68177 - Lautenbach

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Lautenbach
Lautenbach.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason Guebwiller-68112.png   68-07   Guebwiller

Blason Guebwiller-68112.png   68-08   Guebwiller (Ancien canton)

Code INSEE 68177
Code postal 68610
Population 1 572 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 1302 hectares
Densité 120 hab./km²
Altitude Mini: 353 m
Point culminant 1160 m
Coordonnées
géographiques
47.9417° / 7.1594° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68177 - Lautenbach carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Histoire.png Histoire de la commune

  • La fondation de Lautenbach remonte au VIIIe siècle siècle lorsque des moines irlandais venus de l'abbaye de Honau vinrent défricher le territoire et s'établir sur le site du Florival. À la suite des prises de position du moine philosophe Manegold de Lautenbach, farouche défenseur du pape dans la querelle des investitures, les troupes impériales d'Henri IV vinrent détruire le couvent et son église primitive vers 1080. Un Chapitre de chanoines augustins succède au couvent bénédictin.
  • Des habitations s'installent autour du monastère et au bord de la Lauch : le hameau est cité en 1361 sous la forme "Lutenbach".
  • Pendant la période des Habsbourg, le village prospère.
  • À la Révolution, le Chapitre est dissous et le territoire partagé entre Lautenbach et Linthal.
  • Au début du XIXe siècle, un industriel anglais implante une usine de retordage[1], qui atteindra sa production maximum en 1900.
  • Une voie ferrée reliant Lautenbach à Guebwiller est construite en 1884.
  • Après la Grande Guerre, la commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918.
  • Le XXe siècle se caractérise par la crise dans le textile.

Héraldique

« D'azur à Saint Michel archange d'or sur un dragon du même, qu'il transperce de sa lance de sable en barre ».
Ces armoiries ont été créées en 1918. Saint-Michel était le patron du chapitre et seigneur des lieux jusqu'à la Révolution.

Toponymie

Le village tire son nom de la proximité de la rivière.
Étymologiquement, le nom se décompose en Lauten/Bach, soit Bruyant/Ruisseau

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1801-2017 : Guebwiller

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Collégiale Saint-Michel et Saint-Gangolphe à Lautenbach

C.Angsthelm
  • Le chapitre de chanoines augustins fit construire au début du XIIe siècle l'église collégiale qui, avec les maisons canoniales qui l'entourent, témoigne du rayonnement de l'Insigne Chapitre Collégiale Saint Michel et Saint Gangolphe , seigneur du val de Lautenbach disparu à la Révolution.
  • L'église collégiale de Lautenbach est une église romane d'architecture ottonienne. Son plan est celui d'une basilique à trois nefs charpentées avec un transept à croisée régulière et bras débordants, avec un vaste chœur carré, et un massif occidental qui abrite le porche.

Architecture extérieure

Le Porche
68177 - Lautenbach collegiale porche.JPG

Le porche, ou narthex, est la partie la plus intéressante de l'église. C'est un joyau de l'art roman du XIIe siècle qui tire sa réputation de la forme élaborée et des proportions harmonieuses de l'ensemble.

Les frises de l'imposte illustrent, à gauche le péché de l'adultère, à droite l'homme en proie aux passions. À l'angle Sud-Ouest du porche, les élus du Paradis illustrent la récompense opposée aux châtiments réservés aux pêcheurs précédents. Le tympan martelé à la Révolution portait un Christ en majesté dans une mandorle entouré des saints patrons de l'église : Saint Michel et Saint Gangolphe (martyr de la fidélité conjugale).
Le porche est surmonté d'une chapelle supérieure dédiée à saint Michel, autrefois voûtée, dont les baies donnaient vue sur la nef.



Le clocher et les murs des bas-côtés
C. Angsthelm
  • Daté de 1862, le clocher remplace une lourde tour centrale gothique du XVe. Les aigles du couronnement rappellent l'aide financière d'une parente de Napoléon III : la duchesse de Bade. Le carillon date de 1924.
  • Les murs des bas-côtés sont les parties les plus anciennes de l'édifice (fin XIe). On y trouve des pierres sculptées d'entrelacs, ce sont des remplois de l'église primitive, tout comme au sud un linteau roman d'interprétation malaisée. Dans le campanile de la nef se trouve une cloche de 1671 du fondeur J.Rodt de Bâle.


Le transept et le chœur
Le chœur C. Angsthelm
  • Le transept est antérieur au massif occidental, sur son bras sud on aperçoit les traces d'une abside démolie au XVIIIe. Dans le jardinet qui la remplace sont exposés des sarcophages romans découverts lors de fouilles au pied du chœur. Nombreuses gargouilles, dont une à bonnet juif. Au nord, l'abside a cédé la place à une sacristie du XIIIe siècle, rectangulaire à voûte d'arêtes, surmontée de la chapelle dite "des archives".


  • Le chœur présente un chevet plat, de style gothique ; ses frises tréflées et ses hautes fenêtres à lancettes, datent également du XIIIe siècle.



À l'intérieur

68177 - Lautenbach collégiale nef.JPG
  • La collégiale a été restaurée de 1989 à 2001 qui a rétabli ses décors du XVIIe siècle. La restauration précédente (1931) avait rendu à la nef ses colonnes et ses arcades romanes, recouvertes de stuc au cours du XVIIIe siècle pour les harmoniser avec le mobilier baroque.
  • Dans la nef et le transept, on peut voir, entre autres, le monument funéraire du chanoine Meistersheim (décédé 1801), curé réfractaire de la paroisse sous la Révolution, avec les allégories de la paroisse éplorées et de l'Eglise couronnant le défunt, au sol des dalles funéraires de chanoines du XVe au XVIIe, la dalle funéraire du prévôt A.L.Muller (1684-1720), un retable du XVe représentant les saints patrons du chapitre, aux pieds du groupe le donateur : Georges d'Andlau, prévôt du chapitre, premier recteur de l'université de Bâle.


La Chaire et l'orgue
68177 - Lautenbach collégiale chaire 1717.JPG
68177 - Lautenbach collégiale orgue Toussaint XVIIIe.JPG
  • La chaire, chef-d'œuvre baroque d'un anonyme de 1717 surmontée de l'archange saint Michel et ornée de reliefs, représente les quatre Évangélistes et la Vierge à l'enfant.
  • L'orgue de 1772 des facteurs Toussaint de Westhoffen, est l'un des plus grands construits au XVIIIe en Alsace. (grand orgue de 18 jeux, positif de dix jeux). Il cache les baies de la chapelle supérieure du massif occidental.


Le chœur
68177 - Lautenbach collégiale maître autel baroque.JPG
  • De style gothique à voûte d'ogive, reconstruit au XVIIIe siècle, fut à nouveau restauré et voûté après l'incendie de 1457. C'est à cette époque qu'appartient la fenêtre du grand vitrail. Les décors de la voûte dégagée lors de la dernière restauration, représentant les quatre Évangélistes.
  • Le maître-autel de style baroque à baldaquin, datant de 1706, porte les statues des saints patrons du chapitre.
  • Les vitraux dont les 2/3 inférieurs de Peter Hammel d'Andlau datant de 1473, représentent également les saints patrons du chapitre ; le 1/3 supérieur de 1871 représente saint Jean-Baptiste, patron de la paroisse entouré de ses parents Élisabeth et Zacharie.
  • Les stalles gothiques du milieu du XVe (sauf dossiers et couronnement du XVIIIe) sont ornées de nombreuses sculptures grotesques.


Le cloître et le presbytère
68177 - Lautenbach collégiale cloître.JPG
  • En 1517 , le Chapitre fait construire un nouveau bâtiment conventuel et un cloître de style gothique tardif. Ils sont adossés à la collégiale du XIIe siècle. De ce cloître de 1517 (date sur porte à arc brisé), il ne subsiste qu'une seule aile complète. Les clefs de voûte portent les armoiries des chanoines. Un médaillon réemployé représente l'archange Saint Michel terrassant un monstre à forme humaine, armes du Chapitre.
  • Vendus comme biens nationaux lors de la Révolution, cloître et prévôté ont été acquis par la commune en 1826.
  • Les huit chanoines du Chapitre collégial Saint-Michel et Saint-Gangolphe de Lautenbach vivaient chacun dans une maison particulière et ne se rencontraient dans leur collégiale qu'au moment des offices. Ces résidences sont appelées maisons canoniales. Au début du XVIIIe, le Chapitre, enrichi par les revenus forestiers, en fait construire de nouvelles au nombre de huit (autant que de chanoine), toutes construites sur le même plan et se caractérisent par un vaste toit à croupes. Vendu comme bien national en 1791, ce bâtiment est racheté par la commune en 1841 pour servir de presbytère.


Chapelle du cimetière

68177 - Lautenbach cimetière.JPG


Église Saint-Michel et chapelle Saint-Gangolphe à Schweighouse

68177 - Lautenbach Eglise Michel Schweighouse.JPG
68177 - Lautenbach Chapelle Gangolphe.JPG
  • L'église Saint-Michel, au cœur du village, date de 1884 et la paroisse a été créée en 1903.
  • La chapelle Saint-Gangolphe, sur les hauteurs, est un lieu de pèlerinage. Car la légende raconte que saint Gangolphe, après avoir absorbé une source avec son bâton de pèlerin, l'aurait fait ressurgir ici dans le Florival. Le vaisseau principal de la chapelle a été érigée en 1446 en grès et moellons. Une chapelle latérale a été ajoutée en 1778. Le toit est en ardoise et le clocher polygonal.
  • Église et chapelles sont inscrites à l'inventaire général du patrimoine[2].


Repère géographique.png Repères géographiques

  • À six kilomètres de Guebwiller, la commune de Lautenbach se situe dans le Florival, où prend naissance la vallée menant au Markstein.
  • Elle est composée de plusieurs hameaux s'étalant sur le piémont : Schweighouse, Saint-Gangolphe, Durrenbach et Lerchenfeld.
  • Son territoire est traversé par la Lauch.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 914 1 913 1 081 1 267 1 481 1 486 1 634 1 728 1 725 1 877
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 983 1 993 1 519 1 981 2 163 2 110 2 091 2 082 2 168 2 162
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 049 1 814 1 786 1 716 1 502 1 401 1 394 1 397 1 262 1 315
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 372 1 394 1 572 1 571 1 575 1 525 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Gangolphe GERRER 1792 - 1795 Né ici le 14 décembre 1754. Voiturier, propriétaire et maire. Décédé ici le 20 décembre 1825.  
Jean BENTZ 1795 - 1797 Né ici le 12 janvier 1742. Décédé ici le 25 octobre 1807.  
- - -  
Philippe HOSSENLOPP 1861 - 1874 Né à Buhl le 3 avril 1795. Décédé ici le 14 juin 1872.  
- - -  
Michel MOUROT 2001-2008 -  
Christine MARANZANA 2008-(2020) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Martin STOEHLE 1813 - 1814 Auparavant vicaire à Ensisheim. Ensuite curé à Saint-Étienne de Mulhouse.  
- -  
Henri GSCHWIND 1819 - 1823 Auparavant curé à Hégenheim. Ensuite curé à Ungersheim.  
- -  
Joseph BLENIAT 1834 - 1840 Auparavant curé à Gildwiller. Ensuite curé à Sausheim.  
- -  
Albert BRANDSTETTER 1864 - 1868
68148 - Hundsbach Tombe Curé Brandstetter.JPG
Né à Ferrette en 1842. Sera ensuite curé d'Orschwihr en 1868, de Hundsbach en 1874, puis de Gueberschwihr en 1893. Décédé en 1922. Inhumé à Hundsbach, tombe devant l'église.  
- -  
François JUNCKER - Pour plus d'informations, voir Orschwihr - Les curés  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts de Lautenbach
Le monument aux morts de Schweighouse

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste

Personnalités liées à la commune

  • Edmond GERRER : Homme politique alsacien, député-maire de Colmar, né à Lautenbach le 19 septembre 1919, décédé à Colmar le 26 mai 1996, inhumé à Lautenbach. Entré au Conseil municipal de Colmar en 1953, il cumule les mandats de Vice-président du Conseil Général du Haut Rhin (1982) et du Conseil Régional d'Alsace (1986).
  • Jean EGEN : Journaliste, écrivain, né à Lautenbach le 23 août 1920, décédé à Paris le 21 décembre 1995, inhumé à Lautenbach. Auteur en 1979 du roman autobiographique "Les tilleuls de Lautenbach" qui fera sa renommée.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12h 10h - 12h 10h - 12h 10h - 12h 8h - 12h - -
Après-midi 14h - 18h 13h - 18h 14h - 18h 14h - 18h - - -
68177 - Lautenbach Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 49 rue Principale - 68610 LAUTENBACH

Tél : 03 89 76 32 02 - Fax : 03 89 74 05 81

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : [1] (Septembre 2015)

Associations d'histoire locale

Nom de la commune en langues régionales

  • en alsacien : Làuitabàch
  • en allemand : Lautenbach

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Plusieurs fils issus des filatures sont tordus ensemble, en sens inverse, pour former un fil plus gros et plus solide.
  2. Notice de l'église et Notice de la chapelle



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.