64422 - Oloron-Sainte-Marie

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Oloron-Sainte-Marie
Blason Oloron-Sainte-Marie-64422.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 64 - Blason - Pyrénées-Atlantiques.png    Pyrénées-Atlantiques
Métropole
Canton

Blason Oloron-Sainte-Marie-64422.png   64-27   Oloron-Sainte-Marie-Est
Blason Oloron-Sainte-Marie-64422.png   64-20   Oloron-Sainte-Marie-Ouest (Ancien canton)

Code INSEE 64422
Code postal 64400
Population 10 992 habitants (1999)
Nom des habitants les Oloronais
Superficie 6 831 hectares
Densité 160,91 hab./km²
Altitude Mini: 194 m
Point culminant 1380 m
Coordonnées
géographiques
43.1947° / -0.605556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Bref historique

Création romaine au Ier siècle de notre ère sur la voie du col du Somport, elle doit son nom, Iluro, aux peuples aquitains apparentés aux Ibères. Établie pour l'essentiel à Sainte-Marie sur la terrasse alluviale sur laquelle sera établie la future cathédrale, c'est aussi une citadelle dotée de remparts sur la butte de Sainte-Croix d'Oloron. Le promontoire de Sainte-Croix en est l'oppidum. En 506, Gratus, premier évêque connu assiste au Concile d'Agde et devient Saint-Grat, dont la fête est aujourd'hui encore célébrée à l'automne.

Les grandes invasions vont plonger l'histoire d'Iluro dans l'oubli. Mais vers 1058, il semblerait que quelques habitats aient subsisté car l'évêque Étienne de Lavedan s'installe sur la terrasse alluviale où se dresse encore une chapelle dédiée à la Vierge. En 1080, le vicomte Centulle V le Jeune vient bâtir la nouvelle ville d'Oloron (nom médiéval dérivé d'Iluro) sur l'ancien oppidum romain.

En ces temps médiévaux, aucun autre emplacement ne pouvait être plus sûr que ce promontoire bordé sur les côtés Est-Ouest par des cours d'eau. Ce vicomte incite les populations à venir résider et commercer à Oloron en instaurant des privilèges juridiques et économiques contenus dans l'acte de « poblacion » (ou peuplement), privilèges qui seront repris et renforcés en 1220 créant ainsi le For d'Oloron, le plus ancien du Béarn.

Entre temps, l'ancienne cité d'Iluro renaît de ses cendres et porte désormais le nom de sa cathédrale, Sainte-Marie.

Les descendants du vicomte s'employèrent à la construction des monuments à leurs retour la Reconquista ou des Croisades. Cependant, en 1214, Gaston VI de Moncade dut céder les terres de Sainte-Marie, puis plus tard, celles des villages environnants aux évêques, car il était compromis avec les Albigeois hérétiques.

De ce fait, on assiste à une séparation des deux parties : Oloron, ville vicomtale et Sainte-Marie, ville épiscopale, qui deviennent rivales durant huit siècles environ, Sainte-Marie demeurant économiquement dépendante d'Oloron. Au XIIIe siècle, profitant de la croisade des Albigeois, l'évêque obtient la seigneurie sur Sainte-Marie et son hameau de Saint-Pée ; Oloron fait élargir ses privilèges avec son fort, puis se voit dotée d'une enceinte et de deux ponts. Aux XIVe siècle et XVe siècle, elle obtient droit de marché et de foires et sa croissance aboutit à la création de faubourgs. C'est bientôt la capitale économique du Béarn, grâce à son commerce de transit avec l'Espagne et à l'essor de son artisanat textile.

Les Guerres de religion puis la Révolution suspendent à deux reprises cette prospérité. La rivalité entre les deux villes ne prend fin qu'avec la réunion de Sainte-Marie à Oloron, imposée en 1858 par le Second Empire, favorisant l'arrivée du chemin de fer en 1883 et la substitution de l'industrie à l'artisanat.

Il faut noter que, du 11 octobre 1795 au 5 mars 1796, Oloron eut le statut de chef-lieu du département des Basses-Pyrénées que détenait Pau.

Héraldique

D'argent à une vache de gueules, accornée, colletée et clarinée d'azur, surmontée d'une croisette tréflée du même.

Repère géographique.png Repères géographiques

La commune est arrosée par le gave d'Oloron (affluent du gave de Pau) formé dans la ville par la confluence du gave d'Aspe et du gave d'Ossau.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

L'église Sainte-Croix d'Oloron

64422 - OloronSainte-Marie-St-Croix.jpg

Église classée au M.H]. en 1846 [1]

Pictos recherche.pngPour en savoir plus...


L'église Notre Dame d'Oloron Sainte Marie

La pose de la première pierre a eu lieu le 15 août 1869 mais l’église fut seulement consacrée le 10 septembre 1893. Elle a été édifiée sur un terrain donné par la commune grâce aux dons des paroissiens. L'édifice est réalisé dans le style néogothique par l’architecte des palais impériaux Joseph-Auguste Lafollye , qui démissionna de sa charge au cours des travaux. Le chantier a été stoppé pendant douze ans environ et repris ensuite par un architecte régional.

Cathédrale Sainte-Marie

Carte postale

La cathédrale Sainte-Marie est classée aux monuments historiques depuis le 7 mars 1939[2]. Elle est inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO en 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle[3].


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Louis BARTHOU, homme politique né le 25 août 1862, décédé à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 9 octobre 1934
  • André S. LABARTHE, producter réalisateur scénariste, né le 18 décembre 1931

Démographie.png Démographie

  • Oloron absorbe avant 1806 les anciennes communes de Faget et Soeix.
  • Oloron absorbe le 18 mai 1858 l'ancienne commune de Sainte-Marie-Legugnon et devient Oloron-Sainte-Marie. En 1841 Legugnon et Sainte-Marie avait fusionné.

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 5 664 5 515 5 975 6 328 6 458 6 620 6 804 6 530 6 388 9 899
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 9 362 9 085 8 783 8 644 9 117 8 931 8 758 8 960 9 078 9 281
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 9 495 8 976 9 584 10 202 10 300 10 567 11 407 12 778 13 028 12 332
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 11 513 11 067 10 992 10 947 10 857 10 791 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

cfr : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Édouard LOUIS 1858 - Premier maire d'Oloron-Sainte-Marie  
- - -  
- - -  
- -  
- - -  
Michel CAZAUX 1902 - 1904 -  
Émile CASAMAYOR-DUFAUR 1904 - 1908 -  
Michel CAZAUX 1912 - 1919 -  
Amédée GABE 1919 - 1932 -  
Joseph VIGNAU 1932 - 1935 -  
Jean MENDIONDOU 1935 - 1940 -  
Paul DABADIE 1941 - 1944 -  
Jean MENDIONDOU 1944 - 1949 -  
Paul DABADIE 1949 - 1956 -  
François PATIE 1956 - 1959 -  
Albert RIOUX 1959 - 1965 -  
Guy EBRARD 1965 - 1977 -  
Henri LACLAU 1977 - 1983 -  
Raymond DIESTE 1983 - 2001 -  
Hervé LUCBEREILH 2001 - 2008 -  
Bernard UTHURRY 2008 - 2014 -  
Hervé LUCBÉREILH 2014 - (2020) Cadre d'entreprise  
- -  

Cfr: Mairesgenweb

Les notaires

Étude I
Prénom(s) NOM Période Observations
Jean VERGES thermidor An XII - 1825  
Antoine POURTAU-PENNE septembre 1825 - 1847  
Pamphile Jacques LARUNCET octobre 1847 - 1874  
Marie Auguste BINOS avril 1874 - 1890  
Joseph Éloi CHARBONNEL août 1890 - 1932 Office supprimé le 11 septembre 1932  
Étude II
Prénom(s) NOM Période Observations
Joseph DARBELIT thermidor An XII - 1829  
Jean Joseph BUSSY mars 1829 - 1830  
Pierre André LACAZE décembre 1830 - 1847  
Eugène Pascal LAYRISSE octobre 1847 - 1859  
Antoine Alphonse LARROZE mars 1859 - 1869  
Prosper Michel PLECHAT mai 1869 - 1871  
François Joseph Marie de SUPERVIELLE juin 1871 - 1883  
Jean-Baptiste PRAT juin 1883 - 1904  
Jean-Baptiste Albert LOUSTAU novembre 1904 - 1932  
Fernand Maurice Charles BOUSQUET octobre 1932 - 1960  
Christian Marius Eugène Benjamin FABRE juillet 1960 - 1990  
Christian FABRE
Antoine FABRE
23 octobre 1990 - juillet 1999  
Étude III
Prénom(s) NOM Période Observations
Louis François DANGLADE vendémiaire An XIII - 1807  
Jean Silvestre DANGLADE octobre 1807 - 1845  
Cyprien François Gustave DANGLADE octobre 1845 - 1846  
Jean Eustache CASANAVE janvier 1847 - 1875  
Auguste Sylvestre Marie LARRIU février 1875 - 1885  
Félix Jacques Benoît LARRE décembre 1885 - 1892  
Henri Jean Julien LOUSTALET 1893 - 1894  
Louis Jean Romain ANDREAU février 1894 - 1901  
Adrien Joseph DETCHART janvier 1901 - 1905  
Jean-Baptiste Gustave Pierre Louis DARRIPE mars 1905 - 1932  
Jean Louis Max MASSIAS mai 1932 - 1949  
Louis-Jean-Marie CLERMONT novembre 1949 - 1956  
Paul Jean Élie SOLER janvier 1957 - 1994  
Pascal LACOSTE 6 décembre 1994 - novembre 1996 Cette étude fusionne avec celle de Monein, à partir de novembre 1996  
Pascal LACOSTE
Olivier ALBERTY
Laurence ALBERTY
novembre 1996 - ....  
- -  
Étude IV
Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre PEYRÉ 1859 - 1869 Maître Peyré exerçait à Sainte-Marie depuis 1831  
Henri Jean Baptiste REY mai 1870 - 1882  
Léonce Marie François LAMARQUE juillet 1882 - 1919  
Bertrand François Louis LAMARQUE mars 1919 - 1954  
Robert Jean Arnaud HITCE juillet 1954 - 1969 Étude supprimée. Maître Hitce exerce à Bayonne à partir de 1969  
Étude V
Prénom(s) NOM Période Observations
Alexandre TAILLEFER avril 1858 - 1870 Maître Taillefer exerçait à Sainte-Marie depuis 1835  
Louis Arnaud DUCREST octobre 1870 - 1904  
Léopold DUCREST janvier 1905 - 1925  
Guillaume Adrien Philippe HORMENT avril 1925 - 1946  
Jean Louis AGUERRE mars 1946 - 1961  
Maurice Henri Paul VIGNEAU janvier 1962 - 1978  
Jean Marcel André BEROT-CABAILH
Jean-Paul GRIMALDI
1978 - 1982 Jean-Marcel-André BEROT-CABAILH est l'Ancien notaire de Louvie-Juzon  
Jean Paul GRIMALDI 1978 - 1982  
Jean Paul GRIMALDI
Jean FABRE
novembre 1982 - 1987  
Jean Paul GRIMALDI
Marianne RIGAL
16 décembre 1987 - 1990  
Marianne RIGAL 1990 - juillet 1999  
Marianne RIGAL
Antoine FABRE
Christian FABRE
juillet 1999 - novembre 2005  
Marianne RIGAL
Christian FABRE
Antoine FABRE
Christophe DUC
9 novembre 2005 - janvier 2011  
Marianne RIGAL
Antoine FABRE
Christophe DUC
janvier 2011 - ...  
- -  

Cf. : Série 3E: Minutes et répertoires de notaires. Intégralement versé aux AD.

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés de Sainte-Croix

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Antoine JOURDANET 1848 -  
- -  
Joseph MENJOULET 1853 -  
- -  
Michel CONDERANNE 1883 -  
Alban MONSARRAT 1893 - Ex curé de Laruns  
- -  
- -  

Les curés de Notre Dame

Prénom(s) NOM Période Observations
Ricule TAILLEFERT 1848 - Ex curé de Thèze  
- -  
Prosper Victor CHATEAUNEUF 1877 -  
- -  
Louis GALHARET 1892 - 1899 Puis curé de Saint-Jacques à Pau  
Pierre HAGUET 1900 -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 08h00 à 12h00 de 09h30 à 12h00 -
Après-midi de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 de 13h30 à 17h30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : rue Clémenceau - 64400 OLORON SAINTE MARIE

Tél : 05 59 39 99 99 - Fax : 05 59 39 45 90

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : 43.1947° / -0.605556° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (mars 2013)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Oloron-Sainte-Marie - Eaux Fortes
  Oloron Sainte-Marie - Tome I
  Oloron Sainte-Marie - Tome II

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.