54483 - Saint-Nicolas-de-Port

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Nicolas-de-Port
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 54 - Blason - Meurthe-et-Moselle.png    Meurthe-et-Moselle
Métropole -
Canton Canton de Jarville-la-Malgrange (54-05)

Blason en attente.png   54-25   Saint-Nicolas-de-Port (Ancien canton)

Code INSEE 54483
Code postal 54210
Population 7 633 habitants (2012)
Nom des habitants Portois, Portoises
Superficie 823 hectares
Densité 927 hab./km²
Altitude Mini : 201 m
Point culminant 292 m
Coordonnées
géographiques
48.631667° / 6.303056° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
54483 - Saint-Nicolas-de-Port carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

  • Au Xe siècle la ville de Port est modeste, avec un petit prieuré et une métairie rattachée à Varangéville, et l'abbé de Gorze y exerce un droit de contrôle.
  • Son destin change en 1098 lorsqu'un seigneur varangevillois y rapporte une relique de saint-Nicolas, évêque de Myre, enterré à Bari en Italie. La relique, déposée dans la chapelle de l'époque, attire de nombreux pèlerins et marchands. Un commerce d'étendards ou autres objets religieux commence à se développer, favorisé par les ducs de Lorraine qui prennent les marchands sous leur protection. La ville prend de l'ampleur et le roi Charles III lui accorde des privilèges. En 1503 est construite une imprimerie, la première en Lorraine, et des moulins prennent place vers 1520. La nouvelle grande église (future basilique), terminée au milieu du XVIe siècle apporte un nouveau rayonnement et sera à l'origine du changement de dénomination de la ville en Saint-Nicolas-de-Port. Deux foires annuelles (juin et décembre) entraînent prospérité et renommée ; « Au jubilé de 1602, plus de 200 000 personnes vinrent à Saint-Nicolas »[1].
  • Mais la ville n'étant pas fortifiée comme celles de Metz ou Toul, la guerre de Trente ans se solde par un pillage de sept jours ; il ne reste qu'un tiers de la cité. Puis la peste décime une part de la population et Saint-Nicolas-de-Port ne parvient pas à retrouver sa splendeur passée.
  • Au XVIIIe siècle la ville reprend vigueur avec l'établissement d'une brasserie. Au siècle suivant, le maire LARUELLE rachète d'anciens moulins à farine et les transforme en filatures de laine et coton, usines qui emploieront jusqu'à 900 ouvriers au XXe siècle : « En 1959, 870 tonnes de fil et 3,5 millions de mètres de tissus sortirent des Tissages »[2]. Et le creusement du canal de la Marne au Rhin nécessitant de la main d'œuvre donne aussi du travail aux Portois.
  • En 1940, la ville subit de lourds bombardements.

Héraldique

Plaque sur la mairie
  • Blasonnement : « D'azur, au drakkar équipé et habillé de sable posé sur une champagne ondée d'azur chargée de deux fasces ondées d'argent ; au chef de gueules chargé d'un alérion aussi d'argent ».
  • Origine : l'embarcation fait partie des attributs de saint Nicolas, qui n'est pas seulement le patron des enfants, mais aussi celui des navigateurs. Les couleurs ainsi que l'alérion correspondent à celles du duché de Lorraine. Les armoiries datent de 1546 : quand François Ier duc de Lorraine décède à Remiremont en 1545, les Portois reçoivent sa dépouille avec honneur ; pour les en remercier, sa veuve Christiane de Danemark attribue alors à la ville ces armes aux couleurs de la Lorraine.
  • Devise de la ville : son thème est similaire à celui de la ville de Paris : « Fluctus nec mergor » : « je flotte mais ne coule pas ».


Toponymie

Les deux première appellations sont latines : "Portus" en 923 et "Portus Sancti-Nicholai" en 1234.
Ensuite on retrouve la forme unique "Le Port" en 1243.
Puis de nombreuses variantes, contenant chaque fois "Saint-Nicolas", jusqu'à la forme définitive, "Saint-Nicolas-de-Port" officialisée en 1961.

Histoire Administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1801-.... :

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Basilique Saint-Nicolas

Basilique vue de la place du marché
Photo B.ohland

Cette grande église a été élevée au XVe siècle pour remplacer l'ancienne, trop petite pour un lieu de pèlerinage très fréquenté.
Pour remercier saint Nicolas qui était intervenu en sa faveur, le duc de Lorraine René II a souhaité faire de l'édifice un véritable sanctuaire : il a non seulement favorisé sa construction en un temps record, mais aussi offert les verrières de l'abside.
Cette cathédrale présente toutes les caractéristiques du style gothique flamboyant, avec une belle homogénéité.

Pictos recherche.png Article détaillé : Basilique Saint-Nicolas


Brasserie et musée

Malterie

Cette brasserie de Vézelise et de Saint-Nicolas est mentionnée dès 1786, à un autre endroit de la ville.
Elle comprenait une malterie, une salle de brassage et une salle des machines.

Musée

Un nouveau bâtiment allongé est réalisé par l'architecte Fernand CÉSAR, dans les années 1930, en s'inspirant du style art déco. Il abrite maintenant le musée.
La brasserie, où travaillait une centaine de personnes, a été rachetée en 1972 par les bières Stella-Artois. Puis la production s'est arrêtée en 1986.
Après son classement aux Monuments historiques en 1988[3], la municipalité acquiert les bâtiments et les transforme en musée.

Autres éléments

  • Un hôpital est créé au XVIe siècle sous l'impulsion de Simon MOYCET, prêtre à l'origine de la construction de la grande église. Une petite chapelle est restée dressée au milieu de la cour.
  • L'hôtel de ville actuel occupe l'ancienne halle « édifiée en 1602-1604 par Charles III pour remplacer une provisoire halle en bois du XVe ». Grand bâtiment de 77 m de long, elle était dotée d'une cour intérieure et comprenait non seulement un grenier de stockage et un local de pesée, mais aussi des boutiques de bouchers, drapiers, merciers, la salle de l'auditoire, quatre cachots.
  • En face de l'hôtel de ville, se trouve une maison, classée aux Monuments historiques[4] pour ses bas-reliefs du XVe siècle.
  • Une maison avec une tourelle et une statue de Jeanne d'Arc (en souvenir de sa venue dans la ville en 1429).
  • Un couvent de la Congrégation Notre-Dame[5] est élevé au début du XVIIe siècle. Il est classé[6].
  • La maison des propriétaires de la brasserie, construite en 1911 par l'architecte Charbonnier.

Repère géographique.png Repères géographiques

Cette commune de Meurthe-et-Moselle se situe sur la rive gauche de la Meurthe, à 13 km de Nancy et 18 de Lunéville.
Elle est ceinturée au nord/nord-est et séparée de Varangéville par la Meurthe et un de ses bras. Un petit affluent de ce bras, "Le Petit Rhône", la coupe verticalement du nord au sud le long de la route de Coyviller.
La commune fait partie de l'aire urbaine de Nancy.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 3 200 2 736 2 904 2 856 2 927 3 169 2 960 3 190 3 278 3 591
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 904 abs. 3 893 4 119 5 117 5 544 5 654 5 940 5 827 5 732
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 5 853 5 571 5 342 5 554 5 262 5 111 5 564 5 761 7 279 7 490
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 7 482 7 706 7 505 7 587 7 665 7 573 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Nicolas MARCHAL 1819 - 1830 Maître en pharmacie. Né le 18 mai 1770 à Raon-l'Étape. Marié le 15 mai 1795 à Nancy avec Marie Suisse. Décédé le 22 avril 1837  
Joseph André LARUELLE 1830 - 1832 À l'origine du démarrage des filatures. Sera aussi député.  
Nicolas JOLAIN 1832 - 1853 Lieutenant colonel, chef de bataillon. Né le 28 février 1775 à Jarville. Marié le 11 mars 1813 à Saint-Nicolas avec Françoise Julie Thérèse Pitoux. Décédé ici le 14 janvier 1853.  
Joseph BERTRAND 1853 - 1853 Administrateur de l'hôpital. Né ici le 15 février 1785. Marié ici le 10 janvier 1804 avec Anne-Rose Schenhern. Décédé ici le 7 juillet 1864.  
Dieudonné Gustave MARCHAL 1853 - 1865 Fils de Nicolas ci-dessus. Pharmacien. Né ici le 30 janvier 1804. Marié ici le 18 mai 1831 avec Eugénie Angélique Clémentine Nicolas. Décédé ici le 20 août 1876.  
Ernest BONNARDEL 1865 - 1871 Conseiller général de 1904 à 1910.  
- -  
Marie Louis Charles COURTOIS 1912 - 1924 Industriel. Titulaire de la Légion d'honneur. Né ici le 7 août 1859. Marié en 1889 à Emma Marie Charlemagne. Décédé en 1926  
- -  
Gilles AUBERT 1983 - 1995  
Mireille PICHEREAU 1995 - 2001  
Luc BINSINGER 2001 - (2014)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Quelques notaires des XVIe XVIIe et XVIIIe siècles

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean Le SANE 1505 - 1552  
Jean BESSEL 1546 - 1587  
Nicolas AUBERTIN 1559 - 1579  
David BERBAS 1575 - 1604  
Pierre ANSTIEN le vieux 1592 - 1630  
Claude ALBA 1607 - 1635 Né vers 1580à Rosières-aux-Salines. décédé en 1635  
Pierre ANSTIEN le jeune 1620 - 1638  
Étienne OUCHARD 1698 - 1707 Né vers 1678 à Sionviller. Marié ici le 13 septembre 1698 avec Anne-Nicolas Limousse. Notaire et procureur de la prévôté de Saint-Nicolas. Décédé le 15 juillet 1707  
Joseph ANDRÉ 1700 - 1717  
Claude BEXON 1706 - 1751  
jean-François COLIN 1711 - 1717  
- -  

(Source : Archives de Meurthe-et-Moselle, table des notaires)

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Simon MOYCET - 1520
54483 - Saint Nicolas de Port Epitaphe.JPG
Prêtre de la deuxième petite église, trésorier de la fabrique.

À l'origine de la construction de la basilique et d'un hôpital en 1480. « Avant de mourir en 1520, Simon Moycet voit la nef achevée »[7].

Une chapelle lui est dédiée, avec son gisant et une grande épitaphe gravée dans le marbre.  
- - Pour les prêtres suivants, voir la page consacrée à la basilique  

Titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
Charles COURTOIS 7 août 1859 1926 Maire de la commune. Conseiller général de 1892 à 1904 et de 1910 à 1920. Chevalier le 30 octobre 1920. Son dossier  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaire de la Mairie ou autre

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h - -
Après-midi 14h30 - 17h30 14h30 - 17h30 14h30 - 17h30 14h30 - 17h30 14h30 - 17h30 - -
54483 - Saint-Nicolas-de-Port Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 4 bis, place de la République - 54210 SAINT-NICOLAS-DE-PORT

Tél : 03 83 48 15 15 - Fax : 03 83 46 84 60

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Annuaire-Mairie ()

Archives & Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Eglise de Saint-Nicolas-de-Port en Lorraine
  Guide du pèlerin et du touriste à Saint-Nicolas-de-Port

  • Cyrille BRONIQUE, Découvrir la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Association connaissance et renaissance de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Nancy, Apache Color, 2008, ISBN 2-9525452-2-7
  • Michel HÉROLD, Les vitraux de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Association connaissance et renaissance de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Nancy, Manufacture communication, 36 pages.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. La Lorraine d'hier et d'aujourd'hui
  2. Patrimoine : la rue Jolain
  3. Base Mérimée
  4. Base Mérimée
  5. Ordre religieux créé en 1597 par Alix Le Clerc, religieuse.
  6. Base Mérimée
  7. Page 1, in Cyrille BRONIQUE, Découvrir la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Association connaissance et renaissance de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, Nancy, Apache Color, 2008, ISBN 2-9525452-2-7