54154 - Deneuvre

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Deneuvre
Blason Deneuvre-54154.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 54 - Blason - Meurthe-et-Moselle.png    Meurthe-et-Moselle
Métropole
Canton Canton de Baccarat (Canton 54 01)

Baccarat-blason.jpg   54-03   Baccarat (Ancien canton)

Code INSEE 54154
Code postal 54120
Population 535 habitants (2015)
Nom des habitants Danubriens, Danubriennes
Superficie 970 hectares
Densité 55,15 hab./km²
Altitude Mini: 262m
Point culminant 377m
Coordonnées
géographiques
48.4442° / 6.7372° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
54154 - Deneuvre carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


HHistoire.pngistoire de la commune

Période gallo-romaine

Voies romaines autour de Deneuvre
  • La situation de Deneuvre sur un éperon rocheux constituant une position stratégique est sans doute à l'origine de son peuplement par les Gaulois, plus particulièrement les Leuques[1] qui occupaient la partie méridionale de la Lorraine, notamment Toul. Les Romains font leur apparition en 58 avant J.C. Ils développent les axes de communication et transforment la cité en « un "vicus", c'est à dire un bourg idéalement situé au carrefour de plusieurs voies importantes »[2]. Après la Pax Romana, ils établissent une garnison et construisent la tour du Bacha, un des vestiges gallo-romains les mieux conservés de l'Est de la France. Enfin, au milieu du IIe siècle, ils édifient le grand sanctuaire des Sources d'Hercule, sur une surface de 400 m2.
  • Vers l'an 375, lors de la christianisation, le sanctuaire est détruit (sources bouchées et statues mutilées) et la végétation finira par engloutir le site. Au Ve siècle, la cité décline.

Période médiévale

Deneuvre dominant la vallée de la Meurthe, les évêques de Metz y font construire un château-fort au Xe siècle pour lutter contre les invasions hongroises. Il en subsiste la poterne Saint-Nicolas, qui a été surmontée d'une statue du saint en 1147, ainsi que des remparts : les mieux conservés sont les remparts côté Est, renforcés au XIVe siècle lors de l'agrandissement du château.

Époques modernes et contemporaines

  • Lors de la guerre de Trente ans, les pillages entraînent la disparition de 90% des habitants. La forteresse est prise par l'armée française et démantelée au XVIIe siècle sur ordre de Louis XIII.
  • Au siècle suivant, le village retrouve vie grâce au retour des ducs de Lorraine, mais il perd de son importance à cause du développement spectaculaire de Baccarat, dû à l'essor de sa cristallerie.
  • Lors de la Grande guerre, des maisons sont incendiées, mais l'occupation ne dure pas, et la commune servira de lieu de repos pour les soldats. En 1940, Deneuvre est à nouveau envahie : elle sera libérée en novembre 1944 par la 2e division blindée.

Héraldique

Blason de la ville

« De gueules à deux saumons adossés d'argent au chef de même chargé d'un écu d'azur mis en cœur à une fleur de lys d'or ».
Les deux saumons correspondent aux armes de la maison de Blâmont.
En 1470, Louis XI autorise Olry de Blâmont, en guise de récompense, à ajouter un écu d'azur avec une fleur de lys.

Toponymie

Le toponyme provient du celte "Danobriga" que l'on peut décomposer en "Dano", un nom de personne, et "Briga", signifiant le mont ou la montagne.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Les sources d'Hercule

Partie gauche de la grande salle
Photo B.ohland
  • Ce sanctuaire dédié à Hercule et édifié vers l'an 150 « est le plus important sanctuaire consacré à Hercule jamais découvert en Gaule »[3]. S'étalant sur 400 m2, le site ne comportait à l'origine que quelques bassins et canalisations en bois. À la fin du IIe siècle, sa réputation attire de nombreux pèlerins venant y apporter des offrandes au Dieu en espérant que leur vœu sera exaucé. Pour cela, ils respectaient tout un rituel dont la première étape était de se purifier à la source. Les bassins en bois sont alors remplacés par d'autres en pierre, et protégés par des auvents. Des statues en grès à Voltzia sont élevées.
  • Le site est complètement détruit vers 375. Abandonné à la végétation, la forêt s'installe. Quand celle-ci est défrichée un demi-millénaire plus tard pour mettre la terre en culture, une couche d'argile se constitue, qui va protéger les vestiges enfouis et ignorés.
  • C'est en 1974 que le trésor est découvert, fortuitement, par un agriculteur faisant appel à un sourcier. Les fouilles durent jusqu'en 1986 et révèlent une centaine de statues d'Hercule, ainsi que des bassins et divers objets, dont certaines pièces sont uniques. Le musée, créé en 1996, « offre une reconstitution fidèle du site »[4].


Le château

C'est sous l'épiscopat d'Adalbéron (927-964) que la construction du château est décidée. La bourgade de Deneuvre est en effet intéressante par sa situation surélevée. Le plateau est alors entouré d'une muraille épaisse de 2,80m par endroits, accompagnée d'une tour carrée de deux étages dominant les différents logis. Dans l'enceinte se trouvait aussi l'habitation du châtelain, celle du seigneur, et une chapelle dédiée à saint Nicolas. Les accès se faisaient par deux portes : à l'Est, donnant sur la Meurthe, la porte Saint-Nicolas évoquée plus haut ; à l'ouest, la porte Saint-Siméon donnant sur la vallée de Rupt.
Autour du château de Deneuvre s'étendait une châtellenie sur une distance de 20 km environ. La forteresse a connu six sièges successifs et est devenue une ville-forte en 1342, jusqu'à son dernier siège, par les Français, en 1632.

L'église Saint-Rémy

Église Saint-Rémy

La construction de l'église commence en 1742, à la place de l'ancienne chapelle de château et en utilisant les pierres de celui-ci. Elle a servi d'église paroissiale non seulement pour Deneuvre mais aussi pour Baccarat jusqu'à la construction de l'église moderne (Saint-Rémy également) le long de la Meurthe.
C'est une église de type "grange", sans aucun pilier intérieur. Elle est surmontée d'une clocher-bulbe avec clocheton et est classée aux Monuments historiques depuis 1978[5].
Son mobilier intérieur est intéressant : les statues en pierre, du XVIe siècle, proviennent de l'ancienne église ; le maître-autel est en marbre ; l'orgue, lui aussi classé, date de 1704 ; et l'éclairage est prodigué par des lustres en cristal de Baccarat.
En 1755, sont rajoutés un presbytère et des dépendances.

Repère géographique.png Repères géographiques

Cette commune se trouve tout au sud du département de Meurthe-et-Moselle.
Son ban communal jouxte celui de Baccarat : les deux localités se confondent, à la différence près que la cité danubrienne est surélevée par rapport à Baccarat qui s'étend le long de la Meurthe.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 510 473 579 625 685 900 1 009 1 020 1 058 1 008
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 082 1 068 1 021 949 1 025 965 909 925 820
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 836 675 704 632 591 531 514 506 497 506
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 446 509 571 585 531 532 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.


Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Clément Claude MARQUIS avant 1791 - Né vers 1733. Bourgeois de Deneuvre, maréchal-ferrant, taillandier. décédé le 11 avril 1794.  
- - -  
Jean-Baptiste PIERROT 1791 - 1794 Né entre 1745 et 1749. Laboureur à Laître. Décédé à Deneuvre le 2 février 1810.  
- - -  
Pierre-André CAUDRON en 1888 Né en 1849 à Paris. Propriétaire. Décédé le 20 février 1909.  
- - -  
- - -  
Michel BOQUEL 2008 - (2020) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb
(Autre source : Geneanet)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean ROGNON, père 1576 - 1624  
Jean ROGNON, fils 1616 - 1632  
- -  
Nicolas COLLIN 1643 - 1667  
Nicolas PIERRON 1670 - 1697 Baptisé en 1646. Décédé à Moncourt le 26 avril 1721.  
Dominique CHASTEAU 1693 - 1696  
Pierre GAILLARD 1697 - 1728  
- -  
F. JOLLET 1730 - 1745  
Joseph CHATTON 1746 - 1751  
- -  
- -  

(Source : Table des minutes des notaires de Meurthe-et-Moselle)

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Dominique HOCQUARD 22 mars 1803 - 1er juin 1826 Né le 4 février 1760 à Saint-Nicolas-de-Port. Ordonné en 1786. En 1826 il est nommé à la cure d'Art-sur-Meurthe. Il démissionne en 1834.  
- -  
Nicolas CAMUS 15 mars 1846 - 23 juin 1848 Né le 18 novembre 1816 à Malaucourt. Ordonné le 7 mars 1846. Vicaire à Deneuvre. Ensuite curé à Lupcourt. Décédé le 31 mai 1855.  
- -  
Auguste-Joseph ANDRÉ 1er octobre 1887 - 1er novembre 1893 Né le 23 mai 1856 à Landécourt. Ordonné en 1880. Devient chapelain de Saint-Mansuy en 1893. Décédé le 11 août 1926.  
- -  
Georges HÉRIQUE 26 octobre 1919 - Né le 5 mai 1875 à Gerbéviller. Ordonné en 1899. Décédé le 17 octobre 1953.  
- -  
Louis Marie Joseph BESOIN 1949 - 1955 Né le 12 décembre 1884 à Dignonville. Ordonné en 1909. Prend sa retraite en 1955. Décédé le 16 juillet 1958 à Deneuvre.  
- -  

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
André Robert BAILLY 11 octobre 1896 15 mai 1954 19 années de services militaires, 10 ans comme éclusier, grand mutilé de guerre.
Chevalier le 18 mai 1954. Son dossier  
Jean-Baptiste Auguste DEFLIN 22 janvier 1848 18 mars 1898 Soldat du 115e de ligne.
Chevalier le 18 octobre 1870. Son dossier  
François LAMAZE 6 juin 1874 9 septembre 1914 Lieutenant au 2e Régiment étranger.
Chevalier le 11 juillet 1912. Son dossier  
Félix Charles Antoine De MENOUVILLE 28 novembre 1826 11 juillet 1893 Major de Cavalerie.
Chevalier le 11 août 1869. Son dossier  
Paul Henri MICHEL 26 novembre 1902 - Dossier non communicable  
Auguste Maurice PREUSSER 1er juin 1893 - Dossier non communicable  
Célestin Étienne VESSIERE 26 décembre 1839 30 juillet 1914 à Alger Capitaine au 2e régiment de Zouaves.
Chevalier le 20 septembre 1870. Officier le 28 décembre 1885. Son dossier  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 15h - 18h 15h - 18h - - 15h - 17h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 32 Grande Rue - 54120 DENEUVRE

Tél : 03 83 75 45 23 - Fax : 03 83 75 59 84

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Livre des familles de 1765 à 1930 par l'association "Familles de nos Villages"

  • Musée des Sources d'Hercule, brochure éditée par la communauté de communes de Lunéville à Baccarat, 19 pages
  • Différentes fiches thématiques, éditées par l'office de tourisme en Lunévillois

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Le nom des Leuques provient du celte "leucos" signifiant clair, brillant et éclair
  2. Page 4, in Musée des Sources d'Hercule, brochure éditée par la communauté de communes de Lunéville à Baccarat, 19 pages
  3. Page 9, in Musée des Sources d'Hercule, brochure éditée par la communauté de communes de Lunéville à Baccarat, 19 pages
  4. Page 16, in Musée des Sources d'Hercule, brochure éditée par la communauté de communes de Lunéville à Baccarat, 19 pages
  5. Base Mérimée