68229 - Murbach

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Murbach
Murbach.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Guebwiller-68112.png   68-07   Guebwiller

Blason Guebwiller-68112.png   68-08   Guebwiller (Ancien canton)

Code INSEE 68229
Code postal 68530
Population 136 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 666 hectares
Densité 20,42 hab./km²
Altitude Mini: 396 m
Point culminant 1420 m
Coordonnées
géographiques
47.9247° / 7.1581° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68229 - Murbach carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


HHistoire.pngistoire de la commune

Héraldique

D'argent au lévrier rampant de sable, lampassé du même, colleté et bouclé du champ.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1801-2017 : Guebwiller

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Abbaye

C.Angsthelm
  • Le pouvoir de la célèbre abbaye, fondée par l'évêque Saint Firmin en 726 à la demande du duc d'Alsace, s'étendait à la fin du IXe siècle sur les deux rives du Rhin, du Palatinat jusqu'en Suisse où elle possédait Lucerne. Firmin installe son monastère, le "Vivarius perigrinorum" à Murbach, soumit à la règle de Saint Benoît. Le roi Thierry accorde l'immunité à l'abbaye ; elle est largement dotée de biens et obtient la libre élection de l'abbé. Parmi les très hauts dignitaires, Charlemagne, de 791 à 794, porte le titre de "Pastor Murbacensis", et place Agilmore comme prévôt.
  • En 925 les Hongrois dévastent l'abbaye et massacrent sept moines. En 962, Otton confirme les biens de l'abbaye rétablie. En 1139, l'abbé Berthold assiste au concile de Latran où Innocent II confirme par bulle les possessions de l'abbaye. En 1149, l'empereur Hohenstaufen Conrad III charge Egilof de réformer la vie monastique.
  • En 1335 le chapitre décide d'abandonner la vie commune. En 1382 un incendie dévaste l'église et le cloître. En 1513 Georges de Masevaux s'oppose à l'introduction de la Réforme sur les terres de l'abbaye et en 1544 Charles Quint donne le droit à Murbach de battre monnaie. En 1554 l'abbaye est assignée à des évêques de Strasbourg, des princes d'Autriche, de Furstenberg. Entre 1625 et 1640, les troupes du duc de Weimar saccagent l'abbaye qui restera inoccupée jusqu'à sa reconstruction en 1726. En 1764, Clément XIII ayant sécularisé l'abbaye, les religieux allèrent s'établir à Guebwiller et y formèrent un chapitre noble. Alors que la nouvelle église et les maisons canoniales venaient d'être reconstruites, la Révolution supprima définitivement la communauté. Le palais abbatial et les bâtiments conventuels furent détruits par les habitants de Saint Amarin qui voulaient se venger contre l'abbaye d'un procès perdu contre l'abbaye. Seules les archives furent sauvées et transportées à Colmar.
  • L'abbé de Murbach prenait le titre de prince du Saint Empire, il avait une voix à la diète, et relevait du pape au spirituel et à l'empereur au temporel. La crosse abbatiale a été portée par les membres des plus nobles familles de l'abbaye, mais aussi par des princes de la famille impériale : pour être admis dans l'abbaye il fallait faire preuve de ses quartiers de noblesse.



L'église abbatiale Saint Léger

68229 - Murbach Abbaye choeur extérieur.jpg
  • L'église en grès rouge, bâtie vraisemblablement vers 1175, appartient quant à l'extérieur au style roman lombardo- rhénan, mais le plan est cistercien. La composition générale de l'église est aussi simple que grandiose. La nef entière a été abattue et son emplacement est occupé par un enclos servant de cimetière. Il ne reste debout que le transept avec ses deux tours et le chœur. Pour approprier au culte la partie qui a pu être conservée, l'arcade du transept, du côté de la nef a été fermé par une maçonnerie qui forme la façade actuelle.
  • A l'extérieur, on remarque le chevet plat percé d'un double rang de fenêtres en plein cintre que surmontent des arcatures et un pignon. Se différenciant des basiliques cruciformes traditionnelles avec transept et nef entrecroisés de même hauteur, l'église de Murbach dresse ses toitures dans une savante gradation.
  • Deux belles tours carrées, hautes de 25 à 30 mètres, aux deux derniers étages desquelles s'ouvrent des fenêtres élégantes en plein cintre à double et à triple baie, flanquent la croisée du transept.
  • Le pignon du croisillon Sud et le chevet sont décorés de bandes lombardes. Dans le champ des arcatures on remarque des petits bas-reliefs. Un cordon à denticules surmonte la galerie d'arcatures. Au milieu une étroite fenêtre en plein cintre, avec de chaque côté un groupe sculpté en ronde bosse.
  • Le croisillon Sud est percé d'un portail dont le tympan est orné de lions et de palmettes dont la sculpture méplate témoigne d'influences lombardes.
  • Il existe peu d'édifices de l'époque romane où les tendances ascendantes et horizontales s'équilibrent aussi parfaitement.


L'intérieur

  • avait été défiguré par un plafond et toutes sortes d'ornements de mauvais goût a été restauré.
  • Les voûtes sont pour la plupart soutenues par des croisées d'ogives qui s'appuient sur des arcades plein cintre. La retombée des ogives carrées se fait sur de minces colonnettes. Les chapiteaux cubiques constituent la retombée des ogives. Les travées des chapelles du chevet sont voûtées d'arêtes. Ces voûtes sont parmi les plus vieilles du Haut Rhin et témoignent d'une certaine indépendance du maître d'oeuvre.
  • On y voit des statues anciennes, un autel roman et des tombeaux, notamment le tombeau du comte Eberhard d'Eguisheim, bel ouvrage du XIVe siècle, ainsi que le tombeau élevé par Beroldingen en 1705 à la mémoire de spet religieux tués en 929 par les Hongrois au Mordfeld (Champ du Meurtre).
  • En 1906, Maître Rinckenbach et son fils installent leur Opus 92 de 20 jeux. Les boiseries de la tribune et du buffet d'orgue sont du menuisier sculpteur Boehm de Mulhouse.


Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 177 206 226 234 245 289 261 254 287 290
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 314 323 308 291 322 326 315 311 295 273
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 271 242 282 248 235 188 194 176 130 90
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 89 116 136 136 140 156 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Xavier KOENIG 1814- -  
- - -  
Jean HILTENBRAND 1816- -  
- - -  
- - -  
René GROSS 2001-(2020) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Joseph BAUMANN 1789 - Né en 1748. Décédé en 1826  
- -  
Antoine BACH 1843-1847 Pour plus d'informations, voir Artolsheim - Les Curés  
- -  
François JUNCKER - Pour plus d'informations, voir Orschwihr - Les curés  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 68530 MURBACH

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()


Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références