68173 - Labaroche

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Labaroche
Labaroche.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Sainte marie aux mines.png   68-15   Sainte-Marie-aux-Mines

Lapoutroie.png   68-14   Lapoutroie (Ancien canton)

Code INSEE 68173
Code postal 68910
Population 2 191 habitants (2016)
Nom des habitants Barochais, Barochaises
Superficie 1344 hectares
Densité 163 hab./km²
Altitude 800 m
Point culminant 980 m
Coordonnées
géographiques
48,1100° / 7,1100° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


HHistoire.pngistoire de la commune

  • Au tout début du XIIe siècle, quelques terres sont détenues par l'abbaye de Saint-Dié-des-Vosges et portent le nom de « Festum ». Puis sur les hauteurs du Hohnack, un château est érigé par les comtes d'Éguisheim. Ensuite, c'est dans les registres de l'abbaye de Pairis (commune d'Orbey) que le village est mentionné en 1302, cette fois-ci sous la forme « Celle », car des moines défricheurs s'y sont installés et ont fondé un petit ermitage.
  • « Jusqu'au XVIIe siècle, le territoire appartenait au comté de Ferrette, puis aux Ribeaupierre »[1].
  • Après une forte baisse de population dûe à la guerre de Trente ans, le village se développe peu à peu, vivant de l'agriculture et des métiers de la forêt. Un moulin est mentionné avant 1750, quand un certain Jean Grandidier demande à en construire un second[2].
  • Les guerres :
Une bataille a lieu en octobre 1870 et la commune devient allemande. En 1914-1918, le village est victime des combats qui se déroulent au col du Linge. Durant la seconde guerre mondiale, de décembre 1944 à janvier 1945, des bombardements le détruisent à 85 %. La commune se voit alors attribuer la croix de guerre 1914-1918 et la croix de guerre 1939-1945.
  • Alors qu'une usine de tissage s'était implantée en 1929 mais n'avait fonctionné que 27 ans, les activités s'orientent peu à peu vers l'industrie du bâtiment, puis, plus tard, vers le tourisme.

Héraldique

Blason sur la mairie

« D'argent à trois têtes d'aigle arrachées de sable, becquées et couronnées d'or, lampassées de queules ».

Il s'agit là des armoiries de la seigneurie de Hohnack, propriétaire du château.
Ces armoiries ont été adoptées « en 1974 »[3].

Toponymie

L'étymologie est incertaine. Le nom pourrait provenir de « parochia » signifiant paroisse, et qui aurait donné "la Paroche" mais aussi de « cella » signifiant cellule de moine, ou chapelle. Voici les différentes appellations connues :
En 1114 : Festum -- En 1302 : Celle -- En 1441 : Zell -- En 1564 : Payon Zell -- Au XVIIe siècle : La Baroche.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1793-1801 : Kaysersberg - 1801-2015 : Lapoutroie - 2015-2019 : Sainte-Marie-aux-Mines

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Château du Petit-Hohnack

  • Ce château-fort tire son nom de sa localisation : au "Hohen Acker" (Champ du haut) et était le chef-lieu de la seigneurie. Commencé au dernier quart du XIIe siècle, il était constitué d'une enceinte de plusieurs côtés protégeant un donjon carré, un corps de logis et une chapelle.
  • Il est démantelé en 1655 suivant la volonté de Louis XIV. Puis , vendu à la Révolution, il devient une carrière. Il est classé aux Monuments historiques en 1905[4], puis restauré à partir de 1980 avec barbacane et pont-levis.

Église Saint-Michel

Église Saint-Michel Photo B.ohland
  • Cette église, située à Basse Baroche (premier hameau de la commune à s'être peuplé), a été construite en 1787, au même emplacement qu'un édifice cité au XIVe siècle. Avec le petit cimetière qui l'entoure, elle prend place sur un petit promontoire reposant sur un très haut mur de soutènement.
  • Le clocher se dresse sur le côté gauche du pseudo transept. Les toitures ont été refaites en 1836 et 1854. Victime d'un incendie lors de la Libération, l'église a été reconstruite à l'identique par Joseph Muller, avec conservation de la façade d'origine.
  • À l'intérieur se remarquent une abside polygonale, une croix monumentale de 1809 et une statue de la Vierge à l'Enfant, en bois peint en doré, datant de la première moitié du XIXe siècle et inscrite à l'inventaire du patrimoine[5]



Église Saint-Joseph

Église Saint-Joseph Photo B.ohland
  • Cette église se situe à La Place, plus haut dans le village et non loin de la mairie.
  • Financée grâce aux indemnités reçues en guise de "dommages de guerres", elle a été construite en 1955 dans un style épuré, que ce soit à l'extérieur pour la façade-pignon en grès, ou à l'intérieur où se marient béton, bois et vitraux contemporains.
  • La tribune avec l'orgue surplombe l'autel.
  • Par ailleurs figure une longue liste des parrains et marraines des quatre cloches qui ont été bénies le 9 septembre 1979 : "Christ-Roi", "Saint-Wandrille et Saint-Joseph", "Vierge Marie", "Tous les saints".



Chapelle Saint-Wandrille

Chapelle Saint-Wandrille

C'est le seul édifice alsacien qui est placé sous le patronage de saint Wandrille, connu aussi sous le surnom "Wandon", moine né vers l'an 600 qui fonda un monastère devenu abbaye à Fontenelle.
Une chapelle est déjà citée en 1664. Elle a été reconstruite en 1888-1889. Victime des bombardements de 1944-1945, elle a été restaurée. Son mobilier intérieur est en grès des Vosges.
La chapelle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine[6].

Musée des métiers du bois

Musée du bois Photo B.ohland

Cet « Espace des métiers du bois et du patrimoine » est né de la volonté d'une poignée de bénévoles de laisser une trace du patrimoine forestier de la commune et d'en faire un lieu attractif. Après les autorisations nécessaires et des années de collecte et de réparations, le musée a pu ouvrir en 2000.

Diverses scies

Il s'est implanté à l'endroit d'une ancienne scierie. La roue hydraulique qui anime la façade n'est pas d'origine ; elle est composée d'un mécanisme provenant de Raon-l'Étape et d'une roue à augets réalisée par les fondateurs.
Sur quatre niveaux, le musée présente de nombreuses machines, telles le Haut-fer, « la plus ancienne des scies mécaniques (130 ans) »[7], d'autres scies et des machines à vapeur, de larges collections d'outils mis en scène dans des ateliers tels que celui du menuisier ou du sabotier, une très belle collection de jouets en bois, ainsi qu'une salle de documentation et un espace pédagogique sur le thème de la forêt.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le ban communal de Labaroche s'étale sur un plateau vallonné du massif des Vosges, côté alsacien. Composée de nombreux hameaux tels que Basse Baroche, La Chapelle, Le Chêne, Les Évaux, Giragoutte, Les Granges, La Place et d'autres, son habitat est très dispersé : d'ailleurs la légende "Le mouchoir du diable" se plait à expliquer les raisons de cette dispersion des habitations (Légende du mouchoir du diable).
L'accès à Labaroche se fait par diverses routes : depuis Colmar, par la route de Turckheim aux Trois-Épis ou par celle d'Ammerschwihr, ou encore depuis Orbey.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 500 1 457 1 426 1 717 2 014 2 021 2 055 2 228 2 303 2 085
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 111 2 057 2 072 1 902 1 875 1 812 1 777 1 688 1 704 1 591
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 495 1 280 1 161 1 170 1 162 970 1 122 1 103 1 157 1 204
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 1 483 1 676 1 985 2 175 2 266 2 191 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Jean-Baptiste Jules PRUD'HOMME 1924-1940 Né ici le 9 juillet 1870. Marié le 4 novembre 1894 avec Marie-Anne MUNIER. Décédé ici le 21 mai 1949.  
Léon GULLUNG 1940-1945 Né ici le 3 septembre 1894. Marié le 11 octobre 1918 avec Marie-Adèle MUNIER. Décédé ici le 7 septembre 1944.  
Auguste René PRUD'HOMME 1945-1958 Fils de Jean-Baptiste Jules ci-dessus. Né ici le 17 mai 1905.  
René PRUD'HOMME 1958-1962  ?  
Frédéric Jacques Ernest PREISS 1962-1977 Né à Riquewihr le 31 décembre 1906. Décédé à Nice le 9 avril 1979.  
Gérard KLINKLIN 1977-1995 Son nom est mentionné sur la liste des parrains et marraines des cloches de l'église Saint-Joseph.  
Yves SCHIÉLÉ 1995-2008 Réélu en 2001.  
Bernard ANDRÈS 2008-2014 -  
Bernard RUFFIO 2014-(2020) - [ Photo]  
- - -  


Cf : Mairesgenweb
(Autre sources : Liste des maires des A.D. du Haut-Rhin et arbres généalogiques sur Geneanet)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Louis PETITDEMANGE 1788-1807 Né le 30 avril 1743 à Lapoutroie. Était auparavant vicaire à Orbey. Curé ici. Sera ensuite en charge de la cure d'Orbey, où il décède le 27 octobre 1814.  
François DINTROZ 1807-1809 Était auparavant vicaire à Russ. Part ensuite à Belfort.  
Michel WEISS 1809-1820 Était auparavant vicaire à Orbey. Part ensuite à Turckheim, où il décède en 1819.  
Nicolas GOETZ 1820-1836 Né vers 1791. Était auparavant vicaire à Ammerschwihr. Curé ici. Sera ensuite en charge de la cure de Kientzheim, où il décède en 1845.  
Jacques CHOFFIN 5 décembre 1836-1856
68173 - Labaroche Plaque Curé Choffin.JPG
Né le 1er décembre 1805 à Petitefontaine.
Était auparavant vicaire à Orbey.
Décède ici le 8 février 1856. Inhumé dans le cimetière de l'église Saint-Michel, à Basse Baroche : plaque apposée sur un mur.  
Georges LABARRE 1856-1862 Né le 13 juin 1817 à Orbey. Était auparavant à Belfort. Revient ensuite à Orbey, où il décède le 19 octobre 1894.  
Joseph ROUÈCHE 1862-1875 Né le 26 mai 1826 à Brebotte. Était auparavant à Orbey-les-Huttes. Part ensuite à Lachapelle-sous-Rougemont où il décède le 14 octobre 1902.  
Hubert DOUVIER 1875-1876 Était auparavant à Romagny-sous-Rougemont. Part ensuite à Barembach, où il décède en 1904.  
Alphonse VUILMAIN 1876-1895 Était auparavant à Bendorf. Part ensuite à Heiteren.  
Jules GASSER 1895-1901 Était auparavant à Colroy-la-Roche. Part ensuite à Fréland.  
François DIDIERJEAN 1901-1911 Était auparavant à Fouchy. Part ensuite à Breitenau.  
Alfred SCHAEFFER 1911-1919 Était auparavant à Bischwihr. Part ensuite à Leutenheim.  
Léon SALTZMANN 1919- Était auparavant à La Claquette, hameau de La Broque.  
- -  
Joseph PETITDEMANGE environ 1955- Curé au moment de la construction de l'église Saint-Joseph.  
- -  
Gérard STAEBLY 1979- Curé de la paroisse lors du baptême des cloches de Saint-Joseph.  
- -  

(Sources : Le clergé séculier et régulier de l'Alsace et arbres généalogiques sur Geneanet)

Liste de titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean Baptiste MOUTHE 9 novembre 1842 17 novembre 1918 Sous-lieutenant, commandant de la section de gendarmerie de Montceau-les-Mines, directeur de la maternité Boucicaut.
Nommé Chevalier le 29 novembre 1884.
Son dossier  
Jules Jean Baptiste MOUTHE 27 septembre 1859 7 mars 1933 (Orbey) Curé à Orbey-Pairis. Impliqué dans la Résistance : soignait les blessés, donnait des renseignements.

Nommé Chevalier le 7 août 1931.
Son dossier  

Personne distinguée du titre de "Juste parmi les Nations"

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Ernest Jean Baptiste BALTHAZARD 17 janvier 1881 (Labaroche) 7 septembre 1972 (Colmar)
68173 - Labaroche Plaque Balthazard Juste Nations.JPG
Adjoint au maire de Labaroche de 1950 à 1957. Pendant la guerre se trouvait à Annemasse, a fait preuve de résistance et a aidé des enfants juifs. A été décoré à titre posthume en octobre 2013. Plaque en son honneur sur la grande croix du monument aux morts.  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des personnes inscrites sur le monument

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h00 - 12h00 9h00 - 12h00 9h00 - 12h00 9h00 - 12h00 8h00 - 12h00 - -
Après-midi 14h00 - 18h00 - - 14h00 - 18h00 - - -
68173 - Labaroche Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 298 Centre - 68910 LABAROCHE

Tél : 03 89 49 83 23 - Fax : 03 89 78 92 05

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Daniel Delattre, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  • Livret Entre Histoire et Passion, espace des métiers du bois et du patrimoine, Labaroche, conçu par le musée, 21 pages

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Page 103, in Daniel Delattre, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  2. Les hommes contre la forêt
  3. Armoiries des communes du Haut-Rhin, A.D. de Colmar
  4. Base Mérimée
  5. Base Palissy
  6. Base Mérimée
  7. Page 6, in Livret Entre Histoire et Passion, espace des métiers du bois et du patrimoine, Labaroche, conçu par le musée, 21 pages