60088 - Bornel

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Bornel
Blason Bornel-60088.png
Blason de Bornel
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 60 - Blason - Oise.png    Oise
Métropole
Canton

Blason Méru-60395.png   60-23   Méru

Code INSEE 60088
Code postal 60540
Population 3 300 habitants (1999)
Nom des habitants Les Bornellois
Superficie 1248 hectares
Densité 264,42 hab./km²
Altitude Mini: 43 m
Point culminant 162 m
Coordonnées
géographiques
02°12'36"E/49°11'56"N
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Ethymologiquement, la racine de Bornel vient du latin "borda" la cabane en planches venant probablement elle même du haut allemand "bort" la petite ferme. Des appellations successives, nous retiendrons Borderonnello (775, charte de Charlemagne), Boornel ou Boornellum (1069 et 1195, cartulaires de l'abbaye Saint Martin de Pontoise), Bornellum (1280, Douet d'Arcq, recherches sur le Comté de Beaumont), Bornelle (1786, plan d'intendance).

La région de Bornel est habitée depuis plusieurs siècles. Les récents travaux de l'autoroute A16 ont encore mis à jour des foyers de peuplement (fond de Lannois) et des ateliers de taille du silex.

Plus tard, la tribu belge des Bellovaques a colonisé notre région jusqu'à la forêt de Carnelle, mais nous étions en limite de territoire de 3 tribus : les Parisis, les Sylvanectes et les Véliocasses.

Le 16 mars 1962, une entreprise travaillant avec une pelleteuse met à jour deux sarcophages. Au pied de l'un des squelettes avait été déposé un vase rituel qui permit de les situer à l'époque mérovingienne. Ils sont maintenant exposés dans l'église de Bornel.

La première mention de Bornel est la confirmation de la possession du fief de Bornel à l'abbaye royale de Saint Denis faite par Pépin, Maire du Palais en 751 : "in pago cambiencence loco qui diciter Bornello" (dans la pays de Chambly un lieu appelé Bornel).

L'église est consacrée à Saint Denis. Il semble que son édification se soit faite, comme celle d'ailleurs de nombreuses dans la région de la manière suivante : le prieur de Saint Leu détachait quelques uns de ses moines qui venaient tracer l'implantation de la future église et aidaient les habitants à édifier une 1ère chapelle, parfois le chœur ; ensuite, nef, couverture, décoration se faisaient avec l'aide des plus adroits des paroissiens. La partie la plus ancienne de l'église est datée du XIIe siècle. A l'intérieur de l'église, sur un des piliers, des grappes de raisins témoignent de la culture des vignes dans notre village jusqu'au siècle dernier. Le vin produit n'était certainement pas d'une qualité exceptionnelle.

Un incendie endommagea le clocher au siècle dernier; celui-ci fut alors remplacé par un nouveau de style Napoléon III. Devenu dangereux, ce dernier fut à nouveau remplacé vers 1970.

Il a aussi existé un prieuré de la Madeleine. Cette chapelle fut démolie au XVIIIe siècle.

La Guerre de 100 Ans survint ensuite. De cette époque subsistent des lieux dits : le Bois des Anglais, le Fond de Morpu ou encore la Vallée de Mort d'Hommes.

De 1331 à 1791, la population de Bornel reste sensiblement la même : 147 feux soit environ 500 habitants. Jusque la moitié du XIXe siècle, Bornel est essentiellement rural (céréales, vignes et élevage) mais il a existé jusque 6 moulins à eau. Au début du XVIIe siècle, nous avons déjà un moulin à blé tenu par Jean Raflé et un moulin à huile tenu par François De Corbye.

L'industrialisation de Bornel accroît rapidement la population qui passe de 582 habitants en 1831 à 944 en 1882. La ligne de chemin de fer Persan-Méru est inaugurée le 1er juillet 1875. Des usines s'implantent : l'usine Louyot, sur le site Halphen , en 1888 et l'usine Vermand en 1894. En 1904, Bornel compte 964 habitants, puis 1662 en 1935 pour atteindre 3300 aujourd'hui.

Le château du Ménillet est récent (milieu du 19ème siècle), mais il fut construit sur le domaine du Ménillet où il devait y avoir une demeure seigneuriale plus ancienne qui elle même serait construite sur les fondations d'une villa romaine.

Concernant le hameau d'Hamecourt, une légende veut que ce hameau ait été autrefois le siège d'une foire aux bœufs très importante. Le roi Louis XI (roi de 1461 à 1483) lui aurait octroyé cette foire de 3 jours. Une fête dont nous sommes plus certains est la fête de la Saint Jean, ancienne réjouissance rustique et champêtre. Elle brilla, dit-on, d'un vif éclat vers 1850-1875. C'était des chants, des danses en plein air avec copieuses libations de vins et de cidre du pays.

Toujours à Hamecourt, il existait une chapelle Saint Jean dépendant du prieuré d'Amblainville. Elle fut vendue à la Révolution et démolie. Ses pierres ont servi à la construction de différentes maisons. Une grange à dîmes subsiste encore de nos jours. Elle fut restaurée au XVIIe siècle. Son origine est donc plus ancienne. Sur un côté est dessinée une chapelle. Symbolise-t-elle cette chapelle Saint Jean disparue ?

Le dernier loup de notre région fut tué pendant l'hiver 1869 par un berger près du bois de Fosseuse. Une des pattes antérieure resta accrochée sur la porte d'entrée de la ferme d'Hamecourt pendant de très nombreuses années.

Amélie Mauresmo tapa ses premières balles de tennis à Bornel. Inscrite au Tennis Club de Bornel à l'âge de 6 ans, elle fut détectée à l'âge de 8 ans par Patrick Simon. Elle intègre alors le TC Méru où elle est entraînée par Jean Pierre Deseille. Elle s'inscrit ensuite dans une section sport étude à Blois, puis sera pensionnaire du centre national d'entraînement de Roland Garros. Championne Junior en 1996, elle a depuis connu le succès chez les Seniors!

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

Le territoire de Bornel, d'une superficie de 1248 hectares est situé sur le Thelle et le Vexin et bordé de 9 communes dont 3 du canton de Méru (Amblainville, Fosseuse et Anserville), 3 du canton de Neuilly en Thelle (Puiseux le Hauberger, Fresnoy en Thelle et Belle Église) et 3 communes du Val d'Oise (Hédouville, Frouville et Arronville).

L'agglomération est composée du bourg proprement dit dans la vallée de l'Esches et de 5 hameaux : le Ménillet, Courcelles, Hamecourt, Montagny la Poterie et Grainval. Ce dernier hameau n'est plus habité depuis une cinquantaine d'années.

La zone industrielle et la proximité de Paris en font une ville continuellement en expansion. L'autoroute A16, la RN1 et la ligne SNCF Paris Nord – Beauvais - Le Tréport en font une ville bien desservie.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 550 537 601 555 582 570 565 563 502 664
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 789 875 979 944 855 1 042 836 994 1 115 1 225
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 240 1 253 1 527 1 682 1 623 1 501 1 675 1 910 2 122 2 150
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 2 625 2 988 3 300 3 608 3 568 4 828 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : INSEE & Cassini

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre Sylvain DUPUIS 1794 - 1800 -
Claude MALHERBE 1800 - 1824 -
Marie Christophe DURAND 1824 - 1828 -
Jean Baptiste François Amand LEQUESNE 1828 - 1843 -
Saint Amand Gaspard LEQUESNE 1843 - 1852 -
Henri Christophe DURAND 1852 - 1878 -
Constant LECONTE 1878 - 1885 -
Jean Placide LECONTE 1885 - 1903 -
Constant LECONTE 1903 - 1904 -
Nicolas DAIX 1904 - 1908 -
Alexandre CRETE 1908 - 1912 -
Constant LECONTE 1912 - 1916 -
Julien FOUQUET 1916 - 1919 -
Adolphe DUMONT 1919 - 1921 -
Auguste COURTOIS 1921 - 1925 -
Marcel DENISE 1925 - 1941 -
Edouard SOYEZ 1941 - 1944 -
Jean GIMON 1944 - 1945 -
Joseph LE LARD 1945 - 1947 -
Jean Baptiste NERON 1947 - 1953 -
Joseph LE LARD 1953 - 1959 -
André DIDIER 1959 - 1965 -
Maurice BOUTRAND 1965 - 1974 -
Marcel BOURGEOIS 1974 - 1977 -
Julien ROUSSEAU 1977 - 1979 -
Monique PIGEON 1979 - 2001 -
Yvon LEVASSEUR 2001 - (2014) -
- - -


Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h00 à 12h00 de 9h30 à 11h30 -
Après-midi de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 - -

La mairie de Bornel est ouverte du lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h00 ; Samedi de 9h30 à 11h30

Vous pouvez contacter la mairie de Bornel par téléphone : 03 44 08 50 13 ou Fax : O3 44 08 41 11 .

Courriel : secretariat_general@mairie-bornel.fr

Dépouillements des registres paroissiaux

Baptêmes : 1622 à 1902

Mariages : 1673 à 1902

Sépultures : 1674 à 1902

Dépouillements réalisés à partir de la collection communale.

Consultables aux permanences de l'Association Généalogique de l'Oise.

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.