68140 - Hirtzfelden

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Hirtzfelden
Blason Hirtzfelden-68140.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole -
Canton Blason Ensisheim-68082.png   68-06   Ensisheim

Blason Ensisheim-68082.png   68-06   Ensisheim (Ancien canton)

Code INSEE 68140
Code postal 68740
Population 1 208 habitants (2013)
Nom des habitants Hirtzfeldois, Hirtzfeldoises
Superficie 2 210 hectares
Densité 54 hab./km²
Altitude Mini : 206 m
Point culminant 217 m
Coordonnées
géographiques
47.9125° / 7.4461° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68140 - Hirtzfelden carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Néolithique et Antiquité

  • Grâce au travail de l'équipe du musée de la régence à Ensisheim, nous savons que le secteur était occupé dès le Néolithique puis à l'âge de bronze. Suzanne Plouin, chargée des collections d'archéologie du musée Unterlinden à Colmar nous précise : « Un autre groupe, composé de cinq tumulus, est répertorié dans la forêt du Rothleiblé qui s'étend au sud de Hirtzfelden sur les bans de cette commune et celle de Munchhouse » [1].
  • Des fouilles récentes, au sud de la gravière du village, ont révélé des traces de la Tène finale : un site avec fosse et poteaux, correspondant probablement à un bâtiment, avec silo ou grenier.
  • Du temps des Romains, une voie passait à proximité d'Ensisheim et de Hirtzfelden, et débouchait à Brisach, sur la grande voie longeant le Rhin, de Augusta Raurica (Bâle) à Argentorate (Strasbourg).

Époque médiévale

  • En 727, le village (à l'époque Hiruzfeld) fait partie des nombreuses possessions de l'abbaye de Murbach. Plus tard, "Irzuelden" apparaît aussi dans les possessions de l'abbaye de Lucelle (Bulle du pape Eugène III, le 17 juillet 1147).
  • Au XIIIe siècle, Hirtzfelden devient propriété des Habsbourg, déjà possesseurs de la forêt de la Hardt. Le village entre alors dans la seigneurie de Landser et est administré par son bailliage inférieur, dont le chef-lieu était Ottmarsheim.
  • « En 1304, le village de Hirtzfelden doit comme taille au maximum 100 quartauts de seigle, ..., et au minimum 80 quartauts de seigle, ..., ainsi qu'un droit de gîte » [2].

Temps modernes

  • En 1525, une confrérie de bergers se rassemblant à Hirtzfelden depuis le XVe siècle est disloquée. Quatre meister la reconstituent le 24 août 1884 : « Hans Satt, de la cour de Lucelle, Hans Schmoll, berger communal de Dessenheim, Hans Schäffer de Bantzenheim et le berger Wilhelm Nabel de Schweighouse » [3]. Cette nouvelle confrérie, dite de Saint-Michel, est placée sous le patronage de saint Michel et saint Barthélémy, et se réunit mensuellement jusqu'à la Révolution.
  • Au XVIIe siècle, le village se trouve rattaché au royaume de France. « Louis XIII a confirmé en 1642 la donation de la seigneurie de Landser, faite vers 1636, par le duc de Saxe de Weimar à Henri Herwart » [4]. Les fiefs se transmettent alors de père en fils jusqu'à tomber aux mains des nobles de la Tour.
  • Lors d'une visite en Alsace, le dimanche 19 octobre 1681, Louis XIV est accueilli à l'auberge "au cheval ... [5]" tenue par Bartholomé Ebelin.

Époque contemporaine

  • « En 1832 est inauguré une lieutenance des douanes, liée à la proximité du Rhin et du canal du Rhône »[6].
  • Seconde Guerre mondiale : en 1939, tout comme celle de Roggenhouse, la population d'Hirtzfelden est évacuée dans les Landes.
  • Libération : le 6 février 1945, malgré la neige, la 11e compagnie du 3e bataillon du 5e Régiment de Tirailleurs Marocains avance en direction d'Hirtzfelden et y arrive vers 21 h. Elle sera relevée le lendemain par le 1er bataillon du 8e RTM.

Toponymie

La première forme qui apparaît, vers 727, est celle d'Hiruzfeld. On aura ensuite Irzuelden, en 1147, puis Hertzfelden et Hirtzfelden.
Ce nom provient de "der Hirsch" (= le cerf) et "die Felden" (= les champs) [7].

Héraldique

Blason sur la façade de la mairie

Les armoiries sont crées en 1963. Elles se blasonnent ainsi :

  • D'or au cerf contourné de gueules passant sur une terrasse de sable. [7]

« Le cerf est déjà présent sur les armes portées par Jean Caspar Helbling de Hirtzfelden en 1667 » [8].


Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin, 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne), 1919-2019 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Colmar, 1871-1919 : Kreis Guebwiller, 1919-2015 : Guebwiller, 2015-2019 : Thann-Guebwiller
  • Canton - 1801-2019 : Ensisheim

Patrimoine.png Patrimoine

L'église Saint-Laurent

Église paroissiale - Photo J-P GALICHON

La paroisse est placée sous le patronage de saint Laurent, populaire en Alsace (12 églises dans le Haut-Rhin lui sont dédiées). Fêté le 10 août, saint Laurent est le patron des pauvres et des rôtisseurs.

L'édifice

Tout comme la mairie, l'église est surélevée par rapport à la rue.
Sa construction remonte au XIIe siècle ou XIIIe siècle et la partie basse du clocher à bâtière en reste le témoin. Cette tour a été rehaussée en 1774, et renforcée à sa base (ces contre-forts apparaissent en arrière-plan de la photo du monument aux morts).
« En 1778, l'architecte CHASSAIN élève la nef à vaisseau unique contre l'ancienne tour » [9]. Le chœur d'origine, sous le clocher, est conservé et on peut encore en voir un arc en plein cintre depuis l'extérieur.
En 2011, la chapelle au sein de ce chœur a été rénovée, réhabilitée et bénie le 6 novembre par le curé Armand MARTZ.


L'intérieur et le mobilier de l'église

Choeur de la nef actuelle Photo B.ohland

L'arcade séparant la nef du chœur est décorée, mais le style général de l'église est assez sobre. Il est agrémenté d'un mobilier néo-classique :

- L'orgue est une œuvre atypique : le buffet à trois tourelles est d'origine, daté et signé en 1790 par Joseph RABINY (fondateur de la dynastie Callinet). L'instrument subira ensuite plusieurs réparations et transformations par Antoine Herbuté, Martin Rinckenbach et la dernière en 1976 par Christian Guerrier.
- Une custode : dans le chœur de la chapelle du clocher, on peut admirer une armoire eucharistique en grès, peut-être du XVe siècle, ornée d'un gable à fleur de lys au dessus d'une porte en fer forgé.
- Deux statues : une en bois polychrome et doré, du XVIIe siècle, représentant saint Marc avec un lion à ses pieds. Et une Vierge de Pitié, du XVIIIe siècle, assise sur un globe terrestre.
- Les fonts baptismaux en grès jaune taillé datent du XVIIIe siècle;
- La chaire en chêne peint et doré mesure 5,70 m de haut et date du milieu du XIXe siècle



Les cloches

Celles d'origine auraient vraisemblablement disparu lors de la guerre de Trente Ans.
« En août 1686, Caspar SCHNORFF, évêque-suffragant de Bâle, vient y bénir la cloche St-Louis » [10]. La suivante sera baptisée "St-Laurent".
Leur réquisition lors de la Révolution entraîne la fonte de nouvelles cloches : la grande, de 1841, existe encore en 1996.

Promenade sur le parvis

Stèle de Johannes Schmoll

Après avoir gravi les quelques marches et laissé le monument aux morts sur notre droite, le "tour de l'église" nous réserve quelques surprises :

- une "grotte de Lourdes" : en creusant ses fondations, en 1921, on découvre de nombreux ossements d'un cimetière mérovingien.
- des croix en fer forgé sur le faîte du mur d'enceinte.
- d'anciennes pierres tombales, encastrées dans le mur et plus ou moins détériorées par le temps :
  • La plus ancienne date de 1628 (date inscrite dans le pourtour). Un épitaphe a été rajouté en 1753 à la mort de Bartholomé EBELIN (voir les personnalités locales ci-dessous).
  • De la suivante, il ne reste qu'une seule inscription, dans le coin supérieur droit. On peut y lire la date du 16 mai (1682), correspondant au décès de Johannes SCHMOLL le vieux, descendant de Hans SCHMOLL (un des quatre maîtres ayant refondé la confrérie des bergers de Saint-Michel) [11].
    Autrefois, figurait sur cette pierre un blason avec les initiales de part et d'autre d'une crosse de berger, attestant ainsi de son statut de maître de corporation.
  • Une troisième, arrondie, nous offre une inscription encore très lisible (voir photo). Il s'agit de celle de François Gervais BÜRTZ, né le 5 octobre 1702 à Sainte-Croix-en-Plaine (68). Il a exercé en tant que prêtre, chapelin de Sélestat de 1725 à 1734, puis curé de Hirtzfelden de 1734 à 1763. Il est décédé à Hirtzfelden le 26 janvier 1763.


Repère géographique.png Repères géographiques

68140-Hirtzfelden Carte.jpg

Hirtzfelden est une commune du Haut-Rhin (Alsace) située dans la plaine alluviale du Rhin, à la lisière Nord-Est de la forêt du Rothleiblé, à 24 km de Mulhouse et 28 km de Colmar.
Le village, situé dans le canton d'Ensisheim, fait partie de la communauté de communes "Pays Rhin-Brisach" (résultat d'une fusion des anciennes communautés "Essor du Rhin" et "Pays de Brisach").
Curiosité : La forêt du Rothleiblé (ou Rotleiblé) abrite un des rares endroits de France où s'épanouit la fraxinelle. Hirtzfelden en a fait un symbole et organise chaque année une "fête de la fraxinelle".


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 353 593 650 711 842 931 932 960 930 883
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 902 852 882 806 820 778 781 751 724 676
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 669 559 570 560 516 519 515 544 559 561
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 741 848 981 1 084 1 171 1 239 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Laurent SCHMOLL 1790 - 1790 Né le 22 décembre 1760. Fils de François Joseph SCHMOLL. Maire à son mariage (15 février 1790) avec M. Thérèse REYMANN, fille de Jean-Michel REYMANN, prévôt de Munchhouse [12].  
François Joseph FREYBURGER 1790 - 1790  
Laurent SCHMITT 1792 - 1795  
François Joseph JECKER 1795 - 1797 Père du mécanicien François Antoine JECKER. Baptisé le 20 décembre 1737 à Hirtzfelden. Cultivateur. Marié à Marie Anne WEIS. Décédé à Hirtzfelden le 1er novembre 1806 [13].  
François Joseph SCHMOLL 1797 - 1797  
Laurent JECKERT le vieux 1797 - 1800  
François Joseph JECKER le vieux 1800 - 1803 Le même que ci-dessus ?  
Laurent SCHMOLL 1803 - 1805  
François Joseph JECKER 1805 [14] - 1812 Frère du mécanicien François Antoine. Né le 22/09/1760 ou le 03/10/1760 à Hirtzfelden. Agriculteur. Suppléant du juge de paix. Maire lors de son 2e mariage le 12 novembre 1811 avec Régine STROSSER. Décédé le 21 décembre 1828 à Hirtzfelden [13].  
Laurent HOFFMEYER 1812 - 1821 Né le 21 septembre 1770. Cultivateur. 5 enfants.  
Laurent SCHMITT 1821 - 1830 Né le 26 décembre 1778 à Hirtzfelden. Cultivateur. 1 enfant  
Laurent HOFFMEYER (fils) 1830 - 1831 Fils du précédent. Né le 29 août 1795 à Hirtzfelden. Marié à Marie Anne SCHMOLL. Décédé le 17 février 1853 à Hirtzfelden [13]. Géomètre. 5 enfants  
François Antoine JECKER 1831 - 1837  
Michel JECKER 1835 - 1837  
François Antoine JECKER 1837 - 1841  
Gervais JECKER 1841 - 1846 Frère du mécanicien François Antoine ?  
François Joseph JECKER 1846 - 1847  
Antoine VIGER 1847 - 1852  
Paul Michel HOFFMEYER 1852 - 1864  
Gervais DANNER 1864 - 1871  
Léon JECKER 1871 - 1876  
Louis JECKER 1876 - 1886  
Antoine RUSCH (père) 1886 - 1888  
Louis JECKER 1888 - 1888  
Léo DANNER 1888 - 1891  
Antoine JECKER 1891 - 1903  
Alphonse JECKER 1903 - 1909  
Edouard ZUMBIEHL 1909 - 1919  
Joseph NAEGELIN 1919 - 1929  
Joseph JECKER 1929 - 1935  
Charles SAUVAGEOT 1935 - 1940  
Joseph JECKER 1940 - 1941  
Dominique JECKER 1941 - 1942  
Victor ZAEPFEL 1942 - 1945  
Charles SAUVAGEOT 1945 - 1945  
Justin SAUVAGEOT 1945 - 1953  
Alphonse RUSCH 1953 - 1959  
Robert SAUVAGEOT 1959 - 1965  
Emile SCHUBNEL 1965 - 1971  
Raymond SCHELCHER 1971 - 1983 Auteur du livre "Hirtzfelden à l'orée du Rotleiblé" en 2004.  
François SAUVAGEOT 1983 - 2008 Maire honoraire depuis janvier 2009 (Article paru dans les DNA, le 14 janvier 2009, précisant qu'il était maire depuis 1983)  
Agnès MATTER-BALP 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb & Liste des maires de la Révolution à nos jours (Archives Départementales du Haut-Rhin)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Romain PFAU 1527 - [15].  
Wernert BESSERER 1539 -  
Petrus 1549 -  
Jérôme NUSSBAUMER 16 décembre 1665 - 6 février 1670 Originaire de Soleure , en Suisse. Aussi mentionné dans la liste de Munchhouse sous le nom de Hyeronimus NUSSBAUM.  
Adam de la Porte 1670 - Aussi mentionné dans la liste de Munchhouse.  
Pierre MARCHANT 1673 - Curé de Munchhouse, sous le patronyme MARCHAND, de 1670 à 1671  
Barthélémy SCHWANDER 1877 - Aussi mentionné à Munchhouse.  
Magister Ludovicus MÖLLER 1678 - Natif d'Ensisheim. Ordonné prêtre le 4 juin 1678. Curé à Hirtzfelden et à Munchhouse. Il décède le 2 février 1689 et est enterré dans l'église d'Hirtzfelden [16].  
Georges GÖPFERT 1689- De Soultzmatt, curé d'Hirtzfelden et de Roggenhouse.  
Jean-Baptiste HADERER 1727 - De Bergheim.  
François BILGER 1728 - De Stetten.  
François Antoine SANNER - 1734 De Soultzbach.  
Gervais BÜRTZ 1734 - 1763 Originaire de Sainte-Croix-en-Plaine. Chapelin de Sélestat de 1725 à 1734. Décédé le 26 janvier 1763. Pierre tombale incrustée dans le mur d'enceinte de l'église.  
Laurent SCHMOLL 1763 - 1791 Fils de Laurent Schmoll et M. Véronique Ebelin. Baptisé le 31/08/1713 à Hirtzfelden. C'est lui qui bénit la première pierre de l'agrandissement de l'église le 26/04/1778. Il décède le 18/09/1791 [12].  
Blaise ENDERLIN 19 juillet 1791 - ? Auparavant vicaire à Oberhergheim.  
- -  
Joseph CHRIST 1841 - [17]  
- -  
S. BÜRR 1879 - [17]  
- -  
ZIMMER 1943 - [17]  
- -  
Christophe SMOTTER  ? - 28 septembre 2009  
Armand MARTZ 18 octobre 2009 - Communauté de paroisses Saint-Eloi de la Hardt. Presbytère de Fessenheim.  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945 / 1946-1952

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Joseph Georges Edmond BUOB 8 juillet 1862 4 janvier 1931
Neufchâteau (88)
Colonel commandant le parc d'artillerie de la place de Vincennes. Marié le 11 avril 1897 à Paris avec Suzanne Adélaïde OLLAGNIER. Dossier 0391099 [18].  
Barthélémy EBELIN 9 janvier 1766 6 janvier 1823
Hirtzfelden
Capitaine des hussards. Fils de Barthélémy EBELIN, dernier prévôt de Hirtzfelden. Dossier 0888006 [18].  
Jean Georges MEYER 23 janvier 1769 6 novembre 1832
Ensisheim (68)
Capitaine de cavalerie. Époux de Geneviève ARNOLD. Dossier 1271047 [18].  
Laurent ROELLY 15 septembre 1802 29 octobre 1877 Trompette à la 5e batterie du 10e régiment d'artillerie. Marié à Rennes (35) le 3 octobre 1853 avec Josephine Romaine LAVANDIER. Dossier 1271047 [18].  
Jean Michel STROSSER 24 septembre 1782 - Canonnier d'artillerie à cheval. Dossier 1271047 [19].  
Etienne TROLLER 18 septembre 1824 9 septembre 1886 Sous-lieutenant au 9e bataillon de marche des chasseurs à pied. Dossier 1271047 [19].  

Les médaillés de Sainte-Hélène

La médaille de Sainte-Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405 000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Laurent SCHMITT 18 germinal an II
(7 avril 1793)
- Fils de Lorentz Schmitt, cultivateur, et M. Anne Leimbacher. 5e cuirassiers. 1813 à 1815.
Dossier 138169 [20].  
- - -  
- - -  
- - -  

Source : Sainte-Hélène

Les personnalités locales

Dalle funéraire de la famille Ebelin.
Blasons Seiderlin et Ebelin, datants de 1628. Marque du Z barré et initiales B.E.

Les EBELIN, au service de l'Église :
Certaines villes, comme Colmar ou Sélestat, ont fourni de nombreux religieux. Mais ce phénomène a aussi touché, dans une moindre mesure, certains villages. Ce fut le cas à Hirtzfelden.

  • Barthélémy EBELIN (futur aubergiste) y naît en 1662 .

Sa sœur, M. Cléophée, est mariée à Jacques Haus. Celui-ci a deux frères, J. Christophe et J. Jacques, qui seront tous les deux chanoines à St. Martin à Colmar, puis vicaires généraux du diocèse de Bâle.

  • Barthélémy EBELIN se marie à Hirtzfelden, aux environs de 1684, avec Anne Marie DECK. Ils auront 9 enfants :
1) Christophe, né le 6 août 1684, qui sera prêtre de Sainte-Croix-en-Plaine de 1715 à 1735, puis chanoine de St-Martin à Colmar
2) Anne-Catherine, née le 23 août 1686
3) Jean-Jacques, né le 23 janvier 1688 : il aura un fils, J. Baptiste, qui sera curé d'Ottmarsheim de 1764 à 1784
4) Bartholomé, né le 25 mars 1690, marié à A. Catherine Hoffmann le 3 mars 1710, mort en 1753 (pierre tombale ci-contre)
5) Véronique, née le 26 mars 1692, épouse J. Jacques Heimburger. Ils auront un fils François Antoine Heimburger qui sera prêtre d'Obermorschwiller de 1756 à 1789
6) Anne-Marie, née le 13 novembre 1695, épouse J. Jacques Rudler. Ils auront trois fils, tous les trois curés
7) Jean-Baptiste, né le 23 mars 1698. Il sera curé de Battenheim de 1731 à 1738
8) François-Antoine, né le 21 décembre 1700. Il sera curé d'Ottmarsheim de 1735 à 1764
9) Marie-Cléophée, née le 4 février 1703
  • Barthélémy EBELIN décède à Hirtzfelden le 30 novembre 1718.

Selon Claude Muller [21] : "Il est vraisemblable que Laurent Schmoll, ..., fils de Laurent Schmoll et M. Véronique Ebelin, ..., soit apparenté à ce clan aux multiples ramifications."


Buste de François Antoine Jecker

Ce buste, sur la "Dorfplatze' inaugurée le 10 septembre 1989, rend hommage à François-Antoine JECKER, né le 14 novembre 1765 à Hirtzfelden.
Plus attiré par son grand-père maréchal-ferrant et bricoleur que par l'agriculture, François-Antoine délaisse sa campagne natale pour aller étudier à Besançon, Paris et Londres. Il reviendra à Paris à l'époque où l'on met en place le système métrique. François-Antoine se penche alors sur le mètre étalon et les double-décimètres. « Il fabriqua aussi dans ses ateliers parisiens des unités-étalons pour les poids et les capacités » [22]. Il créera d'autre part de nombreux instruments de navigation, de géodésie, d'optique, et obtiendra plusieurs médailles ou distinctions. Nous pouvons admirer bon nombre de ses inventions au musée situé dans le hall de la mairie.

Quelques repères généalogiques :

  • Son grand-père : François-Joseph Jecker, né le 02/09/1712. Décédé le 15/05/1782.
  • Ses parents : François-Joseph Jecker, né le 20/12/1737, cultivateur, maire de la commune, marié à Anne-Marie Weiss le 23/06/1760.
  • Sa fratrie :
1) François-Joseph, né le 03/10/1760
2) Jean, né le 20/08/1762, décédé le 20/05/1763
3) Marie-Anne, née le 23/01/1764
4) Jean, né le 27/01/1768, rejoint son frère à Paris en 1800, devient commissaire voyageur de la maison Jecker, meurt en Amérique.
5) Laurent, né le 28/12/1769, rejoint aussi son frère à la même date, puis quitte Paris en 1801 pour fonder une usine d'aiguilles à Aix la Chapelle.
6) Gervais, né le 26/03/772, devient conseiller de son frère à Paris, puis rejoint Hirtzfelden par la suite où il crée un commerce de fers.
7) Marie-Agathe, née le 04/04/1775
8) Protais, né le 12/05/1777, rejoint également son frère et reste à Paris.
  • Son mariage : le 17 floréal an XIII (7 mai 1805) avec Antoinette Françoise Boussod [23].
  • Ses enfants ? Trois naissances successives de Jecker dans le 8e arrondissement (État civil reconstitué) [24] :
1) François-Antoine, né le 07/02/1806
2) Marie-Elisabeth, née le 23/04/1807
3) Pauline, née le 11/03/1809
  • Son décès : Le 30 septembre 1834, à Montgeron (Essonne). Inhumation au cimetière du Père Lachaise.


Les émigrés

Amérique

  • BIEHL Michel, bateau Albertina, septembre 1845, marié, 5 enfants. Sans autres renseignements.

Je n'ai trouvé aucun BIEHL dans les registres d'état civil. Par contre, on trouve des ZUMBIEHL, ou des BIHLER.

  • BIHL Michel, bateau Schanunga, novembre 1846, 50 ans, journalier, part avec sa fille Marie, 2 ans. Sans autres renseignements.

- BIHL Jean-Michel est né le 16 juin 1796 [25].

Il est le fils de François Joseph BIHL et de Marie-Anne STREBEL. Il sera successivement tailleur d'habits, cultivateur, et journalier.

- Il se marie le 11 mars 1818, à Hirtzfelden, avec Thérèse STROSSER, fille de Laurent STROSSER et de Marie-Anne BAUMANN.
- Le couple donne naissance à au moins 7 enfants :

1. Jean-Paul, né le 30 juin 1818
2. Jean-Michel, né le 4 mai 1820
3. Marie-Thérèse, née le 13 février 1823
4. Marie-Anne, née le 13 avril 1826
5. Joséphine, née le 4 juillet 1832
6. Laurent, né le 22 septembre 1834
7; Caroline, née le 15 octobre 1838

- BIHL Jean-Michel décède en 1853 à Galveston, Texas, USA [25].

  • BIHL Joseph, bateau Schanunga, novembre 1846, 30 ans, charpentier, marié avec Catherine, 28 ans, deux enfants dont une fille Rose (un mois).

- BIHL François-Joseph est né le 11 janvier 1815.

Il est le fils de François Joseph BIHL et de Marie-Anne BRENGARD. Il sera charpentier et journalier.

- Il se marie le 10 janvier 1838, à Hirtzfelden, avec Catherine FÜRLING, fille de Joseph FÜRLING, cultivateur, et de Catherine (LITSCHY ?)
- Le couple donne naissance à au moins 5 enfants :

1. Jean-Baptiste, né le 3 octobre 1838
2. Jean-Albert, né le 19 septembre 1840
3. Joseph, né le 22 janvier 1842
4. Charles, né le 13 octobre 1843
5. Marie-Rose, née le 14 mai 1845

- BIHL François-Joseph décède à San Antonio, Texas, USA [25].

  • BRENGARD Augustin, passeport février 1850, 26 ans, charron. Sans autres renseignements.

Il existe un BRENGARD Augustin, né le 6 janvier 1823, fils de Jean BRENGARD et Marie-Anne JECKER. Je n'ai pas trouvé de mariage avant la date du passeport (si toutefois il s'agit bien de la même personne) [26].

Les optants

Pour la nationalité allemande [27] :

  • Charles GRIMM :
Né le 12 mars 1852. Fils de Joseph GRIMM et Madeleine (RIEDLERPACHER ?).
Domicilié à Lyon. Soldat au 105e de ligne. Option le 28 juin 1872.
  • Ferdinand HUGUELIN :
Né le 13 octobre 1851. Fils de Ignace HUGUELIN et Odile ZUMBIHL.
Domicilié à Paris. Militaire. Option le 3 juin 1872.
  • Emile KELTZ :
Né le 4 juin 1854. Fils de (Jacques ?) KELTZ et Marguerite (KIFFER ?).
Domicilié à Paris. Militaire. Option le 27 mai 1872.
  • François Joseph ROELLY :
Né le 4 février 1849. Fils de Joseph ROELLY et Marie-Anne MEYER.
Domicilié à Toulouse. Militaire. Option le 15 mai 1872.

Pour la nationalité française [28] :

  • Jean-Michel BIHL :
Né le 4 mai 1820. Fils de Jean-Michel BIHL et Thérèse STROSSER.
  • Marie-Rosalie BIHL :
Née le 30 juillet 1844. Fille de Jean BIHL et Marie-Anne STROSSER.
  • Jean BIHL :
Né le 24 juillet 1851. Pas trouvé dans l'état civil. Mais un autre Jean BIHL : né le 17 juin 1851...
  • Marie BIHL :
Née le 30 décembre 1848. Fille de Jean BIHL et Marie-Anne STROSSER.
  • Benjamin BRENGARD :
Né le 20 décembre 1850 sous le patronyme BRENGART. Fils de Catherine BRENGART, 46 ans en 1850.
Domicilié à La Fère (Aisne) au moment de l'option (9 mai 1872)
  • .../...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h - -
Après-midi - 17h - 18h30 17h - 18h30 17h - 18h30 - - -
68140-Hirtzfelden Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 17 a, rue de la République - 68740 HIRTZFELDEN

Tél : 03 89 81 27 09 - Fax : 03 89 83 80 39

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Novembre 2016)

Dépouillements des registres paroissiaux

En ce qui concerne les archives du Haut-Rhin, seuls sont numérisés et consultables en ligne les registres d'état civil de 1793 à 1892.
Pour les BMS, recensements, ou registres de matricule, il faut se déplacer aux AD de Colmar, ou au CDHF de Guebwiller.

Archives notariales

Patronymes

Au XIXe siècle, on trouve beaucoup de Baumgartner, Bihl et Bihler, Hegy, Hoffmeyer, Jecker, Litschgy, Meyer, Negelin, Sager, Schmidt, Weber et Zumbiehl.
Les Schmoll, davantage présents au siècle précédent, sont en diminution.

Remarques

Deux ouvrages locaux sont visibles au musée François-Antoine Jecker et en vente à la mairie :

  • Schelcher Raymond, "Hirtzfelden, à l'orée du Rotleible", relié, Commune de Hirtfelden, 2004, 448 pages, ASIN : B000WIKH58.
  • Schelcher Raymond, "La vie et les oeuvres de François-Antoine Jecker", 1993, 105 pages;

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • KAUFFMANN M. Madeleine et ALBARRACIN Christiane, Munchhouse, une petite histoire dans la grande, Mulhouse (68), Journal des Ménagères, 2003, 240 pages, ISSN 0908-K-83551.
  • Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 5, 1992, 128 pages, ISSN 0990-6894. Aimablement mis à disposition par la mairie de Roggenhouse.
  • Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN 0990-6894. Aimablement mis à disposition par la mairie de Roggenhouse.
  • Le patrimoine des communes du Haut-Rhin, Tome 1, Charenton-le-Pont (94), Flohic éditions, 1998, 752 pages, ISBN 2-84234-036-1.
  • POINSOT Gilbert, HAUSS Alain, LIND Olivia, SCHNEIDER-BARDOUT Michèle, Canton d'Ensisheim, Haut-Rhin, Images du patrimoine, Illkirch (67), Le Verger éditeur, 1990, 72 pages, ISBN 2-908367-19-X.
  • Dépliant "La route des orgues", festival Callinet, de la Communauté de Communes "Essor du Rhin".
  • "En lisière du Rothleiblé", bulletin communal, de 2002 à nos jours.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Page 10, in KAUFFMANN M. Madeleine et ALBARRACIN Christiane, Munchhouse, une petite histoire dans la grande, Mulhouse, Journal des ménagères, 2003, 240 pages, ISBN : 0908 K 83551
  2. Trouillat, tome III, cité page 8 in Annuaire de la Société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 20, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  3. Raymond Schelcher, "Hirtzfelden sur la Hardt", page 17, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  4. Raymond Schelcher, "Hirtzfelden sur la Hardt", page 8, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  5. "Rouge" pour Patrick Schmoll in "une famille ancienne de la Hardt, les Schmoll", "blanc" pour Raymond Schelcher, "Hirtzfelden sur la Hardt", page 14, in Annuaire de la société d'histoire de la hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  6. Page 359, in Le patrimoine des communes du Haut-Rhin, Tome 1, Charenton-le-Pont (94), Flohic éditions, 1998, 752 pages, ISBN : 2-84234-036-1
  7. 7,0 et 7,1 Armoirie (AD Haut-Rhin)
  8. Raymond Schelcher, "Hirtzfelden sur la Hardt", page 5, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  9. in POINSOT Gilbert, HAUSS Alain, LIND Olivia, SCHNEIDER-BARDOUT Michèle, Canton d'Ensisheim Haut-Rhin, Images du patrimoine, Illkirch (67), Le Verger éditeur, 1990, 72 pages, ISBN 2-908367-19-X
  10. SCHLAEFLI Louis, "Notes sur les cloches de Hirtzfelden", pages 25 à 28 in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  11. Un relevé de cette stèle a été fait au début du XXe siècle par Th. Walter, in Alsatia superior sepulta. Die Grabschriften des Bezirtes Oberelsass, Gebweiler (Guebwiller), Verlag der Boltze'tchen Buchhandlung, 1904, inscription 281, Hirtzfelden
  12. 12,0 et 12,1 Annuaire de la Société d'Histoire des Régions de Thann-Guebwiller, XXI, 2004-2005, pages 191-201, une ancienne famille de la Hardt : les Schmoll
  13. 13,0 13,1 et 13,2 confrontation entre arbres sur Généanet et actes d'état civil
  14. 1805 pour les AD du Haut-Rhin, 1808 pour GenWeb
  15. Jusqu'à Laurent Schmoll, le début de la liste est tiré de État de l'église d'Alsace avant la Révolution, Modeste SCHICKELÉ, 2e partie : le diocèse de Bâle, doyenné Citra Rhenum.
  16. Schlaefli Louis, "A propos d'un ouvrage de la bibliothèque de Jean-Louis Moeller, curé de Hirtzfelden", pages 21 à 23, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  17. 17,0 17,1 et 17,2 Schlaefli Louis, "Notes sur les cloches d'Hirtzfelden", pages 25 et 26, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  18. 18,0 18,1 18,2 et 18,3 Base Léonore Culture.gouv et confrontation entre arbres généanet et registres d'état civil
  19. 19,0 et 19,1 Uniquement Base Léonore Culture.gouv
  20. Les médaillés Stehelene
  21. "Tradition familiale, vocations sacerdotales, milieu rural : les Ebelin de Hirtzfelden", pages 37 à 43, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 26, 2014, 212 pages, ISSN : 0990-6894
  22. Jecker L., "François-Antoine Jecker et le système métrique", pages 47, in Annuaire de la société d'histoire de la Hardt et du Ried, numéro 5, 1992, 128 pages, ISSN : 0990-6894
  23. État civil reconstitué de la ville de Paris
  24. Prénoms correspondant à ceux de danyburn sur Geneanet
  25. 25,0 25,1 et 25,2 Arbre de babethjacques sur généanet
  26. Toutes les informations sont issues de l'état civil en ligne de la commune d'Hirtzfelden, sauf les 3 renvoyant à l'arbre de babethjacques.
  27. Culture.gouv Alsaciens-Lorrains ayant opté pour la nationalité allemande.
  28. les optants geneawiki



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.