69027 - Brignais

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Brignais
Blason duBrignais
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 69 - Blason - Rhône.png    Rhône
Métropole -
Canton Blason Brignais-69027.png   69-05   Brignais

Blason Saint-Genis-Laval-69204.png   69-26   Saint-Genis-Laval (Ancien canton)

Code INSEE 69027
Code postal 69530
Population 11 207 habitants (1999)
Nom des habitants Brignairots
Superficie 1036 hectares
Densité 1081 hab./km²
Altitude Mini: 203 m
Point culminant 331 m
Coordonnées
géographiques
45.674722° / 4.755° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
69027 - Brignais carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Occupation romaine. "Briniacus" cité au IXe siècle. Les chanoines de Saint-Just étaient seigneurs du lieu. Bataille entre troupes royales et Tard-Venus le 6/4/1362 qui mirent le village à feu et à sang. Brignais comptait 3 fiefs sur son territoire : La Boissonnière, les châteaux de La Roche et de La Jomarière. A la fin XIXe siècle, installation de l'école professionnelle de Sacuny pour le sauvetage de l'enfance.

Héraldique

De gueules au dextrochère d’or mouvant de l’angle senestre du chef, tenant une épée basse du même, accompagnée en pointe d’un croissant contourné, de la croix de guerre et d’une rose, le tout d’or.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : Rhône
  • Arrondissement - 1801-.... : Lyon
  • Canton - 1801-.... : Saint-Genis-Laval

Résumé chronologique :

  • 1801-.... : Cton de Saint-Genis-Laval, Arrt. de Lyon, Dép. du Rhône

Patrimoine.png Patrimoine

Aqueduc romain du Gier


Vestiges des arches du pont siphon de la Vallée du Garon. Construit au Ier siècle, l'aqueduc amenait l'eau du Pilat à la capitale des Gaules.L'ouvrage s'étend sur 86 km et traverse 23 communes (11 dans la Loire et 12 dans le Rhône).Sa longueur s'étend sur 900 mètres sur la commune de Brignais dont 240 mètres en mitoyenneté avec Soucieu-en-Jarrest et 80 mètres avec Chaponost.
L'aqueduc est classé aux Monuments historiques depuis 1912[1].


Pont vieux sur le Garon


Le pont est inscrit à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1934[2]. Pont édifié au XIIe siècle ayant suvi de nombreuse réparation. Il accueillait la route Royale de Lyon à Saint-Étienne. Ce pont possède un sommet en dos d'âne comme de nombreux ouvrages de la même à l'époque. La chaussée est composée de galets « têtes de chat » et les murs parapets sont couverts de dalles de granit.
L'ouvrage comporte deux arches de pierre de 4 mètres de hauteur.
La construction du pont neuf achevé en 1828 a permis le passage de la route national.

Église Saint-Clair

La nef - Photo J-P GALICHON

L'ancienne chapelle est devenue trop petite et en mauvais état au milieu du XIXe siècle et entre 1859 et 1862 l'église actuelle est édifiée sous l'impulsion du curé Jean-Marie RIVAL en charge de la paroisse depuis 1846.
Le projet fut d'abord confié à l'architecte Jean MAUVERNAY , puis à l'architecte Jean TISSEUR (1859-1862) qui en fit exécuter les travaux dans un climat tendu entre lui et le conseil de fabrique.
Bâtiment construit dans le style ogival du XIIIe siècle.
De l'ancien édifice il ne reste que le grand Christ au dessus du porche d'entrée et la grosse cloche datant de 1492, classée en 1905 .
Le mobilier d'église a été dessiné par le curé, il est inscrit aux M.H depuis 1985[3] .
Confessionnaux :
Sur les quatre consoles en saillie , venant servir de base aux quatre colonnes de la façade, on voit agenouillés quatre anges dans l’attitude de la honte et du repentir., ils expriment les âmes malheureuses dans l’état du péché.
Chaire de forme ogivale qui présente ceux qui ont annoncés l’évangile. Ils sont reconnaissables aux attributs. (Saint Pierre est sa clé, saint Jean et son calice, saint Jacques le mineur et la massue de son martyre, saint Simon et la scie, saint Jacques le Majeur et sa gourde de pèlerin, saint Jude et son bâton, saint Thomas à son glaive, saint Philippe a sa croix en sautoir).
Dans le piédestal, une niche formée par les six colonnettes qui supportent la cuve apparaît la statue de Pie IX.
Les statues des autels latéraux représentant La Vierge et Saint Clair sont l'oeuvre de Joseph Hugues FABISCH (1812-1886).
Les vitraux sont d'Alexandre MAUVERNAY, les cinq baies du chœur représentent les grands personnages de l'ancien testament et les vitraux des chapelles illustrent la vie de la Vierge et de Saint Clair et les rosaces des transepts les vertus des saints.
Le grand orgue provient de l'abbaye de Pradines.Il a été construit en 1972 par les facteurs jurassiens, HARTMANN et DELOTE. Il a été installé à saint Clair en 1998 et a été restauré au début du XXIe siècle.
Le clocher abrite quatre cloches dont celle de 1492 classée aux M.H depuis 1905[4] pesant environ 1200 Kg et délivrant le Do. Une cloche de 1826 fondue par le Lyonnais CHEVALIER, donnant le Mi et pesant plus de 730 Kg. Enfin deux cloches de 1936 bénitent le dimanche 29 novembre.
Les toiles du chemin de croix sont l’œuvre de Patrick MARQUÉS, elles ont été marouflées par "Citécréation".

Villa de la GIRAUDIÈRE


En 1832, le médecin Léonard MAY achète de cette propriété arborée de 6000 m2, située au sud du centre bourg. En 1838, le terrain est vendu à Jeanne FAYOLLE. Au décès de cette dernière, en 1866, Pierre Louis DESCHET, notaire à Brignais, en hérite. Vers 1890, son fils Auguste DESCHET y fait édifier la maison bourgeoise telle qu'on la connaît aujourd'hui.
En 1903, le parc et la villa deviennent propriété de la famille HOFFMANN jusqu'en 1996, date à laquelle elle est acheté par la commune. La maison bourgeoise est composée de trois niveaux d'une superficie de 180 m2 chacun. Le sous-sol est constitué de deux caves voûtées. Les curiosités de cette villa sont nombreuses : vitraux aux iris, collection d'appareillages électriques anciens, moulures, radiateurs en fonte ouvragée , escalier monumental, mosaïque sur plaque de cheminée, etc.
La villa est aujourd'hui dédiée aux associations de la commune, et héberge le service vie associative culturelle et sportive, ainsi que la coordination petite enfance.



Repère géographique.png Repères géographiques

la commune se situe à 15km au sud-ouest de Lyoni entre la vallée du Rhône et les plateaux des monts du Lyonnais. Elle est traversée par une rivière, le Garon[5].

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 050 965 1 133 1 602 1 679 1 766 1 823 1 888 1 904 1 941
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 162 2 126 2 143 2 076 2 015 2 379 1 967 1 992 1 924 1 916
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 977 1 945 2 033 2 175 2 002 2 040 2 587 3 041 3 922 6 790
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 9 564 10 036 11 207 11 658 11 377 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.


Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Antoine DELBORME - Maire en 1809  
FIGUREY - 1817 Révoqué  
- - -  
Charles Maurice Robert du GARDIER 27 juillet 1821- 25 janvier 1835 Source[6]. Son arbre généalogique[7] - Chevalier de la Légion d'Honneur[8]  
Antoine DUBOUCHET 25 janvier 1835 - Maire en 1838 - Notaire  
- - -  
MORIZOT - 1852 -  
DOMINGUET 1852 - 1853 -  
Nicolas PARREL 1853 - 1863 Démission  
Joseph VILLET 1863 - 1865 Démission  
Ferdinand GAILLARD 1865 - 1870 -  
- - -  
Jean Marie MUNARET 1874 - Docteur en médecine nommé par le préfet le 16 mars 1874  
- - -  
- - -  
Camille ROLLAND [9] 1925 - 1941 (1875-1964) - Conseiller général - Sénateur du Rhône de 1927 à 1941 - Président des maires du Rhône - Démis de ses fonctions par l'état français - Docteur en médecine  
Pierre MINSSIEUX 1944 - 1977 -  
Michel THIERS 1977 - 2006 -  
Paul MINSSIEUX 2006 - (2020) Réélu en 2008; 2014 - Né le 13 mai 1943, neveux de Pierre Minssieux  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
André REYDELLET 1651 - -  
Claude REYDELLET 20 août 1682 - -  
Anselme MONIN 14 juin 1710 -  
Guillaume MORANDIN 25 septembre 1713- -  
Jean Claude ESPARRON 9 août 1732 - -  
BOUVIER 23 juin 1767 - 1789 -  
- - Curé constitutionnel  
César SAVOYE - -  
Jacques FORGE Octobre 1803 - Source[10]  
Claude THUILLIER Juin 1806- Source[10]  
Claude MÉHY ou MESSY Août 1813- Source[10]  
Vincent PATER Octobre 1822 - Source[10]  
Pierre Jérôme NIVET Janvier 1828 - Source[10]  
Jean LAFAY Août 1831 - Source[10]  
Jean-Marie Georges RIVAL Septembre 1846 - 1867 (1809 – 1879) - Ex curé d'Écotay-l'Olme (42) – Puis curé de Saint-Genis laval en 1867 ou il décèdera  
Jean Pierre Émile ROUTIER Décembre 1867 - Source[10]  
Pierre Henri SILVENT Février 1875 - Source[11]  
Jean Alexandre CHAMBEYRON 1880 - (1835 - 1921) - Curé en 1895  
Paul VIGNON 1901 - 1903 Puis curé du Saint-Sacrement - Curé auxiliaire  
Germain OLLAGNIER 1903 - (1847 - 1911) - Ex curé de Lachassagne - Curé auxiliaire  
Jean Claude DIDIER 1910 - 1918 (1856 - 1936) - Puis aumônier des sœurs Saint Charles à Brignais - Ex curé de Pradines  
- - -  
Donat PANEL 1928 - 1934 Ex curé de Sainte-Catherine - Puis curé de Bonaventure - Ex curé de  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 10h à 12h 8h à 12h 8h à 12h 8h à 12h 8h à 12h 8h à 12h -
Après-midi 13h à 17h 13h à 17h 13h à 17h 13h à 18h 13h à 16h - -
69027 - Brignais Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 28, rue Général de Gaulle - 69530 BRIGNAIS

Tél : 04 78 05 15 11 - Fax : 04 78 05 62 37

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site (23/01/2009)

Dépouillements des registres paroissiaux

Les dépouillements de la collection municipale ,ont été effectués par l'association "les Amis du Vieux Brignais" . Ils sont accessibles à l'adresse Internet :

http://www.amis-du-vieux-brignais.fr/lesbrignairotsdhier/

Tous ces registres sont aussi accessible à cette adresse :

http://www.amis-du-vieux-brignais.fr/photos_des_actes.html

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


  • Au coeur de la ville de Emmanuel CANELLAS ISBN : 978-2-35916-037-6

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références