67116 - Ebersmunster

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Ebersmunster
Blason Ebersmunster-67116.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 67 - Blason - Bas-Rhin.png    Bas-Rhin
Métropole
Canton Blason Sélestat-67462.png   67-16   Sélestat

Blason Sélestat-67462.png   67-24   Sélestat (Ancien canton)

Code INSEE 67116
Code postal 67600
Population 435 habitants (1999)
Nom des habitants Ebersmonastériens, ebersmonastériennes
Superficie 739 hectares
Densité 58,86 hab./km²
Altitude Mini: 160 m
Point culminant 168 m
Coordonnées
géographiques
48.311944° / 7.524722° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
67116 - Ebersmunster carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Blason en attente.png Héraldique

D'azur à la façade d'église de deux tours d'argent, posée sur une champagne d'or chargée d'un sanglier de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Abbaye

C. Angsthelm
  • Aux temps celtiques, Noviento, appellation primitive du lieu, est un centre du culte en l'honneur du dieu païen Teutatès. Aux temps gallo-romains, 1er av.J.C./IIIe ap.J.C., Novientum est un lieu de culte en l'honneur des divinités romaines Mercure et Diane. Peut-être, dès cette époque, une petite communauté de chrétiens s'établit à cet endroit.
  • Vers 675, l'Abbé Evêque irlandais, Deodat, groupe une communauté de moines sur le domaine donné par le duc d'Alsace Adalric et son épouse Berewinde, parents de sainte Odile. Deodat reste peu de temps dans le monastère et part à Saint-Dié où il fonde un autre monastère qui portera son nom.
  • Après la migration des peuples, le monastère de Ebretheim (763) devient un centre de christianisation de la Moyenne Alsace.
  • La famille des ducs d'Alsace fait de nombreuses donations à l'abbaye d'Ebersmunster. Ses possessions s'étendent dans près de 80 villages le long de l'Ill et du vignoble depuis la hauteur de Mulhouse au sud, jusqu'à hauteur d'Erstein au nord. Ces biens devaient permettre aux moines de vaquer à la prière, de faire œuvre d'évangélisation et de donner l’aumône aux pauvres. Primitivement, ces moines suivaient la règle mixte de saint Benoît et de saint Colomban. A la suite du synode d'Aix la Chapelle de 817, qui impose la Règle de saint Benoît à tous les moines d'Occident, la communauté d'Ebersmunster adopte la Règle bénédictine pure au cours du IXe siècle. En 817, l'abbaye figure parmi les abbayes impériales (Reichsklöster) relevant directement de l'empereur.
  • En 887, le roi Arnulf donne l'abbaye d'Ebersmunster en gage à l'Evêque de Strasbourg, Baltram. Une longue querelle juridique s'ouvre : l'abbaye est-elle encore une abbaye impériale, comme le prétendent l'Abbé et les moines, ou est-elle devenue une abbaye épiscopale relevant non seulement au spirituel mais aussi au temporel de l'Evêque de Strasbourg ?
  • L'Église abbatiale, reconstruite en 1727 par Peter Thumb, architecte autrichien, est un très curieux spécimen d'architecture baroque. L'édifice, blanc et rose, est surmonté de trois clochers au couronnement bulbeux, l'un vers le chevet, les deux autres, couverts de petites tuiles vernissées en vert, encadrent la façade où s'ouvre une entrée à triple arcade.
  • L'intérieur, très lumineux, avec une nef large de 12 m, flanquée de bas-côtés et de tribunes, est décoré de peintures : celles de la nef furent peintes en 1727 par un dénommé Syber, restaurées en 1868, et représentent la vie de saint Benoît et sainte Cécile au-dessus de l'orgue ; celles du transept et du chœur (1759) sont l'œuvre du Tyrolien Josef Magès (1728-1769).
  • Important mobilier du XVIIIe : orgue de Silbermann (1730), chaire (XIXe), bancs, confessionnaux, stalles surmontées de vingt statues en bois (fondateurs et bienfaiteurs des couvents bénédictins d'Alsace). Mais on remarque surtout les sept autels et retables dorés : celui du maître-autel est une œuvre baroque étonnante.



Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 736 713 789 1 053 1 025 915 919 921 859 930
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 011 870 822 689 640 611 668 663 648 645
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 615 584 485 443 447 396 489 463 436 407
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 434 445 435 470 471 516 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Henri KELLER 1978-1983  
Paul HEILIGENSTEIN 1983-2008  
Sylvie HIRTZ 2008-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les instituteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les prêtres

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les autres personnalités

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
François Thibaut FELS 27 février 1776 Ebersmunster 4 février 1845 Ebersmunster Chevalier de la Légion d'Honneur le 14/05/1813. Cuirassier. Fils de Thiébault, batelier puis garde forestier, et Magdeleine FRITZ (FRITSCH). A fait 9 campagnes. Entré au 12ème régiment de Cuirassiers le 19 fructidor an 7, et passé au 1er Cuirassiers le 30/04/1814. Campagnes des années 7, 8, 9, 1805 à 1814. Blessé d'une balle à la jambe à Holenden, d'une autre à la tête à Ratisbonne. A reçu 33 blessures de coups de lance et de sabre, tant à la tête qu'aux reins, aux cuisses et au cou près Vitry-le-François. Proposé pour la retraite le 24/12/1815. Parti le même jour pour se rendre dans ses foyers. Époux de Anne Marie MEYER.  
François André Benoît HURSTEL 19 novembre 1821 Ebersmunster 28 août 1894 Officier de la Légion d'Honneur le 12/03/1870. Chevalier le 21/10/1854. Lieutenant-colonel d'artillerie. Sous-directeur à la Direction d'artillerie de Versailles. Sans autres renseignements.  
François Joseph HURSTEL 6 Juin 1771 Ebersmunster 16 avril 1837 Blois Chevalier de la Légion d'Honneur le 21/03/1831. Maréchal des logis de gendarmerie (27/06/1821). Fils de Jean Michel et de Catherine BATT. Cavalier au 12ème régiment de cavalerie le 05/06/1798. Passé gendarme le 10/01/1806. Passé à la force publique d'Allemagne, de Portugal et d'Espagne (1807 à 1814). Campagne des années 6, 7, 8, 9, 13 et 14 en Allemagne dans les Cuirassiers. 1807, 1808, 1809 en Allemagne (dans la force publique). 1810 à 1814 au Portugal, Espagne et en France. Époux de Jeanne Cécile POIRIER (demeurant à Blois en 1837).  
Bernardin Florent LOHNER 19 mai 1812 Ebersmunster 5 mai 1865 Chevalier de la Légion d'Honneur le 13/08/1863. Maréchal des logis à la compagnie de gendarmerie du Bas-Rhin (25è légion). Batelier comme son père avant d'entrer au service. Fils de Sébastien et de Anne Marie SCHAEFFER (+ 07/04/1841 Ebersmunster). Entré au 11è régiment d'artillerie le 17/07/1834, libéré le 31/12/1839. Puis au 1er régiment de carabiniers le 25/01/1840 jusqu'au 01/11/1844. Gendarme à cheval le 04/03/1845. 29 ans et 11 jours de services. Médaille militaire le 07/08/1859. Il épouse à Wasselonne, le 14/01/1846, Louise MONNET (o 13/06/1818, d'un père marchand épicier à Wasselonne).  
Sébastien SCHAEFFER 8 janvier 1760 Ebersmunster 12 décembre 1822 Chevalier de la Légion d'Honneur le 04/06/1807. Capitaine d'artillerie. Fils de Joseph, batelier, et de Anne Marie BARRMANN. Canonnier à pied le 16/04/1669, il atteindra le grade de capitaine. Campagnes : 1779,1780 : armée de l'Océan, 1781 à 1786 : armée de "l'Inde", 1792,1793, années 2, 3, 4 : armée du Nord, 5, 6, 7 : armée de Mayence, 8 et 9 : armée du Rhin, 10 : armée de la Gironde, 11 et 12 : à Saint-Domingue, 14, 1806, 1807 et 1808 : armée d'Allemagne, 1809,1810 : armée d'Espagne. Sans doute décédé à Sélestat (Bas-Rhin). Il épouse Angélique Augustine Joséphine VIVEQUIN (?).  
Vendelin SIEFFERT 22 novembre 1829 Ebersmunster 10 avril 1894 Chevalier de la Légion d'Honneur le 05/07/1893. D'abord dans l'infanterie, puis brigadier forestier et sergent dans le corps des chasseurs forestiers. Fils de Jean, tisserand, et de Marie Anne Appolonie SCHMITT. 43è régiment d'infanterie du 05/09/1850 au 05/10/1863, dont 6 ans dans le grade de sergent. Armée de Paris du 02 au 05/12/1851. Crimée du 14/01/1855 au 26/07/1856. Italie du 25/04 au 23/07/1859. Blessures : à la tête par éclat d'obus devant Sébastopol dans la nuit du 17 au 18/04/1855, à la jambe gauche, d'un coup de feu et contusion, au pied droit par une balle au combat de Porthe-di-Magenta le 05/06/1859. Médaille de S.M. la Reine d'Angleterre (1856), d'Italie (1859), médaille militaire (17/06/1859). Services forestiers : garde communal (1864), garde domanial (1869), puis les trois classes de brigadier entre 1878 et 1886. Médaille d'honneur des Forêts (11/07/1888). Garde dans le corps des chasseurs forestiers : sergent à la section de Lille, Le Quesnoy et Maubeuge.  
-  
-  

Émigration

Émigration en Algérie

Pictos recherche.png Article détaillé : Ebersmunster - Emigration en Algérie

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 67600 EBERSMUNSTER

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Les registres paroissiaux et l'état civil sont consultables en ligne sur le site Adeloch des Archives départementales : Adeloch

Les recensements sont également consultables en ligne sur le site Ellenbach : Ellenbach

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références