67368 - Ottrott

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Ottrott
Blason ottrott.jpg
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 67 - Blason - Bas-Rhin.png    Bas-Rhin
Métropole
Canton Blason Molsheim- 67300.png   67-10   Molsheim

Blason Rosheim-67411.png   67-18   Rosheim (Ancien canton)

Code INSEE 67368
Code postal 67530
Population 1513 habitants (1999)
Nom des habitants Ottrottois, ottrottoises
Superficie 2889 hectares
Densité 52,37 hab./km²
Altitude Mini: 230 m
Point culminant 1 052 m
Coordonnées
géographiques
48.458611° / 7.426389° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
67368 - Ottrott carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Blason en attente.png Héraldique

Parti : au premier d'argent au lion de gueules, au chef d'or, au second d'argent à l'arbre de sinople sommé de trois oiseaux de sable.

Histoire

Avro lancaster.jpg

Un bombardier AVRO LANCASTER est abattu le 29.07.1944

De retour d'un raid de bombardement sur STUTTGART auquel participait près de 500 Lancaster, l'appareil NE 164 a été abattu par un chasseur de nuit allemand piloté par le Lt Hannick, et se "crasha" à 1h50, au lieu-dit "Saegmuhlmatt" à droite de la route qui monte au Mont Ste Odile, près du Willerhof.

Sur les 7 membres d'équipage, deux ont été tués lors du crash et sont enterrés au cimetière d'Ottrott, 3 ont été fait prisonniers et internés dans des camps, un autre s'est évadé et pris en charge par la Résistance. Le Sergent FH HAGBOOD a été remis à la Gestapo et interné au Camp du Struthof, où il a été exécuté le 31 juillet 1944.- Source : Ministry of Defence UK

Ottrott crash Saegmuhlmatt.jpg

Site web : http://monsite.orange.fr/bombercrash

Patrimoine.png Patrimoine

Couvent du Mont Sainte Odile

C.Angsthelm
  • L'église du couvent reconstruite en 1687 (les murs latéraux avec contreforts remontent au XII e) est divisée en trois nefs par un double rang de colonnes doriques ; les fenêtres du chœur en arc brisé sont peut-être celles de l'église incendiée en 1546.
  • Les vitraux de la nef avec motif de la vie de la Vierge selon le Hortus, l'autel et les décorations du chœur en marbre turquin bleu (1946), les boiseries de l'abside et de la nef sont du XVIIIe siècle, de même que les confessionnaux. Le chemin de croix en marquetterie a été réalisé par Charles Spindler (1964).
  • Dans une des galeries du couvent, une fresque représente une copie des pages du Hortus deliciarum (Jardin des délices), et une stèle historiée romane du XII e représente le duc d'Étichon donnant le monastère à sa fille.


Les chapelles

Sur la grande terrasse, deux vieilles chapelles du XII e (restaurées) se présentent comme deux avant-postes du couvent face à l'Alsace :

67368 - Couvent Mont Sainte Odile chapelle des larmes.jpg
  • La Chapelle des Larmes :

Elle doit son nom aux pleurs de sainte Odile qui, après la mort de son père, est venue prier ici pour le délivrer du purgatoire.
Érigée vers le XIe siècle, elle a été rebâtie au milieu du XIXe, en adoptant un style néo-roman.
Les mosaïques représentent les symboles chrétiens ainsi que les figures des grands saints d'Alsace.
Derrière la chapelle, de vieilles tombes rappellent le cimetière du couvent au Moyen-Âge.

67368 - Couvent Mont Sainte Odile chapelle des anges adoration des mages.jpg
  • La Chapelle des Anges :

Jadis chapelle Saint-Michel, elle est construite sur un rocher en saillie, ce qui lui a valu d'être surnommée « Chapelle pendante »[1].
Remontée au XI e, restaurée en 1617.
Les mosaïques (1948) montrent saint Michel terrassant le dragon et le Christ entouré d'anges.

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 733 686 838 1 009 1 073 1 953 1 887 1 898 1 877 1 822
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 776 1 806 1 692 1 663 1 664 1 706 1 605 1 548 1 416 1 459
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 371 1 275 1 214 1 186 1 183 1 171 1 115 1 043 1 074 1 115
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 303 1 501 1 513 1 622 1 611 1 548 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Simon BUHR 1833 - 1834  
- -  
Louis FISCHER 1843 - 1848  
- -  
Armand Théodore de DARTEIN 1858 - 1871 Conseiller général  
- -  
André OESINGER 1902 - 1919  
Joseph HOFFBECK 1920 - 1934  
De WITT-GUIZOT 1934 - 1939  
Charles VONVILLE 1939 - 1943  
Joseph MARTIN 1943 - 1943  
Charles STEIMER 1943 - 1944  
De WITT-GUIZOT 1945 - 1947  
Marcel FOUQUIER 1947 - 1957  
Charles THOMSEN 1957 - 1965  
Robert OTT 1965 - 1989 Conseiller général  
Jean SCHREIBER 1989 - 1995  
François SCHREIBER 1995 - 2008  
Claude DEYBACH 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Kilien SCNHOERING après 1878- Pour plus d'informations, voir Leutenheim - Les curés.  
- -  
- -  

Le mont Sainte-Odile

La légende de Sainte-Odile

Le couvent du Mont Sainte-Odile, sur la commune d'Ottrott.
(image Wikipédia)

En l'année 486, les Alamans furent vaincus par les Francs dans les environs de Strasbourg, et les Francs, qui ont donné leur nom à la France, demeurèrent les maîtres de l'Alsace. Au nom de leur roi, un duc gouvernait le pays. Vers l'année 660 ap. J.-C., le duc d'Alsace s'appelait Adalric. Il avait épousé une pieuse femme nommée Béreswinde. Or, voici qu'il leur naquit une fille aveugle.
Le père, qui était fort violent, voulut la faire tuer, mais la mère en secret la confia à une nourrice qui prit soin d'elle. Un évêque baptisa l'enfant et lui donna le nom d'Odile. Pendant la cérémonie, elle recouvra subitement la vue. Elle grandit dans un monastère loin de l'Alsace; mais un jour l'un de ses frères la fit revenir.
Le père se montra très mécontent et, dans un accès de vive colère, il tua ce fils qu'il aimait pourtant bien. Mais aussitôt il fut pris de remords. Il accueillit sa fille, lui donna son château de Hohenbourg, dont elle fit un monastère; c'est le couvent qui porte aujourd'hui le nom de la fondatrice, le couvent de Sainte-Odile.
Elle y vécut avec cent trente religieuses, donnant l'exemple de toutes les vertus. Au pied de la montagne, elle bâtit un second monastère, le monastère du bas, Niedermunster. Elle y planta trois branches de tilleul qui donnèrent naissance à trois grands arbres. Elle mourut fort âgée vers l'an 740, un 13 décembre.
Beaucoup de jeunes filles d'Alsace portent le prénom d'Odile, et le 13 décembre est le jour de leur fête. Sainte Odile, leur patronne, est considérée comme la patronne de l'Alsace tout entière. Sa réputation n'a fait que croître avec les âges. De nombreux pèlerins se rendent chaque lundi de la Pentecôte à son tombeau, et la montagne de Sainte-Odile est l'endroit le plus vénéré de l'Alsace, en même temps que l'un de ses sites les plus pittoresques.
(C.Pfister, Lectures alsaciennes, A. Colin, éditeur.)

^ Sommaire

Le mont Sainte-Odile et le Mur païen

Le Mur païen de Sainte-Odile.

Le sommet du mont Sainte-Odile fut hanté par des hommes, presque depuis le jour où il y a eu des hommes. Les Gaulois établirent au sommet du mont une forteresse et un collège de druides, les Romains une citadelle et un temple.
Contre les pierres de la citadelle romaine et du Mur païen se brisèrent les efforts barbares des Cimbres et des Teutons. Le temple élevé sur le mont était un refuge pour la population des campagnes, à l'approche des invasions.
Afin de barrer la route aux envahisseurs, les habitants avaient construit le grand mur qui subsiste encore et qui s'eppelle le Mur païen. Tous les sentiers y aboutissent et quelques-uns le coupent.
Ce rempart mégalithique a onze kilomètres de tour et enferme plus de cent hectares. Avec une souplesse dont on n'aurait pas cru capables ses gigantesques matériaux, il suit les mouvements du terrain, cédant la place aux rochers quand il les juge d'aussi bonne garde que lui-même. Il a encore, çà et là, deux ou trois mètres d'épaisseur et autant de hauteur.
Pour maintenir les blocs de pierre, juxtaposés ou superposés sans chaux ni mortier, furent employées des tiges de bois longues de ou trois mains, étroites au milieu, élargies aux deux bouts en queues d'aronde, lesquelles s'emboîtaient à des fentes pratiquées dans les pierres...
Deux rochers forment une entrée qu'on appelle la Porte Romaine.
(Emile Hinzelin, Légendes et Contes d'Alsace, pages 28 et suivantes. Librairie Fernand Nathan, éditeur, 1913.)

^ Sommaire


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 08h00-10h00 - 08h00-10h00 08h00-10h00 08h00-10h00 - -
Après-midi 16h00-18h00 16h00-18h00 16h00-18h00 16h00-18h00 16h00-17hh00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 67530 OTTROTT

Tél : 03.88.95.87.07 - Fax : 03.88.95.82.11

Courriel : Contact via site Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux et d'état civil

Les registres paroissiaux et l'état civil sont consultables en ligne sur le site Adeloch des Archives départementales : Adeloch

Les recensements sont également consultables en ligne sur le site Ellenbach : Ellenbach

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Le Mont Sainte-Odile

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Page 60, in Dominique Roger, revue Détours en France, n° 204 spécial Mulhouse, Éditeur Uni-éditions SAS, 97 pages, ISSN 1148-0858


^ Sommaire