68068 - Dannemarie

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Dannemarie
Dannemarie.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Métropole
Canton Blason en attente.png   68-09   Masevaux

Dannemarie.png   68-05   Dannemarie (Ancien canton)

Code INSEE 68068
Code postal 68210
Population 2 292 habitants (2013)
Nom des habitants Dannemariens, Dannemariennes
Superficie 435 hectares
Densité 526,90 hab./km²
Altitude Mini: 296 m
Point culminant 354 m
Coordonnées
géographiques
47.6308° / 7.1197° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
68068 - Dannemarie carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

  • La formation originelle du village reste incertaine, mais différents historiens la font remonter à l'époque gallo-romaine, d'autant plus qu'une voie importante passait à cet endroit. La première citation fiable apparaît au IXe siècle, une colonge appartenant alors à l'abbaye de Masevaux. Le village est mentionné ensuite en 1016, dans une charte au profit de l'abbaye allemande de Reichenau[1].
  • Appartenant d'abord à la seigneurie de Thann, puis de Ferrette, Dannemarie s'ajoute ensuite aux nombreuses possessions des Habsbourg, puis reviendra en 1848 à la couronne française et aux ducs de Mazarin.
  • Prospère au temps où elle était une cité marchande, avec foire et marché importants, la bourgade dannemarienne est ensuite fortement malmenée par des fléaux et des invasions ou guerres successives : la peste noire en 1313, des troupes anglaises en 1375, les comtes de Montjoie et de Neufchâtel en 1427, les Armagnacs en 1439, les Suisses en 1468, les Bourguignons en 1474, époque où l'église est pillée et le cimetière fortifié détruit, la Guerre de Trente ans vers 1618, et pour finir les Suédois en 1632.
  • Au XIXe siècle l'industrialisation prend différentes formes : une tuilerie et une usine de filature dépendant des établissements DMC de Mulhouse, la construction du canal du Rhône au Rhin, la voie ferrée de Paris à Mulhouse, puis la gare en 1857 et une liaison de Dannemarie à Pfetterhouse en 1910.
  • Lors de la première guerre mondiale, Dannemarie accueille le cantonnement de nombreux soldats et devient un centre militaire stratégique, chargé d'administrer plusieurs communes des alentours. En 1918, la ville reçoit la visite du président Raymond POINCARÉ et de Georges CLEMENCEAU.
  • Durant la seconde guerre mondiale, Dannemarie est occupée, en partie détruite, et les déportations sont nombreuses. La ville est libérée le 27 novembre 1944, grâce à l'intervention de la 5e division blindée et de la Brigade Alsace-Lorraine commandée par André Malraux. La reconstruction va alors pouvoir commencer.

Héraldique

Blasons sur la façade de la mairie


« D'azur à la façade d'église romane d'argent ajourée du champ et ouverte de sable, la Vierge et l'Enfant d'or posés sur une nuée d'argent entre deux clochers surmontés de croix de même »

Ces armoiries existent depuis la fin du XVIIe siècle.
Elles sont étroitement liées à l'origine du village qui devrait en effet son nom à l'existence d'une chapelle primitive dédiée à la Vierge Marie

Toponymie

Le premier toponyme qui apparaît en 823 est Domnamaria, puis on trouve les formes Danamarachiricha en 1016, Dammerkilch en 1361, puis Dammerkirch en 1615[2].
Littéralement, la forme allemande Dammerkirch signifie « l'église Domna Maria »[3] c'est à dire l'église de la Vierge.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Haut-Rhin - 1871-1919 : Haut-Rhin (Allemagne) - 1919-2020 : Haut-Rhin
  • Arrondissement - 1801-1871 : Belfort - 1871-1919 : Kreis Altkirch - 1919-2020 : Altkirch
  • Canton - 1801-1871 : Dannemarie - 1871-1919 : Dammerkirch - 1919-2015 : Dannemarie - 2015-2020 : Masevaux

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Léonard

Façade et clocher Photo B.ohland
  • Une église est citée en 1289 au même endroit, entourée d'une cimetière fortifié, et consacrée à la Vierge Marie. La paroisse desservait aussi les villages d'Elbach, Gommersdorf, Retzwiller et Wolfersdorf.
L'église est dédiée à saint Léonard à partir de 1411, mais détruite en 1427. Une nouvelle église est consacrée en 1446, mais incendiée en 1474. L'édifice suivant tombe en ruines en 1650.
Une nouvelle construction prend forme entre 1655 et 1670 grâce au legs du chanoine dannemarien Thiébaut Henning. Le clocher s'effondre et est reconstruit en 1725. Pour répondre aux besoins grandissants de la population, la nef et le chœur sont agrandis en 1844, tout en conservant le clocher précédent. Cette dernière église est consacrée en 1855 par Monseigneur Raess, évêque de Strasbourg.
Côté place Photo B.ohland
  • Les plans de l'église ont été conçus par l'architecte Lejeune, dans un style néo-roman, et mis en œuvre par l'entreprise Deffayet et Burnier.
Le clocher porche en pierre taillée atteint 45 m et présente quatre niveaux successifs, trois quadrangulaires et le quatrième, octogonal, pourvu d'une balustrade. Le portail est encadré de pilastres.
La nef et ses collatéraux présentent des plafonds plats et une décoration de style néo-classique. Les piliers supportant les arcades sont surmontés de chapiteaux sculptés.
La chaire à prêcher présente des bas-reliefs clairs et colorés. Son abat-voix a été perdu durant la seconde guerre mondiale. Les autels latéraux dédiés à Marie et Joseph sont de même facture. Le maître-autel faisait également parti de ce lot, mais a lui aussi disparu lors de la guerre.
Les vitraux se divisent en deux séries : une réalisée vers 1840, du côté du clocher; une seconde réalisées en 1890 par l'institut royal de peinture munichois F.X. Zettler. Certains vitraux portent la mention « pour honorer la mémoire de Jean Riss-Strolz (1886-1894) ».
L'orgue, signé Joseph Callinet, est le plus grand des orgues Callinet encore en place en Alsace. Il date de 1845. Il a été réparé en 1895 et sa tendance romantique a été amplifiée. Il a été modernisé en 1911, notamment par pneumatisation. Enfin, en 1969, est créée une association qui récolte des fonds pendant une quinzaine d'années afin de le restaurer, ce qui est fait par la maison Kern en 1986. Le buffet est classé en 1988 à titre d'objet historique[4], et la partie instrumentale également classée en 2012[5].



Halle au blé, école, tribunal, puis mairie

Hôtel de ville

La première halle aux blés étant en mauvais état à la fin du XVIIIe siècle, un projet de reconstruction voit le jour, et elle est démolie en 1791.
Les travaux s'échelonnent sur 14 ans car ils sont perturbés par la révolution et les guerres napoléoniennes. Une fois terminée, cette grande bâtisse abrite la halle aux blés au rez-de-chaussée et la mairie à l'étage.
En 1886, le bâtiment est aménagé en école pour filles, le temps de la construction d'une nouvelle école.
En 1906, la municipalité vend l'édifice au ministère de la Justice du Kaiser, et il devient tribunal cantonal impérial. Durant la Grande guerre, il abrite le service administratif du gouvernement militaire français. Et en 1918, il redevient tribunal jusqu'en 1959.
Entre 1961 et 1962 il héberge une classe de collégiens, le temps des travaux pour un nouveau collège.
Racheté par la commune en 1963, il devient hôtel de ville à partir de 1965.

Viaducs ferroviaires

Viaduc de Ballersdorf

Le relief vallonné autour de Dannemarie a nécessité la construction de deux viaducs pour permettre une liaison ferroviaire continue sur la ligne Paris-Est/Mulhouse. La maîtrise d'œuvre en a été confiée à l'ingénieur d'Aigremont. Les deux ouvrages se situent de part et d'autre de la commune :

  • Du côté de Ballersdorf, le "Viaduc de Ballersdorf":
surplombe le vallon du Rossbaechel en décrivant une légère courbe. Construit en 1857, en briques et en pierres, ce viaduc comporte 34 arches portant sa longueur à 390 m, pour une hauteur de 18 m. Il a été bombardé en 1914 et reconstruit.
  • Du côté de Retzwiller, le "Grand viaduc" ou "Viaduc de la Largue":
enjambe la rivière la Largue. Construite entre 1855 et 1858 et d'une hauteur identique à son voisin, il est plus long, atteignant presque 500 mètres grâce à 42 arches. Cet ouvrage a été bombardé à quatre reprises : une fois en 1870, deux fois durant la Grande guerre, et encore une fois en 1944.


Autres éléments

Maison à pans de bois de 1671


  • Maisons à pans de bois :
Il subsiste dans la ville des maisons à pans de bois des XVIe et XVIIe siècles. Principalement situées place de l'hôtel de ville, rue de Cernay et rue Saint-Léonard, elles ont souvent pignon sur rue. La plus ancienne date de 1525.
  • Porche de l'ancien hôpital :
L'ancien porche a été conservé, il date de 1868[6]
  • Ancienne filature DMC :
Une annexe des établissements DMC de Mulhouse avait été construite ici. De 1939 à 1944, on y fabriqua du matériel de guerre. Elle abrita ensuite une usine de cycles Peugeot, prospère jusqu'en 2012. Puis a suivi un programme de réhabilitation en logements.


Repère géographique.png Repères géographiques

Dannemarie se situe au sud-ouest du département, non loin de la limite avec le Territoire de Belfort.
Le village s'est niché dans une courbe de la Largue, sur une légère terrasse.
Un autre cours d'eau baigne le ban communal, le Baerressengraben, et le canal du Rhône au Rhin le longe au nord. Deux voies importantes traversent également le territoire : la voie ferrée évoquée ci-dessus et la route reliant Altkirch (10 km à l'est de Dannemarie) à Belfort (23 km à l'ouest).

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 734 724 754 1 070 1 240 1 342 1 214 1 298 1 227 1 294
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 218 1 146 1 164 1 117 1 121 1 091 1 119 1 104 1 120 1 184
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 175 1 044 1 158 1 268 1 220 1 218 1 201 1 380 1 702 1 965
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2013 2021 - - -
Population 1 939 1 820 1 988 2 299 2 326 2 292 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Georges ABT 1790 - 1790  
Jean-Thiébaut NASS 1790 - 1793  
François Joseph GRAFF 1793 - 1794  
Jean-Thiébaut NASS 1794 - 1808  
Thiébaud MAUDRUX (de MOVAL) 1808 - 1814 Né en 1770. Médecin.  
Joseph NASS 1814 - 1814  
Thiébaud MAUDRUX (de MOVAL) 1814 - 1815 Le même.  
Georges BAUMANN 1815 - 1815  
Georges LANGENBACHER 1815 - 1815  
Georges BAUMANN 1815 - 1821  
Thiébaud MAUDRUX (de MOVAL) 1821 - 1824 Le même. Décède en 1837.  
Christophe KROELL 1824 - 1830 Aubergiste. sera Conseiller général en 1843.  
François Joseph CHOMAS 1830 - 1840 Conseiller d'arrondissement de Belfort.  
Léonard NASS 1840 - 1848 Né en 1790. Marchand de vin, brasseur.  
Georges RICHARD 1848 - 1856  
Jacques BRUNGARD 1856 - 1861 Aubergiste. D'abord adjoint. Suppléant du juge de paix en 1843.  
Joseph KRÖLL 1861 - 1871  
Joseph RICKLIN 1871 - 1873 Né en 1826. Marchand, épicier.Décède en 1872.  
Jean-Thiébaut RISS 1873 - 1877  
François Georges NOBLOT 1877 - 1881  
Jean FLURY 1881 - 1895  
Eugène RICKLIN 1896 - 1902 Né à Dannemarie le 12/05/1825. Médecin. Conseiller municipal de Dannemarie de 1891 à 1908. Conseiller général du canton de Dannemarie de 1896 à 1918. Député au Landesausschuss. Député d'Altkirch-Thann au Reichstag de 1903 à 1918. Décédé à Dannemarie le 6/09/1935.  
Albert CENLIVRE 1902 - 1914 Notaire.  
Louis SCHAEFFER 1914 - 1915  
Henri STECK 1915 - 1919  
Joseph RISS 1919 - 1919  
Albert CENLIVRE 1919 - 1935 Le même. Accusé de malversations. Se constitue prisonnier en 1935.  
Louis SCHAEFFER 1935 - 1941  
Xavier KOEGLER 1941 - 1945 Épicier. Conseiller général en 1931.  
Marcel MESSERLIN 1945 - 1959  
Raymond MERTZWEILLER 1959 - 1983 Droguiste. Conseiller général de 1961 à 1979.  
Jean-Jacques MERIUS 1983 - 1989 Vétérinaire.  
Jean KAUFFMANN 1989 - 1995 Directeur d'établissement bancaire.  
Gilbert VALENTIN 1995 - 2001 Professeur d'Histoire.  
Jean-Louis PREMERSDOERFER 2001 - 2008 Né en 1942. Décédé en 2009.  
Paul MUMBACH 2008 - 2020 Retraité.  
Alexandre BERBETT 2020 - (2026)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Albert CENLIVRE vers 1900- Médecin. Maire de Dannemarie de 1902 à 1914, puis de 1919 à 1935. Accusé de malversations, se constitue prisonnier en 1935.  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Bernard MOEGES 1803-1820 Ancien prêtre réfractaire. Bibliothécaire de l'abbaye bénédictine d'Ebermunster. Décède en 1822.  
Aloïse BANGRATH  ?-1836 Pour plus d'infromations, voir Fessenheim-le-Bas - Les curés.  
Jean JEISSY 1820-1855 Était auparavant à Haguenau. C'est lui qui assiste à la pose de la première pierre de la nouvelle église. Décède en 1864.  
François Antoine RUST 1855-1887 Né en 1810. Aumônier du Bon-Pasteur en 1844 à Munich. Précepteur en Tunisie en 1846. Curé de Mollau en 1848. Chanoine honoraire en 1884. Décède en 1898.  
Joseph HARTMANN 1887-1897 Auparavant curé de Sierentz. Décède en 1897.  
Jules HALM 1897-1919 Né en 1846. Séminariste à Strasbourg. Auparavant curé de Koetzingen. Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1915 par le président Raymond POINCARÉ. Décède en 1919.  
Albert WINCKLER 1819-1926 Auparavant curé à Vieux-Thann. Décède en 1926.  
Auguste BOEGLIN 1926- Auparavant curé à Bollwiller.  
- -  
- -  
Damien REITZER - 1998 Vicaire ici. Il décède le 12 septembre 1998, à l'âge de 31 ans et est inhumé à Oberbruck, son village d'origine.  
- -  

Liste des médaillés de Sainte-Hélène

Medaille st helene 2.jpg


Les natifs de la commune ayant reçu la médaille de Sainte-Hélène sont au nombre de 22.

Pictos recherche.png Article détaillé : pour consulter leur liste...


Liste des titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png


Les natifs de la commune ayant reçu la Légion d'honneur sont au nombre de 14.

Pictos recherche.png Article détaillé : pour consulter leur liste...


Ville de Naissance de

  • Chanoine Thiébaut HENNING, né en 1876, prêtre, docteur en Droit à la Sorbonne, aumônier ordinaire et conseiller d'État du roi Louis XIII. Abbé de Saint-Martin de Nevers, puis Saint-Jean-du-Jard près de Melun. Fonde à Dannemarie l'école latine, constitue une bourses d'études à l'Université de Fribourg. Charge son neveu Barthélémy, maire de Dannemarie, de reconstruire l'église peu avant son décès en 1651.
  • Monique WITTIG, femme de lettres née le 13 juillet 1935, une des femmes à l'origine, en 1960, du mouvement de libération des femmes. Décédée à Tucson (États-Unis) le 3 janvier 2003

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des victimes inscrites sur le monument

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Nécropole nationale

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 8h00 - 12h00 - -
Après-midi 14h00 - 18h00 14h00 - 18h00 14h00 - 18h00 14h00 - 18h00 14h00 - 18h00 - -
68068 - Dannemarie Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 1 place de l'Hôtel de ville - 68210 DANNEMARIE

Tél : 03 89 25 00 13 - Fax : 03 89 08 03 11

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (mars 2013)

Associations d'histoire locale

Nom de la commune en langues régionales

  • en alsacien : Dàmmerkerch
  • en allemand : Dammerkirch

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • François IGERSHEIM, L'Alsace des notables 1870-1914, la bourgeoisie et le peuple alsacien, Strasbourg, bf éditions, 1981, 318 pages (CDI collège de Lutterbach)
  • Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Située dans le land du Bade-Wurtemberg
  2. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8
  3. Archives du Haut-Rhin, armoiries des communes
  4. Base Palissy
  5. Base Palissy
  6. Daniel DELATTRE, Le Haut-Rhin, les 377 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, 2015, 240 pages, ISBN 978-2-36464-078-8