68269 - Ribeauvillé

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Ribeauvillé
Blason Ribeauvillé-68269.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole -
Canton Sainte marie aux mines.png   68-15   Sainte-Marie-aux-Mines

Blason Ribeauvillé-68269.png   68-20   Ribeauvillé (Ancien canton)

Code INSEE 68269
Code postal 68150
Population 4 761 habitants (2016)
Nom des habitants Ribeauvillois, Ribeauvilloises

Ribeauvilléens, Ribeauvilléennes

Superficie 3 221 hectares
Densité 147,81 hab./km²
Altitude Mini : 188 m
Point culminant 989 m
Coordonnées
géographiques
48.195277° / 7.318333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68269 - Ribeauvillé carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

  • D'argent à la main bénissant de carnation posée en pal et habillée d'azur, accompagnée de trois écussons de gueules, deux et un.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin, 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne), 1919-2020 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Colmar, 1871-1919 : Kreis Rappoltsweiler (Ribeauvillé), 1919-2015 : Ribeauvillé, 2015-2020 : Colmar-Ribeauvillé
  • Canton - 1801-1871 : Ribeauville, 1871-1919 : Rappoltsweiler (Ribeauvillé), 1919-2015 : Ribeauvillé, 2015-2020 : Sainte-Marie-aux-Mines
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

La ville est désignée sous le nom de Rappoltsweiler dans certains actes.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint Grégoire

Église St-Grégoire
C.Angsthelm
  • L'église paroissiale catholique, dont le saint patron est saint Grégoire le Grand (540-604), remonte au 13e siècle. L'église de style gothique pur influencé par l'école rhénane, présente une nef et deux collatéraux ainsi que plusieurs curiosités architecturales dont certaines sont classées Monument Historique.
  • Les deux portails de l'église (latéral et fond) : ils sont du XIVe siècle siècle. Dans le tympan du portail du fond est représentée en bas relief la Vierge assise tenant l'enfant Jésus sur ses genoux. Au dessous, le Sauveur en croix, avec à sa droite Marie et sainte Catherine (qui porte les instruments de son supplice, la roue et le glaive) et à sa gauche saint Jean l'Évangéliste et saint Jean Baptiste.
  • Les vitraux du chœur : ils ont été réalisés en 1951-52 d'après les cartons du peintre alsacien R. Kuder. Les trois grands vitraux du chevet, d'une hauteur de 10 mètres, représentent des scènes de la vie de saint Jean Baptiste, le page saint Grégoire et saint Sébastien. Les fenêtres latérales évoquent à droite saint Léon IX, le pape alsacien, et saint Arbogast, évêque de Strasbourg et patron du diocèse, à gauche sainte Odile, patronne de l'Alsace et sainte Hune du village voisin de Hunawihr.
La façade
Photo J-P GALICHON
  • Le chœur : il a été reconstruit en 1876 sur l'emplacement de l'ancien chœur, plus petit, de la fin du XIIIe siècle et qui menaçait ruine. C'est sous le chœur que se trouve le caveau de la famille de Ribeaupierre (XVe siècle). Sur le côté gauche, face au transept, se trouve un grand tableau du XVIIIe siècle représentant le pape Saint Grégoire portant la tiare et la triple croix, visitant les malades et les pauvres, au dessus, des anges portant des livres de chant, rappelant que Saint Grégoire fut à l'origine d'un renouveau du chant liturgique d'où est issu le chant dit grégorien.
  • La Vierge des Verreries : cette statue en bois polychrome datant de 1480 est taillé dans un tronc de tilleul, et mesure 1,48 mètre. D'origine inconnue, elle représente la Vierge Marie, dont la coiffe en forme de nœud serait pour les uns à l'origine du nœud alsacien, pour d'autres la preuve de l'origine flamande de la statue. (Elle est classée MH[1]).
Les panneaux représentant l'Annonciation et l'Adoration des bergers sont également en bois sculpté doré (XVIIIe siècle).
  • Les statues du Mont des Oliviers : composé de quatre statues en grès, l'ensemble représente le Christ "veillant et priant" au Mont des Oliviers au soir du Jeudi Saint et ses trois disciples les plus proches : Pierre (à gauche, tenant le glaive avec lequel il tranchera l'oreille d'un serviteur du grand prêtre), Jacques (à droite) et Jean (au centre, tenant le livre de l'Évangile), tous trois "accablés de sommeil". C'est l'un des plus anciens connus en Alsace ; il remonterait à 1494 (sauf la statue de Jean qui serait postérieure). (Elles sont classées MH[2]).
  • Le Christ au tombeau : datant du XVe siècle, il provient probablement du pèlerinage de Dusenbach. Au sommet de l'arcade, les armes du village de Hunawihr semblent désigner cette niche comme le tombeau de Jean de Hunawihr, bienfaiteur insigne de l'église à la fin du XVe siècle.
  • Les orgues : elles constituent un des ensembles les plus prestigieux d'Alsace. Conçues par Rinck en 1700, provenant du Temple Neuf à Strasbourg, elles furent acquises par la ville de Ribeauvillé en 1749. Leur histoire est assez mouvementée : achevées par Legros (1702) et revues par Silbermann (1708), elles comportent des tuyaux qui comptent parmi les plus anciens d'Alsace (après ceux de l'église de Bouxviller). L'instrument, qui présente 40 jeux répartis sur trois claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes, a été entièrement restauré en 1984 par le facteur d'orgues Kern. L'éclat de ces orgues est en outre rehaussé par le beau buffet polychrome de style baroque, un des plus anciens d'Alsace. (classées MH[3]).
  • Chapelle Saint Joseph : située à droite dans le chœur, elle abrite le baptistère, un autel et une statue de saint Sébastien.
  • Chapelle Maria Raydt : elle a été restaurée en 2016. Le retable, l'ambon, la croix, l'autel et le siège du célébrant sont l'œuvre de Christoff Baron. Les deux tableaux signés Joseph Sorg représentent la résurrection du Christ et l'invention de la croix par sainte Hélène.
  • Les douze apôtres : présentées lors du chemin d'art sacré en 2007, ces œuvres de Christoff Baron ont pu rester à demeure dans l'église grâce au soutien de la ville de Ribeauvillé et de ses divers sponsors.
  • Pierres tombales : appliquées au mur de part et d'autre du portail du fond, deux pierres tombales de la fin du XVe siècle.



Cimetière des recteurs

Cimetière des recteurs

Il est attenant à l'église Saint Grégoire, présente un calvaire du XVIIe et un groupe du Christ au jardin des oliviers ; séquoia planté en 1856


Église des Sœurs de la Providence

Eglise du couvent des Sœurs de la Providence
  • Église gothique de l'ancien couvent des Augustins (1421), actuel couvent des Sœurs de la Providence. Voûtes de la nef baroques, portail gothique avec Vierge XIV e.


Ancienne chapelle de l'hôpital

Ancienne chapelle de l'hôpital

Fondée en 1379, désaffectée pendant la Révolution.
Après plusieurs affectations elle abrite le musée municipal.


Porte des Bouchers



La porte des Bouchers permet le passage entre la vieille ville et la ville moyenne a été construite lors de la première campagne de construction de l'enceinte, vers 1287.


Repère géographique.png Repères géographiques

Vue générale du village en 1918
  • Cette commune haut-rhinoise se situe entre Colmar et Sélestat, à la hauteur de Guémar où prend naissance la route vers Sainte-Marie-aux-Mines.
  • L'habitat s'est installé sur les premiers versants du piémont des Vosges et s'étire en longueur le long de la route principale.
  • Sur les massifs entourant ce gros bourg, trois châteaux se donnent la réplique, celui du Guirsberg, du Haut-Ribeaupierre et de Saint-Ulrich, qui forment un ensemble classé aux Monuments historiques[4].


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 4 360 4 714 4 766 5 246 6 558 7 171 7 295 7 558 7 338 7 007
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 7 181 7 146 6 316 5 785 6 013 5 904 5 920 6 052 6 098 5 990
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 5 846 5 019 4 977 5 000 4 882 4 809 4 764 4 314 4 137 4 282
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 4 506 4 774 4 929 4 973 4 841 4 761 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales sous l'Annexion 1871-1918

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Chrétien Frédéric SALZMANN 22 septembre 1848 - 2 décembre 1851 (25/12/1785 - 9/09/1868) - Démission - Conseiller général - Chevalier de la Légion d'Honneur [5]  
- -  
Chrétien Frédéric SALZMANN 24 janvier 1856 - 1868 Démission  
A. KLÉE 1868 - 1881 Docteur  
- -  
- -  
- -  
Charles HOFFERER 1929 - 1935  
- -  
Robert FALLER 1945 - 1965  
Paul LEIBENGUTH 1965 - 1971  
Henri HAGENMULLER 1971 - 1973  
Yvonne SCHLUMBERGER 1973 - 1977  
Pierre POSTH 1977 - 1995  
Pierre SCHMITT 1995 - 2001  
Jean-Louis CHRIST 2001 - (2020)  

Cf.: MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Michel BURG - Il est vicaire.
Il est né vers 1836.  
- -  
- -  

Les sœurs de la Providence

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
Sœur Marie Eugénie HAUSWALD - Née vers 1930, décédée le 14/04/2016. La cérémonie religieuse des obsèques a eu lieu en l'église du couvent des sœurs de la Providence de Ribeauvillé le 18/04/2016 [6].  
Sœur Marie-Antoinette BURGER - Née vers 1950, décédée le 04/04/2016. La cérémonie religieuse des obsèques a eu lieu en l'église du couvent des sœurs de la Providence de Ribeauvillé le 06/04/2016.
Fille de Ernest BURGER et de Eugénie ?. Sœur de Jean-Paul BURGER [7].  
- -  
Sœur Marie Félicité
née HINDELANG
- La cérémonie religieuse des obsèques a eu lieu en l'église du couvent des sœurs de la Providence de Ribeauvillé le 14/11/2016 [8].  
Sœur Albine
née Hélène RAPPOLD
- Née vers 1920, décédée le 09/11/2016. La cérémonie religieuse des obsèques a eu lieu en l'église du couvent des sœurs de la Providence de Ribeauvillé le 14/11/2016 [9].  
- -  
- -  
- -  

Les médaillés

Les titulaires de la Légion d'honneur
Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
- - -  
- - -  

Voir les 78 notices (en renseignant simplement le lieu de naissance.)

Les médaillés de Sainte-Hélène
Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
- - -  
- - -  

Voir les 31 fiches (en renseignant simplement le lieu de naissance.)


Les sires de Ribaupierre, rois des musiciens d'Alsace

Le château de Saint-Ulrich (XIVe siècle), au-dessus de Ribeauvillé .


Une des plus anciennes familles seigneuriales d'Alsace est celle des Ribaupierre (1), qui était déjà très puissante au Xe siècle. Un prince de cette famille périt avec ses preux à la bataille de Bulgnéville (1431). Il n'est pas, au Moyen Age, un seul grand fait, une expédition hasardeuse sans qu'un Ribaupierre y prenne part ou en soit le héros.
L'un est protecteur du concile de Bâle, l'autre est grand maître de la Cour de Vienne, un troisième est ambassadeur de Louis XIV.
Cette grande famille alsacienne s'éteignit en 1673. Les sires de Ribaupierre possédaient sur les sommets des Vosges trois beaux châteaux dont les ruines sont encore imposantes : Ribaupierre, Girsberg et Saint-Ulrich.
Ces fiers seigneurs n'étaient pas simplement des sires, mais des monarques : leur royauté s'étendait sur tous les musiciens d'Alsace (Pfeiferkoenig). Tous les musiciens ambulants formèrent une corporation qu'ils placèrent sous la protection des sires de Ribaupierre. Celui-ci déléguait ses pouvoirs à un vice-roi, ordinairement un ménétrier de Ribeauvillé.
Les musiciens tenaient leur réunion annuelle à Ribeauvillé le 8 septembre, jour de la Nativité (Pfeifertag). Ce jour-là, de bon matin, les cloches sonnaient à toute volée; les ménétriers se rassemblaient sur la place publique. De là, ils se rendaient en cortège à l'église Notre-Dame de Dusenbach, musique en tête, bannières déployées. A la fin, marchait le roi (Pfeiferkoenig), couronne sur la tête, aussi fier qu'un vrai monarque. Après la messe, les musiciens gravissaient la montagne pour aller au château de Saint-Ulrich, rendre hommage à leur chef suprême. Celui-ci leur faisait servir du meilleur vin de sa cave, et on buvait à la prospérité de la corporation.
Aujourd'hui encore, le 8 septembre est un jour de grande fête pour les habitants de Ribeauvillé, mais on n'y voit plus défiler qu'un semblant du cortège des ménétriers.
(1) Le nom d'origine s'orthographiait "Ribaupierre". Plus tard, la cité a choisi "Ribeauvillé" comme nom de la ville.

Émigration

Émigration en Algérie

Pictos recherche.png Article détaillé : Ribeauvillé - Émigration en Algérie

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h - -
Après-midi 14h - 17h 14h - 17h 14h - 18h 13h30 - 17h 14h - 17h - -
68269 - Ribeauvillé Hôtel de Ville .jpg

Mairie
Adresse : 2, place de l'Hôtel de Ville - BP 50037 - 68152 RIBEAUVILLÉ

Tél : 03 89 73 20 00 - Fax : 03 89 73 37 18

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Janvier 2016)

Associations d'histoire locale

Patronymes

Remarques

1871-1918 : Administrée par l' Allemagne, arrondissement Kreis Ribeauvillé.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Recherches sur l'histoire de la ville de Ribeauvillé
  Le Pays de Ribeauvillé

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Base Palissy - Vierge à l'enfant
  2. Base Palissy - Statues du mont des Oliviers
  3. Base Palissy - Orgues église saint-Grégoire
  4. Fiche Mérimée - Les trois châteaux de Ribeauvillé
  5. Discours funèbres
  6. Source : Faire-part de décès - Dernières Nouvelles d'Alsace
  7. Source : Faire-part de décès - Dernières Nouvelles d'Alsace
  8. Source : Faire-part de décès - Dernières Nouvelles d'Alsace
  9. Source : Faire-part de décès - Dernières Nouvelles d'Alsace


^ Sommaire