement et mort le 8 mai 1998 à Bron est un acteur français.
  • Gaston CAUDRON né le 18 janvier 1882 à Favières (Somme ) et décédé d’un accident d’avion le 12 décembre 1915 sur l’aérodrome de Lyon-Bron. Avec son frère René ils ont écrit les grandes heures des pionniers de l’aviation, fondateurs en 1910 de la 1ère école de pilotage du monde et constructeurs du premier hydravion de l’histoire.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 441 446 448 694 798 850 929 999 981 981
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 010 1 041 1 015 2 168 2 470 2 712 2 691 2 665 3 206 3 506
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 4 160 6 397 8 774 12 423 13 161 12 597 14 195 26 959 41 619 44 563
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 40 638 39 683 37 369 38 919 38 881 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Familles notables.png Notables

Maurice UTRILLO, né Maurice Valadon le 26/12/1883 à Paris et décédé le 5/111955 à Dax est un peintre français. Il fut baptisé à Bron et pour remercier l'Abbé Bezonnier réalisa la toile "L'église de Bron sous la neige" en 1933. Cette gouache de 56x38,2 cm est actuellement la propriété de la Fondation Bullukian.
Jean DESPARMET, né à Lyon aux Brotteaux le 7 juillet 1890 d'un père géomètre et d'une mère directrice de lycée et décédé à Pignicourt dans l'Aisne le 27/10/1911 lors du concours d'aviation militaire de Reins. Après des études au lycée Ampère il se forme à la mécanique et en 1910 il devient pilote à l'aéroport de Bron. Il a obtenu son brevet de pilote le 23 mars 1911 sous le numéro 451. Il était chef pilote des établissement Blériot d’Étampe. Il est inhumé au cimetière de Bron car ses parents assez "riche" possédaient une villa à Bron.
Mimie MATHY, est une humoriste et actrice française, née le 8 juillet 1957 dans le 7e arrondissement de Lyon. Elle a passée toute sa jeunesse à Bron

Les maires

Pictos recherche.png Les maires de Bron...

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Pictos recherche.png Consulter la liste des curés ...

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument aux morts communal
Monument aux Prisonniers fusillés de la Prison Montluc
Mémorial départemental A.F.N. du département du Rhône
Monument à la mémoires des résistants,
des fusillés, massacrés ,
aux déportés concentrationnaires
Stèle à la mémoire de fin de la guerre d'Algérie




Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le MM communal ...
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monuments des prisonniers fusillés de la Prison Montluc ...
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Mémorial départemental A.F.N. ...

Nota:
Durant la "Grande Guerre" 531 hommes furent mobilisés, 73 tombèrent au champ d'honneur et ceci pour une population d'environ 4200 habitants au début du conflit.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 - -
Après-midi de 12h00 à 17h15 de 13h30 à 17h15 de 13h30 à 17h15 de 13h30 à 17h15 de 13h30 à 17h15 - -
69029 - Bron-mairie nouvelle.JPG

Mairie
Adresse : Place de Weingarten - 69500 BRON

Tél : 04 72 36 13 13 - Fax : 04 72 36 14 00

Courriel :

Site internet :

GPS : 45.739444°° / 4.913888° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.ville-bron.fr/editorial.php?Rub=258 (03/2010)

Remarques

Le cercle généalogique "Géné-Bron" vous accueille à la Maison des Société, Square Grimma,69500 Bron, le premier mercredi de chaque mois de 15h à 17h45, le deuxième lundi de 16h à 18h45, le troisième et le quatrième samedi de 9h à 11h45. Voir la fiche association.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  L'aviation militaire à Lyon-Bron (1912-1972)

  • L'aéroport de Lyon-Bron; Pierre Moussa, Georges Meunier, Amiral Hébard; P. Bissuel; 1963
  • Regards sur l'histoire de Bron; ouvrage édité par la municipalité de Bron en 1984.
  • Pages d'histoire des communes; Caburet Henri; 1983
  • La grande aventure de l'aviation Rhône-Alpes des origines à nos jours; Le Hénaf; 1980
  • Encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône; Savay-Guerraz; Horvath; 1980
  • Historique de la Base de BRON édité par la Base aérienne sans date ni nom d'auteur.
  • Histoire de BRON, Marcel FOREST, Éditions Bélier 1987
  • BRON Chroniques du temps passé, Marcel FOREST, Éditions Bélier 1991
  • 100 ans d'aéronautique Lyonnaise, Emmanuel Large, La Taillanderie
  • Le Terrain d'aviation de BRON, SLHADA, 1994
  • Les cahiers n° 1, SLHADA, 1995
  • Histoire de l'aviation en Rhône Alpes, SLHADA, 1998
  • Préinventaire des monuments et richesses artistiques BRON 2006 - Conseil général du Rhône . ISBN 2 910865 – 19 – 3
  • Les églises de Bron de Marie-France MILLON - ISBN 2 84631 013 0

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.