68230 - Nambsheim

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Nambsheim
Nambsheim.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Ensisheim-68082.png   68-06   Ensisheim

Blason Neuf-Brisach-68231.png   68-19   Neuf-Brisach (Ancien canton)

Code INSEE 68230
Code postal 68740
Population 589 habitants (2016)
Nom des habitants Nambsheimois, Nambsheimoises
Superficie 1 003 hectares
Densité 58.72 hab./km²
Altitude Mini: 197 m
Point culminant 208 m
Coordonnées
géographiques
47.935278° / 7.563889° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68230 - Nambsheim carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • La voie romaine reliant Augusta Raurica (Bâle) à Argentorate (Strasbourg) longeait le Rhin et passait donc à l'endroit où s'est formé le premier hameau.
  • Au Xe siècle des terres de Nambsheim sont données à l'abbaye Sainte-Sophie d'Eschau, donation qui est confirmée par le pape, en 1180, dans un document où un petit port est mentionné. Une agglomération se constitue autour de ce port, et celui-ci entraîne l'établissement d'un droit de péage sur le commerce.
  • En 1251, le roi de Germanie Conrad IV de Hohenstaufen donne le domaine et le droit de péage à Rodolphe de Habsbourg. Leur château prend d'ailleurs le nom de "Zollbühl" (soit butte de péage). Les Habsbourg donnent ensuite le village en fief à des notables. Un moulin existe dès 1307.
  • Au XVIIe siècle Nambsheim devient un lieu de juridiction ; une potence est installée à la sortie du village. Lors des invasions suédoises, Nambsheim est victime de grands incendies détériorant non seulement les maisons, mais aussi le château et le moulin. Certains habitant sont tués, d'autres s'enfuient, il n'en reste qu'une quinzaine.
  • Au XIXe siècle, la population qui vit essentiellement de l'agriculture cherche à compléter ses revenus. Ainsi certains paysans deviennent également petits artisans. En 1826, le village compte un charpentier, un maréchal-ferrant, un sellier et deux tissages de toile qui utilisent « 360 kg de chanvre »[1] et produisent « 140 aunes de toile »[1]. Par ailleurs, la vie des villageois est tributaire des crues du Rhin qui n'est pas encore canalisé. Malgré l'entretien au printemps 1851 de la digue du Neumattengrun qui entourait le château, une catastrophe a lieu du 17 au 19 septembre de la même année. Suite à des pluies torrentielles, le Rhin enfle et quitte son cours, et les eaux en furie ouvrent une brèche « sur 80 m »[2] dans la digue. Nambsheim et sept autres communes sont presque entièrement submergées.
  • Sous le Second Empire, trois bancs reposoirs appelés "bancs de l'impératrice Eugénie" sont mis en place dans le village.
  • À la fin de la Seconde guerre mondiale, la commune est libérée par la 28e division d'infanterie américaine, le 8 février 1945.

Héraldique

Les armoiries sont attribuées à la fin du XVIIe siècle. Elles se blasonnent ainsi :
« D'azur à trois lions d'or, deux et un »

Toponymie

Namenesheim et Namesheim apparaissent au Xe siècle. Puis Namenbesheim dans la confirmation de l'évêque en 1180. Suivent ensuite Namisheim au XIIIe siècle et Nammensheim au début du XIVe.
Enfin il est question de « Namsen vers 1696 »[3].

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2021 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Colmar - 1871-1919 : Kreis Colmar - 1919-2021 : Colmar
  • Canton - 1801-2015 : Neuf-Brisach - 2015-2021 : Ensisheim

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Ancien moulin

Profitant de nombreux cours d'eau, les moulins sont nombreux dans cette partie de la Hardt. Ici le moulin s'établit dès le XIVe siècle sur le "Canal des moulins" qui s'écoule de Nambsheim à Volgelsheim. Sous la Restauration, le moulin est la propriété du baron Joseph Conrad d'ANTHÈS (noble, conseiller général, député). Il s'agit alors d'un moulin à blé avec trois tournants, complété par un foulon à chanvre et une huilerie. En 1851, son propriétaire est Joseph PETTERSCHMITT, qui emploie « un garçon meunier et deux domestiques »[4].
Ce moulin a survécu mais a été remanié en usine.

Ferme seigneuriale

Fermes seigneuriale : tour-porche du XVIe siècle
Photo B.ohland
  • Il s'agit d'abord d'un simple fortin, mentionné tout près du Rhin dès le XIIe siècle et qui appartient aux Habsbourg à partir du XIIIe, accompagné d'un péage.
La demeure médiévale passe ensuite aux mains de très nombreuses familles nobles : les Ratoltzdorf, dont un est bailli d'Ensisheim et l'autre prieur à la collégiale de Colmar, les von Wettolsheim et von Pforr qui se partagent le domaine en deux moitiés, les Stürzel von Buchheim, Jacob Villinger, « trésorier impérial »[5], les Landeck et Ribeaupierre, les von Klug, la comtesse de Schauenbourg, puis deux membres de la famille d'Anthès, bien connus dans la vallée de Masevaux où ils ont développé hauts fourneaux et industrie métallurgique. Ils sont les derniers seigneurs de Nambsheim. Le domaine passe ensuite à des terriens, au curé Mathias Liechtel, souhaitant en faire « un asile pour orphelins et vieillards impotents »[5], ce qui ne se réalise pas. La demeure est achetée par des religieuses, puis passe à la famille Guth, et pour finir, est remise en vente en 2015.
  • Le château médiéval était cerné par deux bras secondaires du fleuve, qui alimentaient ses douves.
À la Renaissance, il était composé de deux parties : un logis de forme trapézoïdale, flanqué de tours, démoli au début du XIXe siècle et dont il reste quelques vestiges : un fragment de mur, un chapiteau et un jambage de fenêtre. Et plus au Nord, séparée du logis par un fossé : une basse cour plus grande comprenant une tour porche du XVIe siècle, avec un passage voûté en plein cintre et aménagée en pigeonnier par un moment. Des bâtiments de ferme y ont été rajoutés plus tardivement.
Cette ferme seigneuriale est inscrite à l'inventaire général du patrimoine[6].


Église Saint-Étienne

Vue d'ensemble Photo B.ohland
  • Une première église est citée au début du XIVe siècle, les religieuses de l'abbaye strasbourgeoise Saint-Étienne y ont des droits de collation.
L'édifice actuel est considéré du XVIe siècle, mais en ayant peut-être conservé le chœur précédent, comme le laisse supposer une fenêtre gothique. En 1832, l'église est rallongée, rehaussée et ses fenêtres sont agrandies. En 1937 est rajouté un clocher hors œuvre, dont le portail est surmonté d'un fronton triangulaire. Une rénovation générale a lieu en 1979.
  • La nef unique comportant trois travées présente un plafond aux poutres apparentes.
Parmi le mobilier intérieur, il convient de signaler un orgue classé au titre d'objet historique en 1987[7] pour sa partie instrumentale. Il s'agit d'un orgue conçu par les frères Callinet en 1842. L'instrument, d'origine, comporte un clavier de 54 notes et une pédale de 18 notes. Alfred Kern en a assuré la restauration en 1983.


Bancs reposoirs

Près du bassin d'orage, côté Rhin

Trois bancs reposoirs ont été conservés à Nambsheim, sur les 450 environ que compte l'Alsace.
Ils font partie de la série appelée "bancs de l'impératrice Eugénie", de 1854, suite à un vœu qu'elle avait formulé l'année précédente. Ils se différencient de la série "bancs du Roi de Rome" et finissent pas les remplacer, du fait que leurs frais d'installation sont à la charge du département et non plus de la commune.
Ceux-ci sont en grès rose des Vosges. Le linteau supérieur servait à décharger les fardeaux tels que paniers ou hottes des paysans déambulant les jours de foire, et le banc inséré dans les montants à s'asseoir pour un temps de repos.
Un deuxième banc se trouve sur la place de l'église, à l'ombre d'un tilleul séculaire, et le troisième à l'entrée du village.
Les bancs ont été restaurés en 1993.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le ban communal de Nambsheim se situe dans la partie nord-est du département et sa limite Est se confond avec le Rhin et la frontière franco-allemande.
Ce territoire de plaine est traversé par le Mûhlbach qui s'écoule presque parallèlement au grand fleuve (moyennant quelques méandres) et par le Thierbach à l'ouest.
Le village de Nambsheim est situé à 11 kilomètres au sud de Neuf-Brisach.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 366 362 472 535 548 629 673 728 722 701
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 672 564 573 549 573 504 428 368 365 357
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 355 346 333 331 326 280 280 263 261 343
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 346 345 406 537 608 589 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

68230 - Nambsheim Plaques Hommage.JPG


Il n'y a pas de monument aux morts dans la commune.
Voici la plaque en hommage aux enfants de la commune morts à la guerre, et celle en l'honneur des libérateurs.
Ces plaque sont apposées sur un mur de l'église, à gauche de l'entrée

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
François Joseph MARY 1790 - 1794 Né en 1758  
François Joseph BIELMANN 1794 - 1795  
Jean Michel PFEFFER 1795 - 1797 Peut-être un arpenteur, né en 1758, décédé en 1837 ?  
François Joseph MARY 1797 - 1798  
François Joseph SALOMON 1798 - 1800 Né en 1761 - laboureur - d'abord adjoint - décédé en 1826  
Philippe Jacques MARY 1800 - 1816 Né en 1765 - décédé en 1841  
Francois-Antoine FORSTER 1816 - 1830 Né en 1763 - cultivateur - locataire de la ferme seigneuriale, en conflit avec le baron d'Anthès à propos du bornage  
Charles PFEFFER 1830 - 1837 Peut-être le fils de Jean-Michel, né en 1789 ?  
Xavier RENNO 1837 - 1837  
Jean SALOMON 1837 - 1848  
François Antoine FORSTER 1848 - 1869 Fils de François-Antoine ci-dessus - né en 1794 - décédé en décembre 1868  
François Antoine GUBLER 1869 - 1876  
Fridolin JEGGY 1876 - 1900  
Joseph WILLIG 1900 - 1921  
Hubert JEGGY 1921 - 1925  
Charles FORSTER 1925 - 1935  
Eugène KOENIG 1935 - 1936  
Henri SEILER 1936 - 1945  
Albert GUTH 1945 - 1945  
Joseph SCHELCHER 1945 - 1957  
Ernest LINDER 1957 - 1971 Né en 1906 - agriculteur - décédé en 2000  
Gilbert LINDER 1971- 1989 Fils d'Ernest  
Jean-Paul SCHMITT 1989 - 2020 Né en 1946  
Christine SCHWARTZ 2020 - (2026) Professeure des écoles - Auparavant, conseillère municipale et adjointe au maire  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Joseph FISCHESSER 1803 - 1809 Décédé en 1809  
Ignace ANSTETT 1810 - 1812 Né à Molsheim - Curé constitutionnel de Schmersheim - Était avant 1810 curé de Fessenheim - Décède en 1812  
Antoine FRITSCH, en religion Père Samuel 1813 - 1816 Né en 1765 à Bindernheim - Était auparavant vicaire à Schwobsheim - Sera après 1816 à Hessenheim - Décède en 1842  
François Antoine KLAYELÉ 1816 - 1822 Né en Autriche - Bénédictin - Sera après 1822 curé à Obersaasheim - Décède en 1830  
Joseph BERTSCH 1822 - 1825 Était avant 1822 curé à Ribeauvillé - Sera après 1825 curé à Riedwihr  
Antoine WOHLGEMUTH 1825 - 1827 Était avant 1825 curé à Sélestat - Sera après 1827 curé à Dossenheim  
Georges KRUMB 1827 - 1831 Né en 1795 - Était avant 1827 curé à Wintzenheim - Sera après 1834 curé à Willer. Décède en 1842  
Joseph SIFFERT 1831 - 1835 Était avant 1831 curé à Rammerstatt - Sera après 1835 curé à Heiteren  
André BASSLER 1835 - 1838 Était avant 1835 curé à Uffheim - Sera après 1838 curé à Walbach  
Joseph BRUCKER 1838 - 1855 Était avant 1838 curé à Walbach - Sera après 1855 curé à Wattwiller  
Louis SOULT 1855 - 1859 Décédé en 1859  
François Ignace ENDERLIN 1859 - 1867 Né en Suisse en 1807 - Était avant 1859 curé à Bollwiller - Sera après 1867 curé à Walheim - Décède en 1880  
Antoine SITZMANN 1867 - 1872 Était avant 1867 curé à Neuf-Brisach - Sera après 1872 curé à Kientzheim  
Mathias LICHTEL 1872 - 1878 Né en 1837 - Était avant 1872 précepteur à Lutzelhouse, et desservant à Masevaux et à Thann - Il achète la ferme seigneuriale pour en faire un asile afin d'abriter les orphelins du village ainsi que les vieillards, mais son projet reste sans suite car il est envoyé à la cure d'Hégenheim et revend la demeure - Décède en 1900  
Antoine DANGEL 1878 - 1892 Était avant 1878 curé à Uffholtz - Sera après 1892 curé à Friesen  
André DEISS 1892 - 1913 Était avant 1892 curé à Ensisheim - Décède en 1915  
Charles SCHMITTER 1913 - 1921 Était avant 1913 curé à Hessenheium - Décède en 1926  
Eugène BERGER 1921 - Était avant 1921 curé à La Claquette - Il est témoin d'un assassinat dans l'église, le 26 décembre 1823 après les vêpres, alors qu'il « donnait la bénédiction avec l'ostensoir »[8] : Édouard VONARB (1890-1930) tire avec un revolver sur deux des frères GUTH, villageois respectables, mais contre lesquels il avait des griefs. Alphonse GUTH (1896-1923) meurt à l'hôpital deux jours plus tard ; Albert GUTH (1901-1992) survivra)  
- -  

Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Laurent FONNET 10 avril 1828 14 octobre 1872 Lieutenant au 4e régiment de zouaves - Chevalier en 1871

Son dossier  

Joseph GRAFF 5 juin 1885 25 mai 1964
Colmar (Haut-Rhin)
Auteur-compositeur, éditeur. président d'honneur de l'association des écrivains et artistes combattants - Palmes académiques - Chevalier en 1949

Son dossier  

Étienne SALOMON 26 décembre 1807 12 avril 1865 Maréchal des Logis au 9e régiment de cuirassés - Chevalier en 1858

Son dossier  

Charles Hubert SEILER 20 juin 1909 19 novembre 1973 Dossier non communicable  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 8h30 - 12h00 - - 8h30 - 12h00 - -
Après-midi - 14h00 -18h00 - - 14h00 -18h00 - -
68230 - Nambsheim Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 2 rue du Château - 68740 NAMBSHEIM

Tél : 03 89 48 60 29 - Fax : 03 89 48 58 91

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 10, 1997, 154 pages, ISSN 0990 - 6894
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 12, 1998, 150 pages, ISSN 0990 - 6894
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 29, 2017, 224 pages, ISSN 0990 - 6894
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 30, 2018, 224 pages, ISSN 0990 - 6894

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Article d'Olivier Conrad, intitulé "La petite industrie dans les cantons de Neuf-Brisach et d'Andolsheim au milieu du XIXe siècle", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 10, 1997, 154 pages, ISSN 0990 - 6894
  2. Article d'Olivier Conrad, intitulé "Fléaux et calamités naturelles au siècle dernier dans le Haut-Rhin", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 12, 1998, 150 pages, ISSN 0990 - 6894
  3. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  4. Article d'Olivier Conrad, intitulé "La petite industrie dans les cantons de Neuf-Brisach et d'Andolsheim au milieu du XIXe siècle", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 10, 1997, 154 pages, ISSN 0990 - 6894
  5. 5,0 et 5,1 "Le château de Nambsheim", par Olivier Conrad, Marc Grodwohl et Jean-Philippe Strauel, in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 29, 2017, 224 pages, ISSN 0990 - 6894
  6. Base Mérimée
  7. Base Palissy
  8. Artcle d'Arthur Linder, intitulé "Un meurtre à Nambsheim le mercredi 26 décembre 1923", in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, imprimé à Riquewihr, n° 30, 2018, 224 pages, ISSN 0990 - 6894