56187 - Quily

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Quily
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 56 - Blason - Morbihan.png    Morbihan
Métropole
Canton

Blason Josselin-56091.png   56-15   Josselin (Ancien canton)

Code INSEE 56187
Code postal 56800
Population 324 habitants (2008)
Nom des habitants Quilyens, Quilyennes
Superficie 539 hectares
Densité 60 hab./km²
Altitude Mini: 19 m
Point culminant 133 m
Coordonnées
géographiques
47°53'30° / -2°27'99° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
56187 - Quily carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Extrait de l'Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes de Joseph-Marie LE MENE (1894)

QUILY :

Ce petit territoire, situé sur la rive droite de l'Oust et par conséquent dans l'ancien diocèse de Vannes, était limitrophe du diocèse de SAINT MALO. Il confine à Guillac, Saint-Servant, Lizio et Le Roc-Saint-André.

Sa superficie est de 539 hectares, dont une partie est sous lande, et le reste assez bien cultivé. Sa population est de 472 habitants.

Le bourg est à 11 kilomètres de Josselin et à 8 de Ploërmel.

La période celtique est représentée par un tumulus aplati, situé au sud-ouest de moulin à vent de Bobuay, sur les confins de Lizio.

La période romaine y est rappelée par un camp ruiné au village des Châtelets, sur la limite commune de Quily et de Lizio : on y a trouvé, en 1842, des briques assez nombreuses et une statuette en cuivre, d'une antiquité douteuse, représentant un chasseur. (V. Atlas de C. DELANDRE. II 5).

Les bretons ont dû pénétrer dans ce pays ; les noms de Quily, de Tréguguet, de Crénelet, de Courgan, etc... ont une apparence bretonne, et toutes les paroisses des environs possèdent des villages portant des noms bretons.

On a prétendu que Quily existait déjà, comme paroisse, au XIe siècle et on s'est appuyé sur une chartre de Josselin, vicomté de Porhoët, fondant le prieuré de Sainte Croix et lui donnant entre autres la villa de Corrinbuhucan in Quilir. (C. Rot. p.242) - Mais il y a là une méprise. Quilir ne représente pas Quily mais GUILLIERS : le vicomte en effet nomme toutes les paroisses où il donne quelque chose à Sainte Croix, et il les nomme en les suivant de proche en proche ; or il place Quilir entre Loyat et Ménéac, position qui convient à GUILLIERS et nullement à Quily.

En réalité Quily faisait encore partie, au XIe siècle, de l'immense parroise de SERENT. Quand on prend la carte de l'Etat-Major, et qu'on restitue à SERENT ses trèves de SAINT GUYOMARD, de Lizio et du Roc-Saint-André, on voit de suite que Quily entre dans le plan d'ensemble et complète la paroisse primitive. Aussi les auteurs de la nouvelle édition du Dictionnaire d'Ogée affirment-ils de leur côté que "des titres anciens, dont quelques-uns existent encore dans la sacristie de Quily, prouvent que cette paroisse n'était qu'un démembrement de SERENT".

Mais à quelle époque a eu lieu l'érection de cette petite paroisse ?

On ne le sait pas au juste. Son nom ne figure pas encore dans la liste du chapitre de 1422, mais on le rencontre dans le pouillé de 1516, d'où l'on conclut que son érection a eu lieu entre ces deux dates, et probablement dans le cours du XVe siècle.

L'église paroissiale, bâtie en 1689, fut dédiée à Notre Dame des Neiges, mais depuis 1802 elle est sous le patronnage de Saint Nicodème ; elle forme une croix latine, et ses autels latéraux sont dédiés à la Sainte Vierge et à Sainte Anne.

Il n'y a ni chapelles publiques, ni frairies. Le recteur, à nomination libre, jouissait seul du casuel et de la dîme, ce qui était peu de chose à cause de l'exiguïté du territoire et dû petit nombre des habitants. Son revenu net, en 1756, était évalué à 200 livres.

Il y avait une chapellenie, fondée par Julien LAUNAY, mais ses charges sont inconnues. En 1700, les frères Jean et Mathurin CIRO firent une fondation pour l'entretien de la lampe.

La seule seigneurie de la paroisse était le Haut-Quily, qui appartenait en 1540 à Barbe MORO, en 1601 à Renée DE LA VILLERANG, et peu après aux CASTEL, qui l'ont gardée depuis Cette dernière famille, qui existe encore, avait son banc et son enfeu dans le sanctuaire, et était la providence du pays.

Quily était du doyenné de PORHOET ou de SAINT SERVAN et de la sénéchaussée de Ploërmel.

En 1790, il fut érigé en commune, du canton de Guégon et du district de Josselin.

Son recteur, J. LE BRETON, refusa le serment en 1791, et fut interné l'année suivante à Vannes comme octogénaire. On vendit nationalement, en 1798, un champ et un verger, dépendant du presbytère et quelques pièces de terre appartenant à la fabrique.

Quily passa dans l'arrondissement de Ploërmel en 1800, dans le canton de Josselin en 1801, et fut maintenu comme paroisse dans la nouvelle organisation de 1802.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2018 : Morbihan
  • Arrondissement - 1801-1926 : Ploermel (Ploërmel), 1926-2018 : Pontivy
  • Canton - 1801-2018 : Josselin
  • Commune - 1801-2018 : Quilly (Quily)

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Héraldique

Patrimoine.png Patrimoine

  • Calvaire des XVe-XVIe siècles, près de l'église
  • Croix du XVIe siècle, au cimetière, inscrite
  • Église Saint-Nicodème ou Notre-Dame-des-Neiges du XVIIe siècle

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 398 283 380 372 404 420 367 389 426 412
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 447 437 443 473 488 483 472 478 431 457
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 432 383 397 353 346 300 287 303 312 299
Année 1982 1990 1999 2006 2008 2016 - - - -
Population 291 273 239 299 324 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : Cassini avant 2006, INSEE 2006 & 2008

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Joseph CAILLOT - Décédé en 2006  
Henri SUREL -  
Marie-Thérèse DUVAL 1995 - 2008 Née Marie-Thérèse GEFFROY - Réélue en 2001  
Jean-Luc TRÉGAROT 2008 - (2020) Réélu en 2014  
- -  

Source : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 10h-12h * -
Après-midi - 14h-17h30 14h-17h30 14h-17h30 14h-17h30 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 1, rue de l'Église - 56800 QUILY

Tél : 02 97 74 92 76 - Fax : 02 97 74 74 10

Courriel : Contact

Site internet : [ Site officiel]

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Permanence des élus le samedi matin

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (08/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références