67261 - Lauterbourg

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Lauterbourg
Blason Lauterbourg-67261.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 67 - Blason - Bas-Rhin.png    Bas-Rhin
Métropole
Canton Blason Wissembourg-67544.png   67-23   Wissembourg

Blason Lauterbourg-67261.png   67-11   Lauterbourg (Ancien canton)

Code INSEE 67261
Code postal 68630
Population 2372 habitants (1990)
Nom des habitants Lauterbourgeois, lauterbourgeoises
Superficie 1125 hectares
Densité 211 hab./km²
Altitude Mini: 104 m
Point culminant 129 m
Coordonnées
géographiques
48.9761° / 8.1744° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
67261 - Lauterbourg carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Des origines à l'Empire Romain

Nous savons peu de choses de la période romaine à Lauterbourg. La configuration du site et sa position stratégique près d'un passage de la Lauter sur l'ancienne route de Bâle à Mayence, accréditent cependant la thèse d'une présence romaine dès le début de notre ère. La place s'appelait vraisemblablement Tribuni.

Haut Moyen-Age

Le retrait des légions romaines (405) fut suivi d'une période anarchique. Après leur victoire sur les Alamans (496), les Francs s'installèrent au nord du Seltzbach. Le parler local est un vestige de cette époque: il s'agit d'un dialecte francique (au sud du Seltzbach, on parle des dialectes alémaniques). Le partage de l'empire de Charlemagne (843) place Lauterbourg en Lotharingie, un royaume qui s'étendait de l'Italie à la Mer du Nord. Après de longues années de luttes, Lauterbourg est incorporé au Saint Empire romain germanique fondé en 962 par Otton le Grand, qui épousa Adélaïde, une princesse bourguignonne décédée et enterrée à Seltz.

Moyen-Age

Par des actes de 1086 et 1103, Henri IV le Salien cède à l'évêché de Spire des propriétés à Lauterbourg comprenant terres, bois, droit de chasse et de pêche et... population. La ville ensuite se développe et en 1252, elle est assez importante pour obtenir le droit de marché. Elle devient le siège d'un bailliage comprenant une vingtaine de communes de part et d'autre de la Lauter. L'époque étant peu sûre, la cité est dotée de deux enceintes successives de murailles et de 12 tours. Les princes-évêques de Spire possédaient un château au-dessus de la Lauter.

XVIIe et XVIIIe Siècles

Durant cette période, Lauterbourg a beaucoup souffert des guerres. Les incessants passages de troupes qu'il fallait loger et nourrir, les confiscations, les pillages, les famines et les épidémies qui en résultaient, ruinaient la cité. Les Traités de Westphalie (1648) mirent fin à la terrible guerre de Trente Ans et attribuèrent l'Alsace à Louis XIV. Cependant les principautés de Basse-Alsace dépendaient encore de l'Empire germanique. Cette situation ambiguë engendra de nouvelles guerres, et en 1678 Lauterbourg fut rasé par les troupes. Au début du XVIIIe siècle la ville fut reconstruite par les Français qui en firent une place forte à l'extrémité orientale des Lignes de la Lauter. Après la chute de l'Empire Napoléonien, le Congrès de Vienne (1815) réorganisa l'Europe et fixa la frontière du royaume de France sur la Lauter.

Période allemande (1871-1918)

Par le Traité de Francfort (1871), la France vaincue cédait à l'Allemagne l'Alsace et le nord-est de la Lorraine. Lauterbourg connut alors une première industrialisation (ligne de chemin de fer, port du Rhin, terminal charbonnier).

Guerres mondiales

Le Traité de Versailles (1919) mit fin à la Première Guerre mondiale et restitua l'Alsace à la France. Dans les années 30, Lauterbourg se trouvait dans une situation inconfortable entre la Ligne Maginot et la Ligne Siegfried. L'économie locale entra dans la récession.

Le 1er septembre 1939 éclata la Seconde Guerre mondiale et la population de Lauterbourg fut évacuée à Saint-Priest-Taurion et Saint-Just-le-Martel en Haute-Vienne. En mai 1940, la ville basse fut totalement détruite. L'Alsace fut annexée de facto par l'Allemagne hitlérienne. Une partie des réfugiés restaient dans le Limousin. Ceux qui revinrent au pays trouvaient une ville en ruines: certains furent expulsés.

A partir de 1942, les Alsaciens furent enrôlés dans le RAD (Service du Travail Obligatoire), puis incorporés de force dans la Wehrmacht, en violation du droit international. Beaucoup de Malgré-Nous ont laissé leur vie sur le front de l'est et ailleurs.

Libération et période actuelle

Le 15 décembre 1944, Lauterbourg fut libéré par la 79e Division d'Infanterie américaine, mais les Américains furent surpris par l'opération Nordwind, une puissante contre-attaque allemande. Craignant d'être coupés de leurs arrières, ils voulaient se retirer sur la ligne des Vosges. Grâce à l'intervention du Général de Gaulle et de Winston Churchill, ils s'accrochèrent au terrain et l'offensive allemande put être stoppée à Hatten-Rittershoffen. Lauterbourg ne sera définitivement libéré que le 19 mars 1945, cette fois par la Première Armée française.

Après guerre, la ville de Lauterbourg est reconstruite et des industries s'établissent au Port du Rhin. Plus récemment, la ville a effectué d'importants travaux, afin d'offrir aux habitants un cadre de vie agréable et de développer le tourisme. La voirie (traverse et dessertes) a été refaite, les monuments historiques ont été réhabilités. Le fleurissement des rues et des places contribue à l'embellissement de la ville.

Héraldique

  • D'azur au château de trois tours, celle du milieu plus haute et couverte, le tout d'or maçonné de sable.

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

La commune est située à proximité immédiate de la frontière allemande et à la confluence de la Lauter et du Rhin. Elle est à ce titre la commune la plus orientale de France continentale. Elle forme l'angle Nord-Est de l'"hexagone" français, donnant cette impression de quasi-symétrie avec la Bretagne.

Lauterbourg concentre plusieurs écotones : écotone entre fleuve et agrosystème, entre agrosystème et forêt (forêt du Bienwald, dont la lisière coïncide avec la frontière Nord avec le Palatinat allemand). La communes est entièrement sur les alluvions rhénans, mais le Piedmont des Vôges du Nord, d'où coule la Lauter, n'est pas loin. Du point de vue anthropique et culturel, elle côtoit deux régions allemandes (Bade et Palatinat) ; c'est par ailleurs un lieu de passage fluvial et terrestre, qui concentra des courants commerciaux et culturels mais aussi, malheureusement, des courants militaires.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 490 1 941 2 112 2 671 2 649 2 489 2 459 2 588 2 668 2 281
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 156 2 005 1 932 1 707 1 748 1 701 1 573 1 533 1 630 1 748
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 951 1 871 1 849 1 755 1 645 1 190 1 415 1 795 2 261 2 442
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 467 2 372 2 269 2 191 2 211 2 291 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini & INSEE 2006 & INSEE 2011.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Charles IFFRIG 1945-1955  
Joseph HEMMERLE 1955-1995  
Jean-Michel FETSCH 1995-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Henry Guillaume SPISSER 1803-1820 Né à Lauterbourg vers 1751, décédé à Lauterbourg le 15/01/1824.
Frère de Pierre Henri SPISSER, cité ci-dessous.
Fils de Jean SPISSER, chirurgien, et de Marie Anne LAMBERT.  
Pierre HENRI SPISSER 1820-1848 Curé à Scheibenhard, puis à Lauterbourg (1820-1848).
Né à Lauterbourg vers 1759, décédé à Lauterbourg le 02/02/1848.
Frère de Henry Guillaume SPISSER, cité ci-dessus.
Fils de Jean SPISSER, chirurgien, et de Marie Anne LAMBERT  
Michel ALLEMAND 1848-1857 Curé à Woerth, puis à Lauterbourg (1848-1857).
Né à OBERTSROT (Allemagne) vers 1796, décédé à Lauterbourg le 16/08/1857.
Fils de Michel ALLEMAND, boucher, et de Elisabeth SAHR (nom à confirmer).
Décoré de l'ordre Grand Ducal de Base du lion de Zaehringen.  
Jacques FRAAS 1857-1869 Curé à Wahlenheim, puis à Lauterbourg (1857-1869), puis à Wittisheim.  
Joseph MEYER 1869-1901 Curé à Mertzwiller, puis à Lauterbourg (1869-1901).
Décédé en 1901  
Antoine SCHANTÉ 1902-1920 Curé à Sélestat Sainte-Foy (-1888), puis à Saint-Martin (1888-1889), puis à Geudertheim (1889-1893), puis à Osthouse (1893-1902), puis à Lauterbourg (1902-1920)  
Joseph MUNSCHINA 1920- Curé à Ostwald, puis à Lauterbourg (1920- )  
- -  
- -  
- -  


Les titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
 
 

Voir les 64 notices. (en renseignant simplement le lieu de naissance.)


Les médaillés de Sainte-Hélène

La médaille de Sainte Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Georges Antoine DUEBENHOFFER 3 août 1794
Lauterbourg
après 1857 Réside à Saint-Louis (Haut-Rhin). 27e de ligne.
Période : 1813 à 1814.  
Pierre HAAS 2 mars 1795
Lauterbourg
après 1857 Réside à Mulhouse (Haut-Rhin). Grenadier au 13e bataillon de la Garde nationale d'élite du Bas-Rhin.
Période : 1815.  
Jean Martin SCHRANK 8 juin 1776
Lauterbourg
30 novembre 1858
Lauterbourg
Réside à Lauterbourg. Conseiller municipal et propriétaire. Ex-brigadier au 7e Hussards.
Période : 1792 à 1800.
Source :William R Trautman/coup de sabre au dessus de l'œil droit à la bataille de Salzburg (Hohenlinden) en décembre 1799.  
 


Émigration

Émigration en Algérie

Pictos recherche.png Article détaillé : Lauterbourg - Emigration en Algérie

Émigration aux Etats-Unis d'Amérique

Pictos recherche.png Article détaillé : Lauterbourg - Emigration aux États-Unis d'Amérique


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 08h00 - 11h30 08h00 - 11h30 08h00 - 11h30 08h00 - 11h30 08h00 - 11h30 09h15 - 11h30 -
Après-midi 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 19-21, rue de la Première Armée - 67630 LAUTERBOURG

Tél : 03.88.94.80.18 - Fax :

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site officiel de la Mairie. ()

Dépouillements des registres paroissiaux et d'état civil

Les registres paroissiaux et l'état civil sont consultables en ligne sur le site Adeloch des Archives départementales : Adeloch

Les recensements sont également consultables en ligne sur le site Ellenbach : Ellenbach

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Lauterbourg et ses environs

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


^ Sommaire