57672 - Thionville

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Thionville
Blason Thionville-57672.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 57 - Blason - Moselle.png    Moselle
Métropole -
Canton Canton de Thionville (57-26)

Canton d'Yutz (57-27)


Anciens cantons :
Blason Thionville-57672.png   57-52   Thionville-Est
Blason Thionville-57672.png   57-32   Thionville-Ouest

Code INSEE 57672
Code postal 57100
Population 41 325 habitants (2012)
Nom des habitants Thionvillois, Thionvilloises
Superficie 4 986 hectares
Densité 828 hab./km²
Altitude Mini : 147 m
Point culminant 423 m
Coordonnées
géographiques
49.358055° / 6.168611° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
250px
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

C’est en 753 que Théodonis-Villa (Thionville) apparaît dans l’histoire. L’empereur Charlemagne séjourna sept fois en son Palatium et y édicta le Grand Capitulaire de Thionville.

Après lui, les noms de Charles le Téméraire, Charles Quint, Condé, Cormontaigne, Merlin de Thionville, du général Hugo ont été liés à l’histoire de Thionville. Puis la révolution industrielle et la sidérurgie transformèrent complètement la vie de la cité.


Résumé de l'histoire de Thionville de 753 à 1918 au rattachement de Thionville à la france. Tout sur le traité de Francfort de 1871.

L'historique de Thionville.

Charlemagne

Quel Thionvillois n'a pas entendu raconter ou lu les légendes rappelant le passé carolingien de THIONVILLE ? L'empereur à la barbe fleurie aurait enfermé les puces de ses chiens de chasse, ou peut-être une princesse qui mourut dévorée par ces insectes, dans une tour restée célèbre...

- Les traditions populaires reposent généralement sur un fond de vérité historique ; dans ce cas, il s'agit. du souvenir des liens étroits qui unissaient CHARLEMAGNE et THIONVILLE. Si son père, PEPIN le BREF, et son frère CARLOMAN, ne séjournèrent qu'une fois à THEODONISVILLA, respective¬ment en 753 et 770, le roi des Francs la gratifia d'au moins six visites.
- Durant une dizaine d'années, entre 772 et 783, il vint fréquemment se reposer et chasser dans son palais mosellan qui compte parmi les cinq résidences qu'il fréquenta le plus assidûment. Ses séjours thionvillois furent parfois assez longs, deux mois en 772 et 773, probablement quatre mois durant l'hiver 782-783 puisque le futur empereur de la chrétienté y célébra Noël et Pâques.
- Très certainement marqué par le souvenir du décès de son épouse Hildegarde, survenu le 30 avril 783, CHARLEMAGNE ne revint dans notre cité que vingt-deux ans plus tard, de fin novembre 805 à fin février 806.
- Durant ses séjours, le souverain accueillit plusieurs ambassadeurs en 773 le légat Pierre, envoyé par le pape Adrien 1er pour demander son aide afin «de délivrer le peuple romain des mains de l'orgueilleux roi Didier» ; en 805 des représentants dalmates, Paul et Donatus - duc et évêque de Zara -, et véni¬tiens les doges Willeri et Paulus, venus se placer sous sa juridiction...
- CHARLEMAGNE réunit à THIONVILLE un conseil en 773, et deux assemblées impériales de grands - appelés plaids - en 783 et 806, ainsi qu'un concile durant ce dernier séjour.
- Au Beffroi, le tableau qui décore la salle des Capitulaires, rappelle que l'empereur d'Occident promulgua dans son palais des textes de loi. En décembre 805, il publia une ordonnance de portée générale, ou capitulare missorum, composée de décisions à caractères religieux (16 articles traitant des règles de vie pour les clercs, de la liberté de choix pour les jeunes filles désirant prendre le voile, de l'inceste.... et civil (22 articles consacrés aux mesures à prendre en cas de disette au service militaire, au parjure aux conjurations, au faux-monnayage. au brigandage, au mariage...).
- L'acte le plus important, pris par CHARLEMAGNE à THIONVILLE reste sans conteste son testament politique, le divisio regnoruni (février 806). «Ne voulant point (...) transmettre ce royaume dans l'indivision et sans règle, comme un sujet de controverse ; mais en partager tout le corps en trois parties, assignant à chacun (...) celle qu'il doit régir et protéger», l'empereur définit selon la tradition franque les territoires revenant à chacun de ses fils, Louis, Pépin et Charles. Ces dispositions ne furent pas appliquées car seul LOUIS le PIEUX survécut et succéda à son père.
- De ce palais privilégié, doté d'un port et d'infrastructures suffisamment importantes pour héberger et nourrir la cour de CHARLEMAGNE et de ses descendants, il ne reste malheureusement que les fondations de la Tour aux Puces, qui seraient celles d'une chapelle construite par LOUIS le PIEUX. A moins qu'un jour, une pelleteuse ne fasse ressurgir quelques vestiges de ce passé prestigieux...

Héraldique

  • D'azur à un château à trois tours crénelées d'or, celle du milieu supérieure, maçonné de sable.
D'azur à un château à trois tours crénelées d'or, celle du milieu supérieure, maçonnées de sable, ouvertes d'argent. (Le blason sur le site de la mairie)

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Moselle, 1871-1919 : Moselle (Allemagne), 1919-2019 : Moselle
  • Arrondissement - 1801-1871 : Thionville, 1871-1901 : Kreis Diedenhofen (Thionville), 1901-1919 : Kreis Diedenhofen-E. (Thionville-Est), 1919-2015 : Thionville-Est, 2015-2019 : Thionville
  • Canton - 1801-1871 : Thionville, 1871-1919 : Diedenhofen (Thionville), 1919-1984 : Thionville, 1984-2015 : Thionville-Est et Thionville-Ouest, 2015-2019 : Thionville et Yutz

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Thionville absorbe, le 01/01/1967, l'ancienne commune Veymerange.
  • Thionville absorbe, le 05/03/1969, l'ancienne commune Volkrange.
  • Thionville absorbe, le 01/07/1970, les anciennes communes Garche, Kœking et Œutrange.
  • Thionville reçoit des parcelles de Florange (2 ha)

Patrimoine.png Patrimoine

De nombreux édifices témoins de ces époques subsistent encore et font la fierté de Thionville :

- La Tour aux puces qui abrite le Musée du Pays Thionvillois (XIIe siècle-XIIIe siècle), construite sur une assise carolingienne.
- Les anciennes demeures de la cour du château, la maison des Raville (fin XVe siècle), l’ancien couvent des Clarisses (1629) qui abrite l’Hôtel de Ville constituent le noyau historique.
- La cour du Mersch, la Place du Marché avec ses arcades au pied du Beffroi (XVIe siècle).
- L’autel de la Patrie, unique rescapé des 36 000 monuments édifiés durant la Révolution française.
- Son château historique (XIIIe siècle) à Volkrange.
- Les bastions de la fin du XVIe siècle et les fortifications du Couronné, dont les deux ponts écluses (17451746).
- L’église Saint-Maximin édifiée au XVIIIe siècle avec ses grandes orgues classiques, joyau de l’art baroque.

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 5 010 5 011 4 907 5 739 abs. 5 680 5 712 abs. abs. abs.
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 7 818 7 376 7 207 7 168 7 155 8 111 8 923 9 167 10 062 11 948
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 11 656 13 464 13 040 17 395 18 934 17 596 23 054 31 811 37 079 43 020
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 40 573 39 712 40 907 41 127 40 951 40 586 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François PETIT 23/07/1768 - 22/01/1790 Avocat au parlement, maire de Thionville par élection, mort à Thionville le 20 octobre 1793.  
Nicolas HENTZ 05/02/1790 - 22/03/1792 Né à Metz le 5 juin 1753 (et non en 1768 comme l’affirment certaines sources), Nicolas Hentz est le neuvième enfant de Jean-Jacques Hens, dit Arnould, maréchal-ferrant, et de sa seconde femme Anne Nicolas  
Jacques ROLLY 01/04/1792 - 09/12/1792 Avocat, faisaient partie de rassemblée provinciale des Trois-Evêchés  
Nicolas PROBST 09/12/1792 - 27/03/1794  
Michel QUARANTE 28/03/1794 - 03/11/1795  
SCHWEITZER 03/11/1795 - 04/02/1796  
Mathias KLEFFERT 04/02/1796 - 22/11/1797  
Barthélémy DINOT 22/11/1797 - 14/09/1798  
Claude ALBERT 01/11/1798 - 26/04/1799  
Jean Frédéric LAFONTAINE 27/04/1799 - 18/04/1800  
Michel QUARANTE 18/04/1800 - 09/06/1800  
Georges DONDEINE 09/06/1800 - 28/03/1808  
Jean Philippe Constant MILLERET 28/03/1808 - 10/09/1814  
Germain TAILLEUR 10/09/1814 - 27/03/1816  
Jean Marie WAREL de BEAUVOIR 27/03/1818 - 27/08/1830  
Simon GALLOIS 27/08/1830 - 27/10/1830  
Jean POULMAIRE 27/10/1830 - 25/08/1831  
François Marie DELAVAL 25/08/1831 - 25/12/1831  
Antoine BARRAULT 25/12/1831 - 09/02/1833  
François Marie DELAVAL 10/02/1833 - 22/12/1836  
Antoine BARRAULT 19/01/1837 - 14/08/1837  
Pierre François BERTEUIL 06/09/1837 - 02/03/1848  
Claude François ARNOULT 02/03/1848 - 23/07/1852  
Antoine BARRAULT 24/07/1852 - 19/03/1853  
Christophe HAQUARDIO 19/03/1853 - 14/08/1855  
Jean Baptiste PEAN 14/06/1855 - 15/08/1865  
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Jean-Marie DEMANGE 1995 - 2008 Médecin, conseiller général, conseiller régional, député (1986-2008), se suicide après avoir tué son ancienne compagne  
Bertrand MERTZ 2008 - 2014 Avocat  
Anne GROMMERCH 2014 - 2015  
Yves ASCHBACHER 2015 - 2015  
Anne GROMMERCH 2015 - (2020)  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances :

  • Henry ANGLADE, coureur cycliste né le 6 juillet 1933
  • Carole GAESSLER, journaliste née le 23 février 1968
  • Sophie HURTAUX, chanteuse compositrice sous le nom de La Grande SOPHIE, née le 18 juillet 1969
  • André VAUCHEZ, historien né le 24 juin 1938
  • Claude WEISBUSCH, peintre né le 8 février 1927

Anecdotes et faits divers

François-Xavier STUBER, brigadier du train des équipages à Cherchell, décédé le 11/12/1843 à Cherchell, Blida, Alger, fils de Ignace et de ERNEST Marguerite. Transcription, le 21/10/1851, à midi, d'un jugement du tribunal civil de 1re instance d'Alger, sur les registres de Cherchell (n°62) : "Le 11 décembre 1843, Mr Becquet, commissaire civil à Cherchell, est informé qu'un brigadier du train des équipages venait de se brûler la cervelle dans l'une des chambres de la caserne de son corps ... François-Xavier STUBER, fils d'Ignace STUBER, aubergiste à Thionville (Moselle) et de Marguerite ERNEST." "Le commissaire civil dressa son procès-verbal dont copie est jointe, mais omit de dresser l'acte de décès. La famille de cet homme est dans l'indigence, et il est important pour elle que l'acte de décès de STUBER soit inscrit."


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h - -
Après-midi 13h30 - 17h 13h30 - 17h 13h30 - 17h 13h30 - 17h 13h30 - 17h - -
57672 - Thionville Hôtel Ville.jpg

Mairie
Adresse : Rue Georges Ditsch - BP 30352 - 57125 THIONVILLE

Tél : 03 82 82 25 25 - Fax : 03 82 53 91 27

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public, Mairie & Mairies de quartier (Juin 2015)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Guentrange
Livre des familles de Garche Koeking de 1689 à 1941 par le Cercle Généalogique Yutz 3 Frontières

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références